La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE SYSTEME SMED Société SEROL Optimisation Flux Produits & Informations ORGANISATION ET SYSTEME.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE SYSTEME SMED Société SEROL Optimisation Flux Produits & Informations ORGANISATION ET SYSTEME."— Transcription de la présentation:

1 LE SYSTEME SMED Société SEROL Optimisation Flux Produits & Informations ORGANISATION ET SYSTEME

2 IMPLANTATION - PLAN ATELIER Opération 5 Soudure pontet 2 machine n°2 Opération 5 Soudure pontet machine n°1 Bureau Opération 4 Retreint Transfert des pieces par tapis, OP n°1 à OP n°3 Opération 3 Rognage Bordage Opération 2 Presse n°2 Opération 1 Presse n°1 700 t Odre des opérations Transfert des pieces par conteneurs, OP n° 3 à OP n°5 Odre des opérations

3 LA REDUCTION DES TEMPS DE CHANGEMENT DE SERIE. Découpage des flancsStock bobines Stockage des flancs sur palette métale spécifique

4 Flanc LA REDUCTION DES TEMPS DE CHANGEMENT DE SERIE. Opération 1 : emboutissage Opération 2 : rognage bordage Opération 3 : rétreind Opération 4 : soudure du pontet

5 LA REDUCTION DES TEMPS DE CHANGEMENT DE SERIE. PRESSE 700 T Brides Serrage Matrice Coulisseau Table Poinçon Bâti Quilles d'éjection Clavette Plaque d'éjection Nez vissé sur poinçon Rainures Tablier Flanc à emboutir Protection en bois Protection en métal Réglage de la course du poinçon

6 LE SYSTEME SMED Société SEROL Etude de cas : La presse à effet simple pour métal. Sur cette presse, pour réduire les temps de réglages il est nécessaire d'améliorer les opérations suivantes : –1 Ajustement de la course du coulisseau. –2 Centrage de l'outillage. –3 Montage de l'outillage. –4 Mise en place de l'outillage dans la presse. –5 Transport de l'outillage entre le magasin et la presse.

7 1 - AJUSTEMENT DE LA COURSE DU COULISSEAU L'ajustement de la course du coulisseau est un des aspects les plus critiques et les plus exigeants du réglage d'une presse. Dans le cas de l'emboutissage, si l'ajustement de la course, est insuffisante, il sera impossible d'obtenir des pièces parfaites. Si la course est trop grande, l'outil sera endommagé ou détruit. Pour cette raison, on commence généralement le réglage par une course faible. Une série de petits ajustement permet, ensuite, d'obtenir des pièces bonnes. C'est une opération fastidieuse demandant une habileté considérable. La raison pour laquelle il faut d'abord procéder à des ajustements de course est que les hauteurs des outillages sont différentes. Tout le problème de l'ajustement de la course peut être résolu par la standardisation des hauteurs d'outillages. La hauteur des différents outillages doit être identique en fonction de la capacité de la presse. En général, la hauteur des outillages est standardisée en fixant des cales ou des blocs sous les outils les plus bas pour qu'ils atteignent la hauteur des plus grands, ou en rabotant les parties qui sont trop hautes quand cela est nécessaire et possible.

8 1 - AJUSTEMENT DE LA COURSE DU COULISSEAU Dans la pratique, un même outil peut être utilisé à la fois sur un presse de 60 T ou une de 100 T. Dans cette situation il serait souhaitable que les courses des 2 presses soient les mêmes, mais ce n'est pas absolument nécessaire. Il suffit de fixer des cales pendant le réglage externe. Quand les hauteurs d'outils sont standardisées, une fois la course de la presse réglée, il n'est plus nécessaire de procéder ensuite à de nouveaux réglages. Des opérations fastidieuses et exigeantes seront alors éliminées, et le temps de réglage réduit de façon substantielle. Le réglage de la course d'une presse demande un haut degré de précision. En conséquence, il est important de faire de façon précise les réglages correspondants. Sinon, des ajustements seront nécessaires en dépit de l'effort consacré à la standardisation des hauteurs d'outils.

9 Cale pour standardisation de la hauteur de bridage Cale pour standardisation de la hauteur doutil Standardisation de la hauteur de bridage Standardisation de la hauteur de bridage Outil 1Outil 2 Une autre question apparaît au sujet des outillages qui doivent être rectifiés. Des cales d'épaisseur doivent être mises en place pour remettre la hauteur à sa valeur initiale. Une méthode utilisée dans cette situation est de remplacer le bloc par un autre plus épais, de l'épaisseur de la rectification. Les blocs utilisés pour ces ajustements de hauteur d'outils sont généralement fixés sous les outils. Dans certains cas, ils peuvent être placés sur les outils. Cette approche peut être considérée comme une application du concept de standardisation de fonction externe. 1 - AJUSTEMENT DE LA COURSE DU COULISSEAU Standardisation de hauteurs doutils.

10 2 - CENTRAGE DE L'OUTILLAGE. Pendant le réglage d'une presse, l'outil doit être positionné au centre de la table. Pour les presses, les outillages doivent s'adaptés au système correspondant dans le coulisseau, l'ensemble étant, ensuite, maintenu par des vis. Cette méthode demande un centrage précis de l'outil. Dans le passé, le coulisseau était descendu petit à petit, aligné à vue avec avec la matrice, puis fixé. Etant donné que l'outil pouvait être détruit si le coulisseau n'avait pas été bien aligné, l'opération était menée avec de grandes précautions. L'opération entière était, à la fois, difficile et dévoreuse de temps. Cette opération peut être améliorée comme on le voit sur la figure suivante. Plaque de fixation Cale pour ajustement dépaisseur Gabarit de centrage sur la plaque de fixation (femelle) Gabarit de centrage sur la machine (mâle) Outil

11 2 - CENTRAGE DE L'OUTILLAGE. Un gabarit de centrage est fixé sur la presse à 200 mn du centre de la table. Des lardons, en forme de V, sont faits à égale distance du centre de ce gabarit. Si la distance du centre de l'outillage au bord arrière de l'outil est de, par exemple, 140 mn, un gabarit de 60 mn de large est soudé par points à l'arrière de l'outil. Des encoches en V sont alors faites au centre ders extrémités droite et gauche du gabarit. Pendant le réglage, à la fois les alignements avant-arrière et droite-gauche se font automatiquement quand les deux gabarits viennent au contact l'un de l'autre. De cette façon, le pigeonneau s'engage facilement dans le trou du coulisseau même quand ce dernier est abaissé à vitesse normale. Ainsi le besoin de descendre le coulisseau par à-coup et d'aligner l'outil manuellement, est éliminé. Le repérage du sommet du pigeonneau est utile dans ce cas. En utilisant cette technique, le réglage d'un outil en position centrale devient une opération entièrement simple, et le temps de réglage peut être réduit considérablement.

12 3 - MONTAGE DE L'OUTILLAGE. Les dimensions des points de fixation sur les parties haute et basse de l'outil doivent d'abord être déterminés. Ensuite, la hauteur des points de fixation de tous les outils doit être standardisée à la hauteur du plus épais. (tenir compte des cas où des blocs, ou cales, ont été fixés pour standardiser la hauteur des outils. Ainsi la hauteur des outils doit être standardisée en priorité avant celle des points de fixation. Si les points de fixation sont standardisés en premier, des ajustements ultérieurs seront nécessaires quand les hauteurs seront standardisées. Etant donné que ce travail supplémentaire est absolument inutile, il est essentiel de suivre la séquence correcte des opérations de standardisation. De plus, les cales utilisées pour la standardisation des points de fixation doivent être prévues pour être montées à l'intérieur de la plaque support de l'outil. Quand une surface de fixation est trop haute, car les hauteurs d'outils sont trop différentes, les cales d'ajustement de hauteur d'outil ne doivent pas être en un seul bloc. De préférence plusieurs blocs doivent être montés sur la plaque de fixation. En suivant cette méthode, le point de fixation n'a pas besoin d'être très longues.

13 3 - MONTAGE DE L'OUTILLAGE. Dans tous les cas, quand les épaisseurs des points de fixation des outils sont standardisées, des vis de montage uniformes, des brides et des cales d'égalisation, peuvent être réservés à des usages spécifiques. Ceci rend l'opération complète de fixation extrêmement simple. De plus, la standardisation : –réduit de façon substantielle les temps de réglage, –simplifie l'organisation, –élimine le besoin de recherches des vis et blocs appropriés, –élimine le besoin d'ajuster les blocs à différentes hauteurs, –élimine le besoin d'ajuster la hauteur des vis de bridage.

14 3 - MONTAGE DE L'OUTILLAGE. Système de bridage, échange rapide doutil. Hauteur de bridage standardisée Uniformiser la taille des écrous et standardiser les outils à main Empêcher les rondelles et le système de bridage de tomber En prenant en considération la direction de lengagement et de lenlèvement de loutil, concevoir un moyen déliminer le bridage en desserrant simplement des écrous Outil

15 4 - MISE EN PLACE DE L'OUTILLAGE DANS LA PRESSE. Les petits outils peuvent être mis en place et enlevés à la main, mais des coussin d'air ou des rouleaux doivent être utilisés pour les outils plus lourds. L'utilisation de supports mobiles ou autres systèmes doit être envisagée pour des outils encore plus lourds. Quand de gros outils sont impliqués, il est possible de préparer deux chariots à fourche. L'un des deux enlève l'outil qui vient d'être utilisé, l'autre qui attendait avec l'outil suivant, place immédiatement cet outil dans la presse. Cette méthode très efficace élimine le temps perdu par l'utilisation d'un seul chariot qui va ranger l'ancien outil et chercher le nouveau. Le sytème du coussin caoutchouc à insérer dans les rainures de la presse : –Des roulement à billes ou à aiguilles sont installés sur la face supérieure du coussin. –Un caoutchouc polyuréthane est collé sur la face inférieure de loutillage. –Quand loutillage est mis en place, lélasticité du caoutchouc permet aux roulements de repôser sur la table. Loutillage peut alors être mis en place dune simple poussée. –Quand loutillage est bloqué par les fixations, le caoutchouc se comprime et les roulements plongent sous le niveau de la table. Ce sytème est bon marché. Certains systèmes utilisent la pression de lair pour obtenir le même effet.

16 5 - TRANSPORT DE L'OUTILLAGE ENTRE LE MAGASIN ET LA PRESSE. Le transport des outils utilisés de la presse vers le magasin et, de nouveau, du magasin vers la presse, doit faire partie du réglage externe. Incorporer le transport dans le réglage interne augmente, invariablement, le temps de changement d'outils.

17 GROUPE S.M.E.D. ORGANISATION ET SYSTEME. Optimisation des Flux Produits & Informations LA REDUCTION DES TEMPS DE CHANGEMENT DE SERIE. "EN DÉPIT D'UNE TENDANCE À AFFIRMER QUE QUELQUE CHOSE NE PEUT PAS ÊTRE FAIT, NOUS TROUVONS UN NOMBRE INATTENDU DE POSSIBILITÉS QUAND NOUS NOUS DONNONS LA PEINE DE PENSER À LA FAÇON DONT CELA POURRAIT ÊTRE FAIT". Shigeo Shingo.


Télécharger ppt "LE SYSTEME SMED Société SEROL Optimisation Flux Produits & Informations ORGANISATION ET SYSTEME."

Présentations similaires


Annonces Google