La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA TRANSCENDANCE DE LIMAGINAIRE DANS LES POEMES DEMINESCU : INTRADUISIBILTE OU REVELATION ? Ana GUŢU docteur, maître de conférences.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA TRANSCENDANCE DE LIMAGINAIRE DANS LES POEMES DEMINESCU : INTRADUISIBILTE OU REVELATION ? Ana GUŢU docteur, maître de conférences."— Transcription de la présentation:

1 LA TRANSCENDANCE DE LIMAGINAIRE DANS LES POEMES DEMINESCU : INTRADUISIBILTE OU REVELATION ? Ana GUŢU docteur, maître de conférences

2 Limaginaire – précisions définitoires Limaginaire – précisions définitoires Limaginaire, donc, constitue à la fois la source et le fleuve des raisonnements idylliques du grand poète. De point de vue philosophique limage cest « la conscience dun objet absent ou inexistant » (Didier, 1995 : 129) la conscience imageante reçoit son objet comme un pur néant ; limage est spontanée, elle ne dépend pas de la volonté de la conscience imageante

3 Limage selon Georges Mounin, « Limage est un terme générique assez vague utilisé depuis le XIX-e siècle pour désigner surtout les tropes fondés sur le rapport danalogie (comparaison, métaphore, personnification, etc), mais aussi les autres tropes, certaines figures et de nombreuses anomalies sémantiques…Limage est envisagée comme un moyen de connaissance ou dexpression de soi, non comme un ornement esthétique. » (Mounin, 1999 : 168).

4 Le poème et la philosophie Jacques Derrida considère que « la poésie est au cœur de la philosophie » (Derrida, 1990 : 337). Selon lui, tout poème est un philosophème. Nous définissons le philosophème comme « une vérité socio-humaine, non- altérable dans lespace et dans le temps » (Gutu, 2005 : 100 ).

5 Eminescu Les poèmes lyriques dEminescu dans leur intégralité peuvent être considérés comme des philosophèmes existentiels, mais les réalités quils évoquent sont imaginaires, dépourvues de toute substance tellurique, ne serait-ce que du coté des paysages, édénisés, cette fois- ci, à laide des images rhétoriques.

6 Eminescu Essayons de définir les images – états de consciences qui constituent le fond imaginaire dobédience philosophique dans la lyrique dEminescu. Lidentification de ces images est étroitement liée au tissu symbolique de texte romantique éminescien, une autre carcasse fondamentale qui appuie limaginaire lyrique-érotique.

7 Le repérage des symboles va faciliter la tache de notre modeste recherche – élaborer un schéma-formule de la traduction de limaginaire chez Eminescu. le marbre – symbole de la froideur, de la mort ; le blanc – symbole de la pureté, de la virginité ; le chant – symbole du bonheur, de la félicité, du soulagement ;

8 Le repérage des symboles le bois – symbole de la solitude, du refuge ; la neige – symbole de la pureté ; le tilleul – symbole de lamour, de la beauté ; le lac, la source – symboles de la fascination, de lattente de lamour ; le Lucifer – symbole du poète de génie, inaccessible aux humains (Guţu, 2002: 136).

9 Parler de la traduction poétique « cest tailler un diamant à multiples facettes …Tout comme la taille dun diamant, la traduction est, elle aussi, une tâche fort ardue, qui, sans corrompre la matière, doit également faire ressortir les multiples facettes qui brillent selon la lumière qui les frappe» (Clas, 2005 : 49).

10 Lintradusibilité nest pas un pseudo-phénomène a) le traducteur na pas suffisamment de connaissances linguistiques; b) le traducteur nest pas un «lecteur modèle ayant une compétence encyclopédique spécifique» (Eco, 2004: 68) et le contenu du texte original lui échappe à la compréhension ; c) le style du texte original est hypersophistiqué, cachant derrière les figures de pensées un contenu codé.

11 Lintradusibilité nest pas un pseudo-phénomène « lintradusibilité nest pas seulement limpossibilité de transporter lart ou le langage pur de loriginal » (Mihalache, 2002: 363); «Il y a un résidu dintradusibilité dont aucun traducteur, bon ou mauvais, ne pourra triompher. Pire, il ne sagit pas dune frange dintradusibilité qui resterait secondaire ou minoritaire : cest lessentiel, pour un poète, qui ne pourra pas être traduit …lobjection préjudicielle voit son champ dapplication se restreindre…La question « La traduction est-elle possible ? » fait place à la question « Peut-on traduire la poésie ? » » (Ladmiral, : 96). « lintradusibilité nest pas seulement limpossibilité de transporter lart ou le langage pur de loriginal » (Mihalache, 2002: 363); «Il y a un résidu dintradusibilité dont aucun traducteur, bon ou mauvais, ne pourra triompher. Pire, il ne sagit pas dune frange dintradusibilité qui resterait secondaire ou minoritaire : cest lessentiel, pour un poète, qui ne pourra pas être traduit …lobjection préjudicielle voit son champ dapplication se restreindre…La question « La traduction est-elle possible ? » fait place à la question « Peut-on traduire la poésie ? » » (Ladmiral, : 96).

12 Linédite poésie lyrique dEminescu Mais les moments dheureuses rencontres étaient très rares, voilà pourquoi la tonalité édénique de labsolu devient une aspiration « imaginée » par le poète. Cette aspiration perpétuelle a fait naître des poèmes dune beauté idyllique, où lanxiété de la rencontre détermine léchafaudage des scènes imaginaires exceptionnelles, dont la location, pourtant, est la nature par excellence.

13 Le désir Le désir lauteur invite sa bien aimée au rendez- vous, dans le bois, au sein de la végétation exubérante, à côté des sources et des arbres en fleurs : Viens dans le bois à la source/Frissonnant sur le gravier,/Où les tendres herbes se cachent/Sous les branches sur elles ployées.

14 Le désir Le refuge la sacralisation du féminin lunion entre lhomme et la femme lunion entre lhomme et la femme le sommeil la mort le tilleul

15 Notre expérience très subjective, psychanalytique, soutenue en «lecteur modèle» la « couleur » du poème - lumineuse La musique du poème - allegro romantique Le « goût » du poème - une douceur fondante Le «touché » du poème - suave, soyeux Le sentiment dominant - lexaltation, le bonheur

16 Les fois où, mon aimée… la couleur prédominante du poème - grise-noire La musique du poème - lugubre, presque funèbre Le goût du poème - amer Le touché du poème - froid, humide Le sentiment dominant du poème - tristesse profonde

17 Expérience Compte tenu de « lunivocité irréductible de chaque poème » dans la traduction, comme laffirme Efim Etkind (cité daprès Paissy Cristov, 2005 : 73), pour mener à une bonne fin notre modeste expérience, nous avons établi conventionnellement les états de conscience à la base desquels nous avons élaboré le questionnaire. Ce questionnaire a été adressé aux natifs des langues des poèmes éminesciens : le roumain, la langue originale, le français et le russe, les langues de traduction.

18 analyse nano-traductologique - repérage des éléments communs, présents dans les poèmes, celui original et ceux traduits. Nous avons emprunté le terme venant du latin « nano » - très petit, qui en physique désigne la milliardième partie dune unité de mesure. Les réflexions analytiques de nos exemples natteindront pas ces dimensions, mais lidée comme telle nous a semblé originale, dautant plus que lapplication des éléments mathématiques dans des études philologiques nest pas une nouveauté en soi. Nous allons donc, suivre en quelle mesure les images, les sentiments du poème original ont transgressé dans les autres deux langues : français et russe. Nous présenterons ci bas les tableaux pour que le lecteur puisse comparer les résultats lui-même et percevoir sa propre expérience exégétique.

19 analyse nano-traductologique Lanalyse nano-traductologique (avec tri sémique et éléments mathématiques) dénote que la couverture complète entre le poème original et ceux traduits en français et en russe est de 40%. Donc, lélément chiffré devrait nous pousser à affirmer que les images du poème original nont pas transcendé dans les variantes traduites. Mais si nous procédons à la perception verticale, en ligne du corpus lexématique, nous nous rendrons compte, suite à lanalyse sémique, que les images, toutes frontières confondues, ont été rendues avec succès par les traducteurs (y compris la forme, alias la rime, la mélodie du poème original roumain).

20 Le poème « Le désir »: lecteur modèle roumain - Le vert et le jaune ; amour tendre, la forêt frémissante, la belle qui dort ; le tilleul frissonnant ; le rêve romantique ; le désir ; la douleur daimer ; la nostalgie ; le rêve dantan ; limpatience ; doux-amer ; Masnet ; le tapis moelleux de mousse ;

21 Le poème « Le désir »: lecteur modèle français : blanc doux ; amour ; intimité ; nature ; chute sereine ; communion ; désir, passion, angoisse ; - lit (au sein de la nature) ; apaisement ; doux sucré ; quator à cordes : soie ;

22 Le poème « Le désir »: lecteur modèle russe : jaune- transparent ; impatience ; hommes rêveurs ; pelouse tranquille, femme tendre, nature automnale ; tristesse, compassion, impatience; homme solitaire ; sentiment quelle ne viendra pas, regret ; légèrement amer ; minore ; charnel.

23 conclusion lexercice de limaginaire poétique est une expérience personnelle, profondément marquée par le niveau de formation du lecteur. Dans le cas de la traduction poétique classique (comme cest le cas des poèmes dEminescu, le romantique des romantiques), sans effets dappropriations, de défiguration du contenu original, en dépit des intériorisations largement personnalisées, limaginaire transcende quasiment intact du texte poétique original dans les textes poétiques de traduction, avec des déviations nano-sémiques qui ninfluencent pas lintégralité du message poétique.

24 conclusion Cette transcendance savère être une véritable révélation, tout en dissipant le concept dintraduisibilité : limaginaire poétique éminescien est traduisible aussi bien vers les langues romanes (français) que vers les langues slaves (russe). Les poète romantique roumain a créé une poésie pérenne qui est capable de traverser aussi bien les siècles (le temps) que les frontières linguistiques.

25 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES Chalupt R. Chronique: La musique. In: Les Écrits nouveaux, tome IX, no 6, juin 1922, pp < consulté le Clas A. Traduire, cest tailler un diamant à multiples facettes! In: Pour dissiper le flou. Traduction – Traductologie. Réflexion plurielle. Collection Sources-Cibles. Ecole de Traducteurs et dInterprètes de Beyrouth, Université Saint-Joseph, 2005, pp Cristov P. Le vers couronne loeuvre. In: Atelier de traduction, No3, 2005, Université de Suceava Stefan cel Mare, pp Derrida J. Théologie de la traduction. In: Du droit à la philosophie. Gallilée, Didier J. Dictionnaire de la philosophie. Paris, Larousse, 1995, 304 p.

26 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES Eco U. Lector in fabula. Traduction en français de litalien par Myriem Bouzaher. Imprimé à Barcelone, Espagne, 2004, 316 p. Eminescu M. Dorinţa. Echivalenţe eminesciene în limbile engleză, franceză, germană, rusă şi spaniolă. Bucureşti, Editura Albatros, p. Gutu A. Filosofemele antitetice – expresie a dualităţii mondovizionale în operele lui Voltaire. In: Analele ştiinţifice, seria Filologie, ULIM, 2005, pp Guţu A., Guţu I. Simbolul cromatic în textul poetic şi funcţiile sale textuale. In: analele ştiinţifice ULIM, seria Filologie, Chişinău, 2003, pp.7-24.

27 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES Guţu I. Semnul estetic şi dimensiuena nivelurilor sale de interpretare. Chişinău, USM, 2002, 197 p. Ladmiral J.-R. Traduire: théorèmes pour la traduction. Paris, Gallimard, 1994 – 2002, 284 p. Mihalache I. Les modèles traductifs dans «La traduction et le champ des Ecritures » de julien Green. In: Meta, XLVII, 3, 2002, pp Mounin G. Dictionnaire de la linguistique. Paris, Quadrige-Puf, 1999, 346 p. Mounin G. Dictionnaire de la linguistique. Paris, Quadrige-Puf, 1999, 346 p.


Télécharger ppt "LA TRANSCENDANCE DE LIMAGINAIRE DANS LES POEMES DEMINESCU : INTRADUISIBILTE OU REVELATION ? Ana GUŢU docteur, maître de conférences."

Présentations similaires


Annonces Google