La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LINITIATIVE GRANDE MURAILLE VERTE AU TCHAD.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LINITIATIVE GRANDE MURAILLE VERTE AU TCHAD."— Transcription de la présentation:

1 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LINITIATIVE GRANDE MURAILLE VERTE AU TCHAD

2 PLAN PREMIÈRE PARTIE: CONTEXTE GENERAL CHAPITRE 1: PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU TCHAD C ADRE BIOPHYSIQUE C ONTEXTE SOCIOECONOMIQUE C ADRE POLITIQUE, JURIDIQUE & INSTITUTIONNEL DE LA G. R. N. E NGAGEMENTS AUX CONVENTIONS & ACCORDS SUR L ENVIRONNEMENT P ROBLEMATIQUE & DEFIS MAJEURS CHAPITRE 2: INITIATIVE GMV SAHELO-SAHARIENNE C ONTEXTE DE LA GMV (Genèse IGMVSS, Définition, Vision,Objectifs, Tracé indicatif) C ONTEXTE DE LA GMV AU TCHAD (Vision & Objectifs, Liens avec Politiques Nationales) T RACE DE LA GMV AU TCHAD (Description, caracteristiques de la zone, enjeux & problematiques) B ENEFICIAIRES

3 Plan (suite) DEUXIÈME PARTIE: STRATEGIE DE LA GMV AU TCHAD CHAPITRE 3 : STRATEGIE DE MISE EN ŒUVRE DE LA GMV AU TCHAD FONDEMENT ET PRINCIPES DIRECTEURS VISION ET OBJECTIFS AXES STRATEGIQUES CHAPITRE 4: COORDINATION & SUIVI-EVALUATION DISPOSITIF DE COORDINATION SUIVI ET EVALUATION MOBILISATION DES FINANCEMENTS CONCLUSION

4 C ONTEXTE GMV AU T CHAD : ZONE DU TRACE Déficit pluviométrique doù forte dégradation RN & baisse P A situations insécurité alimentaire + ralentissement développement économique +s initiatives pour les atténuer mais efforts (restauration terres, conservation biodiversité & amélioration durable des conditions sociales et économiques populations locales Adhésion au projet GMV pour relever défis environnementaux & socio-économiques

5

6

7

8

9

10

11 Caractéristiques Socio-économiques (1/2) Faible densité, pastoralisme extensif = activité agricole dominante Population

12 T RACÉ GMV AU T CHAD Critères Précipitation, Relief, Végétation & peuplements humains (15 km x 2000 km, 100 & 400 mm) : Environ 3 millions dhectares 7 régions administratives (Lac, Kanem, Bahr El Ghazal, Batha, Borkou, Ennedi et Wadi Fira)

13 Liens entre la GMV, les Politiques Nationales & Accords Multilatéraux Aspect multisectoriel GMV conforme politiques et options développement Tchad: PANLCD CDB Stratégie de réduction des impacts des CC Plan dAction National pour lEnvironnement Convention de création CILSS / CONACILSS Convention portant création Commission du BLT Code de lEau (loi N° 016/PR/99 du 18/08/99) Divers autres documents stratégiques Recherche de synergies dactions = premières tâches Stratégie de mise ne œuvre GMV

14 B ENEFICIAIRES Populations dans emprise GMV (opportunites accrues) Etat (relancer divers programmes: CRE, GDT, Lutte contre pauvreté & amélioration SA) Collectivités locales (Améliorer développement local: relance productions agricoles, augmentation revenus) Entrepreneurs privés (Opportunités économiques :parcs animaliers, fermes modernes, éco-tourisme, etc) Structures enseignement, formation et recherche (GMV site privilégié recherches transdisciplinaires : grande mobilité/ synergies) Communauté internationale (GMV dans préoccupations internationales: MDP, séquestration du C, réduction migrations écologiques et économiques, etc

15 V ISION & OBJECTIFS IGMV ambitionne: Développement communautés locales en mettant en place 1 approche novatrice et inclusive (synergie actions LCD avec activités restauration terres & CBD) Développement systèmes de productions (agricole, sylvicole et pastorale) Développement infrastructures socioéconomiques de base Création de richesses AGR pour S A stable & relance croissance économique durable

16 OBJECTIFS Objectif général: Contribuer lutte contre avancée désert (mise en valeur, intégrée, zones dégradées pour vaincre la pauvreté en assurant GDRN) Objectifs spécifiques: A court et moyen termes: Conservation, restauration & valorisation biodiversité et sols; Diversification des systèmes dexploitation; Satisfaction des besoins domestiques (AGR) Amélioration /installation infrastructures sociales de base ; A long terme: amélioration capacités séquestration C dans couvertures végétales et sols; inversion flux migratoires vers zones restaurées; amélioration des conditions de vie des communautés locales.

17 AXES STRATEGIQUES 1. Activités opérationnelles (Amélioration & Gestion durables systèmes productions) 2. Développement infrastructures socioéconomiques base 3. Développement des Activités Génératrices de Revenus 4. Développement dune bonne gouvernance locale 5. Recherche accompagnement et Gestion connaissances 6. Renforcement capacités acteurs

18 PROGRAMME PRIORITAIRE Axe 1: Activités opérationnelles et GDSP Programme 1: Développement et valorisation agricole par lirrigation Programme 2: Développement et valorisation de lélevage et de lélevage intensif; Programme 3: Récupération de terres et aménagements antiérosifs ; Programme 4: Régénération des boisements et des pâturages; Programme 5: Aménagement hydraulique, mobilisation et suivi des ressources en eau

19 P ROGRAMMES P RIORITAIRES Axe 2: Développement des infrastructures socioéconomiques de base Programme 1: Fourniture dénergie pour lexhaure de leau, la cuisson et lélectrification des maisons Programme 2: Mise en place des infrastructures socioéconomiques (santé, éducation, pistes rurales, etc.) Axe 3: Développement des AGR Programme 1: Création des activités génératrices de revenus Programme 2: sécurisation alimentaire des populations

20 A XE 4: D ÉVELOPPEMENT BONNE GOUVERNANCE LOCALE (2/2) Rôle pouvoirs publics & ONG promouvoir partenariats public / privé dans initiatives de développement; animer dispositif de vulgarisation et dappui-conseil; développer des cadres de concertation (définition, mise en œuvre et suivi des initiatives de développement local) Rôle paysans-producteurs favoriser accès à linformation utile à la planification et au suivi- évaluation; participer activement dans structures de concertation et respecter réglementation en vigueur

21 DEVELOPPEMENT DE LA BONNE GOUVERNANCE Axe 4: Bonne gouvernance locale et renforcement des capacités des acteurs Programme 1: Information et sensibilisation des acteurs Programme 2: Mise en place et opérationnalisation de lorgane dexécution Programme 3: Coordination et gestion des activités de la GMV

22 A XE 5: R ECHER A CCOMP & G ESTION CONNAISSANCES Restauration base productive agricole (techniques intensification agricole: diffusion technologie) Amélioration systèmes délevage (techniques production animale: rations alimentaires, techniques de lutte contre principales épizooties et introduction de géniteurs races + productives Développement et promotion de laquaculture (empoissonnement plans deau pour développer pisciculture comme AGR Recherches prospectives en appui aux politiques (caractérisation & étude fonctionnement des exploitations agricoles, des systèmes de production et des filières agricoles) Concernant la gestion des connaissances (valoriser acquis de la recherche agricole dans mise en œuvre des activités GMV et autres Programmes Nationaux et Spéciaux

23 A XE 6 : R ENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS Ce volet «capacitation» concernera cadres techniques & populations bénéficiaires sur: Renforcement capacités structures d'encadrement des acteurs locaux; Création et/ou renforcement cadres concertation inter acteurs; Promotion concertation avec ONG et associations de développement au niveau local; Promotion du développement local et communautaire axé sur les OMD. Modules thématiques de formation identifiés en rapport avec activités physiques de terrain et la gestion des réalisations.

24 COORDINATION & SUIVI - ÉVALUATION (1/4) Mise œuvre GMV nécessite implication tous les acteurs (niveau local, régional et national + représentants services techniques étatiques, communautés locales, ONG, Société Civile, etc) Agence Nationale GMV au Tchad: capitalisation expériences antérieures (Cellule Permanente -Plan dIntervention pour le Développement Rural (PIDR)- pour le suivi du Secteur Rural et les cadres de Concertations existant aux régional, départemental et national

25 D ISPOSITIF DE COORDINATION (1/4) ANGMV (composition & missions, prérogatives régaliennes, mise en place structures pilotage et contrôle suivantes: Comité National de Pilotage (CNP) Comité Scientifique et Technique (CST)

26 S UIVI ET ÉVALUATION Assurer gestion rigoureuse du Projet grâce à un suivi technique et financier régulier des activités, Renforcer les synergies entre le Projet et les stratégies sectorielles, les autres projets ou programmes de développement et plus généralement avec tous les acteurs impliqués, Optimiser la gestion de toutes les informations générées ou utilisées par la DG de LAgence Nationale et leur partage avec toutes les parties prenantes qui seront impliquées dans la collecte, le stockage, lanalyse et la dissémination de linformation pour permettre des prises de décision transparentes et efficaces

27 M OBILISATION DES FINANCEMENTS Etat : appuiera ANGMV par efforts internes mobilisation des ressources financières (allocation budgétaire) Equipe ANGMV : élaboration et soumission aux partenaires techniques et financiers.de projets basés thématiques identifiées dans stratégie et plan daction. Collectivités territoriales/ Communautés locales : prévisions annuelles de crédits pour appuyer le financement de certaines activités au niveau de leurs localités. Ressources complémentaires externes (saisir les opportunités dobtenir des ressources financières additionnelles en sollicitant la contribution des Etats, des institutions régionales (Union Africaine, CEN-SAD, CILSS, etc.) et internationales (FEM, FAO, Banque Mondiale, BAD, etc…).

28 CONCLUSIONS + 3décennies de péjoration climatiques pressions anthropiques (environnement fragilisé et forte dégradation RN, Tchad engagé dans des politiques de développement socio-économique axée sur la GDRN (y compris la biodiversité) et lamélioration des conditions de vie de millions d'êtres humains. Volonté nationale, exprimée au + haut niveau et par les populations tchadiennes (importants documents dorientation stratégique, mise en œuvre de programmes et projets de développement intégrés et participatifs ) résultats encourageants même si des défis et contraintes.

29 CONCLUSION (suite) Veiller à diligenter la ferme application lois existantes (LCD,CBD,CC, etc.); Privilégier des approches participatives (identifier besoins populations locales et leur savoir faire traditionnel) Stratégie Nationale et plan dactions IGMV au Tchad constituent un référentiel pour guider réalisation des activités programmées et leur monitoring continu pour atteindre objectifs affichés

30 CONCLUSION (suite) La mise en œuvre de la GMV au Tchad, comme un peu partout dans les autres pays engagés dans cette initiative, nécessitera la mobilisation d'importantes ressources financières et humaines et reposera sur la formulation, l'exécution et le suivi rigoureux des stratégies et programmes de développement intégrés, participatifs; Une forte synergie entre les secteurs concernés.

31 Synergie probable AxesprogrammesSecteurs concernés Modes dintervention possibles Amélioration & Gestion durables systèmes productions -Développement et valorisation agricole par lirrigation; -Développement et valorisation de lélevage et de lélevage intensif; -Récupération de terres et aménagements antiérosifs ; -Régénération des boisements et des pâturages; Aménagement hydraulique, mobilisation et suivi des ressources en eau Agriculture Elevage Hydraulique Environnement Microcrédit Développement des infrastructures socioéconomiques de base -Fourniture dénergie pour lexhaure de leau, la cuisson et lélectrification des maisons; -Mise en place des infrastructures socioéconomiques (santé, éducation, pistes rurales, etc.) Energie Santé Education Infrastructure, etc Développement dune bonne gouvernance -Information et sensibilisation des acteurs; -Mise en place et opérationnalisation de lorgane dexécution; -Coordination et gestion des activités de la GMV Décentralisation Environnement Recherche Accompagnement- Recherche d'accompagnement - Gestion des connaissances Enseignement supérieur Autres secteurs Renforcement des capacités - Structuration et renforcement des organisations paysannes - Renforcement des capacités des acteurs locaux Tous les secteurs


Télécharger ppt "PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LINITIATIVE GRANDE MURAILLE VERTE AU TCHAD."

Présentations similaires


Annonces Google