La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ANOREXIE MENTALE RAPPELS ET MISES AU POINTS. EPIDEMIOLOGIE Incidence: 2000 à 6000 cas / an Prévalence: 2 à 5 %, en augmentation 9 filles pour 1 garçon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ANOREXIE MENTALE RAPPELS ET MISES AU POINTS. EPIDEMIOLOGIE Incidence: 2000 à 6000 cas / an Prévalence: 2 à 5 %, en augmentation 9 filles pour 1 garçon."— Transcription de la présentation:

1 ANOREXIE MENTALE RAPPELS ET MISES AU POINTS

2 EPIDEMIOLOGIE Incidence: 2000 à 6000 cas / an Prévalence: 2 à 5 %, en augmentation 9 filles pour 1 garçon 2 pics de survenue: –13-14 ans –18-20 ans Classes sociales élevées et moyennes 5 à 10 % de décès

3 DIAGNOSTIC POSITIF DIAGNOSTIC DSM IV: –Perte de poids > 25 % –Age de début < 25 ans –Existence de troubles importants du comportement alimentaire –Absence de toute pathologie organique ou psychiatrique autre –Peur intense de devenir obèse

4 EN PRATIQUE Triade symptomatique: les AAA –Anorexie –Amaigrissement –Aménorrhée Signes cliniques associés: –Potomanie –Vomissement / Mérycisme –Prise de laxatifs et diurétiques –Hyperactivité motrice

5 SIGNES SOMATIQUES Cheveux secs et tombants, ongles striés et cassants, peau sèche, lanugo, hypertrichose, érosions buccales dents abîmées; Troubles cardiovasculaires: pâleur, acrocyanose, froideur des extrémités, hypotension, bradycardie, oedèmes de carence Hypothermie Constipation Fractures liées à lostéoporose

6 CONTEXTE PSYCHOLOGIQUE Dysmorphophobie: trouble de la perception de limage du corps, déni de la gravité de létat de santé, sentiment de bien être, délation, de triomphe Ruminations « obsessionnelles » croissantes: désir éperdu de minceur et peur de grossir Isolement relationnel Dépendance relationnelle Sexualité: refoulée et désinvestie Besoin de maîtrise Hyper investissement scolaire

7 POUR COMPRENDRE Acte de manger: acte complexe, plusieurs fonctions –La faim –Le plaisir –Léchange et lattachement –Le dedans et le dehors –Structure de la personnalité et relation dobjet –Significations sociales et culturelles Le corps de ladolescent: au centre des conflits

8 DONNEES PARACLINIQUES Troubles métaboliques: hypoglycémie, hypokaliémie, hyponatrémie, hypoprotidémie, hypercholestérolémie, hyperamylasémie Anémie hypochrome, leucopénie, hyperlymphocytose Troubles hormonaux Troubles cardiovasculaires: hypotension et bradycardie Diminution de la densité minérale osseuse

9 SIGNES DE GRAVITE Amaigrissement rapide > 30 % du poids Bradycardie < 40 / min Hypothermie Hypokaliémie, troubles bio graves Hypotension < 9 /5 Epuisement aux activités physiques et scolaires Ralentissement psychique, troubles de la conscience

10 FORMES CLINIQUES Anorexie / boulimie Anorexie mentale du garçon Anorexie pré-pubère Anorexie tardive Anorexie mineure

11 MODELE ETIOPATHOGENIQUE MULTIFACTORIEL Facteurs prédisposants: –Individu (biologie, psychologie) –Famille –Culture Facteurs précipitants: –Insatisfaction concernant le poids et la silhouette Régime pour augmenter estime de soi et maîtrise de soi Facteurs pérennisants: –Symptômes de dénutrituon et réaction des autres

12 PRINCIPES DE TRAITEMENT OBJECTIFS: –Rompre le cercle vicieux de dépendance –Disparition de la conduite symptomatique –Remaniement de la personnalité et des rapports familiaux permettant la prise dautonomie psychique de la patiente MODALITES: –Double prise en charge ambulatoire somatique et psychique bien différenciée: un partenariat confiant –Hospitalisation en urgence si critère de gravité –Hospitalisation service pédopsychiatrique si inefficacité du suivi ambulatoire, amaigrissement croissant, contrat dhospitalisation accepté.

13 LHOSPITALISATION Contrat de soin: négocié avec lado et sa famille avant lhospitalisation Basé sur le concept de séparation Ouverture du contrat : de manière progressive en fonction de létat physique, de lévolution psychologique (remaniement de personnalité), et de lévolution des entretiens familiaux.

14 SUIVI IMPERATIVITE DUN PARTENARIAT MEDECIN GENERALISTE ET PSYCHIATRE CRITERES DE SURVEILLANCE: –Pouls –Tension artérielle –Poids –Température


Télécharger ppt "ANOREXIE MENTALE RAPPELS ET MISES AU POINTS. EPIDEMIOLOGIE Incidence: 2000 à 6000 cas / an Prévalence: 2 à 5 %, en augmentation 9 filles pour 1 garçon."

Présentations similaires


Annonces Google