La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dora Lévy DOCUVIR PREVENTION DES IST ET DU VIH PAR DES BROCHURES DINFORMATION EN SOINS PRIMAIRES Lundi 15 juin 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dora Lévy DOCUVIR PREVENTION DES IST ET DU VIH PAR DES BROCHURES DINFORMATION EN SOINS PRIMAIRES Lundi 15 juin 2009."— Transcription de la présentation:

1 Dora Lévy DOCUVIR PREVENTION DES IST ET DU VIH PAR DES BROCHURES DINFORMATION EN SOINS PRIMAIRES Lundi 15 juin 2009

2 Introduction (1/2) Wonca 2002 : La médecine générale entend « favoriser la promotion et léducation pour la santé ». Les patients ont accès à nombreuses sources dinformation sur la santé : internet, presse… mais pas toujours avec un contenu validé et une diffusion coordonnée en fonction dobjectifs sanitaires cohérents. Des brochures dinformations pertinentes sont rarement accessibles dans le cadre de la consultation de médecine générale. Rôle essentiel du généraliste par relation privilégiée de confiance avec son patient.

3 Introduction (2/2) Le projet DOCUVIR, né de ce constat, consiste à distribuer des brochures dinformations sur IST/VIH dans lieux de soins de santé primaires pour faciliter la démarche préventive des MG. Lobjet de cette thèse = évaluer loutil de prévention proposé. Élargir le public visé pour éviter de stigmatiser les populations à risque désignées par la plupart campagnes de prévention IST.

4 Données épidémiologiques (1/2) Notification obligatoire du Sida depuis 1986, et du VIH depuis ,5%/an depuis 1997 du nombre de personnes suivies pour une infection VIH. Prévalence estimée en 2007 de à personnes. Découvertes de séropositivité en baisse : en 2007 et décès. 65% des nouvelles contaminations sont des hommes, mais celles par des rapports hétérosexuels sont à 58 % des femmes.

5 Données épidémiologiques (2/2) 23% personnes infectées ont + de 50 ans. 40 % découvertes de séropositivité sont de nationalité étrangère (71% Afrique). En 2007, les découvertes de séropositivité sont: 60% liées à des rapports hétérosexuels. 38% à des rapports homosexuels (augmente depuis 2003, avec nouveaux cas) 2% à des UDI. Augmentation de lincidence des IST (Syphilis, Gonocoques, LGV, Chlamydioses…) Leur contrôle est essentiel pour limiter la transmission du VIH, qui est alors favorisée.

6 Les évolutions Diffusion des multithérapies 88% patients ( 2006). Efficacité des politiques de réduction des risques dans populations comme UDI (moins de contaminations). Cependant: Augmentation conduites sexuelles à risques (HSH : stabilité découvertes de VIH, Baromètre Gay, EPG). Multipartenariat et IST en hausse chez femmes (KAPB). Manque dinformation des jeunes sur modes de transmission (45% ONUSIDA). Retard diagnostique = 17% au stade Sida en 2007 (29% ne connaissent pas leur statut). Retard prise en charge = échec traitements = risque décès (femmes et populations Afrique sub-saharienne).

7 Le dépistage Ces constats renforcer les politiques de prévention et de dépistage. 5 millions sérologies VIH réalisées en 2007 = 79 pour habitants. Hausse jusquen 2005 puis stabilisation en Premier motif de dépistage = présence de signes évocateurs de PI à 37% ne connaissent pas leur séropositivité. CNS (2006): étendre dépistage « hors les murs » en dehors des situations à risques. HAS (2008): avis favorable sur utilisation des TDR, et dépister toutes les IST.

8 La prévention IST/VIH Campagnes de prévention sont guidées par des enquêtes de comportements (CSF en 2007). Rôle des différents acteurs: DGS : Programme de lutte VIH et IST , Plan hépatites , 1 er décembre (public large). INPES : mise en œuvre des programmes. COREVIH : adaptation régionale. Associations : actions auprès des populations ciblées (HSH, jeunes, précaires…). Médecin généraliste : écoute, dialogue Guide ALD HAS 2007 Consensus formalisé SPILF et SFLS (missions MG dans prise en charge des patients).

9 Réalisation du projet DOCUVIR Groupe de pilotage pluridisciplinaire 3 associations : Le Kiosque, ARCAT et AIDES IDF. Réseau Santé Paris Nord : 2 médecins, 1 pharmacien. 2 thésardes. Médecins et pharmaciens volontaires du réseau. 24 lieux pilotes : 10 cabinets généralistes, 10 pharmacies, 2 consultations et 2 pharmacies hospitalières. 17 brochures et revues choisies pour le présentoir. Durée prévue de 6 mois. Réassortiment par internet. Financement du PRSP dÎle de France.

10 Évaluation de faisabilité de DOCUVIR Objectifs principaux 1.Mesurer quantité de brochures distribuées. 2.Évaluer utilisation des brochures par patients. 3.Évaluer la satisfaction des patients et des professionnels de santé face à ce type doutil. 4.Évaluer la satisfaction des professionnels de santé de la logistique mise en place. Objectifs secondaires 5.Identifier les problèmes rencontrés dans la mise en place du projet. 6.Préciser attentes des patients et médecins. 7.Évaluer capacité du dispositif à susciter ouverture du dialogue patient/médecin. 8.Faire propositions damélioration en vue dune extension.

11 Méthode Indicateur dimpact : quantité de brochures distribuées et consultées globale et sélective, par les patients des salles dattente au fur et à mesure des réassortiments. Excel. Intérêt et satisfaction : Questionnaire auprès des patients, standardisé et auto-administré, avec 6 questions et 1 ouverte. Questionnaire auprès des médecins, semi-directif, avec 15 questions fermées et ouvertes. Modalisa et analyse qualitative.

12 Résultats (1/5) Objectif 5 : Problèmes rencontrés 2 mois de retard, durée 5 mois. Modification du choix initial de brochures. Problèmes de réassortiment (accès internet, retard de livraisons…) : présentoirs régulièrement vides (notamment les brochures appréciées). Caractéristiques des lieux de diffusion : 8 cabinets collectifs et 2 individuels (Nord-Est Paris). Fréquentation variable de 10 à 90 patients/jour. 7 suivent + de 30 patients VIH/Hépatites (3 + de 250).

13 Résultats (2/5) Objectif 1 : Quantité de brochures 4201 distribuées dans les 10 cabinets prises par les patients = 60%. Pas de corrélation entre nombre de brochures prises et nombre de patients fréquentant salles dattentes, ni nombre de ceux suivis (VIH/Hépatite). A noter que le temps dattente na pas été évalué. 5 brochures plus utilisées : Filles/garçons, Questions dados, Hépatite C, Drogues/dépendances, Vaincre le Sida. 6 notées plus pertinentes par médecins : idem sauf Femmes/VIH au lieu de Vaincre Sida, Les 1ères fois JDS et Tétu + : mal distribués mais pris à 90%.

14 Résultats (3/5) Brochures de prévention primaire pour tout public prises à 59% et pour adolescents à 82% Intérêt des patients pour prévention primaire. Brochures pour groupes à risque, migrants ou personnes infectées prises à 41% et 23% Manque dintérêt du présentoir pour ce public. Problème de la maîtrise de la langue française Rencontres positives Info traitements Brochure du Kiosque Protocoles Remaids Ikambere Tétu+ Femmes VIH JDS Les 1ères fois Aids Consult CDAG Vaincre Sida Drogues et Dépendances Hépatite C Questions d' ado Filles Garçons 2543 brochures

15 Résultats (4/5) 96 patients interrogés (60% femmes, moyenne 44 ans) 86% ont vu le présentoir, dont 59% ont consulté une brochure. (moins ans). 88% veulent des informations sur IST/VIH dans les cabinets. Renforcer les messages (18) Lieux faciles daccès (8) 28% ont pas pris brochure et veulent être informés. Manque confidentialité (5) Tabou sur la sexualité Informations attendues Prévention Dépistage Sur VIH Sur traitements Sur autres IST Asso de malades Info autres langues NR6, 3% 21, 9% 22, 9% 60, 4% 61, 5% 50% 64, 6% 84, 4% Sexualité Contraception Parmi brochures choisies: 8/17 brochures de prévention primaire 2 brochures sur les IST Aucune sur la contraception 1 en anglais

16 Résultats (5/5) 9 médecins sur 10 trouvent utile le présentoir. 6 sont satisfaits ou très satisfaits du projet. 4 trouvent que les brochures ne sont pas assez claires et visuelles Privilégier prévention primaire 4 veulent dautres langues et tous dautres thèmes. 5 jugent pratique le réassortiment. Tous désirent poursuivre. 4 médecins ont utilisé une brochure pour discuter avec un patient (adolescents). 4 ont émis des réserves sur lutilité des brochures (inférieur à une information orale). Discordance avec 80% de satisfaction des patients

17 Discussion : Les biais (1/2) Faible puissance de létude Interroger plus grand effectif Caractéristiques des patients (sociales, origine, VIH…) Représentativité des patients Maîtrise du français (brochures et questionnaires) Pertinence de loutil pour les migrants 8/10 cabinets collectifs (50% Baromètre Santé 2003) volontaires et tous en réseau (20%) Représentativité des médecins Retards de réapprovisionnement en brochures (vide) Quantification approximative (prises, remises)

18 Discussion : Utilité/attentes (2/2) Informations sur les autres IST et contraception. Aide pour ouvrir un dialogue sur la sexualité (ado) et surmonter les tabous. Améliorer la qualité de linformation orale donnée. 28% nont pas pris de brochure et veulent être informés. Frein lié à labsence de confidentialité. Autres outils (internet). Limites Brochures lues = comprises ? Impact sur connaissances et changements de comportements

19 Conclusions Confirmation de la capacité du dispositif mis en place à diffuser des informations sur les IST/VIH en soins primaires. Nombreux biais et limites dans cette étude préliminaire. Extension du projet à plus large échelle, en impliquant les COREVIH. Brochures de prévention primaire pour tout public et réassortiment mieux coordonné. Évaluation plus rigoureuse (INPES). Identifier les obstacles à parler de sexualité et à prendre les brochures. Impact?

20 Merci de votre attention

21 Les brochures Documents de prévention primaire pour public large Femmes et VIH, Le Kiosque Drogues et Dépendances, INPES Hépatite C, INPES Consultations CDAG, CRIPS Vaincre le Sida, INPES Documents pour les ados Questions dados, INPES et CRIPS Les filles/les garçons, INPES Premières fois, INPES Documents dinformation pour personnes infectées Rencontres positives, AIDES et Arc en ciel Brochure du Kiosque Périodiques Remaids, AIDES Info Traitements Tétu + Protocoles, Act up Journal du Sida, ARCAT Documents pour les migrants Ikambere Aids, Sida Info Service


Télécharger ppt "Dora Lévy DOCUVIR PREVENTION DES IST ET DU VIH PAR DES BROCHURES DINFORMATION EN SOINS PRIMAIRES Lundi 15 juin 2009."

Présentations similaires


Annonces Google