La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Résolution de conflits et techniques de négociation pour la gestion intégrée des ressources en eau Module quatre: Les accords sur leau et les dispositions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Résolution de conflits et techniques de négociation pour la gestion intégrée des ressources en eau Module quatre: Les accords sur leau et les dispositions."— Transcription de la présentation:

1 Résolution de conflits et techniques de négociation pour la gestion intégrée des ressources en eau Module quatre: Les accords sur leau et les dispositions de gestion

2 Objectifs de la session OBJECTIFS Décrire les tendances dans les accords au niveau mondial, régional, national et local relatifs à l'eau et aux dispositions de gestion ; souligner les résultats différentiels et identifier les points de progrès vers des dispositions de gestion collaboratives et durables. RÉSULTATS Le participant acquerra des connaissances liées aux tendances générales dans les accords sur l'eau et des dispositions de gestion de par le monde.

3 Objectifs de la session TECHNIQUES La capacité de trouver des points d'entrée pour la coopération, et d'identifier exactement des goulots détranglement dans la mise en œuvre des politiques; une capacité de traduire des tendances à travers des cas de manière à mettre en œuvre les meilleures pratiques chez soi. Pour donner les résultats de la négociation sur les questions principales relatives à leau.

4 Plan de la présentation 1.Introduction-Fleuves internationaux 2.Les problèmes/les enjeux 3.Les accords et dispositions de gestion 4.Accords spécifiques au bassin (études de cas) 5.Accords au niveau national/local 6.Les approches pratiques (études de cas) 7.Aspects à prendre en compte pour la gestion durable des ressources en eau et la résolution de conflits

5 Fleuves internationaux les 263 bassins fluviaux internationaux (214 en 1978) Couvre 45% de la surface terrestre 145 pays dont la moitié a 80% et les 2/3 ont 50% du territoire dans des BFI 145 traités internationaux depuis 1814 établis pour traiter de certains aspect dutilisation non navigable de leau 1997 aboutissent à la convention de l'ONU sur lutilisation des cours d'eau internationaux à des fins autres que la navigation

6 Doctrines de la répartition de leau La souveraineté absolue Lintégrité riveraine absolue La souveraineté territoriale limitée Les critères économiques

7 La convention de l'ONU Article 4 : tous les états riverains ont le droit de participer Article 5 : utilisation équitable et raisonnable' Article 7 : ne causer aucun dommage important Article 8 : coopérer sur la base de l'égalité souveraine`, de lintégrité nationale, de bénéfices mutuels, et de bonne foi Article 9 : échange régulier d'informations et de données Article 11 : fournir des informations sur toute activité prévue qui peut être nuisible

8 Convention de l'ONU Article 12 : Avis préalable d'un tel événement prévu Article : soucis environnementaux Article 33 : procédures de résolution de conflit : Approuver`paisiblement l'arbitrage et la médiation, mettre en place une mission exploratoire.

9 Convention de l'ONU (Suite) Implique les eaux de surface et les eaux souterraines Basé sur deux documents importants: Résolution de Salzbourg de 1961 : Utilisation `des eaux maritimes internationales Règles dHelsinki de 1966 : partage raisonnable et équitable de l'utilisation avantageuse des eaux d'un bassin de drainage international'. L'état en aval peut devoir changer son profil d'utilisation si lamont peut lui nuire ce nest pas efficace.

10 Base pour la coopération internationale ? Certains pensent que cela reflète une norme internationale. D'autres estiment que cela décrit, au minimum, un chevauchement dintérêts qui formeront la base pour une coopération future. Vote à AG de lONU: 103 pour, 3 contre, 27 abstentions parmi lesquels : Chine, Turquie, France, Egypte, Ethiopie, Pakistan, Inde. A la date du 20 mai 2000 : 6 états ratifient (35 sont seulement nécessaires pour la loi).

11 Accords spécifiques aux bassins : 150 accords sur 52 fleuves 111 accords depuis 1980 seulement (jusqu'à Helsinki) : : : : 7 Mais : 33

12 Participation : 88% bilatéral Questions de fond: hydro-électricité 39% ; e approvisionnement en eau 37% pollution 4% Questions traitées: 43% impliquent des questions non liées à leau (mais 2/3 sont relatifs à l'argent) ; seulement de 4% mentionnent la question des terres Suivi, application, règlement de différends: 66% mentionnent le partage dinformation; 54% le suivi ; 80% n'ont aucun mécanisme d'application du tout ; 54% n'ont aucun mécanisme de résolution du conflits

13

14 Le Burundi La R.D. Congo L'Egypte LErythrée L'Ethiopie Le Kenya Le Rwanda Le Soudan La Tanzanie L'Ouganda Pays du bassin du Nil

15 Le fleuve Nil - caractéristiques et potentialités Le plus long fleuve du monde, 6700km Superficie du bassin : 3 millions de km², 10% de l'Afrique Dix pays de bassin Population de plus de 300 millions 160 millions dans le bassin Atouts naturels et environnementaux riches Un riche patrimoine historique

16 Le fleuve de Nil – les défis Pauvreté généralisée: Beaucoup sont parmi les pays les plus pauvres Histoire d'instabilité Croissance démographique rapide : va doubler dans les 25 ans à venir Dégradation environnementale Variabilité climatique Pénuries de ressources en eau

17 Opportunités significatives gagnant-gagnant et de développements socio-économiques Production alimentaire Disponibilité d'énergie Conservation environnementale Transport Développement industriel Le commerce La Paix Lintégration régionale Les opportunités du fleuve Nil

18 Coopération sur le Nil Stratégie à voies multiples Focalisé sur le développement Vision partagée et programmes d'investissement Développement de cadre institutionnel juridique et permanent Cadre de coopération Coopération avec la communauté internationale Le partenariat, discours, collaboration

19 L'initiative de bassin du Nil Lancé par les pays du NBI en Pays principaux concernés dans un premier temps. Régi par le Conseil de Ministres des affaires hydrauliques du bassin du Nil. Secrétariat : Entebbe, Ouganda.

20 Programmes de la vision partagée Projets thématiques Action environnementale transfrontalière du Nil Le commerce régional dénergie du bassin du Nil Lutilisation efficace de l'eau pour la production agricole Planification et gestion des ressources en eau Facilitation Renforcement de la confiance et implication des acteurs Formation appliquée Développement socio-économique et partage de bénéfices

21 Pays du Nil oriental EGYPT SUDAN ETHIOPIA L'Egypte L'Ethiopie Le Soudan LErythrée

22 Projets du programme daction subsidiaire du Nil oriental I.Projets intensifs 1. Projet de préparation aux inondations et dalerte précoce; 2. Projet d'interconnexion de transport Ethiopie-Soudan; 3. Projet d'irrigation et de drainage; 4. Projet du modèle de planification du Nil oriental; 5. Projet de gestion de bassin versant.

23 Projets du programme daction subsidiaire du Nil oriental II.Projets REGIONAUX /Polyvalents 6. Programme détude dinvestissement du Commerce dénergie du Nil oriental; 7. Eau à buts multiples de Baro-Akobo- Sobat; Projet de développement des ressources; 8. Programme polyvalent conjoint.

24 Traités de l'eau de la SADC 16 accords sur 13 cours d'eau partagés 9 négociés par les Etats membres actuels Ces 9 entrent dans 3 catégories élargies Les Commissions générales de cours d'eau Focalisé sur un cours d'eau Projets relatifs à un cours deau spécifique

25 Catégorie I: seulement la Commission conjointe sur leau de SA-Swazi a des mesures détaillées sur la résolution de conflits Catégorie II: ZACPLAN Catégorie III: ZRA; LHWP

26 Mécanismes de résolution de conflit Le tribunal de la SADC: h) Tribunal: Un tribunal sera constitué pour assurer l'adhésion à et pour assurer une interprétation appropriée des dispositions de ce Traité et des instruments subsidiaires et pour statuer sur des conflits pour lesquels il est saisi. Les décisions de ce tribunal seront finales et auront force obligatoire.

27 Protocole révisé sur les cours d'eau partagés Entre autres: 2b: Promouvoir l'utilisation durable, équitable et raisonnable des cours d'eau partagés 2c: promouvoir un développement et une gestion coordonnés et intégrés et sain sur le plan environnemental des cours deau partagés Article 4: Dispositions spécifiques: 1.Mesures prévues (a. informations, b. notification

28 g.(ii) Les consultations et les négociations seront menées sur la base du fait que chaque état doit en bonne foi avoir un égard raisonnable aux droits et aux intérêts légitimes d'autres états. 2. Protection et préservation de lenvironnement a.Ecosystèmes; b. Pollution; c. Espèce étrangères; d. Environnement aquatique 3. Gestion b.(i) débit; b.(ii) construction des travaux réglementaires, c. installation

29 4. Prévention et atténuation des conditions nuisibles. (a) causes naturelles ou humaines; (b) gestion des déchets 6.1 Activités antérieures non soumises à l'accord 7 Règlement de conflits 7.1 Essayer de résoudre les conflits à lamiable 7.2 Saisir le tribunal pour les conflits non réglés à lamiable 7.3 SADC contre un Etat membre peut demander `un avis consultatif'.

30 Vers où est-ce que nous allons? Programme régional de développement stratégique indicatif de la SADC La Stratégie régionale de la SADC pour le développement et la gestion des ressources en eau GIRE IWRDM


Télécharger ppt "Résolution de conflits et techniques de négociation pour la gestion intégrée des ressources en eau Module quatre: Les accords sur leau et les dispositions."

Présentations similaires


Annonces Google