La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs - 15-16 janvier 2009 Journées détudes internationales Efficacité des dispositifs FOAD Toulouse, 15 et 16.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs - 15-16 janvier 2009 Journées détudes internationales Efficacité des dispositifs FOAD Toulouse, 15 et 16."— Transcription de la présentation:

1 1 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Journées détudes internationales Efficacité des dispositifs FOAD Toulouse, 15 et 16 janvier 2009 Présentation dun dispositif régional midi pyrénéen Le dispositif de formation ouverte et à distance: le DUSTIC Sandra Safourcade, Attachée temporaire à la recherche et à lenseignement – Doctorante en sciences de léducation

2 2 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Ma mission au sein du DUSTIC Conduite, restructuration et développement du dispositif DUSTIC : Diplôme Universitaire Spécialisé en Technologies de lInformation et de la Communication

3 3 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Contexte Venant du champ de lingénierie de la formation et des sciences de léducation, sans compétence spécifiques dans le champ de la FOAD, jai abordé cette formation qui était en crise avec une démarche visant à –faire progresser la qualité de la formation, non pas par des changements pédagogiques mais par la prise en compte de la cohérence et de la qualité des choix (techniques, pédagogiques, humains)

4 4 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Jaborderai : 1.La présentation et lorganisation du dispositif 2.Les obstacles 3.Les processus de recherche defficacité: mise en place dune démarche qualité

5 5 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier Présentation et organisation du dispositif Le diplôme Le volume horaire Les acteurs Les objectifs Lorganigramme Le tronc commun + 2 options Les métiers visés Les plates-formes

6 6 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Diplôme et formation professionnelle qualifiante Un Diplôme Universitaire niveau bac+2 Spécialisé en Technologies de lInformation et de la Communication Une formation professionnelle qualifiante niveau 3 (reconnue dans le programme de qualification professionnelle de la région Midi- Pyrénées) Une acquisition de compétences et de connaissances dans la maîtrise des aspects technologiques, pédagogiques et organisationnels des T.I.C.

7 7 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Volume horaire Le volume horaire de la formation est de 518 heures sur 10 mois Dont –140 heures de présentiel –231 heures denseignement ouvert à distance –147 heures de stage professionnel sur 4 semaines

8 8 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les principaux acteurs de la formation ouverte et à distance DUSTIC REGION (Institution – financements) RESEAU PYRAMIDE (Équipe pédagogique et technique FOAD ) FORMATION CONTINUE – UTM (équipe pédagogique, technique, administrative et financière FOAD et non FOAD) STAGIAIRES (clients, apprenants, agent, acteur social)

9 9 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les objectifs des principaux acteurs La région Cohésion sociale et cohésion du territoire -Maintenir un niveau de qualification (178 millions deuros à la formation professionnelle et à lapprentissage) -Favoriser les chances daccès à la formation, la reprise détudes, le retour à lemploi

10 10 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les objectifs des principaux acteurs Le réseau pyramide Apporter une réponse de proximité aux besoins de formation Offrir des formations à distance accessibles sur lensemble du territoire –14 sites implantés sur le territoire de Midi- Pyrénées –Tous les sites sont équipés dun dispositif commun

11 11 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les objectifs des principaux acteurs Luniversité Mener les stagiaires au niveau bac+2 (élever le niveau de culture générale, apporter des savoirs académiques) Professionnaliser les stagiaires (mettre en adéquation loffre de formation aux besoins du marché de lemploi) Construire des compétences

12 12 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Organigramme de la formation A luniversité Un responsable scientifique et pédagogique Un responsable pédagogique et administratif Un gestionnaire de formation administratif et pédagogique Un assistant technique Des formateurs Des tuteurs Des partenaires professionnels

13 13 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Organigramme au sein du réseau pyramide Un responsable du réseau (site central) Un responsable pédagogique Des animateurs de sites (un sur chaque site) Un responsable technique (site central) Deux techniciens (site central)

14 14 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Tronc commun du DUSTIC Vise à des connaissances larges dans le domaine des TIC –Réseaux, Internet, Bases de données, –Création et gestion dun site Web, –FOAD, Communication, –Démarche de projet, –Techniques du multimédia, –Doit et informatique

15 15 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Option animateur Web Vise les fonctions danimateur local de site Web –maîtrise des outils de développement Web, –graphisme dun site Web, –intégration des médias, –ergonomie dun site, –atelier de création dun site, –gestion dun site, –hébergement, nom de domaine et référencement, –intranet et extranet outils de communication

16 16 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Option tuteur pédagogique Vise les fonctions de tutorat ou de correspondant pédagogique local dans les dispositifs de la formation en ligne –la formation à distance, –les situations pédagogiques, –les ressources pédagogiques de la FOAD, –les outils de développement multimédia, –atelier de création dun module multimédia de FOAD, approfondissement sur les situations pédagogiques, –pratique des ressources pédagogiques de la FOAD au travers de la problématique de lévaluation, –atelier de conférence en ligne, approfondissement sur la communication

17 17 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 DUSTIC – métiers visés Il répond aux besoins des –entreprises, –administrations –associations en personnel qualifié, pour tenir un rôle de référent quant à –lintroduction, –le développement –la valorisation des technologies de linformation et de la communication

18 18 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 DUSTIC – métiers visés gestion des ressources matérielles et logicielles incluant la maintenance de premier niveau. expertise Internet développement /adaptation des ressources élaboration de cahier des charges suivi des prestations externes

19 19 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 DUSTIC – métiers visés gestion informatisée et valorisation de linformation spécifique au secteur dactivité : –conception et réalisation de produits locaux bases de données, site web, intranet, présentations multimédias,…

20 20 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 DUSTIC – métiers visés promotion et valorisation des nouvelles technologies : –formation du personnel et des usagers, –animations, –application des TICE à la formation.

21 21 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 DUSTIC - accès Salariés (plan de formation, congés individuels de formation) Demandeurs demploi – individuels (validation des acquis, acquisition, développement de compétences) Pré-requis –Bac ou diplôme daccès aux études universitaires –Compétences de base en informatique –Culture de lInternet –Visibilité dun projet professionnel –Autonomie et capacité à la prise en charge de ses projets

22 22 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Distantiel : modalités Le télé tutorat Lautoformation tutorée sont des dispositifs synchrones qui permettent aux formateurs –de gérer linteraction avec les apprenants sous forme de travaux dirigés à distance –ou de mettre en interaction les apprenants entre eux ou avec un tuteur

23 23 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Distantiel : situations Le tutorat et Lautoformation tutorée sont des situations pédagogiques qui amènent chaque stagiaire à nouer une relation personnelle avec son formateur ou avec son tuteur. Les séances peuvent être –soit collectives avec la gestion par le tuteur dun débat, dun échange entre les apprenants eux-mêmes –soit individuelle avec la mise en place entre le tuteur et lapprenant dun contrat didactique spécifique.

24 24 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 La plate-forme PYRAMIDE Permet le suivi des activités pédagogiques –Outil de communication –Accès aux ressources –Accès à un espace dédié au stagiaire et au formateur par un identifiant et un mot de passe Rubriques de la plate-forme –actualités, –agenda, –guide en ligne, –forum et annuaire

25 25 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Plates-formes: IRIS et PYRAMIDE La plate-forme de luniversité (IRIS) –Cest un serveur: une chaîne éditoriale permettant la création de ressources numérisées et facilitant le séquençage des cours et la protection des ressources. Les cours sont produits sur IRIS et versés sur la plate-forme PYRAMIDE. La plate-forme PYRAMIDE est « purgée » chaque année par pyramide. –Cest une plate-forme de e-learning

26 26 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier Les obstacles à lefficacité Analyse qualitative

27 27 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Analyse qualitative de la formation Les métiers visés : Les métiers du web –Concurrence des organismes de formation et niveaux de formation de bac à bac +5 – Spécificité et grande étendue des champs possibles dans les métiers du WEB. –Évolution rapide du marché du travail –Évolution des besoins en formation –Période charnière entre des métiers danimateur cyberbase qui tendent à disparaître et des métiers très spécifiques du Web pour lesquels nous ne pouvons pas former tout le monde dans toutes les branches.

28 28 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Analyse qualitative de la formation Les métiers visés : les métiers de la FOAD –ne sont pas stabilisés –un besoin réel exprimé mais –un mode dorganisation des métiers non assumés missions non assimilées à la création dun poste

29 29 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Analyse qualitative de la formation Les métiers visés : les métiers de la FOAD –ne sont pas stabilisés –un besoin réel exprimé mais –un mode dorganisation des métiers non assumés missions non assimilées à la création dun poste

30 30 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Analyse qualitative Pertinence dune formation ouverte et à distance dans le domaine des TIC à luniversité? Les formateurs enseignants de luniversité -La formation des formateurs à la FOAD -Les compétences spécifiques des formateurs aux TIC -La vision du marché de lemploi des TIC et ladaptation des contenus -La disponibilité -Prise en considération de leur engagement dans le développement de compétences professionnelles.

31 31 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Analyse qualitative Les formateurs professionnels -La formation à la foad -Les exigences dun diplôme universitaire (les méthodes pédagogiques, le niveau bac+2, lévaluation) -La disponibilité

32 32 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Analyse qualitative La cohésion et le travail en équipe des formateurs Les variations intra et interindividuelles des pratiques foad des formateurs

33 33 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Analyse qualitative Les apprenants –la gestion de lhétérogénéité –les pratiques de la FOAD –les pré-requis de lentrée en formation –la construction de leur projet professionnel –lorganisation personnel de son rythme de travail –le nombre de déplacements

34 34 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Analyse qualitative Les contenus –spécificité du champ des TIC –évolution des contenus et mise à jour –niveau des contenus –redondance des contenus –ampleur des contenus

35 35 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Analyse qualitative Les regroupements -Sécurisants -Rompre lisolement -Développer les relations de groupe

36 36 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Analyse qualitative les dysfonctionnements Absence de participants (non participation) Bug technique Un cours inadapté ou avec des erreurs Des participants novices, pas familiers avec l'ordinateur Hétérogénéité des niveaux Contexte de résistance au changement Monopolisation de la parole par un participant Agressivité La solitude du tuteur Suractivité du groupe La plate-forme indisponible

37 37 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier Processus de recherche defficacité mise en place dune démarche qualité

38 38 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Démarche qualité de la formation Les formateurs La formation des formateurs à la FOAD Les pratiques tutorales Les pratiques collaboratives Le recrutement de formateurs spécialisés FOAD et TIC

39 39 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Démarche qualité de la formation Les apprenants Mise en place du suivi individualisé –Le niveau hétérogène en cours de formation peut être géré par la structuration de la formation autour d'un projet professionnel personnel pour chaque stagiaire. –Ce dernier met la barre à la hauteur qu'il le souhaite et le tuteur en formation valide la teneur et les objectifs du projet. –Une fois ce projet validé il sert de squelette et de fil conducteur tout au long de la formation.

40 40 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Démarche qualité de la formation Les apprenants (suite) Accompagnement au projet professionnel par une équipe –tuteurs spécialisés dans les contenus, –conseillers dinsertion professionnelle Approche méthodologique de la FOAD en début de cursus Développement du module professionnalisation Alternance plus fréquente –des approches théoriques et culturelles –des habiletés techniques

41 41 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Démarche qualité de la formation Les contenus Impression des cours (lecture écran difficile) Analyse des contenus des cours

42 42 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les pratiques tutorales Mission de communication avec les apprenants Mission déchange synchrone avec les stagiaires et les formateurs, –le formateur informe collectivement les différents acteurs des éléments favorisant le bon déroulement de la formation. Mission déchange asynchrone –le formateur échange de manière individuelle avec les différents acteurs afin de répondre à des problématiques personnelles.

43 43 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les pratiques tutorales Analyse de lactivité (suite) Activer et maintenir de façon permanente la communication auprès de lensemble du réseau dacteurs afin que les informations soient mises en lien, accessibles et compréhensives par tous. Formaliser les écrits de façon objective afin quil ny ait pas dinterprétation erronée de linformation. Connaître et anticiper les périodes difficiles de formation afin daffronter les aspects psychologiques de la formation des stagiaires et les comportements de ces derniers. Rassurer et resserrer le lien avec les acteurs tout en restant objectif, clair et rigoureux.

44 44 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les pratiques tutorales Mission « favoriser le processus enseignement- apprentissage » Accompagner les formateurs dans le processus enseignement dans la revisite des contenus et de leur découpage, les modalités denseignement à distance la prise de conscience aux formateurs que la gestion de lactivité pédagogique et relationnelle à distance est différente de celle en présentiel.

45 45 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les pratiques tutorales Analyse de lactivité (suite) Accompagner les stagiaires dans le processus dapprentissage Lenseignement à distance suppose que les ressources pédagogiques sont installées sur une plate-forme et accessibles de façon permanente. Des difficultés relatives à léquité de lapprentissage, à la lecture écran des cours mises en ligne, aux problèmes de connexion et à labsence dADSL dans certaines zones peuvent surgir. Tous les stagiaires ne peuvent pas exploiter les ressources de la même manière. Certains les imprimeront et dautres nen nauront pas la possibilité. La lecture écran devient rapidement fatigante et le temps consacré à lacquisition de ces connaissances risque dêtre réduit. Le tuteur reste également impuissant face aux problèmes de connexion Internet et aux zones non équipées dADSL. De ce fait, le tuteur doit fournir aux stagiaires les supports papier des ressources de la plate-forme.

46 46 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les pratiques tutorales Mission « favoriser lutilisation optimale des plates-formes techniques » Les plates-formes sont pour le tuteur le moyen davoir une vision de la formation et de son déroulement à distance : –accès à une quantité dinformations lui permettant de savoir comment se porte la formation et ses acteurs. –accès au planning, aux ressources, aux échanges entre les formateurs et les stagiaires et entre ces derniers, –données statistiques relatives aux temps de connexion des stagiaires et des formateurs, à la mise en ligne de nouvelles ressources, à la refonte et à lactualisation de ces dernières. –lensemble des indices que le tuteur pourra prélever lui permettra dappréhender et danticiper des effets néfastes au bon déroulement de la formation et à lacquisition des connaissances et des compétences des stagiaires.

47 47 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les pratiques tutorales Mission « favoriser la maîtrise des contenus » Le tuteur na pas en général la compétence de maîtrise des contenus de formation, mais Il est le seul à maîtriser larticulation logique des contenus et les grands axes de ces derniers. –Il connaît le poids des connaissances enseignées dans lacquisition des compétences professionnelles visées. –Il favorise la prise de distance des stagiaires dans la compréhension du métier visé en lien avec les contenus de formation apportés. –Il accompagne les stagiaires tout au long de leur recherche de stage et de leffectuation de ce dernier. –Il sert dinterface entre lorganisme de formation et lentreprise daccueil des stagiaires et se situe dans une visée explicative des écarts existants entre les compétences acquises en fin de formation et les compétences requises par lemploi. –Il favorise ladaptation au terrain en mettant en exergue les contenus de formation liés aux missions de stage.

48 48 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les pratiques tutorales Mission « gérer les conditions psycho affectives et sociales de lapprentissage » Tout en faisant preuve de rigueur et dobjectivité, le tuteur de formation doit favoriser le développement de conditions psycho affectives sereines des stagiaires. En effet, les stagiaires de la formation sont généralement des adultes en reprise détude et la période de formation peut être vécue difficilement sur ce point de vue. Le temps dadaptation à la formation, la reprise de lactivité intellectuelle, le travail de distanciation et de remise en cause, la période des examens et la recherche de stage sont des temps forts de la formation lors desquels les réactions des stagiaires peuvent varier. Le tuteur doit alors faire preuve dobjectivité affective et avoir une relation dempathie envers les stagiaires tout en faisant prendre conscience aux stagiaires que ces périodes favoriseront lacquisition de compétences transversales et comportementales personnelles et professionnelles.

49 49 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les pratiques tutorales Mission « gérer les conditions psycho affectives et sociales de lapprentissage » Le cognitif qui renvoie au contenu disciplinaire, au soutien méthodologique des apprenants qui vise à leur faciliter la mise en œuvre de stratégies dapprentissage. Le socio-affectif qui regroupe les interventions du tuteur visant à lutter contre le sentiment disolement de lapprenant. Le motivationnel qui vise à encourager la persévérance à la formation et à prévenir labandon. Le métacognitif qui renvoie à lensemble des activités que lapprenant devrait réaliser pour avoir un regard distancié sur sa formation.

50 50 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les pratiques tutorales Mission « gérer les conditions psycho affectives et sociales de lapprentissage » Le tuteur active et mobilise, à son tour, un ensemble de ressources qui relèvent de compétences acquises tout au long de son expérience personnelle et professionnelle et de son parcours de formation.

51 51 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Les démarches qualitatives futures Le recrutement Mise en place de questionnaires et dentretiens de pré-requis à la formation concernant: –les compétences en TIC –le profil dapprentissage des futurs stagiaires (auto diagnostic)

52 52 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Processus defficacité en perspective Avant le début de la formation –Acquisition de savoir faire dans lutilisation des ressources médiatisées –Aide à léquipement technologique individuel même standards de qualité réduire les disparités en terme déquipements

53 53 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Processus defficacité en perspective Durant la formation -Grilles dobservation des stagiaires en présentiel -Enregistrements des échanges asynchrones et synchrones avec les formateurs, les tuteurs, les pairs -Journaux de bord tenus par les apprenants et portfolio compétence -Travail effectué en ligne -Introduction dateliers de pratiques -réalisation dun projet dannée -inscription des stagiaires à un projet sur lannée

54 54 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Processus defficacité en perspective Création dun cursus licence concepteur médiatique Master ingénierie de la formation FOAD Rattachement du DUSTIC aux sciences de léducation Développement des partenariats professionnels

55 55 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs janvier 2009 Conclusion En dépit des efforts mis en place pour améliorer lefficacité de la formation, cette dernière se trouve au croisement –dune demande institutionnelle visant lefficience (efficacité au moindre coût) –dune recherche action des enseignants et des tuteurs visant la consolidation des innovations.


Télécharger ppt "1 Sandra SafourcadeEfficacité des dispositifs - 15-16 janvier 2009 Journées détudes internationales Efficacité des dispositifs FOAD Toulouse, 15 et 16."

Présentations similaires


Annonces Google