La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Approche écosystémique à la santé humaine Roberto Bazzani, Ana A. Boischo Renaud De Plaen, Jean-Michel Labatut, Jean Lebel, Andrés Sanchez, CRDI.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Approche écosystémique à la santé humaine Roberto Bazzani, Ana A. Boischo Renaud De Plaen, Jean-Michel Labatut, Jean Lebel, Andrés Sanchez, CRDI."— Transcription de la présentation:

1 Approche écosystémique à la santé humaine Roberto Bazzani, Ana A. Boischo Renaud De Plaen, Jean-Michel Labatut, Jean Lebel, Andrés Sanchez, CRDI

2 SURVOL Retours sur les courants de pensée en santé publique et en gestion des ressources depuis 1970Retours sur les courants de pensée en santé publique et en gestion des ressources depuis 1970 Approche écosystémique à la santé humaine :Approche écosystémique à la santé humaine : 1.concepts de base 2.Transdisciplinarité 3. Approche participative 4. Approche intégrative du genre Trois stresseurs spécifiques retenus par le CRDI :Trois stresseurs spécifiques retenus par le CRDI : Lagriculture intensifiéeLagriculture intensifiée LurbanisationLurbanisation Lactivité minièreLactivité minière Propos de cet atelier et visées du CRDIPropos de cet atelier et visées du CRDI Le CRDI en brefLe CRDI en bref

3 Conception globale de la santé (Lalonde 1974)

4 Approche écologique à la santé (Comité détude sur la promotion de la santé 1984)

5 Promotion de la santé (Charte sur la promotion de la santé, Ottawa )

6 Une stratégie itérative de recherche pour améliorer la santé humaine grâce à une approche participative et transdisciplinaire

7 Deux approches Environnement ÉconomieCollectivité Environnement Collectivité Santé Économie Approche classique du développement Développement soucieux de la santé des Écosystèmes

8 Analogie de « lœuf » Limites de lécosystème Collectivités humaines Lécosystème

9 Écosystèmes et santé humaine Lapproche écosystémique à la santé humaine explore la relation qui existe entre les différentes composantes dun écosystème donné afin de définir et dévaluer les déterminants prioritaires de la santé humaine et de la durabilité de cet écosystème. Pour ce faire, on met lemphase sur lélaboration de solutions basées sur une gestion alternative de lécosystème plutôt que sur les interventions classiques du secteur santé.

10 HYPOTHÈSE On peut améliorer la santé humaine efficacement grâce à une meilleure gestion de lécosystème OBJECTIF Améliorer la santé humaine en subventionnant la recherche sur la structure et les fonctions des écosystèmes dont dépendent les gens pour leur subsistance et en utilisant ces connaissances pour développer des interventions et des politiques appropriées et efficaces

11 Comment définir lécosystème ? « Un écosystème est… un ensemble dorganismes vivants et denvironnements inertes qui occupent le même espace. » Tansley (1935) « Un écosystème est un ensemble dair, de sol, deau et dorganismes vivants, ainsi que les interactions entre chacun de ces éléments. » Commission mixte internationale des Grands Lacs (1988)

12 Cependant Pour des fins de planification et de recherche, les limites dun écosystème donné sont définies par lusager, en accord avec la tâche à accomplir et lampleur de celle-ci. Bien quen général les limites choisies circonscrivent un espace écologique tel quun bassin hydrographique ou une région, nous pouvons aussi considérer une ferme, un quartier urbain ou une collectivité rurale comme étant un écosystème. Conseil canadien des ministres de lenvironnement (1996)

13 Méthodologies Recherche trans-disciplinaireRecherche trans-disciplinaire Recherche participativeRecherche participative Recherche intégrante du genre et des composantes socialesRecherche intégrante du genre et des composantes sociales

14 Pourquoi la transdisciplinarité ? Le terme « transdisciplinarité » se réfère à la recherche effectuée par des équipes dexperts provenant de diverses disciplines complémentaires, à travers un processus qui permet aux chercheurs de dépasser les limites de leur propre discipline pour générer de nouveaux cadres logiques, de nouvelles méthodes et des intuitions nées de la synergie qui découle de leur collaboration.

15 Transdisciplinarité vs Multidisciplinarité Une approche multidisciplinaire implique la collaboration de deux disciplines ou plus au cours dun projet de recherche, mais ne requiert pas que les chercheurs travaillent en deça des limites de leur propre discipline.Une approche multidisciplinaire implique la collaboration de deux disciplines ou plus au cours dun projet de recherche, mais ne requiert pas que les chercheurs travaillent en deça des limites de leur propre discipline. Une approche transdisciplinaire requiert que les chercheurs provenant de différentes disciplines créent une « discipline virtuelle » comportant ses propres hypothèses, théories et modèles, ses protocoles de recherche et ses méthodologies pour la durée du projet.Une approche transdisciplinaire requiert que les chercheurs provenant de différentes disciplines créent une « discipline virtuelle » comportant ses propres hypothèses, théories et modèles, ses protocoles de recherche et ses méthodologies pour la durée du projet.

16 Lapproche écosystémique à la santé humaine implique une stratégie trans- disciplinaire tout au long du projet Expertise Développement des protocoles de recherche Conduite du travail de terrain Interprétation des résultats Rétrocession des résultats aux collectivités Scientifique multidisciplinaire Nouvelles théories Concepts novateurs

17 Méthodologies Recherche transdisciplinaireRecherche transdisciplinaire Recherche participativeRecherche participative Recherche intégrante du genre et des composantes socialesRecherche intégrante du genre et des composantes sociales

18 Pourquoi la participation? Les bénéficiaires à la base sont souvent les plus écartés des processus de participation

19 Participation La participation est le processus par lequel les bénéficiaires influencent et participent au contrôle des initiatives de développement, du processus de décision et des ressources qui les affectent.

20 Qui parle pour la communauté ? Les intervenants de lextérieur sont souvent handicapés lorsquils tentent de promouvoir une participation efficace et significative parce quils ne sont pas sûrs qui « représente » la communauté.Les intervenants de lextérieur sont souvent handicapés lorsquils tentent de promouvoir une participation efficace et significative parce quils ne sont pas sûrs qui « représente » la communauté. Il est essentiel de caractériser dès le début le contexte social que le projet cherche à influencer tout autant quil est essentiel de caractériser lécosystème au sein duquel vivent les membres de la communauté.Il est essentiel de caractériser dès le début le contexte social que le projet cherche à influencer tout autant quil est essentiel de caractériser lécosystème au sein duquel vivent les membres de la communauté.

21 Paradoxe IL EST IMPOSSIBLE DE CARACTÉRISER LE CONTEXTE SOCIAL SANS LA PARTICIPATION DINFORMATEURS ISSUS DE LA COMMUNAUTÉ.

22 Il existe quatre niveaux distincts de PARTICIPATION 1.Partage de linformation Transfert uni-directionnel vers les bénéficiairesTransfert uni-directionnel vers les bénéficiaires Un rôle pour les médiasUn rôle pour les médias 2. Consultation Échange bi-directionnel dinformation entre le coordinateur de la consultation et les bénéficiairesÉchange bi-directionnel dinformation entre le coordinateur de la consultation et les bénéficiaires

23 Il existe quatre niveaux distincts de PARTICIPATION (suite) 3. Collaboration Contrôle partagé du processus de prise de décision (participation à la planification, groupes de travail) 4. Émancipation Transfert du contrôle du processus de décision et des ressources aux bénéficiaires

24 Caractéristiques de la participation Les participants ne sont pas tous égauxLes participants ne sont pas tous égaux La participation signifie une formation des bénéficiairesLa participation signifie une formation des bénéficiaires La participation implique la transformation des membres de la communauté en acteurs déterminants du processus de développementLa participation implique la transformation des membres de la communauté en acteurs déterminants du processus de développement La plupart des contextes de développement sont caractérisés par de multiples niveaux de bénéficiairesLa plupart des contextes de développement sont caractérisés par de multiples niveaux de bénéficiaires La nature et les niveaux appropriés de participation doivent être négociés par les partenaires au cours dun dialogue équitable.La nature et les niveaux appropriés de participation doivent être négociés par les partenaires au cours dun dialogue équitable.

25 Il existe trois grandes classes de barrières à une participation efficace Obstacles structuraux et administratifs : qui contrôle largent, les échéanciers, le personnel ?Obstacles structuraux et administratifs : qui contrôle largent, les échéanciers, le personnel ? Obstacles socio-culturels internes : inégalités des structures du pouvoir, exclusion systématique de certains groupes, profondes dépendances, etc.Obstacles socio-culturels internes : inégalités des structures du pouvoir, exclusion systématique de certains groupes, profondes dépendances, etc. Obstacles professionnels :Obstacles professionnels : découlent de la manière dont les intervenants interagissent avec les représentants des bénéficiaires.

26 Recherche intégrant le genre

27 Classes de facteurs associés aux relations de genre GENRE Psychologiques/ symboliques Environnementaux/ écologiques Biologiques Politiques Économiques Sociaux Culturels

28 Pourquoi intégrer le genre ? Son intégration permet déchafauder un cadre permettant la compréhension de la connaissance locale en mettant en lumière les différences qui caractérisent la manière dont hommes et femmes coopèrent, partagent les ressources et contrôles celles-ci.Son intégration permet déchafauder un cadre permettant la compréhension de la connaissance locale en mettant en lumière les différences qui caractérisent la manière dont hommes et femmes coopèrent, partagent les ressources et contrôles celles-ci. À cause du rôle reproducteur des femmes, les risques sanitaires découlant des toxines environnementales signifient une exposition accrue des fœtus et des nourrissons.À cause du rôle reproducteur des femmes, les risques sanitaires découlant des toxines environnementales signifient une exposition accrue des fœtus et des nourrissons.

29 Pourquoi intégrer le genre (suite)? Lintégration du genre permet didentifier certaines contraintes imposées par les rôles sociaux assumés par chaque sexe;Lintégration du genre permet didentifier certaines contraintes imposées par les rôles sociaux assumés par chaque sexe; Elle tient compte des luttes de pouvoir, des conflits et des compromis caractéristiques des relations entre les sexes, plus spécifiquement en relation avec les stress environnementaux;Elle tient compte des luttes de pouvoir, des conflits et des compromis caractéristiques des relations entre les sexes, plus spécifiquement en relation avec les stress environnementaux; Elle permet de dériver des politiques et des programmes réalisables qui soient équitables tout en étant socialement et environnementalement acceptables.Elle permet de dériver des politiques et des programmes réalisables qui soient équitables tout en étant socialement et environnementalement acceptables.

30 Trois stresseurs prioritaires Emphase programmatique ÉCOSANTÉ pour le CRDI de Lagriculture intensifiée 2.Lurbanisation 3.Lactivité minière

31 Lagriculture intensifiée Un stresseur important de la santé de lécosystèmeUn stresseur important de la santé de lécosystème

32 Quelques facteurs clés pour comprendre la santé humaine en relation aux agro-écosystèmes Les agro-écosystèmes sont complexes et rarement susceptibles aux analyses linéaires simples – ils sont souvent imprévisibles.Les agro-écosystèmes sont complexes et rarement susceptibles aux analyses linéaires simples – ils sont souvent imprévisibles. Ils constituent 30 % de la surface solide de la planèteIls constituent 30 % de la surface solide de la planète Ils interagissent fortement entre eux et ne sont donc pas des systèmes en vase clos.Ils interagissent fortement entre eux et ne sont donc pas des systèmes en vase clos.

33 Facteurs clés (suite) Les fermiers gèrent une plus grande surface des sols que tout autre groupe.Les fermiers gèrent une plus grande surface des sols que tout autre groupe. Le débordement des fermes au sein des écosystèmes fragiles ajoute aux pressions environnementales.Le débordement des fermes au sein des écosystèmes fragiles ajoute aux pressions environnementales.

34 Déterminants de la santé dans les écosystèmes agricoles La santé des pauvres habitant la campagne dépend des écosystèmes quils habitent. Sécurité alimentaire et nutrition : liées à la fertilité des sols et à la biodiversitéSécurité alimentaire et nutrition : liées à la fertilité des sols et à la biodiversité Qualité de leau de consommationQualité de leau de consommation Écologie des vecteurs de maladieÉcologie des vecteurs de maladie Santé professionnelle (intoxication par les pesticides, accidents)Santé professionnelle (intoxication par les pesticides, accidents) Contamination alimentaire (mycotoxines, pesticides, métaux lourds)Contamination alimentaire (mycotoxines, pesticides, métaux lourds) Habitation insalubreHabitation insalubre

35 Déterminants de la santé dans les écosystèmes agricoles (suite) Migrations et effritement du capital socialMigrations et effritement du capital social Risques naturels (serpents venimeux, etc.)Risques naturels (serpents venimeux, etc.) Marginalisation sur la base du sexe, de lorigine ethnique, de léducation, fortune, etc.Marginalisation sur la base du sexe, de lorigine ethnique, de léducation, fortune, etc. Pressions externes (réajustements structuraux, pressions de marché, etc.)Pressions externes (réajustements structuraux, pressions de marché, etc.) Ces déterminants interagissent de manière complexe et affectent de nombreux aspects de la santé

36 Impact de lurbanisation sur la santé des écosystèmes et des êtres humains

37 Le stresseur urbain Dans le contexte urbain, il existe à la fois des influences positives et négatives relativement à lamélioration de la santé humaine à travers une gestion saine et durable des ressources de lécosystème.

38 Le phénomène durbanisation est extrêmement rapide : Aujourdhui, la moitié des êtres humains de la planète vivent dans un environnement urbain;Aujourdhui, la moitié des êtres humains de la planète vivent dans un environnement urbain; Sur le continent africain, bien quil soit le moins urbanisé (moins du tiers des habitants vivent en ville), la croissance urbaine atteint 3-5 % par année;Sur le continent africain, bien quil soit le moins urbanisé (moins du tiers des habitants vivent en ville), la croissance urbaine atteint 3-5 % par année; Ce taux durbanisation élevé précipite des changements socio-économiques importants menant à des problèmes environnementaux graves;Ce taux durbanisation élevé précipite des changements socio-économiques importants menant à des problèmes environnementaux graves; Les composantes de lécosystème urbain se répercutent sur le mode de vie et la santé des populations urbaines et semi-urbaines.Les composantes de lécosystème urbain se répercutent sur le mode de vie et la santé des populations urbaines et semi-urbaines.

39 Caractéristiques de la ville-écosystème La ville est un système dense mais ouvert qui est caractérisé par : Des immigrations rapides et massives, et une haute densité de populationDes immigrations rapides et massives, et une haute densité de population Une hétérogénéité socio-culturelle, la pauvreté, les inégalités et la marginalisationUne hétérogénéité socio-culturelle, la pauvreté, les inégalités et la marginalisation Les changements de normes et de comportementsLes changements de normes et de comportements La criminalité et la violenceLa criminalité et la violence

40 Caractéristiques de la ville-écosystème (suite) La pollution (eau, air et sol) due à labsence dhygiène, à la densité de la population et à lactivité industrielleLa pollution (eau, air et sol) due à labsence dhygiène, à la densité de la population et à lactivité industrielle Lhabitat non-hygiénique ou/et insuffisantLhabitat non-hygiénique ou/et insuffisant La population sattend à des services de santé de grande qualitéLa population sattend à des services de santé de grande qualité

41 Quelques éléments potentiellement positifs de la ville-écosystème Une aptitude au changement et à linnovationUne aptitude au changement et à linnovation Le potentiel humain (institutions de recherche, institutions législatives, etc.)Le potentiel humain (institutions de recherche, institutions législatives, etc.) Participation accrue des femmes au marché du travailParticipation accrue des femmes au marché du travail Plusieurs groupes de pression, réseaux formels/informelsPlusieurs groupes de pression, réseaux formels/informels Disponibilité des technologies modernesDisponibilité des technologies modernes Vie politique activeVie politique active


Télécharger ppt "Approche écosystémique à la santé humaine Roberto Bazzani, Ana A. Boischo Renaud De Plaen, Jean-Michel Labatut, Jean Lebel, Andrés Sanchez, CRDI."

Présentations similaires


Annonces Google