La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Projet Régional sur la Biosécurité en Afrique de lOuest Fonds pour lEnvironnement Mondial (FEM) Banque mondiale 6 ème réunion des bailleurs de fonds sur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Projet Régional sur la Biosécurité en Afrique de lOuest Fonds pour lEnvironnement Mondial (FEM) Banque mondiale 6 ème réunion des bailleurs de fonds sur."— Transcription de la présentation:

1 Projet Régional sur la Biosécurité en Afrique de lOuest Fonds pour lEnvironnement Mondial (FEM) Banque mondiale 6 ème réunion des bailleurs de fonds sur le développement rural en Afrique de louest et du centre, Rome, Mai 9-11

2 - Partie 1: Contexte du projet Les biotechnologies agricoles dans le monde Lagriculture et le coton dans lespace UEMOA Le protocole de Cartagena Les initiatives régionales en matière de biosécurité en Afrique de lOuest Raisons de limplication du Fonds pour lEnvironnement Mondial et de la Banque mondiale - Partie 2 : Description provisoire du projet Composantes et activités Pays bénéficiaires et partenaires Montage institutionnel provisoire Financement du projet - Partie 3: Préparation du projet Calendrier Documentation disponible Etudes et activités de préparation Plan de la présentation

3 Les biotechnologies agricoles dans le monde 1.Traits dominants: - tolérance aux herbicides suivie de la résistance aux insectes et aux champignons. - résistance aux virus, à la sécheresse, propriétés médicinales 2. Superficies et types de culture - 90 millions dhectares, 9 millions supplémentaires en Soja : 54,4 millions dhectares - maïs : 21,2 millions dhectares - coton : 9,8 millions dhectares - colza : 4.6 millions dhectares 3. Pays concernés: - USA, Canada et quelques pays européens - Chine, Brésil, Argentine, Inde, Afrique du Sud 4. Utilisateurs - 8,5 millions de paysans dont 90% sont des paysans pauvres dont le revenu normalement saméliore A. Avantages - Productivité agricole et sécurité alimentaire renforcées - Amélioration de la qualité des produits - Amélioration du revenu des paysans - Diminution des pollutions liées aux pesticides B. Inconvénients – risques - Dispersion de gènes - Résistance des insectes - Effets indésirables sur la santé humaine et animale - Dépendance commerciale au producteur de semences transgéniques Sources: ISAAA BRIEFS NO , GLOBAL STATUS OF COMMERCIALIZED BIOTECH/GM CROPS: 2005

4 Agriculture, coton et avancée des biotechnologies dans lespace UEMOA 1. Essais coton Bt et VIP au Burkina Faso Le Burkina Faso a démarré des essais sur le coton transgénique et sintéresse au Niébé, un pois important pour la sécurité alimentaire. La loi sur la biosécurité a été ratifiée par lAssemblée Nationale. 2. Intérêt des recherches agricoles pour les biotechnologies La recherche agricole malienne sapprête à démarrer également des essais sur le coton transgénique. La recherche sénégalaise s intéresse aux biotechnologies agricoles et attend la ratification de la loi sur la biosécurité par son parlement pour entreprendre des essais sur plusieurs spéculations. 3. Diffusion des biotechnologies dans lUEMOA UEMOA est un marché commun basé sur la libre circulation des personnes, des biens, des capitaux et des droits détablissement. Législations des États membres en cours d harmonisation. 1. UEMOA 8 pays, 3,5 millions km2. 84 millions dhabitants, 30% de la population en Afrique de lOuest. 2. Agriculture Base de léconomie, 65% de la population active. 3. Coton 2 millions de tonnes de coton graine 17% de la production mondiale 12 millions de producteurs Productivité stagnante, résistance aux insecticides

5 C. Article 1: Objectif LObjectif du protocole est de contribuer à assurer un degré adéquat de protection au transfert, à la manipulation et à lutilisation sans danger dorganismes vivants modifiés résultant de la biotechnologie qui peuvent avoir des effets défavorables sur la conservation et lutilisation durable de la diversité biologique, compte tenu également des risques pour la santé humaine, en mettant plus précisément laccent sur les mouvements transfrontières. Le protocole de Cartagena Source: Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques relatif à la convention sur la diversité biologique A. Historique Protocole adopté à Montréal le 19 janvier 2000 dans le cadre de la convention sur la diversité biologique et mis en vigueur le 11 septembre B. Définition Instrument de réglementation internationale destiné à concilier lutilisation sensée des biotechnologies et respectueuse de la protection de lenvironnement et de la santé humaine - Autorise laccès aux biotechnologies modernes (organismes vivants modifiés génétiquement) ainsi que les mouvements transfrontières - Établit des procédures appropriées (évaluation et gestion des risques) en vue daméliorer la sécurité des biotechnologies en matière denvironnement et de santé humaine

6 Initiatives existantes A. Biosécurité 1. PNUE/FEM : Mise en place de cadres nationaux de biosécurité dans lensemble des pays dAfrique de lOuest ( ) 2. USAID : (i) formation biosécurité au Mali (ABSP et PBS) (ii) harmonisation réglementation CEDEAO / CORAF / CILSS INSAH, (iii) projet régional filières coton 3. France : étude des besoins de renforcement de capacités en biosécurité en Afrique de lOuest 4. Belgique et UE : formation régionale sur les centres déchange (BCH) 5. Suisse: formation régionale biosécurité, Ribios- université de Genève et université de Bamako 6. FAO/BAD: Préparation d un programme sur les bonnes pratiques agricoles en matière de coton dans lespace UEMOA B. Droits sur la Propriété Intellectuelle (DPI) 1. Fondation Rockfeller, Hollande, Allemagne: Initiative ressources génétiques 2. FAO: Traité sur les ressources phytogénétiques Initiatives existantes et implication du FEM et de la Banque mondiale Raisons de limplication du Fonds pour lEnvironnement Mondial (FEM) et de la Banque mondiale 1.Protection de la biodiversité régionale contre les risques potentiels associés à lintroduction des OGMs. 2.La Banque mondiale est impliquée dans la mise en œuvre de projets régionaux de biosécurité (Inde, Amérique latine 3.Pour les pays en voie de développement, les enjeux des biotechnologies en matière de productivité et de compétitivité sont tels que la Banque mondiale veut simpliquer 4.Elle soutient également (i) aux réformes des secteurs coton des pays UEMOA, (ii) aux organisations régionales (CEDEAO, UEMOA), (iii) aux projets régionaux (sujets concernant plusieurs pays, ex: gestion fleuve)

7 Bénéficiaires, Partenaires et Principes directeurs 2. Partenaires Etats Groupements de Producteurs (ROPPA et organisations nationales) ONGs AFD – France FFEM FEM / IDA USAID* *: Initiative commune existante 1. Pays bénéficiaires du projet Les 8 pays membres de lUEMOA Pays bénéficiaires éligibles au financement du FEM Bénin Burkina Faso Mali Togo Sénégal 3. Principes directeurs 1.Projet Biosécurité: ce nest pas un projet de recherche sur les biotechnologies. 2.Continuité / complémentarité: projets PNUE/FEM, initiatives CORAF-INSAH- USAID 3.Progressivité des investissements nationaux : investissements fonction des besoins daccompagnement des démarrages essais transgéniques 5.Régionalisation/durabilité: renforcement pérenne des capacités institutionnelles, humaines, matérielles (petit matériel) et création de postes au niveau UEMOA

8 Objectifs et résultats du Projet Objectif Environnemental Global : Protéger la biodiversité régionale contre les risques potentiels associés à lintroduction des OGMs en Afrique de lOuest. Objectif de Développement: Mettre en œuvre un cadre de biosécurité pour les essais en champs, en milieu confiné et pour la commercialisation des plantes transgéniques et des produits dérivés, en commençant par le coton. Résultats attendus: 1.Maîtrise des risques environnementaux et sanitaires liés à lutilisation des biotechnologies 2.Si adoption des biotechnologies par les paysans, augmentation du revenu de ces derniers 3.Mise en place dun règlement régional de biosécurité dans lespace UEMOA qui fera de ce dernier un espace attractif vis a vis des recherches et de lutilisation des biotechnologies

9 Composante A : Adapter et disséminer les méthodologies régionales dévaluation et de gestion des risques 1.Etats des lieux et analyse avec les standards internationaux, dans les 8 pays de lUEMOA, et organisations concernés 2.Identifier et accréditer un laboratoire régional de référence ainsi que 2 laboratoires secondaires 3.Adapter et valider les méthodologies internationales au niveau régional et créer un manuel de procédures régionales 4.Disséminer le manuel de procédures régional dans les Etats membres, notamment via les systèmes déchanges nationaux Composante B: Elaborer et mettre en œuvre le cadre régional de biosécurité 1.Préparation dune réglementation sur la biosécurité selon la procédure de lUEMOA 2.Processus de ratification politique du règlement et de ses textes dapplication 3.création dun cadre institutionnel (notamment un observatoire) et dissémination des textes règlementaires dans les huit pays de lUnion Composante C: Mise en œuvre de la réglementation régionale de biosécurité au niveau national 1.Renforcement des capacités humaines, institutionnelles et réglementaires 2.Information et sensibilisation sur la règlementation régionale et ses implications pour lenvironnement et le développement socio-économique 3.Traitement de questions relatives aux droits de propriétés intellectuelles (DPI) sur les plantes transgéniques 4.Cellule de gestion du projet / suivi-évaluation Description préliminaire du projet

10 Comité de Pilotage UEMOA Coordonnateur régional Arrangements Institutionnels proposés CN Benin CN Sénégal CN Togo CN Côte dIvoire CN Burkina Faso CN Niger CN Mali CN Guinée Bissau CN: Coordonnateur National Financés par lUEMOA

11 Financement avec/sans le FEM et Besoins en Financement Situation de référence: 10 millions de $ (secteur privé, USAID, SDC, UNEP/GEF) Alternative du FEM: 22.5 millions de $, soit 12,5 million de plus dont FEM 5.5 million de $ Financement à rechercher: 5 millions de $

12 Calendrier de préparation Septembre 2005 Identification du Projet Septembre 2005 Approbation du don pour la préparation Décembre 2005 Mission de Présentation du projet Janvier 2006 à partir du 15 Mai 2006 Mission de pré-évaluation à partir du 15 Mai 2006 Approbation du Président du FEM Juin 2006 eptembre 2006 Mission dévaluation et négociations Septembre 2006 Novembre 2006 Présentation au conseil dadministration de la Banque mondiale Novembre er trimestre 2007 Mise en vigueur 1 er trimestre 2007 Avril 2006 Mission dappui à lUEMOA Avril 2006 Avril 2006 Signature du don pour la préparation Avril 2006

13 Documentation disponible au 08 Mai Aide-mémoire didentification du projet : septembre 2005; 2. Project Concept Note (GEF): décembre 2005; 3. PDF Block B Document (Anglais et Français); 4.Aide-mémoire de préparation du projet : janvier 2006; 5.Aide-mémoire de mission de préparation: avril 2006; 6.GEF Project Brief; 7.GEF Executive Summary; 8.Étude dimpact environnemental et social en cours par la Banque Mondiale (car le projet est classé catégorie B par le département sauvegardes de la Banque mondiale) 9.Document du projet en français (à venir). Documents de projet et études de préparation Études de préparation (en cours et à venir) 1.État des lieux en matière de biosécurité dans lespace UEMOA (cadre réglementaire, organisation institutionnelle et évaluation des risques) 2.Analyse des besoins en matière de droit de propriété intellectuelle 3.Analyse économique et financière de lintroduction de la technologie et du projet 4.Esquisse dun plan de gestion de la résistance des insectes au gène Bt. 5.Inventaire des acteurs et des besoins en sensibilisation en vue de définir une stratégie de communication pour la préparation et la mise en œuvre du projet

14 Financement, étapes et activités de préparation du projet Source et accord de financement pour la préparation du projet 1.Don du FEM de 700,000 US$ approuvé en décembre 2005, signé par la Banque mondiale début avril Signature accord de don par lUEMOA et réception des lettres des points focaux du FEM pour exécution. Prochaines étapes 1.Sélection et recrutement du coordinateur régional 2.Nomination des coordinateurs nationaux et préparation des missions de pré-évaluation et dévaluation 3.Mission de pré-évaluation (Burkina Faso, Sénégal) 4.Établissement dun programme de travail pour la coordination régionale et les coordinations nationales 5.Discussion financière avec bailleurs de fonds 6.Résultats des études de préparation Activités éligibles au don de préparation du FEM pendant la préparation du projet 1.Organisation / Participation : ateliers régionaux / ateliers nationaux 2.Préparation du document de projet du FEM 3.Réalisation détudes préalables à la préparation du projet


Télécharger ppt "Projet Régional sur la Biosécurité en Afrique de lOuest Fonds pour lEnvironnement Mondial (FEM) Banque mondiale 6 ème réunion des bailleurs de fonds sur."

Présentations similaires


Annonces Google