La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le théâtral dans un tube à essai : que nous disent les traces cérébrales de ladhésion à la fiction théâtrale ? Yannick Bressan, Hélène Otzenberger * et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le théâtral dans un tube à essai : que nous disent les traces cérébrales de ladhésion à la fiction théâtrale ? Yannick Bressan, Hélène Otzenberger * et."— Transcription de la présentation:

1 Le théâtral dans un tube à essai : que nous disent les traces cérébrales de ladhésion à la fiction théâtrale ? Yannick Bressan, Hélène Otzenberger * et Marie-Noëlle Metz-Lutz * * Laboratoire dImagerie et Neurosciences Cognitives FRE 3289 CNRS-UDS

2 Ladhésion à la réalité théâtrale Phénomène propre au théâtre qui donne à voir sur la scène deux réalités dans le même temps, ladhésion se manifeste par la croyance du spectateur à la réalité suggérée par la force du texte, de la mise en scène et du jeu de lacteur au-delà de la réalité immédiate que saisissent les sens. Quels en sont les mécanismes neurophysiologiques ?

3 Dispositif expérimental 1 Recréer dans une expérience en IRM fonctionnelle la relation unique du spectateur au comédien A. évènements théâtraux définis a priori par le metteur en scène (n=24) éléments textuels et/ou de mise en scène

4 Dispositif expérimental 2 Identifier les instants où la croyance du spectateur glisse de la réalité tangible à la réalité représentée B. évènements subjectifs définis a posteriori par le spectateur (n= 16 ± 7) > changements détat mental induit par la pièce C. degré dadhésion du spectateur = nombre dévènements subjectifs coïncidant avec les évènements théâtraux

5 Dispositif Dispositif expérimental 3 Caractériser les modifications physiologiques concomitantes des évènements dramatiques suscitant la croyance à la réalité représentée variations de lactivité cardiaque activations cérébrales concomitantes des évènements définis a priori et a posteriori

6 Résultats 69 % des évènements subjectifs coïncidaient avec les évènements théâtraux déterminés par le metteur en scène diminution significative de la réponse cardiaque dynamique concomitante des évènements théâtraux (p<0,03) plus marquée lorsquils coïncidaient avec les évènements subjectifs (p<0,0079) le patron dactivation cérébrale sur la face externe des hémisphères associé aux évènements théâtraux est proche de celui qui est évoqué par un récit oral ou écrit activation cérébrale aux évènements théâtraux activation cérébrale à la lecture dun récit (Yarkoni et al., 2008)

7 Résultats 2 La principale différence entre lactivation cérébrale suscitée par les évènements théâtraux et celle induite par le récit concerne lactivation des régions médianes Les corrélats physiologiques associés aux instants dadhésion du spectateur à la réalité théâtrale : diminution de la variabilité du rythme cardiaque absence dengagement des régions cérébrales impliquées dans la référence à soi sont comparables à ceux des états hypnotiques caractérisés par la dissociation entre lexpérience mentale en cours et lexpérience physique immédiate Activations de la face interne à la lecture dun récit (Yarkoni et al., 2008) Cortex cingulaire postérieur Precuneus Cortex cingulaire antérieur 3 régions cérébrales impliquées1. dans la représentation de soi et de la pensée de lautre 2. dans la mémoire autobiographique 3. dans la condition de repos (le sujet nest pas engagé dans une tâche)

8 Résultats 3 Laugmentation de lactivation cérébrale est corrélée au degré dadhésion de chaque sujet aux évènements théâtraux dans deux régions cérébrales Gyrus Frontal Inférieur gauche : région clé pour la compréhension de la métaphore Sillon temporal supérieur gauche : rôle central dans la cognition sociale

9 Discussion Le théâtre raconte lhistoire sous la forme daction et non de narration (Aristote, 350 av JC) Voir une pièce de théâtre, contrairement à écouter ou lire un récit, nexige pas la construction de représentations mentales qui engagent de la part du «récepteur du récit» une représentation de lui-même et de sa propre connaissance du monde. Le spectateur est enjoint daccepter la situation représentée comme vraie. Aller au théâtre suppose la libre acceptation de croire à la réalité théâtrale. Selon certaines théories du théâtre la condition préalable à cette acceptation réside dans la volonté du spectateur de suspendre provisoirement son jugement afin que la réalité immédiate ninterfère pas avec lillusion. Ainsi, pour croire à la réalité théâtrale et entrer dans la fiction le spectateur doit se dégager de la réalité immédiate, saisie par les sens, sur laquelle se fonde son jugement.

10 Ladhésion à la fiction nécessite-t-elle la suspension de la référence à soi-même particulièrement dans le traitement des émotions ? Les régions cérébrales médianes sont impliquées dans lattribution démotions aux autres et à soi-même et dans ladoption des points de vue de lobservateur (Ochsner et al., 2004; Vogeley and Fink, 2003). La diminution de la variabilité du rythme cardiaque est une donnée physiologique caractéristique de la régulation des émotions obtenue dans des pratiques comme le yoga ou la méditation (Takahashi et al., 2005). Ladhésion à la fiction théâtrale est-elle liée à un état de conscience particulier ? La diminution de la variabilité du rythme cardiaque est considérée comme la mesure la plus fiable de la profondeur de létat hypnotique (Diamond et al., 2008). Parallèlement la suspension de lactivité dans les régions cérébrales médianes est caractéristique de laltération de létat de conscience : état végétatif (Laureys et al., 2004) anesthésie (Fiset et al., 1999) et état hypnotique (Faymonville et al., 2006)

11 Les corrélats physiologiques de ladhésion à la réalité représentée au théâtre suggèrent que ces instants reposent sur une éclipse de la conscience permettant au spectateur de dissocier lexpérience théâtrale de lexpérience sensorielle immédiate Cette séparation pourrait être conditionnée par la suspension de la référence à soi et à ses propres émotions.


Télécharger ppt "Le théâtral dans un tube à essai : que nous disent les traces cérébrales de ladhésion à la fiction théâtrale ? Yannick Bressan, Hélène Otzenberger * et."

Présentations similaires


Annonces Google