La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Planification de lentraînement Ce document est le fruit de croisement de connaissances et dexpériences. Expériences recueillies auprès de Fernand URTEBISE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Planification de lentraînement Ce document est le fruit de croisement de connaissances et dexpériences. Expériences recueillies auprès de Fernand URTEBISE."— Transcription de la présentation:

1 Planification de lentraînement Ce document est le fruit de croisement de connaissances et dexpériences. Expériences recueillies auprès de Fernand URTEBISE et Claude MONOT deux grands de lathlétisme français avec qui jai eu le plaisir de travailler. Olivier VALLAEYS

2 Plan de lexposé : Pourquoi programmer lentraînement Les lois de la programmation Un guide pour construire : la pyramide inversée La rédaction du plan dentraînement Un exemple concret : les bases du plan dentraînement de deux athlètes

3 Comment se déroule lentraînement chez les débutants? Pratique multiforme, pluridisciplinarité, de la variété. Le contenu des compétitions donne le contenu des séances. En général la plupart progressent en harmonie

4 Les séances sont construites… En fonction de la précédente ou de la compétition du WE En fonction des enfants, de leur évolution Pour cela: –Il faut connaître les jeunes athlètes –Il faut connaître les activités –Il faut avoir des connaissances scientifiques, physiologie, biomécanique, psychologie… –Il faut de lexpérience, la sienne et/ou celles des autres

5 Mais… à un moment, On constate des périodes de stagnation malgré lentraînement On constate des périodes de progrès « ils » battent leurs records, ils ont «mûri», grandi... sans entraînement Alors… lentraînement nest pas seul facteur de progrès.

6 En règle générale, avec le temps… La séance classique na plus deffet, peut être à cause de : La lassitude, Une mauvaise orientation, Un manque de perspectives pour lavenir athlétique, Un entraînement ou des séances mal adaptés… Alors, il faut trouver autre chose : Montrer et Construire un plan pour lavenir !

7 Planifier des enchaînements de saisons… De lécole dathlé… au très haut niveau du développement… personnel…

8 A l IAAF on insiste pour dire que L entraînement est une science L entraînement est un art L entraînement est un métier

9 Au préalable, se poser les bonnes questions… Pourquoi il y a stagnation… ou progrès… Faire des choix dans le travail : –Faut-il augmenter la charge uniquement sur une qualité, sur deux, plus? –Cette charge est-elle quantité ou qualité… –Etc…

10 Il faudra savoir assembler des séances –Des connaissances, pour composer une séance il en fallait déjà pas mal… pour planifier il en faudra encore plus –De la méthode, les facteurs de réussite ou déchec peuvent être tellement nombreux quil faut sorganiser pour pouvoir continuer à progresser dans le temps

11 Les bases générales Les qualités physiques à développer Les connaissances techniques à acquérir Le choix des situations Choix des rythmes de travail, du volume, de lintensité du repos La psychologie, la bio-mécanique, la pédagogie, la communication Les soins, la nutrition, le suivi social … et sans doute beaucoup dautres choses

12 Mais aussi et surtout... Connaître lactivité (les ?) Comprendre les logiques de la technique: exemple les appuis –comment les poser, pourquoi ? –économie du geste –comment les différencier, pourquoi ? exemple le rapport fréquence amplitude, la rentabilité

13 Apprendre à regarder Bien entendu, regarder, observer pour corriger… Mais aussi regarder pour analyser, comprendre par rapport à un ensemble mais aussi par rapport à la spécificité de quelquun.

14 Le plan est donc Laboutissement dune réflexion Ce sera un document écrit reflétant une systématique visant à: –Prévoir lavenir en accumulant des renseignements qui permettent de réduire lincertitude –Choisir les objectifs à atteindre en donnant les moyens à mettre en œuvre pour y arriver –Orienter, coordonner les décisions destinées à permettre le développement harmonieux des athlètes –Déterminer quoi contrôler et quand le faire

15 La planification est essentielle Pour atteindre les résultats escomptés Pour vérifier que chaque partie sintègre aux autres et voir si lensemble est un tout cohérent Pour mettre en lumière déventuelles failles Pour faire savoir aux athlètes ce quon attend deux

16 Atteindre un objectif

17 Les grands principes

18 Les principes dentraînement Pour construire et pour « assurer » Loi de la surcompensation Loi de la réversibilité Loi de la spécificité Règle de lindividualisation Règle de la variété Règle de la progressivité

19 Loi de la surcompensation homéostasie

20 Amplitude de la surcompensation

21 Temps de surcompensation

22 Problématique de la surcompensation… W Joch, 1998 Les courbes peuvent correspondre à : des athlètes, des qualités, des filières…

23 Enchaînements

24 Surcompensation Progressive daprès Harre

25 Loi de la réversibilité Semaines Entraînement hebdomadaire quotidien Entraînement EntraînementPlus dentraînement Pourcentage damélioration de la force au dessus du niveau de départ Daprès Hettinger

26 …mais quen est-il du concept de transfert? La nature spécifique de la charge produit un effet spécifique …

27 Règle de lindividualisation Spécifique chaque athlète Spécifique pour chaque épreuve Le même programme dentraînement?

28 Règle de la variété Première notion: varier simplement lordre de la présentation du travail faire réagir le corps qui est «surpris». Deuxième notion: un abus de spécificité comme une spécialisation trop précoce nuisent. Daprès Platonov, vouloir arriver trop « vite » à lexercice «utile» risque dentraîner par la suite des difficultés dadaptation

29 Terminologie IAAF - FFA En planification, une hiérarchie des termes utilisés: Unité Séance Période Microcycle Phase… Macrocycle Mésocycle

30 Terminologie IAAF - FFA Depuis Entraîneur 80, en France, nous parlons de: Unité Séance Période Microcycle Phase… Macrocycle Mésocycle Situation /exercice Séance Microcycle Etapes / cycle Période Année dentraînement

31 Les différentes périodes de l'entraînement Illustration conventionnelle de l'accumulation et de l'élévation du niveau de l'entraînement pendant les périodes d'un "monocycle"

32 Écrire le plan Visualiser la saison CnRRCnRCPCnRRPCnRCDvtRR Dvt CompétitionPré-CompétitionDéveloppement - Foncier SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS Puis écrire les séances chronologiquement, chaque semaine ou au maximum par 3 semaines, pour tenir compte de ce qui se passe réellement sur le terrain. Placer les cycles ou étapes en démarrant également de lobjectif Répertorier les périodes en démarrant toujours de lobjectif Saison Tr

33 Les éléments constitutifs des séances

34 Les exercices / situations Lexercice ou la situation général(e) –Touche toutes les grandes fonctions Lexercice ou la situation spécial(e) –Développe les éléments du mouvement de compétition (famille) Lexercice ou la situation de compétition –Cest le geste codifié

35 La charge Volume: cest la fréquence des stimulations et leur durée Intensité: cest lintensité des stimulations et leur densité Récupération: peut modifier les effets du volume ou ceux de lintensité Rapports

36 Lagencement Séance: la session de base qui comprend plusieurs unités dentraînement… Microcycle: un ensemble de séances qui sorientent vers le développement déléments constitutifs à lentraînement. Souvent pour nous, à cause de lorganisation sociale, il dure une semaine. « Etapes, … » : un ensemble de microcycles nécessaires pour atteindre un objectif dentraînement spécifique… certains sont à court termes (3 semaines) dautres à plus longs termes (6 semaines).

37 Les rythmes Les rythmes de travail peuvent prendre différentes formes au cours de lentraînement, On peut « jouer » avec eux, cest un des facteurs de développement Selon les niveaux de pratique certains sont plus favorables que dautres...

38

39 Lorganisation annuelle

40 Lorganisation annuelle: la périodisation (simple ou double) Période de préparation –Préparation générale –Préparation spécifique Période de compétition –Il peut y avoir une partie de pré-compétition, ou une coupure entre deux évènements avec un petit moment de régénération Période de transition La périodisation c'est la structuration d'un processus de formation, d'après les lois d'adaptation, dans le but de développer la forme athlétique En athlétisme, du fait du calendrier, la période de la préparation est clairement plus longue que celles de compétition ou de transition.

41 La reprise Pas seulement le footing Toute la remise en condition générale pour redevenir athlète… –Du pied –Du gainage –De la coordination –Et pas seulement de la simple aérobie…

42 Préparation générale Augmenter la capacité de charge en augmentant le volume Créer les conditions pour atteindre de meilleures performances (physiques et techniques) Insister sur les éléments essentiels de la performances (même ceux qui ne sautent pas aux yeux, social, psy…)

43 Préparation spécifique Préparer la performance en harmonisant les divers éléments constitutifs Améliorer la technique par des charges propres à la compétitions Développer la disposition de lathlète à laugmentation de la capacité de charge

44 Période de Compétition Développer et maintenir la performance Maintenir les acquis Préparer lathlète à fournir un effort optimal (tenter le maximal) Avoir une forme athlétique optimale

45 Transition, récupération Récupération active (le changement de sport est souvent une bonne chose) Régénération physique et psychique

46 Exemple Périodisation Période de Préparation Période de Compétition Compétitions principales Préparation Générale Préparation Spécifique Pré- compétition Transition Compétition "Top" Préparation spécifique Régénération VolumeIntensitéForme Athlétique

47 Une proposition pour fonctionner : Un principe fondateur : –De la qualité à la quantité de qualité Ce qui permet de : –Rester sur la motivation des athlètes –Se faire plaisir, pour venir à lentraînement avec entrain ! –Rester sprinteur, lanceur… ou travailler toujours autour de sa qualité.

48 LA PYRAMIDE INVERSEE…

49 Pour quoi faire ? Planifier une carrière Planifier une saison. Développer des qualités physiques.

50 Comment ça marche? Une pyramide sur sa pointe! A lire du bas vers le haut! Du début du processus vers léchéance à réaliser Echéance Qualité à développer

51 Mais … Une pyramide ne tient pas sur son sommet… Il faut la soutenir. Les différentes qualités qui vont aider au développement de la qualité visée en la « soutenant ». Il peut y avoir 1, 2, 3 ou plus de qualités de soutien Echéance Soutien 1 Soutien 2 Qualité à développer

52 Alors pour planifier : On divise cette pyramide horizontalement… On obtient des périodes. Et pour chaque période des quantités de travail. Par ex pour la zone 1 : 40% pour le soutient 1 idem pour le 2 et 20% pour la qualité elle même. De même pour les autres périodes Echéance Soutien 1 Soutien Qualité à développer

53 En fonction du nombre de séances par semaine… On divise verticalement en autant de colonnes que de séances possibles… Et lon sait quoi faire à chaque séance… Par exemple pour 4 séances par semaine… Echéance Soutien 1 Soutien 2 Qualité à développer

54 Pour une carrière… Léchéance : cest être bon en senior… En fonction de lage de lathlète, on divisera en autant de périodes que lon prévoit de saisons… Aide léducateur à ne pas griller les étapes… Réalisation personnelle Education athlétique Pratique athlétique Spécialisation

55 On divise en autant de périodes que besoin… En fonction dune double ou simple programmation… Et on suit le guide… Pour une saison… Echéance Soutien 1 Soutien 2 Stage 2 Stage 1 Qualité à développer

56 Des variantes... Pour un jeune athlète quil ne faut pas «griller»… la pyramide se déplace vers le haut. Les qualités de soutien doivent rester le gros du travail au risque de faire de la «championnite»! Echéance Education athlétique Pratique athlétique Qualité à développer

57 Pour un athlète en fin de carrière… Pour un athlète en fin de carrière, la pyramide se déplace aussi mais dans lautre sens… Attention alors au surmenage, au sur entraînement et à la lassitude…. Qualité à développer Echéance Soutien 1 Soutien 2

58 Année à Double Périodisation MacrocycleMésocycleDuréeContenu d'entraînement 1 er Période PP1PP1 1 er Etape6 semaines Entraînement Général 2 ème Etape6 semaines 3 ème Etape6 semainesPréparation Force et spécifique CP1CP1 4ème Etape4 semainesCompétition 1 er – 3 ème Etape22 semaines 2 ème Période PP2PP2 5 ème Etape6 semaines Entraînement Général – Dév Force et Spécifique 6 ème Etape6 Semaines CP2CP2 7 ème Etape5 – 7 semainesCompétition 5 ème – 7 ème Etape17–19 semaines 1 er & 2 ème Période1 er – 7 ème Etape39–41 semaines

59 Double Périodisation AvantagesInconvénients Grand choix de compétitions Haut niveau d'entraînement spécifique Plus de compétitions augmentant la motivation des athlètes Plus d'entraînement technique Processus spécialisé intense Temps limité pour acquérir les capacités de base La deuxième période de préparation est limitée dans le temps Il y a peu de temps de récupération

60 Simple Périodisation MAC PP 1 er Etape6 semainesEntraînement Général 2 ème Etape6 semaines Entraînement Force maximale 3 ème Etape6 semaines 4 ème Etape6 semainesForce sub maximum 5 ème Etape6 semaines Force Spécifique Stato dynamique 6 ème Etape6 semaines PPC7 ème Etape6 semainesCompétitions, mise au point 1 er - 7 ème Etape42 semaines Exemple de la force pour la vitesse :

61 AvantagesInconvénients Beaucoup de temps pour développer les pré - requis de base. Beaucoup de temps pour s'entraîner et pour récupérer Manque de compétitions Certaines formes de répétitions sont inévitables (effet de lassitude) Simple Périodisation

62 Programmation simple ou double Il peut être difficile de faire chaque année des doubles périodisations… fatigue, vie familiale, professionnelle… Lorsquon adopte une simple périodisation, le temps devient «long», on peut alors «tricher» ou jouer à faire semblant, pour la motivation… mais attention à ne pas «déraper»

63 Enfin… Pratiquement, la rédaction

64 Linventaire Au préalable connaître les besoins de la discipline (exigences, contraintes) Vécu de lathlète –Ages: légal, physio-bio, entraînement Qualités physiques Habiletés techniques Qualités psychologiques Le bilan annuel --->

65 Le bilan annuel Chaque année il faut penser à la prochaine… Faire un bilan sans concession de lancien plan. Qualitatif, quantitatif… Le bon, le pas bon, ce qui marche… ce qui na pas marché et en comprendre les raisons.

66 La fixation des objectifs Un objectif final –De niveau : Qualification, podium, sélection… –De valeur : une fourchette de perf Des objectifs intermédiaires, ou des moyens dobjectifs –Devenir régulier –Amélioration dans la concentration –Trouver son échauffement, sa préparation spécifique –Etc.…

67 Les compétitions Létude du calendrier Le choix des compétitions –Indispensables –Possibles ou éventuelles Sur ce calendrier les autres évènements et les contrôles

68 Les tâches majeures Découlant des objectifs, les points quil faut envisager et faire des choix : –Qualités physiques –Capacités techniques

69 La construction Les périodes et leurs durées Les contenus et les agencements des étapes Technique + Muscul + … Force endurance puis max puis … Les pourcentages de chaque partie 70% PPG 30% Technique… ou …

70 Tout mettre à plat sa disponibilité la disponibilité de lentraîneur ses activités professionnelles ou universitaires ses besoins (points forts ou faibles, manques, envie…) les objectifs personnels les règles dentraînement le groupe dentraînement Agencer lemploi du temps de lathlète

71 Écrire le plan Visualiser la saison CnRRCnRCPCnRRPCnRCDvtRR Dvt CompétitionPré-CompétitionDéveloppement - Foncier SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS Puis écrire les séances chronologiquement, chaque semaine ou au maximum par 3 semaines, pour tenir compte de ce qui se passe réellement sur le terrain. Placer les cycles en démarrant également de lobjectif Répertorier les périodes en démarrant toujours de lobjectif Saison Tr

72 Le processus de planification OBJECTIFS MISE EN OEUVRE PLANIFICATION ENREGISTREMENT EVALUATION

73 Pour terminer, Chaque athlète est unique, à cet égard il devrait être traité comme tel Mais dans la réalité, souvent nous avons des «groupes dentraînement» Alors nous sommes bien obligés de concevoir un canevas commun dans lequel nous adapterons des individualisations

74 Pour être concret… La saison 2006 de Sébastien Maillard et de Samuel Coco-viloin Objectif : Se qualifier au grand championnat et y être à son meilleur niveau.

75 Faire des choix… Pour les deux épreuves, les qualités principales : Vitesse qui dure 400 Haies Transition Aérobie Force Vitesse 110 Haies Aérobie Force Transition

76 Les qualités « secondaires » : Vitesse qui dure 400 Haies transition Technique Souplesse Vitesse 110 Haies transition Technique Souplesse

77 Les périodes de la saison : Vitesse qui dure 400 Haies Transition Aérobie Force Vitesse 110 Haies Transition AérobieForce Compétition Préparation générale Périodes Souplesse TechniqueSouplesse Technique Pré compétition

78 Séances par semaine : 7 séances pour Samuel, 9 séances pour Sébastien Vitesse qui dure 400 Haies Transition AérobieForce Vitesse 110 Haies Transition Aérobie Force Compétition Pré compétition Préparation générale Périodes Souplesse Technique SouplesseTechnique

79 Pour Samuel : On retrouve le nombre dimpacts par semaine : 110 Haies Transition AérobieForce Compétition Pré comp Préparation générale Périodes Souplesse Technique Force : 1 Aéro : 4 Souplesse: 2 Tech : 2 Force : 1 Aéro :3 Souplesse :2 Tech :3 Force : 1 Aéro : 2 Souplesse :2 Tech : 4Vit : 4 Vit : 3 Vit : 2 Vitesse

80 Pour Sébastien : On retrouve le nombre dimpacts par semaine : Vitesse qui dure 400 Haies Transition Aérobie Force Compétition Pré comp Préparation générale Périodes Souplesse Technique Force : 3 Aéro : 4 Souplesse: 2 Tech : 2Vit : 2 Force : 3 Aéro : 3 Souplesse: 2 Tech : 3Vit : 3 Force : 3 Aéro : 2 Souplesse: 2 Tech : 4Vit : 4

81 Une organisation sur la semaine : Deux blocs de trois jours –Aérobie / Développement / Recup –Vitesse / Technique –Faire durer la vitesse / Technique (110 ET 400) On ajoute la force avant laérobie en fonction du nombre dimpacts prévus. Eventuellement sur la vitesse courte.

82 En phase de Préparation générale lundimardimercredijeudivendredisamedidimanche PPGAérobie Côtes AérobieVitesse Technique Aérobie Côtes Aérobie Récup Vitesse Technique lundimardimercredijeudivendredisamedidimanche MusculPPGMusculAérobie Côtes AérobieVitesse Technique Aérobie Côtes Aérobie Récup Vitesse Technique Pour Sébastien : Pour Samuel :

83 En période de préparation spécifique lundimardimercredijeudivendredisamedidimanche PPGAérobie Côtes AérobieVitesse Technique Côtes Vitesse Aérobie Récup Vitesse Technique Pour Sébastien : lundimardimercredijeudivendredisamedidimanche MusculPPGMusculAérobie Côtes AérobieVitesse Technique Côtes Vitesse longue Aérobie Récup Vitesse Technique Pour Samuel :

84 En période de pré compétition lundimardimercredijeudivendredisamedidimanche PPGSpécifique AérobieVitesse Technique SpécifiqueAérobie Récup Vitesse Technique Ou comp Pour Sébastien : lundimardimercredijeudivendredisamedidimanche MusculPPGMusculCôtes Spécifique AérobieVitesse Technique SpécifiqueAérobie Récup Vitesse Technique Ou comp. Pour Samuel :

85 En période de compétition lundimardimercredijeudivendredisamedidimanche PPGRepos AérobieVitesse Technique (Spécifique)Aérobie Récup. Réglages Tech. ReposCompétition Pour Sébastien : lundimardimercredijeudivendredisamedidimanche MusculPPGMusculRepos AérobieVitesse Technique (Spécifique)Aérobie Récup Vitesse Technique Competition Pour Samuel :

86 En compétition importante… Au feeling… mais de la fraîcheur –On enlève généralement la spé du milieu de semaine. Les séances de vitesse sont légères –En fonction des sensations pour le reste, en général une muscul en moins ou juste un rappel de force. Imposer un dialogue, ne pas le frustrer (tout est déjà fait), il faut que, au moment de se mettre dans les blocs, lathlète soit persuadé quil a tout fait et bien pour être au maximum de ses capacités!

87 Évidement le travail des qualités à développer évolue au cours de la saison… Pour la force : –Soutenue par : Lendurance La souplesse Endurance de Force Souplesse Force max explosive La pyramide se déplace vers le haut pour les jeunes… et vers le bas pour… Force Max

88 Pour la vitesse : –Soutenue par : La souplesse La force Laérobie Force Souplesse Vitesse ou vitesse qui dure… Aérobie Technique Laérobie tiendra une place de plus en plus importante que la vitesse devra durer longtemps…. Vitesse max au quotidien

89 Vitesse qui dure… Il nest jamais écrit « séance lactique »… Pourtant il y a des traces dacide lactique… Mais… jamais une séance nest présentée comme telle. Toutes les séances spécifiques sont présentées comme de la vitesse qui dure et doivent être effectuées à 100 % du max, avec une récupération complète (au moins 15 minutes). Jentend par « séance lactique » une séance qui se ferait en demandant une vitesse de course inférieure à 100%. Je demande 100% ce sont donc des séances de vitesse… qui dure.

90 Merci… Place aux questions…


Télécharger ppt "Planification de lentraînement Ce document est le fruit de croisement de connaissances et dexpériences. Expériences recueillies auprès de Fernand URTEBISE."

Présentations similaires


Annonces Google