La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ce document se compose Dune explication des dysfonctionnements du MA en période de grève et de la nécessité dy remédier Dun tour dhorizon de quelques solutions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ce document se compose Dune explication des dysfonctionnements du MA en période de grève et de la nécessité dy remédier Dun tour dhorizon de quelques solutions."— Transcription de la présentation:

1 Ce document se compose Dune explication des dysfonctionnements du MA en période de grève et de la nécessité dy remédier Dun tour dhorizon de quelques solutions intuitives, avec un argumentaire pour/contre Une proposition pour progresser vers la résolution de ces dysfonctionnements Dysfonctionnements du MA en période de grève

2 Quels sont les prix pratiqués en périodes de grève ? Comparaison des prix sur deux périodes de forte tension : La période de grève de Juin 04 (du 15 au 29 en jour ouvrables) Lépisode caniculaire dAoût Analyse du rapport des PMAh et des prix Powernext, Les Prix maximaux dajustement (PMAh) à la hausse révèlent mieux les comportements potentiellement abusifs. Des comparaisons en relatif par rapport aux prix de lénergie en J-1. NB : Seules sont comparées les périodes de pointes 8h-20h (Le creux ne révèle pas de tensions sur léquilibre offre-demande)

3 Grève de Juin 2004 : des PMAh de 4 à 8 fois Powernext Note : le Mer 23 juin, les participants de la CFMA sont prévenus quune étude sera faite sur les prix élevés du MA Période de grève Heures

4 Canicule de lété 2003 : moins de points singuliers A la pointe, entre 10h et 16h, les PMA ne dépassent jamais 3 fois Powernext Heures

5 Le PMAh est sensiblement plus élevé en période de grève

6 Une cause : le fonctionnement des messages de grève RTE utilise les offres disponibles sur le MA, jusquà ce que les critères de sûreté ne soient plus assurés (marge insuffisante), puis active les messages : Le message A (arrêt des baisses) est envoyé lorsque la marge à échéance 2h passe au dessous de 2300MW Simultanément, RTE notifie le passage en mode dégradé du MA et sollicite des offres complémentaires. Ces offres sont parmi les plus opportunistes en matière de prix. Elles sont interclassées avec les offres restantes sur le MA. RTE envoie ensuite les messages B (remontée) lorsque la marge rapide de 1500MW n'est pas satisfaite. Cette marge est composée sur le papier de 1000MW de réserve rapide et de 500MW de téléréglage.

7 Période de grève : bilan Dans de nombreux cas, un acteur peut offrir à nimporte quel prix avec une très forte probabilité de voir son offre acceptée Les incitations du mécanisme sont alors : doffrir au prix le plus élevé possible de mettre une durée minimum dappel la plus longue possible Quest ce qui limite les prix dans ces périodes ? La peur de tuer la poule aux œufs dor Labus de pouvoir de marché ne doit pas être manifeste (la barrière de 150Euros/MW, au delà de laquelle une étude est présentée par RTE en CFMA est un élément psychologique important) Tous les acteurs nont pas encore identifié le potentiel de ces périodes Conséquences sur le MA : Inflation des prix de règlement des écarts Augmentation des volumes ajustement simultanés hausse/baisse (DMA) Les coûts de contre-ajustement explosent, avec un effet inflationniste sur le K

8 Période de grève : il est nécessaire dagir Car le mécanisme de marché ne fonctionne plus Avant que davantage dacteurs ne tirent parti de ce dysfonctionnement, et en rendent le coût intolérable Avant que des prix trop élevés ne décrédibilisent le mécanisme Pour réduire la facture du K et la facture décart de lensemble des RE et plus particulièrement dEDF. Le surcoût des ajustements simultanés hausse baisse est estimé entre 3 et 10 M pour juin Pour RTE, ce surcoût est partiellement compensé par les prix des écarts élevés facturés aux responsables de RE en écart négatif. De quelles solutions disposons nous ? …

9 Solution 1 : Mettre un prix plafond aux offres Avantages Simplicité de mise en œuvre Borne le surcoût des dysfonctionnements Inconvénients Perturbe le fonctionnement du marché : en cas de réel manque de capacité de production, un plafond peut exclure des offres structurellement chères, par exemple des effacements de consommation. Ne résout pas le dysfonctionnement, en particulier lincitation daugmenter la durée minimum dappel. Impossible de caler objectivement un plafond Exacerbe le risque de régulation pour un potentiel investisseur en production. La solution 1 nest pas satisfaisante

10 Solution 2 : Messages envoyés sur un critère de prix Avantages Simplicité de mise en œuvre Borne le surcoût des dysfonctionnements du MA Inconvénients Limite lexercice du droit de grève sur critère de prix Perturbe le fonctionnement de marché du MA (offres chères exclues) La solution 2 nest pas satisfaisante

11 Solution 3 : Messages envoyés sur un critère « marge EDF » Avantages Résout complètement le problème Inconvénients Perte de crédibilité des messages : les critères de sûreté seront probablement encore garantis lors de lenvoi des messages Nécessite un double calcul de marge de la part de RTE, qui augmente la complexité opérationnelle en période dexploitation tendue Note : Une solution par laquelle EDF enverrait lui même les messages aurait les mêmes caractéristiques ; La solution 3 nest pas satisfaisante

12 Solution 4 : Rétablir la compétition sur les offres les plus chères Il sagit de réintégrer les offres participant à la réserve rapide dans lordre de mérite en haut de la courbe doffre En effet, pour garantir la disponibilité de la réserve rapide, RTE retire de lordre de mérite les 1500MW les plus chers des offres disponibles en moins de 15 minutes. Ces offres forment le talon de réserve rapide requise à chaque instant. Souvent, ces offres ne sont pas les plus chères. En revenant sur ce principe, on peut atteindre le critère de sûreté et activer les messages avant lappel des offres au prix prohibitif.

13 Effet des offres réservées pour réserve rapide (1) En vert, les offres satisfaisant aux critères de réserve rapide : les 1500 MW de prix supérieurs sont exclus de lordre de mérite Zoom sur le haut de la courbe doffre : La théorie La pratique

14 Effet des offres réservées pour réserve rapide (2) Exclusions des offres « rapides » au bénéfice des offres plus longues à activer… et souvent plus chères En laissant « à leur place dans le merit order » les offres de réserve rapide, lappel aux messages se ferait avant dappeler les offres aux prix « injustifiés ». Activation des messages

15 Solution 4 : le pour et le contre Avantages : Elle rétablit une sélection des offres en fonction de leur mérite Les deux incitations perverses (DMA long, prix élevé) disparaissent. Le marché seul décide du niveau de prix du MA pas de prix plafond, pas de critère de prix pour lactivation des messages Compatibilité avec les principes de la note Bénat Cest toujours un critère de sûreté qui déclenche lactivation des messages Compatibilité avec les règles actuelles du MA Seules les consignes du CNES doivent évoluer Inconvénients Ce principe fonctionne à condition que les offres « rapides » ne soient pas parmi les moins chères de la courbe doffre. (contrôle du pricing ?) Le niveau de prix atteint avant activation des messages dépendra du niveau des prix doffre dEDF.

16 Une mesure complémentaire possible Aujourdhui : Lorsque la réserve 2300MW à échéance 2h nest pas respectée, RTE se déclare en Mode Dégradé* ce qui lui permet dactiver les offres complémentaires (dont les offres à prix très élevé) Mesure complémentaire possible : Lorsque la réserve 2300MW à échéance 2h nest pas respectée, RTE émet un Message dAlerte* RTE ne se déclare en Mode Dégradé* quà lenvoi du message B Ainsi, les comportements opportunistes liés aux offres complémentaires ne sont pas couronnés de succès de manière systématique * Des informations complémentaires peuvent se trouver au chapitre D.10 des règles RE/MA, qui traite de l'insuffisance d'offres, sans toutefois spécifier les cas de grèves.

17 Agir en collaboration avec RTE Une demande de modification les gestes opérationnels en période tendue risque se heurtera à léchec si le CNES nest pas impliqué 1. Faire partager les enjeux au management de RTE 2. Obtenir la création dun groupe de travail CNES/COPM pour résoudre les problèmes identifiés 3. Être force de proposition sans négliger les contraintes dexploitation de RTE.


Télécharger ppt "Ce document se compose Dune explication des dysfonctionnements du MA en période de grève et de la nécessité dy remédier Dun tour dhorizon de quelques solutions."

Présentations similaires


Annonces Google