La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Licence Professionnelle en Management International 2007-2008 Multinationales et Mondialisation De Jean-Louis Mucchielli Réalisé par: AKAOUCH MOHAMMED.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Licence Professionnelle en Management International 2007-2008 Multinationales et Mondialisation De Jean-Louis Mucchielli Réalisé par: AKAOUCH MOHAMMED."— Transcription de la présentation:

1 Licence Professionnelle en Management International Multinationales et Mondialisation De Jean-Louis Mucchielli Réalisé par: AKAOUCH MOHAMMED ET SEMKAOUI AMAL

2 Plan Introduction Partie1: Où la firme multinationale simplante t-elle? I- Les mécanismes fondamentaux de la localisation II- Les études qualitatives dattractivité territoriale III- Les études de localisation réalisées par les entreprises:le choix du pays et de la région Partie 2 : comment lentreprise se multinationalise-t- elle? I- Le choix entre fabriquer soi-même à létranger ou faire faire A. Coûts de transaction et larbitrage entre faire et faire faire B. coûts de transaction et multinationalisation C. Multinationales et internalisation: lapproche éclectique Conclusion

3 Parmi les points décisifs dans la multinationalisation dune entreprise on trouve son choix dimplantation à létranger qui résulte dun processus décisionnel pouvant durer plusieurs années. La question qui chavire lesprit des dirigeants est: où simplanter? INTRODUCTION

4 I. Les mécanismes fondamentaux de la localisation pourquoi lentreprise sinstalle sur un site plutôt que sur un autre pour fabriquer un produit ? A.La recherche dune localisation optimale

5 1- Localisation des activités industrielles et coûts de production Le choix dimplantation de lentreprise peut être orienté selon Le prix de vente Varie dune région à une autre Les coûts de production Varient selon la disponibilité des MP Et de la main doeuvre

6 Coût de production Géographique- ment variable Géographique- ment invariable Prix de vente Géographiquement variable géographiquement invariable Localisation médiane Type B Localisation optimale: Entre marché et ressources pour maximiser la différence entre les coûts de production et le revenu des ventes Coût de production Type A Localisation optimale: Prés des matières premières pour maximiser les profits Demande du marché Type C Localisation optimale: Prés du marché pour maximiser les profits en maximisant les ventes Localisation libre Type D Localisation optimale: Coûts et demande invariables par rapport à la localisation

7 2.Localisation et comportement stratégique des entreprises Des conditions de concurrences de la délocalisation des autres entreprises Du pouvoir de marché que telle ou telle localisation peut conférer à une entreprise vis-à-vis des autres La localisation des activités dépend aussi:

8 Les travaux pionniers: saute-mouton x y ? …… Situation déquilibre

9 Les effets dagglomération et leur processus cumulatif les comportements des concurrents peuvent fortement influencer celui dune entreprise donnée, cela peut être accentué si on prend en considération un effet de concentration géographique important dit agglomération Ce phénomène peut engendrer des économies externes concernant : lemploi lapprovisionnement en matières premières les produits intermédiaires les retombées technologiques.

10 On trouve: Des économies en terme demploi et de qualification Les activités de recherche de toutes les entreprises Les économies dinformation Se localisé dans un même lieu pour bénéficier dun bassin demploi important car: la localisation concentrée attire de la main dœuvre. le roulement des individus venant dautre entreprise localisée sur le même site vont engendrer des flux dinformation pour les autres firmes simplantant ultérieurement. la présence initiale de firmes peut révéler aux postulantes lattractivité même du territoire. Les économies dagglomération Marchés doccasion:échanges Plus dopportunités sous-traitants en plus grand nombre

11 Les forces initiales dagglomération Ces forces sont de 2 types: celles crées par les firmes pionnières incitant les firmes suiveuses à venir celles existantes avant même limplantation de la première firme tels les atouts initiaux du territoire en terme davantage géographique comme lexistence de mines,fleuves…

12 Les forces de désagglomération Les forces dagglomération peuvent créer leur propre limite : guerre de prix coût élevé du mètre carré existant sur le site énergie exploitée non renouvelable.

13 A. La localisation:résultat dun processus décisionnel 1.Larbre décisionnel: La multinationalisation apparaît comme le résultat dun processus décisionnel composé de plusieurs étapes: La prise de conscience La recherche de pays:étude de faisabilité Linvestigation Les modalités dimplantation Le choix précis de localisation Le choix final:linvestissement puis lextension

14 La prise de conscience liée à 2 forces: interne: le pouvoir de persuasion des dirigeants pour que lentreprise prend conscience de la nécessité de sinstaller à létranger. externe: linternationalisation des concurrents et le risque dêtre distancé sur le marché étranger

15 La recherche de pays:étude de faisabilité Les critères de localisation se présentent en 3 catégories: Les critères majeurs Les critères incontournables Les critères mineurs Écartement définitif les sites non- conformes pondération des éléments de décision Différenciation de 2 ou 3 zones à caractéristiques voisines.

16 Linvestigation Cette phase permet le choix du pays sur la base de collecte dinformations standardisées tels que: la stabilité économique et monétaire; la stabilité politique; le climat social; la législation et réglementation pour lembauche.

17 Les modalités dimplantation il sagit pour lentreprise de choisir une méthode dimplantation: joints-ventures Prise de participation acquisition ou implantation ex nihilo

18 Le choix précis de localisation retenir une dizaine de sites désigner un responsable de projet ou un directeur du développement à létranger -après le tri, procéder au recueil des informations auprès des entreprises déjà implantées. établir une short list de plusieurs sites en concurrence

19 Le choix final:linvestissement puis lextension On constate 2 stades: laccord conditionnel et laccord définitif: Laccord conditionnel : la décision est prise,mais reste suspendue à la réalisation des promesses des partenaires et à la signature du contrat. Laccord définitif : limplantation effective se réalise, et à partir de là on prévoit lextension et le développement des investissements à létranger.

20 Laspect itératif du processus On procède par essais et erreurs avec des retours en arrière. Lorsquun premier choix de pays ne convient pas,un retour au stade dinvestigation permettra de sorienter vers dautres sites.

21 C. La localisation:résultat dune convergence firme-territoire selon M. porter on distingue deux sources davantages compétitifs : la réduction des coûts de production(innovations technologiques ou nouveaux facteurs de production) la différenciation des produits(marques ou publicité..) Les avantages comparatifs: tels que les avantages à la localisation du territoire qui prennent en compte les dynamiques des demandes nationales et étrangères.

22 La firme offre des produits et demande des facteurs de production qui doivent être acquis à un faible coût pour sa compétitivité Un pays offre des facteurs de production à travers ses dotations en facteur (travail,capital) et de leur productivité (rapport de la production sur la quantité de facteurs utilisés) Concordance ou discordance 1- concordance et discordance entre avantage de firme et avantage de pays

23 Avantages compétitifsAvantages comparatifs Comporteme nt Firme nationalePays doriginePays daccueilIDE et échange Demand e de facteur Offre de produit Offre de facteur Demand e de produit Offre de facteur Demand e de produit PN/VN IDEs IDE/réim p export/TJ IDEe Import/TJ IDEe/réex p PE/VE PN : production nationale; VN : vente nationale; PE : production à létranger; VE : vente à létranger; Réimp : réimportation vers le territoire dorigine; Réexp : réexportation ; TJ : tariff jumping; IDEs : IDE sortants; IDEe : IDE entrants.

24 Décomposition de la production et production partielle à létranger Le processus de production englobe plusieurs stades, lentreprise va essayer de délocaliser la réalisation de chaque stade là où les conditions sont les plus avantageuses.

25 Production de gamme de produit et délocalisation hiérarchisée Selon limportance de la gamme à laquelle appartient le produit, lentreprise va prendre des décisions concernant la délocalisation des produits ainsi: Lentreprise pourra délocaliser la production de ses produits de bas de gamme (car un moindre degré dexigence est demandé) conserver sur son territoire la fabrication des produits de haut de gamme(qualité irréprochable et délais rapides de livraison).

26 2. Le choix de la localité et larbitrage coût/marché le cycle spatio-fonctionnel: linvestissement se répand dans léspace du pays daccueil sur la base de concordance entre lescaractéristiques des unités implantées et celles de la région daccueil.

27 II. Les études qualitatives dattractivité territoriale Les études dattractivité territoriale sont effectuées sur la base denquêtes, à partir des données brutes des réponses on peut calculer un indicateur dattractivité relative(AR) pour un pays j concernant un motif i: AR=(Rij / Rjt) / (Ri / Rt) Rij= total des réponses des firmes implantées dans le pays j et qui ont choisit le motif i comme élément de réponse; Rjt = total des réponses données par les firmes implantées dans le pays j; Rij / Rjt= mesure le poids du motif i pour le pays j; Ri= total des réponses pour le motif i; Rt= total de réponses de lenquête; (Ri / Rt)= représente lepoids du motif i dans le total des réponses. Si AR >1= le critère i confère pour le pays j une attractivité relative; Si AR<1= le pays j possède un désavantage relatif à lattractivité pour ce déterminant; Si AR=1= le poids du motif i est comparable pour le pays j et lensemble des pays

28 Les résultats dattractivité des principaux pays européens Grande-Bretagne:linfrastructure,conditions satisfaisantes de production déjà installées,la bonne qualité des ouvriers et la langue anglaise. Allemagne: taille de son marché, réseau de communication,linfrastructure,conditions satisfaisantes de production. Espagne: taille de son marché et la faiblesse du coût de la main dœuvre.

29 III. Les études de localisation réalisées par les entreprises:le choix du pays et de la région Dans le choix du pays ou de la zone,lentreprise recueille des informations qualitatives sur les facteurs de localisation, et pratique ensuite une évaluation plus précise des coûts de localisation. A- le choix du pays ou de la grande zone dimplantation:

30 1- Typologie des facteurs de localisation Facteurs généraux: situation politique, économique, sociale… Conditions de travail: présence dune main dœuvre qualifiée,réglementation embauches,centres de recherche… Critères géographiques: environnement rural,urbain,parcs dactivités… Les voies de communication: disponibilité et qualité du réseau de transport en commun… Les télécommunications: disponibilité et qualité des lignes téléphoniques/fax… Les fournitures: disponibilités de réseaux de distribution,matières premières… Les conditions de vie: disponibilité de logements pour les cadres, proximité de magasins,dhôtels, de capitaux…

31 2- Lévaluation des facteurs globaux Lévaluation qualitative des différents facteurs peut seffectuer dune façon binaire en notant 0 ou 1chaque critère en fonction de la compatibilité pour celui-ci entre le profil du territoire et celui de lentreprise,alors on doit calculer dans ce cas le facteur dopportunité: FO=(c / n)*100 Évaluation qualitative binaire: FO= facteur dopportunité; C= critères intangibles positifs; N= lensemble des critères; Le pourcentage indique la concordance entre les caractéristiques de linvestissement et celles du territoire lorsquil sapproche de 100 et une discordance lorsquil sapproche de 0

32 Pays/région Facteur de localisation ABC N°1 001 N°2 101 N°3 101 N°4 001 N°5 101 N°6 101 Résultat 406 FO 4/6*100=6 6,66% 0%6/6*100=1 00% Évaluation des 3 sites par classement binaire et calcul du facteur dopportunité:

33 Notation des facteurs intangibles Dans ce cas,chaque facteur peut être noté de 0 à 20,ce système fournit une note finale globale différente dun pays à un autre ou dune zone à une autre.

34 3- Les facteurs dopportunité appliqués aux régions/zones et aux villes: la méthode Mini-Max: Dans cette méthode la notation tient compte de lécart Existant entre ce qui est optimal pour la firme et ce qui est disponible sur le territoire daccueil. On peut calculer également un facteur dopportunité qui est égal: FO=(note.min / max.min)*100 note.min= lécart entre la note réelle et celle minimale. max.min= lécart entre la note maximale et celle minimale.

35 B- Attractivité et choix du site final Linvestisseur peut hésiter entre plusieurs sites précis, le choix définitif seffectuera à laide des critères globaux,les facteurs intangibles et les coûts dinstallation sur le site

36 1- Le terrain: simulation financière de limplantation dune usine Dans une implantation,il existe deux sortes de coûts: coûts dinvestissementcoûts dexploitation composé de coût: de terrain des bâtiments des équipements les aides financières qui sy rapportent. ils affectent le projet dimplantation dans la totalité de sa durée de vie et il est composé des coût: de main dœuvre(salaires,primes…) les coûts de transport les coûts des fournitures auxiliaires (eau,énergie…)

37 Les évaluations des différents coûts Les modes dinvestissement permettent de distinguer le financement interne par les ressources propres et le financement externe. Le montant de linvestissement est pour sa part évalué en terme de contributions nettes de la société mère ou de lensemble du capital employé par la filiale Pour évaluer le coût du capital investi,une grande partie des entreprises se réfère à la moyenne du coût du capital de la maison mère, tandis que dautres choisissent la moyenne du capital de la filiale comme référence.

38 -partie 2- Comment lentreprise se multi nationalise-t-elle?

39 Lorsque une entreprise désire vendre un produit,elle a le choix entre le fabriquer elle-même ou faire appel a des fabricants extérieure. Ce comportements dachat ou de fabrication se retrouve dans létude du comportement de toute firme, et à fortiori de la firme multinationale.

40 I. Le choix entre fabriquer soi-même, à létranger ou faire faire: Ce choix dépend de: capacité de production (le savoir faire) de lentreprise; coûts entre les différents élément de lalternative: faire ou faire faire; coûts de fabrication; coûts lies à léchange, appelés coûts de transaction.

41 A. Coûts de transaction et larbitrage entre faire et faire faire 1. La nature de la firme Le marché ou la firme comme système dorganisation des échanges et de la production. la question qui se pose: Pourquoi un entrepreneur se met-t-il à coordonner des activités au sein dune entreprise alors que le marché peut apparemment réaliser cette coordination? ?

42 Avant de répondre à la question il savère nécessaire de poser la Question: pourquoi la firme multinationale existe-t-elle ? La réponse à la première question considère que le marché est un espace déchange au jour le jour sans que des liens durables puissent sétablir.

43 La réponse à la deuxième question réside en lexistence de cinq raisons: La difficulté de trouver les vrais prix de marché: le « juste » prix. Le coûts de négociation et de conclusion de contrats déchange. La nécessite de passer des contrats à long terme pour loffre de produits ou de services, ce que ne permet pas le marché. Lincertitude risque de régner sur les prix car ceux-ci peuvent fluctuer dun jour à un autre. Lintervention de lEtat sur les transactions de marché sous forme de taxes, de quotas ou de contrôle des prix.

44 Les limites de lorganisation des transactions et de la production par la firme Si les transactions sur le marché sont coûteuse et que lorganisation dune firme permettent déchapper à ces coûts. pourquoi toute la production nest pas effectuée par une seule et même gros firme amenant a faire disparaître le marché lui- même ?

45 La réponse peut être donnée par deux arguments: existence des rendements décroissants dans la fonction entrepreneuriale Croissement du coût dorganisation de production et déchange à lintérieure dune firme. Au fur et a mesure que les transactions a lintérieure de lentreprise ou intra-entreprise,croissent lentrepreneur peut ne pas réussir à allouer les facteurs de production de façon optimale

46 2. La notion de coûts de transaction Définition: La nature des coûts de transaction les différents coûts de transaction sur un marché sont engendrés soit par les défaillances de ce marché par son inexistence en tant quun intermédiaire des échanges. Coûts auxquels on doit faire face en échangeant un bien ou un service dun facteur de Production sur un marché, leur existence démontre lintérêt ou une firme dorganiser elle-même La production. La transaction des inputs et des services nécessaires à la production va seffectuer à entre filiales dune même entreprise = marchés internalisés.

47 Six types de risques liés à léchange sont retenus: 1- lincapacité de créer un contact entre acheteurs et vendeurs. Les coûts de recherche et dannonce sont élevés. prix est influencé par cette concurrence imparfaite. 2- lincapacité de comprendre les spécifications du produit. Les coûts de transaction seront liés à la pertes sèche engendrée par lachat dun produit ne correspondant pas à celui recherché. 3-limpossibilité de saccorder sur un prix de vente. un coût de négociation sur le prix. 4- les défauts dans la qualité du produit. un coût dutilisation et de réparation. 5- les difficultés de transport. coûts de réparation, et de refus du produit 6- des difficultés juridiques

48 3. Organisation hiérarchique et nouvelles hypothèse sur le comportement humain: Pour williamson qui a approfondit lanalyse des coûts de transaction les comportements humains sont à lorigine des coûts de transaction à savoir La rationalité limitée Même si les individus désirent prendre des décisions rationnelles, Leur aptitude à le faire nest pas complète et ils ne disposent pas De toute linformation à une prise de décision parfaite Lopportunisme Les individus agissent dans leur propre intérêt au détriment de ceux de leurs partenaires Lopportunisme se réfère à la divulgation dinformations Incomplètes ou dénaturées Si le nombre des agents est faible, lopportunisme se manifestera et un coût de transaction important apparaîtra

49 Comportements humains, environnement et coûts de transaction: Facteurs humains facteurs environnementaux Rationalité limitée incertitude/complexité Asymétrie dinformation Opportunisme petit nombre dintervenants Coûts de transaction

50 4- La nature spécifique des actifs et les coûts de transaction: Williamson propose de considérer trois caratéristiques principales de la transaction: La spécificité des actifs Élément primordial de lexistence des coûts de transaction on distingue: Actifs génériques: actifs durables Mobiles. Actif spécifique: comme lexpérience Du capital humain. La fréquence de transaction Plus ou moins grande en fonction du besoin de renouvellement De lachat du produit ou du service par lentreprise Lincertitude de la transaction Les différentes éventualités Ne sont pas connues avec certitude Et précision: la rationalité des Agents dans la conception Des plans est limitée.

51 Les avantages de linternalisation: Daprès williamson, les avantages de linternalisation sont: Facilité de prise de décision séquentielle et adaptative; Atténuation des tendances aux comportements opportunistes; Réduction de lincertitude; Diminution des risques liés à la sous-information; Obtention dune atmosphère générale plus satisfaisante.

52 B- Coûts de transaction et multinationalisation: 1- Lapplication de linternalisation à la multinationale: internalisation,entreprise multinationale et concurrence imparfaite. Caractéristiques du marché Concurrence imparfaite Incertitudes dinformation La firme internalise et remplace le marché

53 Le choix de la firme multinationale comme moyen dorganisation de la production internationale est surtout appliqué par les industries dans lesquelles linterdépendance entre les producteurs et les coûts de coordination sont élevés. Internalisation et interdépendances dactivités internationales.

54 2- Internalisation des marchés internationaux et échange de produits intermédiaires: Le lien entre linternalisation des marchés et la multinationalisation des entreprises : Une multinationale est créée partout où les marchés internalisés sont internationaux et ceci grâce à une intégration des différents stades de production qui seront liés par des échanges de produits ou de services intermédiaires et principalement ceux issus des efforts de R&D.

55 C- Multinationales et internalisation: lapproche éclectique. Les coûts de transaction peuvent être réintroduits dans les analyses de pénétration des marchés étrangers. Leur importance va alors inciter la firme à préférer internaliser sa production étrangère. Cest dans ce cadre que John Dunning a élaboré une approche quil appelle «paradigme OLI» approche qui est largement utilisée à lheure actuelle dans lanalyse de la firme multinationale.

56 1-Larbitrage entre les stratégies possibles: le paradigme OLI: les types davantage du paradigme: Av. de propriété(O)Av. à la localisation(L)Av. à linternalisation(I) 1. Propriété technologique 2. taille, économies déchelle 3. Différenciation 4.Dotations spécifiques 5. Accès aux marchés des facteurs et des produits 6. Multinationalisation antérieure 1. Différences des prix des inputs 2. Qualité des inputs 3. Coûts de transport et de communication 4. Distance psychique 5. Distribution spatiale des inputs et des marchés 1. baisse du coût déchange. 2. baisse du vol du droit de propriété. 3. Réduction de lincertitude 4.contrôle des homme, des capitaux, de loffre et de lorganisation 5. contrôle des langues et cultures 6. Possibilité dentente 7. Internalisation des externalités

57 Paradigme OLI et modes de pénétration des marchés étrangers: Modes de pénétration des marchés étrangers avantages OLI Investissement direct +++ Exportation+-+ Vente de licence+--

58 2- Linfluence des variables structurelles sur la formation des avantages OLI: Les avantages OLI peuvent être influencés par: Les politiques gouvernementales: (politique de protection des innovations, taxe, aides aux investissements étrangers). Les politiques de la firme. Lindustrie.

59


Télécharger ppt "Licence Professionnelle en Management International 2007-2008 Multinationales et Mondialisation De Jean-Louis Mucchielli Réalisé par: AKAOUCH MOHAMMED."

Présentations similaires


Annonces Google