La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Titre Sous-titre Impliquer les diasporas dans le développement : leçons, défis et tendances Leila Rispens-Noel, Chargée de programmes, Oxfam Novib 11 décembre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Titre Sous-titre Impliquer les diasporas dans le développement : leçons, défis et tendances Leila Rispens-Noel, Chargée de programmes, Oxfam Novib 11 décembre."— Transcription de la présentation:

1 Titre Sous-titre Impliquer les diasporas dans le développement : leçons, défis et tendances Leila Rispens-Noel, Chargée de programmes, Oxfam Novib 11 décembre 2008

2 2 Mission : Oxfam Novib Chaque être humain a droit à une existence décente. Mais des centaines de millions d'individus vivent dans la pauvreté. L'injustice est la cause majeure de pauvreté. Structurellement, la lutte contre la pauvreté commence par les droits de base de chaque être humain.

3 Approche du développement axée sur les droits 1.Droit à une existence durable 2.Droit aux nécessités de base 3.Droit à la vie et à la sécurité 4.Droit à la participation sociale et politique 5.Droit à l'identité 3

4 La réponse d'Oxfam Novib à la question migration/développement Fournir une assistance technique et financière via LINKIS, un outil de soutien à de petits et moyens projets lancés par des organisations de diasporas aux Pays-Bas et dans les pays d'origine. Dispenser une formation sur le développement des capacités (gestion du cycle des projets, gestion financière, levée de fonds et lobbying, etc.). Organiser des débats, des ateliers, des conférences et des réunions d'experts. Faire le lien et apprendre ; organiser des réunions à thème par pays ; programmes d'exposition ; liaison avec les fournisseurs de services microfinanciers. 4

5 Plan financier stratégique D'ici 2010, des réseaux d'organisations de diasporas nationaux, régionaux et internationaux menés par des immigrants seront créés, servant de plateformes pour le lobbying et l'action politique en faveur de mesures, dune législation et de pratiques renforçant le potentiel de développement de la migration. Ces réseaux peuvent influer sur les politiques et les pratiques, dans les pays d'accueil et d'origine, au sein d'institutions de développement et auprès d'autres acteurs de la migration et du développement. Promouvoir la visibilité des initiatives de migrants. 5

6 Qu'avons-nous obtenu jusqu'à présent? En matière de développement d'alliances, Oxfam Novib a soutenu la formation des réseaux de diasporas suivants : Diaspora Forum for Development (DFD – Forum de développement des diasporas) Multicultural Women Peacemakers (Pacificatrices multiculturelles) ENNOS (Ethiopian networks – Réseaux éthiopiens) Sudan Civil Society Forum (Forum de la société civile du Soudan) Ghana Investments and Development Initiatives (GIDI – Initiatives d'investissement et de développement du Ghana) SOMNGO (Somali NGOs – ONG somaliennes) 6

7 Influence sur l'élaboration de politiques : du marginal au général Oxfam Novib a soutenu la participation des dirigeants migrants aux conférences et aux dialogues suivants : 1) Réunion d'experts : The Link Between Migration and Development (Le lien entre la migration et le développement) – mars 2003, Pays-Bas 2) Réunion d'experts : Bridging the Gap : The Role of Migrants and their Remittances in Development (Combler le fossé : le rôle des migrants et de leurs transferts de fonds dans le développement) – novembre 2004, Pays-Bas 3) Impact of Remittances in Latin America : Microfinance (L'impact des transferts de fonds en Amérique latine : microfinancement) en tant que canal alternatif d'envoi de fonds – septembre 2005, Zacatecas, Mexique 4) Conférence INAFI, 2006, Manille, Philippines 5) Conférence : Microfinance et transferts de fonds, novembre 2007, Bénin 6) Forum mondial sur la migration et le développement 2007, Belgique 7) Forum mondial sur la migration et le développement 2008, Philippines 8) Participation à des réunions et à des consultations avec le ministère néerlandais des Affaires étrangères. 7

8 Qu'avons-nous appris ? Les organisations de diasporas ont divers niveaux de capacité organisationnelle et des intérêts, tout comme une situation/condition/motivation, variés. Il est difficile de préparer une bonne proposition et de bons plans financiers. Propriété de leurs idées et de leurs projets. Professionnalisme contre bénévolat. Seule une poignée de migrants sont engagés et impliqués dans le développement/ils sont rares. Tous n'ont pas la capacité pour gérer de grands projets, mais certains ont besoin que leurs projets passent à la vitesse supérieure et deviennent durables. Le projets se focalisent sur les nécessités de base. Les projets productifs nécessitent une assistance technique et un environnement propice. 8

9 FAIRE PASSER LES PROJETS À LA VITESSE SUPÉRIEURE 9 DIRHIRDASANKOFA

10 LES TRANSFERTS DE FONDS La CE a approuvé le programme de trois ans baptisé « Harnessing the potentials of migration for development by linking MFIs and immigrant associations » (« Exploiter le potentiel de la migration pour le développement en liant IFM et associations de migrants ») Pays : Bénin, Burkina Faso, Éthiopie, Ghana, Kenya, Mali, Nigeria, Sénégal, Tanzanie et Ouganda. Europe : Pays-Bas, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Belgique, France, Luxembourg, Espagne, Suisse et Suède 10

11 Qu'avons-nous appris ? Les organisations de diasporas ont divers niveaux de capacité organisationnelle et des intérêts, tout comme une situation/condition/motivation, variés. Il est difficile de préparer une bonne proposition et de bons plans financiers. Propriété de leurs idées et de leurs projets. Professionnalisme contre bénévolat. Seule une poignée de migrants sont engagés et impliqués dans le développement/ils sont rares. Tous n'ont pas la capacité pour gérer de grands projets, mais certains ont besoin que leurs projets passent à la vitesse supérieure et soient durables. Les projets se focalisent sur les nécessités de base. Les projets productifs nécessitent une assistance technique et un environnement propice. 11

12 QUELS SONT LES DÉFIS ? Construire des partenariats incluant d'autres parties prenantes (agences de développement, gouvernements, organisations plurilatérales et internationales, secteur privé, etc.) ; accès au soutien financier et technique. Paritarisme (genres, migration et développement) ; féminisation du travail ; justice économique pour les femmes. Promotion et protection des droits des migrants et des droits humains. Exploiter le potentiel de développement des migrants dans le développement des associations dans leur pays ou leur ville d'origine ; s'allier avec les unités gouvernementales locales, le secteur privé et d'autres parties prenantes. Défendre une politique de migration et de développement cohérente. Développer les capacités des organisations de diasporas. Promouvoir l'acquisition de connaissances financières (sensibilisation) et étendre les services financiers abordables pour les migrants et leurs familles (micro-assurance, activités productives durables, etc.). 12

13 Transferts de fonds et développement rural Domaines clés à explorer : Développement et accès aux services financiers ruraux Développement de l'investissement productif rural Environnement propice à encourager les migrants à investir dans l'agriculture 13

14 MERCI 14


Télécharger ppt "Titre Sous-titre Impliquer les diasporas dans le développement : leçons, défis et tendances Leila Rispens-Noel, Chargée de programmes, Oxfam Novib 11 décembre."

Présentations similaires


Annonces Google