La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONTRIBUTION A LA RESOLUTION DE LA PENURIE EN RIZ DANS LA ZONE CENTRE DE LA COTE DIVOIRE Dr B. KOUAME : Président de lONG AGEDES Dr B. BONSON: Adjoint.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONTRIBUTION A LA RESOLUTION DE LA PENURIE EN RIZ DANS LA ZONE CENTRE DE LA COTE DIVOIRE Dr B. KOUAME : Président de lONG AGEDES Dr B. BONSON: Adjoint."— Transcription de la présentation:

1 CONTRIBUTION A LA RESOLUTION DE LA PENURIE EN RIZ DANS LA ZONE CENTRE DE LA COTE DIVOIRE Dr B. KOUAME : Président de lONG AGEDES Dr B. BONSON: Adjoint au chef de Programme au PNR. A.J.SEDIA : Présidente de ONG FOUNDI

2 PLAN DE PRESENTATION I - CONTEXTE ET JUSTIFICATION II - OBJECTIFS III - DOMAINE DINTERVENTION IV - METHODOLOGIE V - RESULTATS VI - CONTRAINTES RENCONTREES VII - DISCUSSION VIII - RECOMMANDATIONS IX - CONCLUSION

3 La COTE DIVOIRE produit tonnes de paddy soit tonnes de riz blanchi; Les besoins à la consommation sont de tonnes; Les importations totales sont de tonnes; Le déficit réel à combler par la production nationale est de tonnes; I - CONTEXTE ET JUSTIFICATION

4 De plus le rendement moyen observé depuis un certain temps dans le pays est estimé à 2T/ha pour les riz de bas - fonds; Lavènement du conflit armé survenu le 19 septembre 2002 et qui persiste accentue particulièrement ce déficit chez les paysans en général; Les conséquences de ce conflit sur la vie de la population sont les suivantes :

5 I - CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le déplacement massif des personnes vers des zones plus sécurisées ; Le manque accentué de semences pour ceux restés dans la zone de guerre ; La perturbation des activités agricoles due à la peur de se rendre sur les parcelles; La baisse drastique du rendement; Linstallation progressive de la famine.

6 I - CONTEXTE ET JUSTIFICATION Pour contribuer à la résolution de la pénurie en Riz liée à cette crise, le Ministère dEtat, Ministère de lagriculture de Côte dIvoire, a mis en œuvre le Programme dUrgence « Riz Pour Tous » piloté par le Programme National Riz (PNR);

7 I - CONTEXTE ET JUSTIFICATION Ce programme durgence a consisté à mettre à la disposition des agriculteurs, de la semence de riz et à les appuyer par des apports dintrants pour consolider leurs acquis antérieurs; Cest dans ce contexte que le PNR nous a confié, à travers un contrat de prestation, lencadrement dun certain nombre de paysans dépourvus de moyens pour conduire leurs activités rizicoles habituelles dans la Zone Centre de la Côte dIvoire.

8 II - OBJECTIFS 2 – 1 Objectif général Lobjectif général du projet est de réduire la pauvreté et la faim de la population active de la Côte dIvoire en général et de la Zone Centre en particulier.

9 II - OBJECTIFS 2 – 2 Objectif de développement La politique nationale est de favoriser lémergence de pôles de développement durable et de renforcer les capacités de la population; Ce projet contribuera à lamélioration des conditions de vie, de travail, et de la sécurité alimentaire.

10 II - OBJECTIFS 2 – 3 Objectifs spécifiques Les objectifs spécifiques de ce projet sont de venir en aide aux paysans riziculteurs des départements de BEOUMI, BOUAKE et de SAKASSOU pour leur permettre de : Accroître la productivité de leurs cultures rizicoles; Disposer en conséquence dune source de revenu durable ; Constituer leurs stocks de semences et dintrants; Stabiliser les systèmes de culture existants;

11 II - OBJECTIFS 2 – 3 Objectifs spécifiques Organiser leur corporation en structure formelle de production et de commercialisation ; Mettre en place à très court terme des champs de multiplication de semences de base; Promouvoir la solidarité entre eux ; Créer les conditions favorables à linstauration définitive de la paix.

12 III – DOMAINES DINTERVENTION Notre intervention a couvert trois départements: BEOUMI, BOUAKE,et SAKASSOU; Les périmètres irrigués ou les bas-fonds aménagés sont concernés; Les surfaces individuelles sont comprises entre 0,20 ha et 3 ha; Nos actions ont porté sur les exploitations individuelles, les problèmes agronomiques, le renforcement des capacités ainsi que sur les recherches de solutions adaptées.

13 IV - METHODOLOGIE 4 – 1 Réaliser lidentification, la sensibilisation et le recensement des bénéficiaires Etablir au préalable des contacts physiques avec les populations et les sensibiliser au bien - fondé des actions à mener; Recenser les volontaires qui souhaitent bénéficier de lopération; Localiser et évaluer effectivement les superficies concernées; Dresser les listes exhaustives des riziculteurs retenus ainsi que les superficies souscrites; Faire valider ces listes par le maître douvrage.

14 IV - METHODOLOGIE 4 – 2 Assurer la distribution des intrants et du petit matériel aux exploitants Établir le listing des bénéficiaires des intrants; Livrer les semences, les engrais, le petit matériel dans les zones concernés et les distribuer effectivement aux bénéficiaires ; Remplir correctement les carnets de distribution des intrants.

15 IV - METHODOLOGIE 4 – 3 Assurer lencadrement et la formation des exploitants Former les bénéficiaires aux différentes techniques culturales; Contrôler les mises en place et le respect des normes de semis et dentretien des cultures et des systèmes de drainage; Suivre le dispositif de collecte et de réception du paddy « bon à semer » ; Estimer la production et le rendement dun échantillon de paysans.

16 IV - METHODOLOGIE 4 – 4 Collecter, regrouper et mettre le paddy « bon à semer » à la disposition du PNR. Établir la prévision de récolte et la communiquer au PNR ; Assurer la collecte auprès des bénéficiaires ayant reçu engrais et herbicide, à raison de 100 kg de paddy par ha de riz de bas - fond ou de riz irrigué; Inscrire sur chaque sac de paddy, au moyen de marqueur indélébile et de manière lisible, « bon à semer », ainsi que la localité de provenance, la variété, la date de mise en sac et le nom du prestataire; Livrer au magasin PNR le paddy « bon à semer » collecté auprès des bénéficiaires.

17 V - RESULTATS 5 – 1 Réalisations de lidentification, de la sensibilisation et du recensement des bénéficiaires Tous les riziculteurs ont été rencontrés au cours d audiences foraines, en présence des chefs de village ; ce qui nous a permis de recenser les bénéficiaires potentiels ainsi que leurs superficies à emblaver; Tous les sites concernés par le projet dans chaque zone ont été localisés et identifiés.

18 V - RESULTATS 5 – 1 Réalisations de lidentification, de la sensibilisation et du recensement des bénéficiaires Informations recueillies dans chaque localité RégiondépartementS/Préfecturelocalité superficies retenues (ha) nombre de bénéficiaires Bas fonds VALLEE DU BAN DA MA Bouake Locakpli BroboPronou29109 Sakassou Coopesak Beoumi Nzoukpli Bodokro 3188 Total

19 V - RESULTATS 5 – 2 Distribution des intrants et du petit matériel aux exploitants Les intrants et semences sont fournis par le maître douvrage; Tous les bénéficiaires ont reçu les intrants (NPK et UREE) correspondants à leurs superficies respectives, au cours daudiences foraines.

20 V - RESULTATS 5 – 2 Distribution des intrants et du petit matériel aux exploitants Sous /préfecturelocalitéSeme nce(k g) NPK kg Urée kg Herbicid e(l) Pulvéri sateurs Période de Distribution BOUAKELocakpli Sep - oct BROBOPronou Sep - oct SAKASSOUCoopensak Sep - oct BEOUMINzoukpli Sep - oct BODOKROBodokro Sep - oct total Sep - oct Quantités de semences et dintrants distribués

21 V - RESULTATS 5 – 3 Encadrement et formation des exploitants. Compte tenu de la dispersion des exploitants, lencadrement ainsi que la formation ont été confiés à six anciens techniciens de lADRAO de Bouaké, maîtrisant les techniques culturales du riz; Toutes les activités sont suivies et contrôlées par le Président de lONG AGEDES, lui-même Généticien et Améliorateur de Plantes de formation.

22 V - RESULTATS 5 – 3 Encadrement et formation des exploitants assurer lencadrement Plusieurs activités ont été conduites durant le projet; ce sont : Evaluation des superficies emblavées; Distribution des semences, des engrais et des herbicides; Suivi des paysans pour la mise en place des carrés de rendement; Conseils agricoles aux bénéficiaires.

23 V - RESULTATS 5 – 3 Encadrement et formation des exploitants formation des exploitants Curage des canaux dirrigation, rabattage des diguettes; Techniques culturales de riz de bas - fonds; Techniques dutilisation du pulvérisateur et de lherbicide; Mise en place des carrés de rendement; Gestion coopérative. Les formations se sont déroulées in situ; des thèmes ciblés ont été retenus:

24 V - RESULTATS 5-4 Récolte et collecte du paddy « bon à semer » Récolte du paddy Chaque paysan effectue sa récolte; Cette production est sa propriété personnelle ; elle doit lui permettre de: Constituer un stock pour la campagne culturale prochaine; Rembourser la quantité de paddy due au PNR; Vendre le restant pour ses propres besoins. La production globale pour lensemble des paysans encadrés a été de 2291 tonnes de paddy.

25 V - RESULTATS 5-4 Récolte et collecte du paddy « bon à semer » Récolte du paddy Départements/ préfecture LocalitésSuperficies emblavées Production obtenue Bouake Locakpli BroboPronou29200 Sakassou Coopensak BéoumiBeoumi Nzoukpli Bodokro Total Récapitulatif de la Production globale obtenue (T)

26 V - RESULTATS 5-4 Récolte et collecte du paddy « bon à semer » Récolte du paddy Le rendement moyen observé a été généralement amélioré: 4,4T/ha de paddy contre 2T/ha les périodes précédentes ; Ce résultat est essentiellement du à lencadrement de proximité des bénéficiaires et de lapport conséquent dengrais;

27 V - RESULTATS 5-4 Récolte et collecte du paddy « bon à semer » Récolte du paddy La programme a permis de toucher 995 riziculteurs et les membres de leurs foyers ( soit environ 2985 personnes); En terme économique, les 2291 tonnes ont dégagé une valeur marchande de F CFA, soit un revenu moyen de F CFA par exploitant et par cycle.

28 V - RESULTATS 5-4 Récolte et collecte du paddy « bon à semer » Collecte de paddy « bon à semer » Chaque bénéficiaire rétrocède aux ONG AGEDES et FOUNDI, 100 kg de paddy par ha emblavée; Les ONG se chargent de les livrer au PNR en sentourant de toutes les précautions de conformité ; Cette quantité sera redistribuée à dautres bénéficiaires pendant la campagne suivante par le PNR.

29 V - RESULTATS 5-4 Récolte et collecte du paddy « bon à semer » Collecte de paddy « bon à semer » Départements/ préfecture LocalitésPaddy collecté Paddy livré Bouake Locakpli 13 BroboPronou 2.9 Sakassou Coopensak 27.2 BéoumiBeoumi Nzoukpli 5.45 Bodokro 3.1 total Quantité globale de paddy collectée et livrée au PNR ( Tonnes).

30 VI - CONTRAINTES RENCONTREES On peut citer plusieurs contraintes rencontrées : Le retard important dans la livraison des intrants par rapport au calendrier agricole ; Un manque déquipements agricoles; Le faible taux de germination de la semence reçue dans certains sites ; Un mélange de variétés du à lorigine de production des semences reçues.

31 VII - DISCUSSION On a constaté des impacts de lopération sur la population : Le rapprochement des populations des différentes régions séparées par la crise ; Laugmentation des rendements et de la production rizicole ; Le maintien des activités rizicoles ; Lencadrement et le suivi des activités des riziculteurs; La relance in extremis de lactivité rizicole sur des sites pratiquement en abandon ; Un revenu monétaire substantiel aux paysans

32 VII - DISCUSSION Dans lensemble, les activités que nous avons menées sur le terrain ont développé une synergie entre tous les partenaires ; Les mécanismes de coordination, de contrôle, de suivi - évaluation ont contribué à lobtention de résultats très encourageants pour le futur ; Le Programme « Riz Pour Tous » a donc eu un impact très positif sur lensemble des acteurs.

33 VIII – RECOMMANDATIONS Pour lever les contraintes, il est proposé les recommandations suivantes : Mettre à la disposition des bénéficiaires les intrants en tenant compte du calendrier cultural; Former des semenciers dans chaque département dans le but de pérenniser la production de semence ; Assurer correctement la vulgarisation des techniques rizicoles auprès des bénéficiaires ; Promouvoir un système de reconstitution dun fonds dachat dintrants et déquipement ; Mettre laccent sur les aspects qualitatifs dans le processus de suivi –évaluation.

34 CONCLUSION Le projet « Riz Pour Tous » a suscité un engouement insoupçonné auprès des paysans; La liste des candidats en attente pour les campagnes à venir est très longue; La répétition de lopération dans les zones concernées pendant cinq ans consécutifs de culture, doit permettre :

35 CONCLUSION Datteindre un nombre important de riziculteurs; De stabiliser leurs exploitations; De contribuer ainsi à un développement durable, en accroissant significativement la production nationale en riz et partant les revenus ; Une meilleure organisation des producteurs rizicoles.

36 CONCLUSION A lavenir, lapproche contractuelle de lencadrement aidera les responsables du Programme National Riz et les décideurs à atteindre de façon rapide, lobjectif majeur de lautosuffisance alimentaire en général et de la résolution de la pénurie en riz dans la Zone Centre de la Côte dIvoire en particulier.

37 UN HOMME QUI A FAIM NEST PAS UN HOMME LIBRE! OU VENTRE AFFAMÉ NA POINT DOREILLE! FAISONS EN SORTE QUE TOUT LE MONDE ENTIER AIT LE VENTRE PLEIN! LA PAIX MONDIALE EST À CE PRIX. MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION


Télécharger ppt "CONTRIBUTION A LA RESOLUTION DE LA PENURIE EN RIZ DANS LA ZONE CENTRE DE LA COTE DIVOIRE Dr B. KOUAME : Président de lONG AGEDES Dr B. BONSON: Adjoint."

Présentations similaires


Annonces Google