La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pour aller plus loin, des définitions... et un peu plus 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pour aller plus loin, des définitions... et un peu plus 1."— Transcription de la présentation:

1 Pour aller plus loin, des définitions... et un peu plus 1

2 Actif toxique Instruments de placement détenu par une banque et devenu quasi invendable car ayant perdu toute valeur. Ce fut le cas par exemple des « subprime » pendant la crise Les titres de la dette grecque sapparentent aujourdhui à des actifs toxiques. 2

3 Agences de notation Une agence de notation financière est une entreprise privée dont la fonction est de noter le risque pris par un prêteur ou un opérateur sur les marchés financiers lorsquil achète des titres représentant des emprunts faits par des entreprises privées, des administrations, des Etats, des collectivités territoriales. 3

4 Agences de notation Une histoire liée au développement du capitalisme: au XIXe siècle, aux Etats- Unis, avec un capitalisme en développeement, des cabinets privés vont se mettre sur le marché pour proposer aux banquiers et aux investisseurs des analyses pour leur permettre de placer leurs capitaux au mieux... 4

5 Agences de notation Les entreprises et les collectivités publiques payent pour être notées et pour espérer des prêts interessants par les investisseurs... Trois agences captent 95 % du marché de la notation financière:Fitch Ratings, Moody's et Standard & Poor's. 5

6 Agences de notation Les prérogatives accordées par les Etats aux agences de notation leur donnent une grande influence et un poids sur la fixation des valeurs des actifs des entreprises et des banques, et sur le « crédit » à accorder à des Etats ou des collectivités. 6

7 Agences de notation Leur fiabilité est plus que douteuse: - elles n'ont pas vu venir la crise de elles se sont trompées sur la solvabilité de nombreux états Vivendi Universal a fait faillite 15j après avoir été notée « AAA ». Enron était très bien notée quatre jours avant sa faillite. Elles ont participé à la mécanique des crédits titrisés, puis leur ont accordé « AAA ». 7

8 Agences de notation Une fonction dévastatrice :l es agences dictent aux gouvernements ce quils devraient faire : reculer lâge de la retraite, réduire les dépenses publiques, tailler dans les dépenses sociales, privatiser les services publics... Au service du capitalisme financier elles sont profondément antidémocratiques 8

9 Bulles spéculatives Gonflement artificiel des prix de titres financiers ou de biens immobiliers par les spéculateurs. Comme son nom lindique la bulle finit par éclater comme lont fait la bulle des « nouvelles technologies » en 2001 et la bulle immobilière aux Etats Unis en

10 Déréglementation Politique menée par les néolibéraux depuis les années Son objectif est de diminuer la réglementation « pesant sur les agents économiques ». La finance a été particulièrement déréglementée, pour permettre aux marchés supposés « rationnels » et « efficients » de diriger léconomie. 10

11 Déréglementation La déréglementation, loin de constituer un quelconque retour à un « équilibre naturel » est une construction institutionnelle parfois particulièrement complexe si lon en juge par le nombre et lépaisseur des directives, des règlements nécessaire à linstauration de la « concurrence libre et non faussée » dans lUnion européenne... 11

12 Dettes publiques, déficits et restructurations de la dette Au sens du traité de Maastricht, la dette publique est lensemble des engagements financiers de lEtat, des administrations centrales, des collectivités territoriales et de la Sécurité sociale. La dette publique est la somme cumulée des déficits publics (déficits primaires et paiement des intérêts de la dette). 12

13 Dettes publiques, déficits et restructurations de la dette Le déficit est la différence entre recettes et dépenses publiques lorsque les dépenses annuelles sont supérieures aux recettes annuelles. Il faut ajouter à ce « déficit primaire » les intérêts payés aux instititutions financieres propriétaires des titres de la dette publique.. 13

14 Dettes publiques, déficits et restructurations de la dette Il est toujours possible (comme pour un particulier ou une entreeprise de restructurer la dette: réaménagement des conditions de la dette, rééchelonnement, réduction du taux, réduction du montant, annulation partielle… L'audit citoyens des dettes est une initiative dans laquelle Solidaires est partie prenante 14

15 Dette souveraine Une dette souveraine est une dette émise ou garantie par un émetteur souverain, le plus souvent un Etat mais parfois une banque centrale. 15

16 Effet de levier Procédé qui permet à un opérateur financier d'acheter des actifs avec un minimum de fonds propres, le plus souvent grâce au recours à lendettement. En cas de réussite les profits peuvent être très importants, en cas déchec leffet boomerang peut être redoutable. 16

17 Marchés financiers Lieu de plus en plus dématérialisé (réseaux informatiques) où se rencontrent acheteurs et vendeurs de devises, de titres des dettes publiques, dactions, dobligations, de produits de base (alimentation, métaux précieux…)... 17

18 Marchés financiers Ce sont soit: - des marchés au comptant, - des marchés à terme (99 % des transactions) qui sont des marchés spéculatifs : on achète (par exemple) une action à 30 euros le 10 du mois en espérant quà la fin du mois (la liquidation) sa valeur aura atteint 35 euros et permettra dempocher 5 euros (moins les frais) lors de sa revente. 18

19 Marchés financiers Le marché primaire permet, par exemple, à un Etat de faire souscrire, le plus souvent par adjudication, des titres de sa dette. Le marché secondaire, (la bourse) est le marché de loccasion. 19

20 Paradis fiscal Territoire où les impôts sont insignifiants ou inexistants, dont le régime fiscal nest pas transparent et qui refuse ou restreint léchange de renseignements fiscaux avec dautres Etats. Les entreprises qui installent leurs sièges sociaux dans ces paradis fiscaux privent ainsi directement les autres Etats de ressources fiscales importantes. 20

21 Paradis fiscal Les paradis fiscaux constituent une pression pour une baisse de la fiscalité des entreprises et des personnes physiques les plus riches pour éviter que les fortunes ou les sociétés naillent y chercher refuge. 21

22 Produits dérivés... Les produits dérivés sont des contrats entre acheteur et vendeur fixant des flux financiers en fonction dun actif sous-jacent (action, obligation, change...) Beaucoup de ces produits ont pour fonction de permettre aux spéculateurs de se couvrir (en théorie) contre les différents risques liés à lachat ou la vente à terme de produits financiers. 22

23 Produits dérivés... Exemple de produits dérivés: les CDS ( Credit default swap) qui sont des contrats dassurance protégeant un acheteur dune créance obligataire. Les acheteurs de la dette publique grecque ont, par exemple, conclus des CDS pour sassurer quen cas dincident de paiement, ils seraient dédommagés. 23

24 Produits dérivés... Certains opérateurs financiers ont acheté ces CDS en spéculant sur la baisse de la valeur des titres de la dette grecque sur le marché boursier afin daugmenter le montant de la prime liée aux CDS quils possèdent. 24

25 Produits dérivés... Exemple de produits dérivés: les prêts aux collectivités (communes, intercommunalités, départements, régions...). Jusquà la fin des années 1990, lessentiel du financement des acteurs publics provenait de prêts classiques à taux fixe ou à taux révisable. Le prêteur principal était le Crédit Local de Francequi sera privatisé de 1991 à 1993 pour devenir Dexia en

26 Produits dérivés... Dexia va fusionner des instruments de couvertures de risques et des contrats de financement dans un contrat unique. Les premières années, la banque propose un taux artificiellement bas, qui se traduit par une prise de risque inconsidérée pour la période qui suit. Ce type de prêts permet à la banque de multiplier ses marges par 2 ou 3, voire plus. Seul lemprunteur supporte le risque. 26

27 Produits dérivés... Limagination financière laissera à la postérité les produits « snowball », « boule de neige », dont la particularité est dajouter des majorations de taux les unes aux autres sans possibilité de retour en arrière, ou les « produits de pente » qui font dépendre lévolution du taux de la différence entre deux indices multipliée par 5 ou

28 Produits dérivés... Toutes les banques vont rivaliser pour concevoir des prêts avec des indicateurs spéculatifs: le franc suisse, le yen, le dollar, les indices de la courbe des swaps etc... En 2008, Dexia proposait 223 prêts différents ! Lencours risqué est estimé en 2011 à 13,6 milliards pour les seules collectivités mais beaucoup de prêts structurés sont encore dans leur première période de bonification. 28

29 Titrisation Transformation, notamment, de créances en titres négociables sur les marchés après leur regroupement avec dautres créances. Les banques à lorigine des prêt « subprime » sétaient ainsi débarrassés de leurs crédits initiaux mais leurs créances se sont retrouvées jusque dans les actions des SICAV considérées comme les plus sûres.. 29


Télécharger ppt "Pour aller plus loin, des définitions... et un peu plus 1."

Présentations similaires


Annonces Google