La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La protection de limage de marque et la réputation des entreprises sur internet Thibaut Verbiest Avocat au barreaux de Paris et Bruxelles Cabinet Ulys.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La protection de limage de marque et la réputation des entreprises sur internet Thibaut Verbiest Avocat au barreaux de Paris et Bruxelles Cabinet Ulys."— Transcription de la présentation:

1 La protection de limage de marque et la réputation des entreprises sur internet Thibaut Verbiest Avocat au barreaux de Paris et Bruxelles Cabinet Ulys

2 1. Quest ce quune diffamation ? La diffamation vise lallégation dun fait déterminé qui porte atteinte à lhonneur ou à la considération dune personne physique ou morale (Loi du 29 juillet 1881). Le texte diffamatoire doit être diffusé publiquement sur Internet. Il faut agir vite ; le délai est de trois mois à compter de la première publication. La vérité des imputations, ou plus encore, la bonne foi de lauteur des propos sont les principales moyens de défense. La diffamation peut être portée devant les juridictions pénales ou civiles.

3 2. Quest ce quune injure ? Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme limputation daucun fait précis. Un propos dévalorisant : « démagogue, arriviste, putain, petite vermine, grand manipulateur, incapable, incompétent »… Une victime, déterminée ou déterminable

4 3. Quest ce quun dénigrement ? Le dénigrement vise directement les produits ou les services dune société (1382 du Code civil). Les juges reconnaissent une grande liberté de critique aux consommateurs. Ils condamnent plus fréquemment les professionnels qui dénigrent les produits de concurrents.

5 4. Pourquoi faire un choix entre ces trois actions ? Les exigences de procédure sont très différentes : la loi du 29 juillet 1881 prévoit de nombreuses dispositions très contraignantes pour la victime dune diffamation. La responsabilité délictuelle est moins contraignante Des difficultés pratiques lorsque les propos visent à la foi la personne morale et les produits et services.

6 5. Des questions pratiques : Comment prouver le contenu des propos ? La simple copie décran ne suffit pas pour les juges. Le plus efficace est de procéder à un constat par huissier. Comment identifier les responsables ? Léditeur, ainsi que le directeur de publication devraient être identifiables du fait des mentions légales obligatoires (art. 6 III Loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans léconomie numérique). Léditeur non professionnel, comme lauteur des propos, peuvent rester anonymes mais devraient être identifiables par lhébergeur.

7 6. Questions pratiques (suites) Comment faire en cas danonymat ? Si les responsables ne sont pas identifiables, il faut demander au juge par une procédure spéciale denjoindre lhébergeur ou le fournisseur daccès à lever lanonymat. Que faire contre lhébergeur ? La responsabilité de lhébergeur ne pourra pas être engagée quaprès une notification très formaliste des propos litigieux. Mais il reste possible dagir en référé contre lhébergeur pour demander la suppression du contenu.

8 7. Des exemples Dénigrement entre concurrents La société ASW qui a appelé au boycott dun concours de Miss Pole Dance co-organisé par son concurrent Ponthieu Invest et a ainsi jeté le discrédit sur lévénement sest rendu coupable de dénigrement constitutif de concurrence déloyale, a jugé le tribunal de commerce de Paris, dans une décision du 3 avril 2009

9 8. Droit de critique de la part de consommateurs Dans une affaire ou un client mécontent d'un site de voyage en ligne avait publié sa lettre de contestation sur un blog en utilisant le terme « d'escroquerie », le tribunal a néanmoins jugé, aux vues des circonstances, que le client poursuivait un but légitime de contestation, exclusif de toute animosité personnelle (TGI 17e ch.,Paris, 26 nov. 2007). L'action en diffamation n'est donc pas sans risque.... La Cour de cassation a estimé que la libre appréciation de la qualité ou de la préparation des produits servis dans un restaurant est libre (Cass. 2e civ., 23 janv. 2003, n° ).

10 Des questions Thibaut Verbiest Avocat au barreaux de Paris et Bruxelles Cabinet Ulys


Télécharger ppt "La protection de limage de marque et la réputation des entreprises sur internet Thibaut Verbiest Avocat au barreaux de Paris et Bruxelles Cabinet Ulys."

Présentations similaires


Annonces Google