La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ANTIBIOCLIC Outil en ligne pour une antibiothérapie rationnelle en soins primaires P. JEANMOUGIN – J. LE BEL – B. SCHLEMMER – S. LARIVEN – E. BOUVET –

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ANTIBIOCLIC Outil en ligne pour une antibiothérapie rationnelle en soins primaires P. JEANMOUGIN – J. LE BEL – B. SCHLEMMER – S. LARIVEN – E. BOUVET –"— Transcription de la présentation:

1 ANTIBIOCLIC Outil en ligne pour une antibiothérapie rationnelle en soins primaires P. JEANMOUGIN – J. LE BEL – B. SCHLEMMER – S. LARIVEN – E. BOUVET – JP AUBERT Etats généraux de la formation médicale – Bobigny – 8 décembre 2011

2 En France : surconsommation et mauvais usage des antibiotiques Progression des résistances bactériennes « 10 ans dévolution des consommations dantibiotiques en France » - AFSSAPS - Juin 2011 Emergence des bactéries multirésistantes – Importance renforcée du bon usage des antibiotiques - AFSSAPS Novembre

3 ANTIBIOCLIC : principes (1) 4 piliers Accès gratuit en ligne, interactif Indépendance vis à vis de lindustrie pharmaceutique Exhaustivité des pathologies bactériennes proposées Mise à jour annuelle Piloté par un comité dexperts : médecins généralistes et infectiologues de lUniversité Paris Diderot Parrainage et financement par lUniversité Paris Diderot et son DMG Support scientifique : Recommandations nationales françaises : AFFSSAPS, HAS, SPILF Sociétés savantes (CNGOF, société de dermatologie…) 3

4 ANTIBIOCLIC : principes (2) 4 Public cible : médecins de soins primaires Choix du terrain : Adulte, enfant, insuffisance rénale, grossesse, allaitement Adaptation des recos grâce au CRAT et dictionnaire VIDAL® Proposition de la stratégie antibiotique : Traitement en DCI, galénique, posologie, durée Alternative si allergie Choix du comité : Émet des préférences de traitement si choix multiple Toujours justifié (coût, tolérance, résistances bactériennes…) Accès aux sources : référence bibliographique en lien direct

5 ANTIBIOCLIC : démonstration (1) 5

6 ANTIBIOCLIC : démonstration (2) 6

7 ANTIBIOCLIC : démonstration (3) 7

8 ANTIBIOCLIC : démonstration (4) 8

9 ANTIBIOCLIC : démonstration (5) 9

10 Lancement du site le 26/10/11 10 Par conférence de presse au DMG de Paris Diderot En présence du comité Antibioclic et du Pr Schlemmer, doyen de la faculté Articles parus dans La Revue du Prat Médecine Générale, Impact, Le généraliste, Le quotidien du médecin, egora.fr, Fréquence M Présentation en congrès : 12 e JNI 06/11, 5 e Congrès de Médecine Générale 06/11, Etat généraux de la formation médicale 12/11 Statistiques : Du 26/10/11 au 23/11/11 En 4 semaines : requêtes ! utilisateurs différents (adresse IP)

11 Statistiques (2) CYSTITE3206 OTITE MOYENNE AIGUE2396 PNEUMOPATHIE AIGUE2002 PROSTATITE AIGUE1657 INFECTIONS DENTAIRES1646 ANGINE1513 BRONCHITE AIGUE1391 DIARRHEE AIGUE BACTERIENNE 1214 SINUSITE AIGUE MAXILLAIRE1184 PYELONEPHRITE AIGUE1182 VAGINITE1176 EXACERBATION BPCO1142 RHINOPHARYNGITE AIGUE1028 Majorité dinfections Urinaires et Voies Aériennes (hautes et basses) 2 pathologies virales fréquemment consultées respect de la non prescription antibiotique ? Les infections dentaires (5 e position) naboutissent à aucune stratégie (recommandation très spécialisées) : intérêt réel pour les MG ou visite par curiosité ? 11

12 Discussion, avenir Mise à jour et système de veille : Elaboration dun cahier des charges par le comité à venir Evaluation indispensable : Antibioclic peut il participer à une modification des pratiques en terme dantibiothérapie ? Interrogations multiples : Toutes les visites naboutissent pas à une prescription, comment quantifier la « visite par curiosité » de la requête pour prescrire ? Comment mesurer le nombre de visite du grand public ? 12


Télécharger ppt "ANTIBIOCLIC Outil en ligne pour une antibiothérapie rationnelle en soins primaires P. JEANMOUGIN – J. LE BEL – B. SCHLEMMER – S. LARIVEN – E. BOUVET –"

Présentations similaires


Annonces Google