La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le transport aérien en Afrique Délia BERGONZI Consultante Transport Aérien 1er African Airlines Forum – Bamako, 6 et 7 avril 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le transport aérien en Afrique Délia BERGONZI Consultante Transport Aérien 1er African Airlines Forum – Bamako, 6 et 7 avril 2006."— Transcription de la présentation:

1 Le transport aérien en Afrique Délia BERGONZI Consultante Transport Aérien 1er African Airlines Forum – Bamako, 6 et 7 avril 2006

2 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

3 Introduction 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI Afrique = 4,5% du trafic mondial passagers Afrique = 1,6% du trafic mondial fret Lindustrie aérienne génère emplois Des situations contrastées sur le continent

4 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI Sommaire Situation générale du Transport aérien en Afrique : Le trafic Lindustrie du transport aérien Les défis à relever Des pistes pour le développement du transport aérien africain La libéralisation Lattraction des investisseurs La consolidation des marchés Conclusion 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

5 Situation générale du Transport aérien en Afrique : Le trafic Lindustrie du transport aérien Les défis à relever 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

6 Le Trafic Les chiffres du trafic Le trafic domestique Le trafic régional Le trafic international 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

7 Les chiffres du trafic 108 Millions de passagers transportés en 2004 (+11,2% par rapport à 2003) : 1/3 pour les compagnies africaines 2/3 pour les majors étrangères tonnes de fret transporté en 2004 (+7,5%) Un C.O.S. de 67% (chiffres AFRAA, 2003) Des prévisions encourageantes 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

8 Passagers internationaux réguliers : (taux de croissance moyen annuel) AfriqueEuropeAmériqueAsie/PacifiqueMoyen-Orient Afrique Centrale/de louest Afrique Orientale Afrique du Nord Afrique Australe Afrique Source : IATA Progression intra Afrique et croissance des trafics vers lest 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

9 Forte croissance prévue des flux vers le continent Américain. 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI Boeing

10 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI Le trafic domestique Peu développé, voire marginal En 2001, lAfrique du Sud, lEgypte et le Maroc ont représenté : 42% des vols domestiques du continent et 54% des sièges offerts A noter des exceptions en AOC : Gabon, Nigeria, les Etats îliens… 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

11 Le trafic régional Un trafic relativement moins dynamique que dans les autres régions du monde Problème crucial pour lAOC et ses pays enclavés Croissance constatée en Afrique du nord, de lest et australe Des liaisons aériennes insuffisantes Manque de libéralisation des services aériens 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

12

13 Le trafic international Majoritairement tourné vers lEurope Croissance des flux vers lAsie et le Moyen-Orient 70% du trafic est assuré par les major européennes LAfrique du Nord a développé son trafic de 6ème liberté LAOC développe son trafic vers le Moyen-Orient LAfrique de lEst est en pleine expansion LAfrique australe est « boostée » par lAfrique du Sud et des pays comme lAngola. 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

14 Lindustrie du transport aérien Les compagnies aériennes Les aéroports Le tourisme La construction et lentretien des aéronefs Lassistance au sol Les organismes de gestion de la navigation aérienne 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

15 Les compagnies aériennes Des constats récurrents : sous capitalisation, ingérences politiques, flotte inadaptée, coûts dexploitation élevés, … SAA, les compagnies du Maghreb, Ethiopian Airlines, Kenyan Airways et Egyptair sont les leaders du continent. Flotte africaine : Moyenne dâge de 20 ans (2003) 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

16 Classement des compagnies par passagers et fret transportés, 2003 RANGCOMPAGNIES AERIENNESPASSAGERS 1South African Airways Egypt Air Royal Air Maroc Tunisair Air Algérie Comair Kenya Airways Ethiopian Airlines Air Sénégal International Nouvelair Tunisie Air Mauritius Air Madagascar RANGCOMPAGNIES AERIENNES FRET (tonne) 1South African Airways Kenya Airways Air Mauritius Royal Air Maroc Ethiopian Airlines Tunisair Comair Air Seychelles Air Madagascar Air Malawi Air Sénégal International Air Burkina107 Source : Jeune Afrique lintelligent,n°2340, 13-19/11/05

17 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI Source : African Airlines in the era of liberalization, AFRAA, Elijah Chingosho Profil dâge des flottes des compagnies africaines

18 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI (source : ACI, chiffres 2004) Aéroport (Code)PASSAGERS%chgAéroport (Code)CARGO%chg 1JOHANNESBURG (JNB)15'340' JOHANNESBURG (JNB)262'523 (2.6) 2CAIRO (CAI)9'534' CAIRO (CAI)218' CAPE TOWN (CPT)6'018' NAIROBI (NBO)183' SHARM EL SHEIKH (SSH)4'590' KINSHASA (FIH)70' HURGHADA (HRG)4'574' LAGOS (LOS)66' NAIROBI (NBO)3'999' ENTEBBE (EBB)48' CASABLANCA (CMN)3'803' CASABLANCA (CMN)48' LAGOS (LOS)3'695' ACCRA (ACC)46'918 (1.6) 9MONASTIR (MIR)3'667' BRAZZAVILLE (BZV)43' TUNIS (TUN)3'449' ST DENIS (RUN)32' ALGIERS (ALG)3'332'578 (0.4)ADDIS ABABA (ADD)26' DURBAN (DUR)3'105' ALGIERS (ALG)23' JERBA (DJE)2'240' TUNIS (TUN)21' ABUJA (ABV)2'232' DAKAR (DKR)20' LUXOR (LXR)2'123' LUSAKA (LUN)18' PLAISANCE (MRU)2'058' MWANZA (MWZ)17' MARRACKECH (RAK)1'667' LUANDA (LAD)17' ST DENIS (RUN)1'596' ANTANANARIVO (TNR)16' ADDIS ABABA (ADD)1'583' LIBREVILLE (LBV)14'400 (8.7) 20DAKAR (DKR)1'394'351 (1.7)DAR ES SALAAM (DAR)14'

19 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI Les aéroports Un paysage aéroportuaire diversifié Un trafic concentré sur un petit nombre daéroports Des « hubs » qui saffirment : JNB, NBO, ADD Des « hubs » naissants : CAI, CAS, DKR Des défis à relever : développement commercial, sûreté sécurité, facilitation, ressources humaines, planification stratégie. 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

20

21 Le tourisme 36,7 Millions de visiteurs en 2005, soit 4,5% des flux mondiaux et 3% des recettes mondiales. Plus forte croissance mondiale : + 10,1% Des prévisions optimistes jusquen 2020 (+5,5%/an) Des pays « moteurs » même si aucun natteint les 10 Millions de touristes annuels : Egypte, Tunisie, Maroc, Kenya et Afrique du Sud. Une situation déséquilibrée en fonction des régions 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

22 Construction et entretien des aéronefs Pas dindustrie de construction sur le continent Des centres de maintenance existent dans toutes les zones (Check A à D) Appartiennent majoritairement aux compagnies aériennes LAfrique australe est la mieux pourvue LAOC a beaucoup perdu avec la fermeture des Centres Industriels de Dakar et Brazzaville (RK) 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

23 Lassistance au sol Lourd poste de dépense pour les compagnies Elle opèrent souvent lauto-assistance Le marché sest libéralisé depuis peu et intéresse les groupements européens Création de centres de formation africains pour le maintien des connaissances et formations ab initio (IAMA à Bamako) 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

24 Les organismes de gestion de la navigation aérienne Modernisation accélérée des organismes NA : Développement de réseau de télécommunication par satellite Implantation de stations VSAT Équipement des centres de contrôle de systèmes de traitement automatique des plans de vols, de systèmes de visualisation de trafic, de radars de surveillance Licence de contrôleur circulation aérienne Importance de linteropérabilité des systèmes et de leur maintenance Des exemples réussis : ASECNA, ATNS 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

25 Les défis à relever Les nouvelles technologies Le niveau de sécurité Le respect des normes écologiques 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

26 Les nouvelles technologies Leur utilisation permet des économies « vitales » IATA encourage les compagnies à les adopter avec son programme « Simplifying the business » E-ticket : une obligation à fin 2007 Fin 2005, seul 28% du BSP africain était e-ticket Nécessité dinfrastructures en télécommunication efficaces. 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

27 2005 : 35 accidents davion mortels dont 13 ont eu lieu en Afrique, soit 37% des accidents mondiaux ayant entraîné la mort. source : OACI Taux daccidents mortels par million de départs de vols réguliers, par région aéronefs à voilure fixe de plus de kg appartenance régionale fondée sur lÉtat de lexploitant de laéronef accidenté

28 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI Le niveau de sécurité Un taux daccident plus de 6 fois supérieur à la moyenne mondiale. Les causes : Une flotte vieillissante, difficile à entretenir Des législations à amender et harmoniser Formation du personnel technique à développer Les initiatives : AAMAC, CER (UEMOA, CEMAC,…) OACI : USOAP, COSCAP, Stratégie Unifiée, SGS AFRAA, IATA, CAFAC, UA… 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

29 Le respect des normes écologiques En 40 ans, diminution de 40% de la consommation et baisse de 20db du bruit des appareils Nécessité du renouvellement des flottes en Afrique Normes anti-bruit et plages horaires : déplacement des problèmes vers lAfrique. Lutte contre la pollution : de meilleures pratiques et une gestion des déchets sur les aéroports. Protection du « Tourisme Nature » en Afrique 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

30 Des pistes pour le développement du transport aérien africain La libéralisation Lattraction des investisseurs La consolidation des marchés 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

31 La libéralisation : vers un marché unique ? Décision de Yamoussoukro : création dun «espace unique». Mise en œuvre difficile : intérêts nationaux, méconnaissance, insuffisances intrinsèques. Multiplication de fréquences sur certains axes et abandon dautres dessertes Amélioration de la connectivité des aéroports : un impact direct sur le PIB LAfrique face à lEurope et aux Etats-Unis Des préalables à remplir : critères déligibilité, création de lorgane dexécution, de la Cour de Justice et définition de critères dévaluation de Décision. 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

32 Lattraction des investisseurs Faible enthousiasme dû au manque dinfrastructures et aux faiblesses dans les communications Seuls 3% des IED mondiaux ont concerné lAfrique 30% pour lAfrique du Nord Importance du respect de la propriété privée Convention du Cap : un outil sous utilisé. 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

33 La consolidation des marchés Plus de 350 compagnies aériennes enregistrées en Afrique 35 pays sur 53 nont pas de compagnie ou de taille négligeable La coopération : une nécessité (code share, accords interlignes, partenariats, participations,…) Disparition de petites compagnies et renforcement des mieux « armées » (hubs, …) Inquiétude face aux compagnies bénéficiant du soutien financier de compagnies étrangères Le besoin de compagnies « régionales » 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI

34 Conclusion 1er African Airlines Forum – D.BERGONZI Faible part du trafic mondial, mais taux de croissance annuels supérieurs Des compagnies trop nombreuses pour des marchés étroits Un niveau de sécurité à renforcer Un cadre réglementaire à améliorer


Télécharger ppt "Le transport aérien en Afrique Délia BERGONZI Consultante Transport Aérien 1er African Airlines Forum – Bamako, 6 et 7 avril 2006."

Présentations similaires


Annonces Google