La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

METEO - MALI Présenté par M. Modibo Samba COULIBALY, Direction Nationale de la Météorologie du Mali.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "METEO - MALI Présenté par M. Modibo Samba COULIBALY, Direction Nationale de la Météorologie du Mali."— Transcription de la présentation:

1 METEO - MALI Présenté par M. Modibo Samba COULIBALY, Direction Nationale de la Météorologie du Mali

2 Le Mali en Afrique de l Ouest Géographie du Mali

3 situation géographiques Continent Afrique Région Afrique de l'Ouest Coordonnées 17°00' N 4°00' W Superficie 23 e rang mondial 23 e rang mondial 1'241'238 km 2 Terres : 98,39 % Eau : 1,61 % Côtes 0 km Frontières MauritanieMauritanie km, Algérie km, Burkina Faso km, Guinée 858 km, Niger 821 km, Côte d'Ivoire 532 km, Sénégal 419 kmAlgérieBurkina FasoGuinéeNigerCôte d'IvoireSénégal Altitude maximale Mont HomboriMont Hombori, m Altitude minimale Fleuve Sénégal Plus long cours deau Niger Plus importante étendue deau Lac Faguibine

4 LE MALI : PAYS. Le Mali est un pays enclavé dAfrique de l'Ouest situé entre les 10 e et 25 e degrés de latitude nord et entre le 4 e degré de longitude est et le 12 e de longitude ouest et couvre une superficie de km². Il partage km de frontières avec 7 pays limitrophes : lAlgérie au nord, le Niger et le Burkina Faso à lest, la Côte d'Ivoire, la Guinée au sud, la Mauritanie, et le Sénégal à lest.MaliAfrique de l'OuestAlgérieNigerBurkina FasoCôte d'IvoireGuinéeMauritanieSénégal La population, sélevant à environ 14,5 millions dhabitants en 2009, est essentiellement rurale. Les principales villes sont Bamako, la capitale, Koulikoro, Kayes, Ségou, Sikasso Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal.Bamako KayesSégouMopti

5 METEOROLOGIE NATIONALE DU MALI

6 ORGANIGRAMME DE LA DIRECTION NATIONALE DE LA METEOROLOGIE La Direction Nationale de la Météorologie comporte quatre (4) Divisions: Agrométéorologie ; Agrométéorologie ; Climatologie ; Climatologie ; Observations et Moyens Techniques; Observations et Moyens Techniques; Recherche et Développement Recherche et Développement Huit (8) Sections dont deux(2) par Division Huit (8) Sections dont deux(2) par Division

7 LE SYSTÈME DE BASE DES OBSERVATIONS EST COMPOSE DE : * 19 stations synoptiques fonctionnant 24/24 dont 9 avec observations du vent en altitude et 3 avec radiosondage exploration (détermination de température, pression et humidité jusqu' à plus de 20 km) * 60 stations agrométéorologiques et climatologiques * 200 stations pluviométriques. * Quatre (4) radars pour le suivi des nuages (pluie provoquée) * Une (1) station de réception des images satellites. (SMG)

8 RESEAU STATIONS SNOPTIQUES DU MALI

9 ELEMENTS CLIMATIQUES-1 PRECIPITATION TEMPERATURES DUREE D INSOLLATION EVAPORATION BAC ET PICHE HUMIDITE VENT

10 APERCU DE LA SITATION CLIMATIQUE AU MALI Le Mali se divise en quatre zones bioclimatiques [3] [3] qui se répartissent du nord au sud : saharienne, sahélienne, soudanaise et guinéenne, auxquelles il convient dajouter le delta intérieur du Niger,delta intérieur du Niger à cheval sur les zones soudanaise et sahélienne

11 Zones climatiques La zone saharienne correspond à un climat désertique. Les pluies sont irrégulières et accidentelles. La pluviométrie est inférieure à 100 mm par an. Lharmattan est un vent sec qui aggrave les effets de la sécheresse. On constate une différence importante entre les températures du jour et celle de la nuit. Elle couvre une surface de km 2, plus de la moitié (51%) du territoire malien [1]. [1]

12 Zones climatiques (suite) La zone sahélienne correspond à un climat aride à semi-aride. La pluviométrie est comprise entre 150 et 600 mm par an. Elle couvre une surface de km 2, un peu moins du quart (23%) du territoire malien [1] [1]

13 Zones climatiques (suite) La zone sahélienne correspond à un climat aride à semi- aride. de km 2, un peu moins du quart (23%) du territoire malien [1] [1] Dans la zone soudanienne ( km 2, soit 17,5 % du territoire [1] ) [1], la pluviométrie annuelle est comprise entre 600 mm et mm. La saison des pluies (appelé hivernage) sétale sur 3 à 5 mois au nord à 5 à 7 mois au sud.

14 Zones climatiques (fin) La zone guinéenne : connaît une pluviométrie moyenne annuelle de mm avec une saison des pluies qui sétale sur 5 à 7 mois. Elle ne couvre que 6 % du territoire, environ km 2[1].[1]

15 I. LE CLIMAT AU MALI Le climat est tropical sec. On distingue quatre types climat: 1.- désertique au Nord (pluviométrie annuelle < 200 mm), 2.- sahélien au centre (pluviométrie annuelle comprise entre 200 mm et 600 mm), 3.- soudanien (pluviométrie annuelle comprise entre 600 mm et 1000 mm) 4.- soudano -guinéen (pluviométrie annuelle comprise entre 1000 mm et 1200 mm) Le Mali connaît lalternance de deux saisons : Une saison sèche de neuf (9) mois au Nord (octobre à juin) à six (6) mois au Sud (novembre à avril), Et une saison humide ou hivernage, mai à octobre au Sud, de juillet à septembre au Nord avec des intersaisons plus ou moins marquées correspondant à des mois «ni pluvieux, ni secs». Avec un pic au mois daoût pluviométrie annuelle décroissante du Sud au Nord Le régime de mousson est le facteur dominant de la saison des pluies

16 Aperçu sur la situation climatique du Mali (suite) Le Mali connaît lalternance de deux saisons : Une saison sèche dont la durée varie de neuf (9) mois au Nord (octobre à juin) à six (6) mois au Sud (novembre à avril), Et une saison humide ou hivernage, mai à octobre au Sud, de juillet à septembre au Nord avec des intersaisons plus ou moins marquées correspondant à des mois «ni pluvieux, ni secs».

17 PRECIPITATIONS La pluviométrie est déterminée dans les stations principales : - de 6h à 18h dune part - et de 18h à 6 h le lendemain dautre part. Ces mesures permettent de calculer des totaux quotidiens, décadaires mensuels et annuels et des moyennes interannuelles :

18 PRECIPITATIONS ( suite ) Autres éléments importants de la pluie : Records quotidiens de pluie. _ Records quotidiens de pluie.- _ Nombre de jours avec pluie. _ Nombre de jours avec pluie.- _ Intensité de pluie. _ Intensité de pluie.

19 19 Au Mali, on note de nos jours en moyenne une baisse de 20% de la pluviométrie entre la période 1951 – 1970 (période humide) et la dernière période de référence 1971 – 2000 entraînant un déplacement des isohyètes de 200 km vers le Sud. Lisohyète 1200 mm nexiste plus sur la carte du Mali. Cest pour dire que le régime pluviométrique au Mali est très affecté par la variabilité du climat et les changements climatiques. Évolution de la pluviométrie au Mali de 1951 à 2000

20 Évolution de la pluviométrie

21 21 Évolution de la pluviométrie à Mopti de 1920 à 2008

22 ELEMENTS CLIMATIQUES-2 TEMPERATURE Les températures ne constituent pas un facteur critique mais ont des effets importants sur lévaporation de leau et sur l environnement et la nature de façon générale. TEMPERATURE DE LAIR TEMPERATURE AU SOL ET DANS LE SOL

23 Stations °C °C Différence °C Kayes36,336,5+0,2 Bamako Senou 34,434,5+0,1 Sikasso33,733,9+0,2 Ségou34,835,3+0,5 Mopti35,035,9+0,9 Gao37,137,3+0,2 Kidal36,136,2+0,1

24 2.1 Impact des changements climatiques sur les paramètres climatiques Les paramètres climatiques annuels notamment la pluviométrie connaît des variations très importantes ; tantôt déficitaire tantôt normale ou excédentaire. La répartition dans le temps et dans lespace reste très aléatoire Au Mali, on note de nos jours en moyenne une baisse de 20% entre la période 1951 – 1970 (période humide) et la dernière période de référence 1971 – 2000 (figure 2 ) entraînant un déplacement des isohyètes de 200 km vers le Sud. Lisohyète 1200 mm nexiste plus sur la carte du Mali. Cest pour dire que le régime pluviométrique au Mali est très affecté par la variabilité et les changements climatiques.

25 2.1 Impact des changements climatiques sur les paramètres climatiques Les températures maximales varient peu pendant lannée à un endroit donné, le coefficient de variation étant inférieur à 10% dans presque tous les cas. Le maximum absolu est de 50° ou 51°, et les moyennes maximales oscillent entre 35 et 45° tandis que le coefficient de variation des températures minimales se situe entre 10 et 23 % durant lannée. Stations °C °C Différen ce °C Kayes36,336,5+0,2 Bamako Senou 34,434,5+0,1 Sikasso33,733,9+0,2 Ségou34,835,3+0,5 Mopti35,035,9+0,9 Gao37,137,3+0,2 Kidal36,136,2+0,1

26 DEGRADATION DE LA NATURE

27 2.2 Impact sur les ressources en eau (suite 1) Le dessèchement et lensablement constituent les principaux facteurs de dégradation des oasis, et de leur mutation. Malgré l'existence dun potentiel considérable en eaux souterraines, son exploitation est confrontée à une répartition spatiale très irrégulière, aux difficultés de mobilisation et aux contraintes d'accès à l'eau (profondeur des nappes).

28 2.5. Impacts sur la perte de la biodiversité Les sécheresses fréquentes, plus que tout autre facteur, ont contribué à fragiliser davantage les écosystèmes, les rendant plus vulnérables à la moindre perturbation et accélèrent le rythme de dégradation des ressources biologiques. Les déficits hydriques qui en ont résulté, ont entraîné une réduction de la production primaire, une modification de la structure du couvert végétal et une réduction massive de la faune sauvage et du cheptel.

29 29 Impacts des changements climatiques Accroissement des surfaces affectées par la sécheresse, Diminution du nombre et la taille des lacs, des fleuves,rivieres et points deau Raccourcissement des périodes de saison des pluies et Intensités élevées des précipitations entraînant des inondations Accroissement de maladies infectieuses (Meningite) Vagues de chaleur plus fréquentes.

30 Les changements climatiques potentiels futurs au Mali Il ressort alors que les températures seraient en hausse sur lensemble du pays de plus de 2°c avec une perception de chaleur forte (.Projet Climat/CNRST, 2003 ) Ces mêmes études prévoient une diminution la pluviométrie par rapport à la normale qui entraînerait une situation de sécheresse au Mali comparable à celle des années Cette situation serait constatée sur la première moitié de lhivernage (mai, juin et juillet) à partir de lhorizon La même situation pourrait sinstaller dès lhorizon 2020 si la réaction du climat aux perturbations devenait plus rapide.

31 Lutilisation des données climatologiques

32 Difficultés dans la gestion des bases de données: Logiciels (CLIMBASE, SUIVI) vétustes Mauvaise remontée des données qui entrave la mise à jour. Protection nationale sur les données climatologiques et ventes autorisées par Arrêté interministérielle. Equipements vieillissants

33 METEO - MALI


Télécharger ppt "METEO - MALI Présenté par M. Modibo Samba COULIBALY, Direction Nationale de la Météorologie du Mali."

Présentations similaires


Annonces Google