La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Intelligence Artificielle & systèmes experts Réalisé par : - Khadija El Boussiry - Jihane Idrissi Janati Année universitaire:2007-2008 Année universitaire:2007-2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Intelligence Artificielle & systèmes experts Réalisé par : - Khadija El Boussiry - Jihane Idrissi Janati Année universitaire:2007-2008 Année universitaire:2007-2008."— Transcription de la présentation:

1 Intelligence Artificielle & systèmes experts Réalisé par : - Khadija El Boussiry - Jihane Idrissi Janati Année universitaire: Année universitaire:

2 Plan Introduction Première partie: Historique de lintelligence artificielle Quest ce que lIA ? Les grands domaines de lIA Deuxième partie: Généralités et historique du système expert Compositions dun Système expert Avantages et limites des systèmes experts Troisième partie: Lintelligence artificielle et la robotique Lintelligence artificielle dans la gestion des affaires Quest ce que lIA concrètement. Conclusion

3 Introduction Dire d'un outil qu'il est intelligent revient à dire qu'il reçoit de l'information, la traite et peut la rappeler le moment opportun. Le concept d'intelligence artificielle n'est pas nouveau. Les grecs avaient Héphaïstos, dieu mi- humain et mi artificiel et le Golem des juifs était un automate.

4 Intelligence artificielle Informatique Les jeux d échecs Cybernétique Psychologie Logique de Turing Psycho- linguistique Science-fiction NeurophysiqueLes automates Héphaïstos (Grèce) Golem (Tradition Juive) Philosophie

5 Premiere partie:

6 Historique de l intelligence artificielle Jalons dans l'histoire de l'IA 1952 à 1969 : période euphorique, on annonce le remplacement des experts humains par des systèmes experts, compréhension du langage naturel 1966 à 1974 : on comprend la difficulté de la tache le remplacement des experts humains par des systèmes experts : échec, raisonnement ok, manque de connaissance, goulot d'étranglement de l'IA compréhension du langage naturel : échec, trop difficile, impossible ? 1988 à 1993, hiver de l'IA : ralentissement des recherches en IA à cause des promesses non tenues

7 Qu est ce que l Intelligence artificielle ? Quatre types de définitions de lIA

8 L'Intelligence Artificielle (IA) est la science dont le but est de faire par une machine des tâches que l'homme accomplit en utilisant son intelligence. La terminologie - malheureuse! -d'Intelligence Artificielle est apparue en On peut lui préférer celle d'Informatique Heuristique. Exemples : Jeu d'échecs Résumer un texte ou le traduire; Reconnaître des lettres manuscrites, par exemple TAON ou THON; Faire des mathématiques; Faire un diagnostic (médical, de panne,...).

9 Les grands domaines de l IA Reconnaissances et système de parole Ex : réservation dhôtel, annuaire téléphonique Reconnaissance et système dimage Ex : effets spéciaux au cinéma, vidéo-surveillance Reconnaissance de lécriture Ex: reconnaissances chèques, codes postaux Langage naturel Ex: interfaces, text mining, web mining Planification Aide de la décision Ex :contrôle de trajectoire du satellite voyager

10 Aide à la programmation Ex :agent dinterface apprentissage/adaptation Ex : construction de systèmes experts, classification automatique de galaxie, contrôleurs de robots Jeux Ex : Échecs, Checkers, Othello( champion), Backgammon, Médecine Ex : aide à la décision (système expert), prédiction de patients à risques, analyse automatique dimages médicales

11 Deuxième partie:

12 G é n é ralit é s sur le syst è me expert Un système expert est un programme capable dexplorer une expertise dans un domaine particulier. Cette expertise rassemble non seulement des connaissances directement liées à ce domaine mais également des capacités de raisonnement acquises par les spécialistes au cours de leur activité (les stratégies). Traditionnellement, un système expert se compose dune base de connaissances, dun moteur dinférences et de différentes interfaces qui lui permettent de communiquer avec son environnement. La base de connaissances est élaborée à partir de lexpertise dun spécialiste. Lexpertise elle-même sobtient au cours dun processus cognitif généralement long et encore mal connu de nos jours. Cest certainement à ce niveau que lon peut situer la phase de création du savoir

13 Historique : Les premiers systèmes experts voient le jour aux USA dans les années Ils ont eu leur heure de gloire dans les années Le projet SACHEM, opérationnel dans les années 1990, est l'un des derniers projets « système expert » issu de la recherche à avoir vu le jour. Aujourd'hui, de multiples petits systèmes experts sont opérationnels dans l'industrie et dans les services sans qu'on en parle. MYCIN (entre 1972 et 1974 ) qui manipulait de l'expertise dans le domaine médical, est l'un des plus connus. DENDRAL (1969 ) chimie, recherche la formule développée d'un corps organique à partir de la formule brute et du spectrogramme de masse du corps considéré. PROSPECTOR (1978 ) géologie, aide le géologue à évaluer l'intérêt d'un site en vue d'une prospection minière. (1600 règles)

14 COMPOSITION DU SYSTEME EXPERT :

15 Le rôle du cogniticien est de soutirer leurs connaissances aux experts du domaine et de traduire ces connaissances dans un formalisme se prêtant à un traitement automatique, c'est-à-dire en règles.

16 Un système expert est composé de deux parties indépendantes : La première partie c est une base de connaissances elle-même composée d'une base de règles1 qui modélise la connaissance du domaine considéré et d'une base de faits2 qui contient les informations concernant le cas que l'on est en train de traiter.

17 1:Base qui capitalise les règles à respecté pour le bon fonctionnement du programme. 2:Elle est l'élément capital, car elle contient la représentation des connaissances de l'expert et la description d'heuristiques utiles. 2 1

18 La deuxième partie est un moteur d'inférences capable de raisonner à partir des informations contenues dans la base de connaissance, de faire des déductions, etc.

19 Les types de moteurs dinférence chaînages avant : Le moteur part des faits et règles de la base de connaissance, et tentent de s'approcher des faits recherchés par le problème. Chaînages arrière : Le moteur parte des faits du problème, et tentent par l'intermédiaire des règles, de « remonter » à des faits connus.

20 Avantages et limites des syst è mes experts Avantages Meilleur que les experts humains Préservation de l expertise d une personne Limites Problèmes: entretien, coût, spécialisation, capacité d apprendre Gestionnaires ont été déçus par les résultats obtenus Certaines tâches vont probablement toujours leur échapper

21 Troisième partie:

22 L intelligence artificielle et la robotique La robotique n'est pas forcément de l'IA. Elle peut en être par l'aspect Reconnaissance des formes et Résolution de problèmes. Il peut être nécessaire de faire face à des situations imprévues. Quelques applications sont particulièrement utiles : Travaux dangereux, Réparations dans les centrales nucléaires ou dans l'espace.

23 Qu est ce qu un robot? Une entité placée dans un certain environnement et qui: est capable dinteragir avec cet environnement (agir et percevoir) est capable dautonomie (la perception induit des actions) 1er cas: Robot physique => doté de capteurs et dactuateurs 2ème cas: Robot virtuel (sur Internet) => doté dentrées et de sorties

24 Des Robots pour quoi faire? TRAVAILLER JOUER / AIDER EXPLORER SE DEPLACER SAUVER / TUER ETUDIER

25 Industrielle: Chaînes de montages, etc... Évolutionniste: Hexapode qui apprend à marcher par algorithme génétique Inspiration Biologique: Courant « Animats » (rats, chiens, …) Réactive: Rodney Brooks (insectes) Multi-agents: Colonies de fourmis, robots araignées Micro-drônes: Robotique militaire, robots volants autonomes Emotionnelle: robots de compagnie et dentertainment: Développementale: Talking Heads (Sony) Grands courants de la Robotique:

26

27 L intelligence artificielle « Dans la gestion des affaires » Intelligence artificielle, systèmes experts et lhumain comme système de traitement de linformation

28 Attributs d un comportement intelligent Penser et raisonner. Utiliser le raisonnement pour résoudre des problèmes. Acquérir des connaissances et les mettre en application. Apprendre et comprendre à partir de l'expérience. Faire preuve de créativité et d'imagination. Faire face à des situations complexes et confuses. Réagir rapidement de façon appropriée à de nouvelles situations. Reconnaître le degré d'importance des divers aspects d'une situation. Traiter efficacement les données ambiguës, incomplètes ou erronées.

29 L humain comme processeur d information Il sait: chercher les données utiles filtrer les données disponibles établir une représentation de son environnement transmettre une réponse à l'environnement Il est soumis aux difficultés liées: à la surcharge d'information aux erreurs de filtrage aux problèmes de distorsion Il dispose d'une capacité limitée: ce qui engendre une rationalité limitée

30 Le système humain de traitement de l information Processus cognitifs: concepts, analogies métaphores Inférences intuitif, instinctif et subjectif Modèle de Newell et Simon: Système sensoriel et effecteurs physique Mémoires à court terme et à long terme Filtrage, modèles de sélection et limites cognitives Style cognitif

31 Théorie de l information et problèmes de communication Niveau technique Le message se rend-il? Réduction de l'incertitude Redondance Niveau sémantique Le message est-il compris? Améliorer la transmission Contrôle et distribution: retarder, filtrer, biaiser, transmettre l'interprétation Niveau pratique (efficacité) Le message a-t-il un effet? Changement de comportement Utilité, comme les 4 P du marketing Satisfaction Erreurs et biais

32 Quest ce que lIA concrètement ? Rechercher (analyser, résoudre des problèmes, trouver des méthodes de résolution) Représenter des connaissances (logique, règles, mémoire, cas, langue naturelle, etc.) Mettre en application les idées 1) et 2) (Systèmes Experts, pilotes automatiques, agents dinterfaces, robots, Data Mining, etc.)

33 Conclusion Aujourdhui lIA est partout sans que lon sen rende compte ou préoccupe. Rôle de plus en plus important dans la conception, les interfaces, internet, les robots,... Une meilleure intégration de l'IA dans les applications informatiques Une démarche génie logiciel n est pas toujours facile. Des environnements: JAVA, Prolog, Smalltalk, etc. Évolution de l'IA intelligence Artificielle vers l'IA informatique avancée

34 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Intelligence Artificielle & systèmes experts Réalisé par : - Khadija El Boussiry - Jihane Idrissi Janati Année universitaire:2007-2008 Année universitaire:2007-2008."

Présentations similaires


Annonces Google