La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Je nai pas dorgasme »… Quand il y a un couple derrière le symptôme Dr Michèle Naouri-Vischel Chargée de cours en Sexologie à luniversité Paris-Descartes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Je nai pas dorgasme »… Quand il y a un couple derrière le symptôme Dr Michèle Naouri-Vischel Chargée de cours en Sexologie à luniversité Paris-Descartes."— Transcription de la présentation:

1 « Je nai pas dorgasme »… Quand il y a un couple derrière le symptôme Dr Michèle Naouri-Vischel Chargée de cours en Sexologie à luniversité Paris-Descartes Merci à Marie-Hélène Colson pour ses conseils et ce diaporama

2 Conseils pour la prise en charge des troubles de lorgasme

3 Lorgasme des femmes : mystérieux ? Capricieux ? Sélectif, circonstanciel – Beaucoup de femmes qui nont pas dorgasme coïtal peuvent en avoir très facilement par la masturbation en qq minutes Pas toujours reproductible – bcp de femmes ayant des orgasmes coïtaux nen ont pas à chaque fois Butler, % en ont à chaque fois ACSF, 1993 : 23% – 50% des femmes qui jouissent disent quelles peuvent traverser des périodes +/- longues sans orgasme Nobéissant à aucune règle logique de déclenchement – zones érogènes I essentielles dans la 1° expérience orgastique – mais déclenchement ultérieur qqf imprévisible Mamelon ) Imagerie érotique Stimulation verbale Possibilité de réorganisation des Z. érogènes au niveau des structures corticales chez les femmes paraplégiques (Whipple, 1996) Rôle de locytocyne

4 Les dysorgasmies féminines, problème dexcitation génitale ou problème émotionnel ? Excitation et orgasme davantage influencés par le contexte émotionnel et subjectif que par la stimulation directe génitale Existe til une subjectivité de lorgasme ? – un orgasme obtenu dans des conditions de partage émotionnel avec le partenaire est plus satisfaisant que qd il est obtenu par masturbation De nombreuses dysorgasmies sont liées à des conditions émotionnelles et relationnelles insatisfaisantes Georgiadis § Reinders, Fev 2009 ( Human brain mapping) – participation + importante du cerveau gauche pdt excitation et orgasme chez la femme

5 Qui sont les femmes qui ne jouissent pas ?

6 Les femmes qui ne jouissent pas : des femmes qui ne sabandonnent pas Anxieuses et assez svt dépressives Peur de lattachement, pbs avec lengagement et le mariage (perte de lindépendance de choix et perturbations émotionnelles) Carences affectives et peur de labandon Structures phobiques ou obsessionnelles, perfectionnistes Culpabilité Image de soi Tabous, éducation et religions ATCD dAbus sexuels ou de violences

7 Evénements pathologiques et iatrogénes Les médicaments Hypothyroidie, diabéte, hyperprolactinémie La dépression Changements du schéma corporel Emploi du temps, stress, fatigue Alcool, drogues Autres dysfonctions : DS Partenaire Savoir-faire Mésentente conjugale

8 Empreintes émotionnelles et déficits Défaillances parentales Carences affectives Surprotection Ruptures, deuils, séparations Traumatismes de lenfance violences et sévices abus sexuels Systèmes éducatifs et de croyance tabous, religions nouveaux S. de croyance dyspareunies états post traumatiques post chirurgie dépressions Burn out, surmenage fct iatrogéniques maladies chroniques

9 Qui sont les femmes dysorgasmiques ?

10 Beaucoup de dysorgasmies semblent samender avec le temps Kinsey, 1953 – N= 7789, principalement ans – anorgasmies 50% avant 20 ans 10% avant 35 ans – 36% danorgasmies coïtales chez les plus jeunes / 5% chez les plus âgées – 50% à57% de celles qui ont dèjà eu des orgasmes avant le mariage arrivent à lorgasme dès leur 1° année de mariage vs 29% de celles qui nen ont jamais eu Les dysorgasmies primaires diminuent avec lâge Fugl Meyer, JSM, 2006 – 8% danorgasmies chez ans – 2% dans les tranches dâge les plus élevées. Witting et al, J Sex Marital Ther – Correlation significative entre multiparité et capacité orgastique Caractére rassurant des relations de longue durée

11 Conseils pour la prise en charge dune dysorgasmie

12 Conseils pour la prise en charge de la dysorgasmie Automasturbation Correction des cognitions et des comportements inadaptés – Exploration, Information sur le corps – Fausses croyances – découragement et impatience – Attente anxieuse et souci de performance Gestion des perturbations émotionnelles – apaiser les peurs et les tensions, diminuer lanxiété – Pas de sentiment dobligation – Confiance en soi Abaisser le seuil orgastique : travail sur la perception sensorielle – apprivoiser et se laisser aller à ses sensations – apprendre à aller au devant de ses sensations Apprendre à aller vers le plaisir Devenir active sur son plaisir

13 Améliorer la performance masculine pour guérir la dysorgasmie ? dysfonction masculine ou maladresses du partenaire Schnabl, 1980 – 25% dorgasme si durée de pénétration <2 – 60% si 10 Gehbard, 1966 – Importance de la durée des préliminaires Si 1-10 : 41,9% des F. ont un O. vaginal Si >20 : 58,9% Qualité des préliminaires Car la durée de la pénétration ne semble pas vraiment intervenir Kinsey, 1953 : Peu ou pas de lien avec la durée de la pénétration / au-delà de 10 à 15 minutes de pénétration, la probabilité pour la femme davoir un orgasme naugmente pas Weiss § Brody, 2009 (n=2360) Extrême variabilité des paramètres en jeu La durée des préliminaires et/ou de la pénétration nest pas tout

14 Le couple Le sexe dans le couple Le climat affectif dans le couple Circonstances: contraception, coït interrompu, climat de stress et tension Entretiens individuels et du couple

15 Améliorer la communication dans le couple Impact important de la qualité de la communication et de la stabilité de la relation de couple dans la réponse orgasmique féminine – corrélations entre dysorgasmie et pbs de communication dans le couple – corrélation importante entre compatibilité relationnelle dans le couple et DSF Dans les couples avec F. dysorgasmique – Davantage de conflit – Moins de communication, en particulier sur la sexualité – Kelly, (J Sex Marit Ther, 2006) communication dans les couples avec dysorgasmie féminine plus pauvre davantage de reproches féminins femme peu réceptive, trés en contrôle

16 Agir sur les interactions négatives générées par le symptôme sexuel Mode défensif Défense accusation interprétation isolement Mode silencieux retrait/ évitement déni Mode conflictuel reproches Mépris sarcasmes Dédain Mode Surprotection inhibition silence Apaiser les tensions exprimer les non-dits et les attentes muettes Restaurer le dialogue Renforcer la cohésion du couple Identifier et soutenir les facteurs de vulnérabilité Relancer laction sexuelle élargir les scripts sexuels Intimité, partage, dialogue, soutien, confiance Induire le changement Quelles priorités Pour quel couple ? Mode acharnement insistance répétition

17 Conclusion: quels résultats de prise en charge des couples? Les prises en charge de couple ont de meilleurs résultats que les prises en charge individuelles – Bogat, 1987, 11 cas et 80% de réussites – Lo Piccolo, 1972, 6/8 réussites – Lobits, 1972, 13/13 réussites – Leiblum, % de réussites sur 16 cas. – Heiman, 1983 Becoming Orgasmic – education/self-exploration/ directed masturbation/ couple exploration – Success rates up to 90%

18 Face à la dysorgasmie, comment utiliser nos outils thérapeutiques ? Abus sexuels Tr. Image du corps culture, tabous scripts sexuels … fatigue, surmenage stress et év. de vie S. Dépressifs maladies … couple mésententes conjugales reproches rythmes D. secondaireD. primaire exploration du corps Information (idées reçues) conseils contraception scripts sexuels fantaisies sexuelles, fantasmes rythmes du couple Mesures durgence (partenaire) Thérapies individuelles Thérapies de couple, sexothérapies Hypercontrôle anxiété


Télécharger ppt "« Je nai pas dorgasme »… Quand il y a un couple derrière le symptôme Dr Michèle Naouri-Vischel Chargée de cours en Sexologie à luniversité Paris-Descartes."

Présentations similaires


Annonces Google