La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Crises... dettes... d'où ça vient? que faire? 1. Quelques questions et réflexions... Comment comprendre les crises actuelles? Quelles en sont les fondements.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Crises... dettes... d'où ça vient? que faire? 1. Quelques questions et réflexions... Comment comprendre les crises actuelles? Quelles en sont les fondements."— Transcription de la présentation:

1 Crises... dettes... d'où ça vient? que faire? 1

2 Quelques questions et réflexions... Comment comprendre les crises actuelles? Quelles en sont les fondements et les conséquences aujourd'hui? Quelles alternatives sur lesquelles se mobiliser? Quelles actions et initiatives possibles? 2

3 3 Depuis les années 70/80 Un nouvel élan pour le capitalisme... Crises... dettes... Une évolution du rôle de l'Etat et des marchés... Une évolution du partage de la valeur ajoutée … La dette des ménages, des Etats, des Entreprises...

4 Retour sur les années 1970/80 Dans les années 1970/ le contexte international est marqué par: La montée du poids des multinationales Un retournement idéologique Une ouverture croissante des économies 4

5 Retour sur les années 1970/80 Le capitalisme expérimente puis impose sur l'ensemble de la planète un modèle néo- liberal... 5

6 L'évolution du rôle de l'Etat et des marchés Dans une économie régulée : L'état intervient (politiques monétaires, budgétaires, fiscales, industrielles...) L'économie est protégée par des barrières douanières et des règles Le financement de l'économie est « intermedié » 6

7 L'évolution du rôle de l'Etat et des marchés Dans une économie dérégulée sur le mode liberal: Des Etats affaiblis Une économie ouverte (libre accès et concurence généralisée ) Le règne des marchés et de la spéculation.... 7

8 La mise en oeuvre néo-libérale Le financement de l'économie et de l'Etat: Interdiction pour les Etats de financer l'économie réelle (règle de la concurrence libre et non faussée) Interdiction de financer les déficits par emprunt à la banque centrale... Recul de l'intermediation et essor du fonctionnement du marché 8

9 La mise en oeuvre néo-libérale Le financement de l'Etat: Les banques centrales ne peuvent plus prêter directement aux Etats. Loi de 1973 en France, Traité de Maastricht en Europe. L'Etat doit emprunter auprès des marchés pour investir dans la construction d'écoles, d'hôpitaux, d'infrastructures, etc. Le financement se réalise donc par l'intermédiaire des marchés... 9

10 Une vidéo pour comprendre

11 Les marchés financiers Les acteurs : Les institutions financières, les banques Les fonds privés (gros spéculateurs) Les compagnies d'assurance Les fonds souverains (les Etats) 11

12 Les marchés financiers Les instruments et mécanismes: de plus en plus spéculatifs et opaques... Titrisation Opération OTC Les marchés à terme et achat à nu... 12

13 Les marchés financiers Les outils et des comportements qui augmentent les risques... Accéleration des transactions Modèles mathématiques « incomplets » et qui s'appuient sur des variations moyennes Comportements moutonniers.. 13

14 Les marchés financiers L'économie « réelle » est subordonnée à l'économie spéculative... (économie «casino » ) et aux marchés financiers... 14

15 Des instruments au service des marchés... Les agences de notation: Sociétés privées Des méthodes opaques Ni indépendantes, ni neutres Entretiennent des liens avec les spéculateurs (cf. Crise des subprime) 15

16 La crise financière La crise actuelle est une crise systémique majeure - La finance est son foyer originel mais elle touche fortement l'économie réelle Crise de la dette privée US, krach boursier, crise du marché interbancaire, etc. - Depuis 2010 Crise de la dette publique

17 La crise financière La crise financière sanctionne 30 ans de dérégulation et de déréglementation - La formation de bulles spéculatives : la bulle internet ( ), les subprimes ( ), les marchés de matières premières etc. - Un fonctionnement de plus en plus complexe que les Etats ne contrôlent plus. Rôle des paradis fiscaux.

18 La crise financière Le coeur de la crise de : le secteur immobilier aux Etats-Unis - « L'Amérique des propriétaires » - Une bulle spéculative qui se forme après l'explosion de la bulle « internet ». Les prix de l'immobilier grimpent sans fin... - Faire rentrer le « pauvre » américain pour alimenter la machine spéculative : les subprimes - Le rôle de la titrisation

19 La crise financière L'éclatement de la bulle : - Le marché immobilier se retourne en 2006 (la finance rattrapée par le réel) - Des faillites retentissantes (Lehman Brothers le 15/09/2008) - La crise d'un secteur de l'économie US est devenue une crise systémique majeure risquant de provoquer l'effondrement de l'économie mondiale - Krach boursier en octobre 2008 (-20%)

20 La crise financière Conséquences immédiates de la crise des subprimes - Défiance généralisée envers les créances titrisée - Crise de confiance générale dans le système financier et dans le marché interbancaire - Des pertes abyssales (500 milliards de dollars pour les banques entre mi 2007 et mi 2008) - Des banques françaises lourdement impliquées

21 La crise financière La gestion de la crise : - Les banques centrales injectent des liquidités dans le marché interbancaire - Des nationalisations (Fannie Mae & Freddy Mac, Royal Bank of Scotland...) - Les Etats mettent en place des plans de sauvetage

22 La crise financière Les plans de sauvetage - Le Plan Paulson aux Etats-Unis : 700 milliards de dollars d'actifs toxiques rachetés par l'Etat (mais une mise en oeuvre obscure) - En France, difficile d'y voir clair... Des annonces politiques, les avances faites aux banques, l'aide au secteur automobile...

23 La crise financière Les conséquences de la crise financière : - Des plans de sauvetage qui socialisent les pertes - Une explosion de l'endettement public (qui n'est pas dû qu'à la crise...) - Une crise de l'économie réelle - Une « opportunité » pour imposer des mesures d'austérité

24 La crise financière La hausse de l'endettement public en France: des causes multiples... qui ne doivent pas masquer les responsabilités - Le coût des plans de sauvetage - Le coût de la recession (pertes de recettes fiscales) - Le coût des cadeaux fiscaux depuis L'effet boule de neige (intérêts de la dette)

25 La crise de la dette publique 2010-?

26 La crise de la dette publique L'endettement public : - En France, l'endettement public est passé de : 65% du PIB en 2007 à 85% en 2011, - Mais, sur une période longue, il faut noter que l'endettement est passé de : 21% du PIB en 1978 à 65% en Les dépenses publiques sont stables depuis 1995 Le problème de l'endettement public est le fruit des politiques néo-libérales.

27 La dette.. La dette en France ( en % du PIB) 1944: 290% 1978: 21% 2008: 67,5 2009: 78,1 2010: 81,7 27

28 La crise de la dette publique La crise de la dette publique éclate en 2010 Entre 2007 et 2009, L'endettement public de la zone euro est passé de 66,2% du PIB à 79,3% du PIB. La dette publique des Etats-Unis est passée de 66,4 à 84,5% du PIB, celle du Royaume-Uni de 44,5 à 69,6% du PIB

29 La dette publique... c'est quoi? 29 La dette publique est l'ensemble des engagements financiers pris sous forme d'emprunts par l'Etat, les collectivités territoriales, les entreprises publiques et les organismes de sécurité sociale. C'est en pratique la somme des déficits budgétaires annuels

30 La crise de la dette publique Endettement public en 2010 (% du PIB) Japon225,8 Grèce144 Islande123,8 Italie118,1 Irlande94,2 Etats-Unis88,9 France83,5 Allemagne78,8 Royaume-Uni76,5 Espagne63,4

31 Qui détient la dette publique Pays Non-résidents Résidents Portugal 98,7 % 1,3 % Pays-Bas 85,8 % 14,2 % Irlande 82,2 % 17,8 % Grèce 77,9 % 22,1 % Allemagne 73,5 % 26,5 % France 70,8 % 29,2 % Espagne 63,5 % 36,5 % Italie 52,6 % 47,4 % Royaume-Uni 34,7 % 65,3 %

32 Le déficit budgétaire... c'est quoi? 32 - l'écart entre les recettes et les dépenses publiques sur une année - mais aussi les intérêts de la dette publique que l'Etat doit verser aux créanciers. En 2010, c'est: 50,5 milliards d'

33 Les intérêts de la dette pub Le montant des intérêts est fonction du taux d'intérêt qui traduit l'appréciation des marchés. - 15,3% pour les obligations grecques à 10 ans en avril Moins de 2,5% pour l'Etat allemand en août Le rôle des agences de notation

34 Les intérêts de la dette pub La charge annuelle d'intérêt représente un poste budgétaire de plus en plus lourd - Elle devient le premier poste budgétaire de l'Etat français en ,9 mds d'euros contre 44,5 mds d' pour l'Education (2ème poste) et 30,1 mds d' pour la Défense

35 La crise de la dette publique Zoom : Le cas de l'Irlande Un plan de sauvetage des banques de 77 milliards de dollars entre 2008 et 2010 Un déficit public qui explose : 0% du PIB en 2007, 7,3% en 2008, 14,4% en 2009, 34% en 2010 ! Explosion de la dette publique : 25% en 2007, 96,2% en 2010.

36 La crise de la dette publique Le rôle des banques dans la crise de la dette publique : - Elles ont été renflouées par les Etats - Elles empruntent auprès de la Banque centrale à des taux très avantageux - Elles souscrivent à des émissions d'obligations des Etats au taux du marché - Elles spéculent sur les dettes souveraines via des hedge funds ou pour compte propre - Le marché interbancaire reste fragile

37 La crise de la dette publique Le rôle de la Banque Centrale européenne dans la crise de la dette publique : - Elle fournit des liquidités aux banques à un taux très faible (1%) - Elle a pris la décision de racheter des titres de dettes publiques d'Etats de la zone euro. Ces achats font baisser les taux d'intérêt en augmentant la demande.

38 La crise de la dette publique Eclatement de la crise des dettes publiques en 2010 La Grèce ne parvient plus à refinancer sa dette auprès des marchés financiers - > menace de défaut de paiement Effet boule de neige. Les taux d'intérêt montent à plus de 10% pour la Grèce D'autres pays dans la tourmente : Irlande, Portugal, Espagne.

39 La crise de la dette publique Des mesures prises par la zone euro : - Mai 2010 : Premier plan d'aide (108 Mds ) - Mai 2010 : Mise en place d'un Mécanisme européen de Stabilisation financière doté d'un Fonds européen de Stabilité Financière (660 mds d'euros, dont 220 mds du FMI et 440 mds des Etats de la zone euro) - Aide apportée à l'Irlande en nov 2010, au Portugal en mai 2011

40 La crise de la dette publique Les trois plans d'aide à la Grèce - Plan de sauvetage de mai 2010 : 108 mds d' prêtés par les Etats de la zone euro et le FMI sur trois ans. Mesures d'austérité. - Plan du 21 juil 2011 : 109 Mds (FESF). Les banques et assurances renoncent à 21% des créances. - Plan du 27 oct 2011 : 100 Mds suppl. (Europe et FMI). Les créanciers privés renoncent à 50% de leurs créances (100 Mds)

41 La crise de la dette publique Qui détient la dette grecque ? (rapport Barclays Bank mi 2011) Plus de 50% est aux mains d'acteurs publics, notamment - La Banque Centrale européenne - L'Etat grec Viennent ensuite les banques privées - Les banques privées grecques - Les banques privées européennes

42 La crise de la dette publique Quelle conclusion ? Y a-t-il une morale de cette histoire ? - On est passés d'une crise de la finance privée à une crise de la dette publique - Les Etats sont massivement intervenus pour sauver les marchés financiers et les banques. Phénomène de socialisation des pertes - La crise de la dette publique est une formidable occasion pour les néo-libéraux de faire passer des mesures d'austérité

43 La crise de la dette publique Quelle conclusion ? Y a-t-il une morale de cette histoire ? (suite) - Les paradis fiscaux, véritables trous noirs de la finance mondiale, se portent à merveille - Le secteur de la finance est encore plus concentré qu'avant la crise (fusions aux Etats-Unis) - Aucune leçon n'a été tirée de la crise en dépit des gesticulations du G20 et des Chefs d'Etat

44 La dette publique... 44

45 Pourquoi cette situation ? L'augmentation de la dette publique est un phénomène général mondialisé Les causes essentielles: Effet boule de neige Baisse sélectives des recettes fiscales Endossement de dettes privées suite à la crise financière Plans d'austerité (recette libérale qui dégrade la situation...) 45

46 La captation de la richesse... La répartition capital/travail Rapport du FMI 2007 En % Europe,Japon, USA, Grande- Bretagne... 46

47 La richesse est captée par une minorité... La hiérarchie des salaires et l'explosion de revenus inégalitaires... 47

48 La hiérarchie des salaires et l'explosion de revenus inégalitaires... 48

49 Partage des richesses et inégalités Les richesses augmentent... Elles sont captées pour l'essentiel par une minorité 49

50 50 Rapport du fisc US sur les revenus et les impositions des 400 plus hauts contribuables aux USA (février 2010) Revenus et fiscalité... Des mécanismes aux USA qui s'imposent partout...

51 51

52 Des dépenses discutables... L'état pourrait faire des économies sur des dépenses discutables: - Dépenses militaires... - Intérêts versés aux banques, aides sans contreparties... - Certaines dépenses de « prestige » de l'Etat Une partie importante de la dette greque et des USA notamment sont liées aux dépenses d'armement... 52

53 Les discours... Au fond, c'est une certaine idée de la mondialisation qui s'achève avec la fin du capitalisme financier qui avait imposé sa logique à toute l'économie et avait contribué à la pervertir. L'idée de la toute-puissance du marché qui ne devait être contrarié par aucune règle, par aucune intervention politique, cette idée de la toute-puissance du marché était une idée folle. (...). Pendant plusieurs décennies, on a donc créé les conditions dans lesquelles l'industrie se trouvait soumise à la logique de la rentabilité financière à court terme. On a caché les risques toujours plus grands qu'on était obligé de prendre pour obtenir des rendements de plus en plus exorbitants…. Discours de Sarkozy, Toulon 25 septembre

54 54

55 Alternatives à la finance capitaliste... Restructuration de la dette : euthanasie de la rente - Rééchelonnement - Dispense du paiement des intérêts - Annulation partielle ou totale Socialisation des banques et création monétaire contrôlée Briser les marchés financiers (TTF, marchés à terme,produits dérivés, paradis fiscaux…) 55

56 L'audit citoyen de la dette publique... Avons-nous trop dépensé pour lécole et la santé, ou bien les cadeaux fiscaux et sociaux depuis 20 ans ont-ils asséché les budgets ? Cette dette a-t-elle été tout entière contractée dans l'intérêt général, ou bien peut-elle être considérée en partie comme illégitime ? Qui détient ses titres et profite de l'austérité ? Pourquoi les États sont-il obligés de s'endetter auprès des marchés financiers et des banques, alors que celles-ci peuvent emprunter directement et pour moins cher à la Banque centrale européenne ? 56

57 Sept point de rupture... Répartition entre capital et travail : salaires, revenu maximum, RTT Réforme radicale de la fiscalité Augmentation des cotisations sociales pour la protection sociale Interdiction des mécanismes spéculatifs et taxation des transactions financières Audit de la dette publique et annulation de sa part illégitime Socialisation du secteur bancaire et contrôle de la BCE Création monétaire pour la transition sociale et écologique ( Propositions JM Harribey ATTAC ) 57

58 Des propositions de Solidaires... Réorienter l'économie vers la satisfaction des besoins sociaux Mesures d'urgence pour protéger ceux qui subissent la crise de plein fouet Soustraire la finance à la logique du profit pour la mettre au service de l'intérêt général (Voir info 4 pages de septembre 2011) 58


Télécharger ppt "Crises... dettes... d'où ça vient? que faire? 1. Quelques questions et réflexions... Comment comprendre les crises actuelles? Quelles en sont les fondements."

Présentations similaires


Annonces Google