La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Le financement du logement en Afrique de lOuest Bamako, 14-16 février 2005 Lépargne-logement Claude Taffin.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Le financement du logement en Afrique de lOuest Bamako, 14-16 février 2005 Lépargne-logement Claude Taffin."— Transcription de la présentation:

1 1 Le financement du logement en Afrique de lOuest Bamako, février 2005 Lépargne-logement Claude Taffin

2 2 Plan Principes de base communs Principaux modèles Avantages Inconvénients et risques

3 3 Principes de base Un contrat entre une institution financière et un particulier. Le particulier obtient un « droit à prêt » à lissue dune épargne préalable. Lépargne doit respecter des contraintes de durée, de montant, de régularité. Le droit à prêt sexerce dans des conditions variables et le lien entre épargne et prêt est plus ou moins rigide.

4 4 Les trois familles Système « fermé » (Allemagne) Système « ouvert » (France) Système « accès aux aides » (Chili)

5 5 Le système fermé Lépargne ne finance que les prêts aux participants : - restriction du droit à prêt (file dattente) ; - multiplicateur faible ; - risque de liquidité réduit. Peu efficace en cas dinflation : - baisse du pouvoir dachat de lépargne.

6 6 Le système ouvert Tente dadapter lEL au climat dinflation : - multiplicateur élevé ; - meilleure rémunération de lépargne ; Risque de liquidité plus difficile à gérer : - besoin de nombreux « bons frères », - utilisation des excédents pour financer des emprunteurs « hors système ».

7 7 Danger : un multiplicateur trop élevé Exemple : Iran Le multiplicateur varie de 1 (pour 6 mois dintérêt) à 7 (pour 3,5 ans dintérêt) ; Pas de durée dattente ; Intérêt : - 8 % pour les bons frères, - 0 % pour les mauvais frères.

8 8 Le modèle chilien Une aide directe contingentée pour laccession « sociale » ; Des règles de priorité fondées sur lintensité des besoins et leffort dépargne ; Exigence minimum (2001) : 12 mois et 1950 $.

9 9 Comparaison Allemagne – France : Phase épargne

10 10 Comparaison Allemagne – France : Phase prêt

11 11 Autres cas : formules libres Exemple : Maroc (Iskane)

12 12 Autres cas : formules libres Exemple : Maroc (Iskane)

13 13 Avantages de lépargne-logement Pour les pouvoirs publics : alimentation financière stable pour le crédit au logement ; création dune épargne à long terme ; réduit le besoin de subvention. Pour les établissements de crédit : réduction du risque de crédit par apprentissage de leffort permanent ; clientèle captive. Pour les emprunteurs : accroît le «pouvoir dachat logement» par les deux bouts, lapport personnel et le taux du prêt.

14 14 Quelques inconvénients Choix difficile entre efficacité et absence de risque de liquidité ; Ne fournit jamais plus quun financement minoritaire ; Cependant, introduit des distorsions de concurrence entre généralistes (collecteurs dépargne) et spécialisés ; Peut handicaper la création dune épargne longue (fonds de pension, assurance-vie) ; Absence fréquente de ciblage social.


Télécharger ppt "1 Le financement du logement en Afrique de lOuest Bamako, 14-16 février 2005 Lépargne-logement Claude Taffin."

Présentations similaires


Annonces Google