La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Atelier régional (Afrique et Asie du Sud-Est) sur le VIH et le sida : axé sur les services inclusifs et intégrés de prise en charge du VIH et du sida 21-25.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Atelier régional (Afrique et Asie du Sud-Est) sur le VIH et le sida : axé sur les services inclusifs et intégrés de prise en charge du VIH et du sida 21-25."— Transcription de la présentation:

1 Atelier régional (Afrique et Asie du Sud-Est) sur le VIH et le sida : axé sur les services inclusifs et intégrés de prise en charge du VIH et du sida février, 2011, Bujumbura, Burundi Muriel Mac-Seing Référente technique VIH/sida

2 Présentons-nous et découvrons-nous!

3 Objectifs de latelier Renforcer le partage afin de développer les mécanismes déchanges stratégiques entre les programmes et de perfectionner la stratégie dHI sur le VIH et le sida. Exposer et analyser les leçons apprises et les bonnes pratiques tirées des expériences avec les services de prise en charge du VIH/sida soutenus par HI. Comprendre les raisons sous-jacentes de la mise en place dun cadre inclusif conceptuel intégrant le VIH à la santé sexuelle et reproductive (SSR) et à la violence basée sur le genre (VBG). Préparer les bases de lélaboration dun guide/manuel sur linclusion du handicap dans les programmes VIH (prévention, traitement, soin et services de support). Promouvoir lesprit déquipe/lappartenance parmi les différents membres des équipes projet sur le VIH.

4 Présentation de latelier Jour 1 Introduction et objectifs 8 présentations VIH par pays Jour 2 Présentation des VBG, Burundi Formation dorientation sur les VBG Jour 3 Présentation du document de politique VIH/sida et discussions Groupe de travail sur linclusion transversale du handicap dans les programmes VIH (prévention, traitement, soins et services dappui) Jour 3 (suite) Groupe de travail sur linclusion transversale du handicap dans les programmes VIH Dinner culturel avec partage du matériel daide à lIEC Jour 4 Présentation des travaux de groupe Jour 5 Table ronde: passage à échelle de linclusion du handicap dans la prise en charge du VIH Visites aux partenaires burundais Evaluation de latelier

5 Déroulement de latelier… Oui nous le pouvons!

6 Jour 1 Matin Présentation du Kenya Présentation de lEthiopie, avec discussion suite à la 2 ème présentation Présentation du Rwanda Présentation du Vietnam, avec discussion suite à la 2 ème présentation Après-midi Présentation du Cambodge Présentation du Mozambique, avec discussion suite à la 2 ème présentation Présentation du Somaliland/Puntland Présentation du projet régional en Afrique, avec discussion suite à la 2 ème présentation

7 Jour 2 Matin Présentation du projet VBG par le Burundi Formation dorientation sur la VBG en lien avec le VIH/sida Introduction Concept et définition Approches et stratégies principales Après-midi Suite de la formation dorientation sur la VBG en lien avec le VIH/sida Liens Brainstorming Exercices de groupe Recherche de solutions Dans la soirée, vous êtes tous invités à assister à une rencontre sur la soumission des abstracts et linscription à la Conférence Internationale sur le Sida et les IST en Afrique (ICASA) qui se tiendra en décembre 2011 à Addis Adaba.

8 Jour 3 Matin Présentation générale du document de politique sur le VIH en lien avec la SSR et la VBG Discussion et plénière Après-midi Travaux de groupe sur linclusion du handicap dans les programmes liés au VIH à travers diverses déficiences : Groupe 1: Déficience visuelle Groupe 2: Déficience auditive Groupe 3: Déficiences intellectuelles Groupe 4: Déficience mentale

9 Avant tout, quelles sont vos idées au sujet 1) des liens entre le VIH, la SRS et les VBG et 2) lintersection entre le VIH et le handicap et pourquoi? Utilisez des petites feuilles adhésives, des dessins, etc. pour exprimer vos idées.

10 Présentation des points essentiels du document de politique sur le VIH (ébauche) Contexte Depuis plusieurs dixaines dannées, le VIH et le sida comptent parmi les épidémies les plus invalidantes au monde. La question du VIH/sida étant liée au développement, HI a commencé à travailler dans ce secteur en 1992 au Burundi puis en 1996 au Kenya. Les premières raisons qui ont conduit HI à se pencher sur la question du VIH/sida sont liées à la vulnérabilité marquée des hommes et des femmes présentant des déficiences face à linfection: Les personnes vivant avec le VIH et qui prennent un médicament antirétroviral vivent plus longtemps et sont susceptibles de développer une déficience temporaire ou chronique (lien du HIV vers le handicap (et la réadaptation)) Les personnes vivant avec le VIH prenant des ARV sont davantage susceptibles de développer une déficience temporaire ou chronique à cause des effets secondaires (lien du HIV vers le handicap(et la réadaptation)) Les PH peuvent devenir séropositives (lien du handicap vers le VIH)

11 Les pays où HI intervient sur des projets VIH/sida: 8 pays en Afrique et 3 en Asie du Sud-Est

12 Les chiffres du VIH dans le monde

13 Les femmes vivant avec le VIH dans le monde Féminisation mondiale de lépidémie du sida aggravée par les disparités de genre profondes

14 Plus particulière- ment dans les pays où HI intervient Donées de lONUSIDA 2009 CountriesHIV prevalence (15-49) Newly infected (15-49) Burundi 3.37, ,000 Cambodia 0.51,200 Ethiopia 2.1 (2007)N/A Kenya 6.392,000 Lao PDR 0.21, ,100 Mali 1.03,400 Mozambique ,000 Rwanda 2.96,000 Senegal 0.94,800 Somaliland/ Puntland (2008)N/A Vietnam 0.415, ,000

15 Santé sexuelle et reproductive (SSR): Vue densemble Chaque année, on recense 340 millions de nouveaux cas de syphilis, de gonorrhée, de chlamydia et de trichomoniase chez les hommes et les femmes âgés de 15 à 49 ans. De plus, le taux de prévalence des IST continue à grimper dans de nombreux pays. Selon lOMS, la région dAfrique représente 48% du taux de mortalité maternelle dans le monde avec une moyenne de 900 décès contre enfants nés vivants ( ). Le taux de mortalité maternelle au Cambodge est de 481, 405 au Laos et 75 au Vietnam.

16 SSR: vue densemble (suite) Dans la région du sub-sahara, le taux de prévalence de la contraception nest que de 13% malgré les avancées évidentes apportés par le planning familial et les interventions relatives à la santé de la mère, du nouveau-né et de lenfant. Ce taux passe à 44% dans les trois pays dintervention dHI en Asie du Sud-Est. Dans cette même région, 25% des avortements non médicalisés sont pratiqués sur des jeunes femmes âgées de 15 à 19 ans (pourcentage le plus élevé au monde). La plupart des infections au VIH sont transmises sexuellement ou au cours de la grossesse, de la naissance ou de lallaitement. De plus, le VIH et la SSR sont liés par certaines causes profondes telles que la pauvreté, linégalité des genres et la marginalisation sociale des populations les plus vulnérables.

17 Pourquoi intégrer la question du VIH dans le domaine de la SSR ? Guide pratique pour lintégration-Fonds mondial (2009) Réduction de la mortalité chez les personnes vivant avec le VIH/sida. Réduction des grossesses non désirées et des transmissions périnatales grâce à la prévention des transmissions mère- enfant (PTME). Augmentation du nombre de personnes se faisant dépister. Développement de la portée des programmes et des services vers davantage de groupes cibles. Lintégration des services peut réduire la stigmatisation et la discrimination, améliorer laccès et augmenter lutilisation de ces services. Prendre en compte la VBG peut réduire le risque dinfection au VIH.

18 Un aperçu… Guide pratique pour lintégration-Fonds mondial (2009)

19 VBG et VIH 1/3 des femmes dans le monde ont déjà été violées, battues ou maltraitées, souvent par un membre de la famille ou un partenaire intime (Ellsberg et Heise, 2005).

20 VBG et VIH Site internet de lUSAID Les VBG placent les femmes et les filles dans une position à plus haut risque dinfection au VIH, et ce de multiples façons (Campbell et al., 2008). Les femmes victimes de viols sont souvent réticentes au fait de reporter le crime en raison de la stigmatisation qui y est associée. Elles ne reçoivent donc aucun soin de suivi tel que la prophylaxie post exposition (PPE), lorsquelle est disponible. Il est plus difficile pour les femmes vivant avec des partenaires violents de se défendre face au sexe non protégé et contraint. Les femmes vivant avec le VIH sont plus susceptibles de subir des violences en raison de leur statut, que ce soit par leurs partenaires intimes ou par leur famille et membres de la communauté. En temps de conflit ou de fuite, les femmes et les filles (hommes et jeunes garçons) peuvent connaître des situations de violence accrue, de grossesse forcée, dinfection intentionelle au VIH, denlèvement, dabus sexuel, desclavage et de viol.

21 Comment peut-on intégrer les notions de VBG et de VIH? Informations techniques brèves sur la VBG et le VIH-USAID (2010) Par la sensibilisation et les stratégies axées sur le genre dans les programmes VIH En prenant en compte les différences et les inégalités liées au genre qui affectent la sexualité ainsi que les notions de transmission et datténuation de limpact du VIH En renforçant les capacités de négociation des femmes et des groupes marginalisés pour lincitation à lutilisation du préservatif En augmentant la disponibilité de la prophylaxie post exposition au VIH dans les cas de viol Par lélaboration de lois et de politiques visant les disparités entre les sexes qui auraient un impact sur les normes liées au genre, ce qui pourrait avoir des conséquences sur les diverses façons dêtre infecté par le VIH Par la formation dagents de santé, de conseillers, de membres de la cour, de policiers et autres personnes sur les VBG et le VIH/sida

22 Informations clés sur le handicap dans le monde Environ 45 pays seulement jouissent de lois spécifiques anti- discrimination et sur le handicap (Disabled World). Environ 10% de la population mondiale présenterait un handicap (OMS) Plus de 350 millions de femmes sont en situation de handicap Parmi les populations les plus pauvres, on estime à 20% le nombre de personnes en situation de handicap (BM). Les taux dalphabétisation chez les hommes et les femmes handicapés sont de 3% et de 1% respectivement (PNUD). 90% des enfants handicapés ne vont pas à lécole (UNESCO). 30% des jeunes sans abris présentent un handicap (UNICEF). Les personnes en situation de handicap sont trois fois plus susceptibles dêtre victimes dabus physique ou sexuel et de viol (BM/Université de Yale). Le handicap a été reconnu par lONUSIDA dans une de leur synthèse (2009). Les personnes en situation de handicap ont été intégrées aux groupes vulnérables dans le nouveau plan stratégique de lONUSIDA (2010).

23 …En Afrique, plus de 100 millions de jeunes filles et de femmes sont devenues handicapées à la suite dune mutilation génitale…

24 …Seul ¼ des femmes handicapées ont accès à lemploi. Elles ont deux fois moins de chance de trouver un travail que leurs homologues masculins…Cette situation conduit à la pauvreté qui est un des facteurs principaux du VIH et des VBG

25 Regard sur le handicap Pays Prévalence du handicap Convention relative aux droits des PH (signature et ratification) Burundi Basée sur les 10% de lOMS nayant pas de données nationales S: 2007; R: en cours Cambodge 4% (CSES, 2004/2007) S: 2007; R: en cours Ethiopie 7.2% (JICA 2002) S: 2007; R:2010 Kenya 3.5% (Recencement 2009) S: 2007; R: 2008 Laos 8% (UNESCAP 2009) S: 2008; R: 2009 Mali Basée sur les 10% de lOMS nayant pas de données nationales S: 2007; R: 2008 Mozambique 5.5% (HI et al., 2009) S: 2007; R: en cours Rwanda 5% (NIS 2002) R: 2008 Sénégal Basée sur les 10% de lOMS nayant pas de données fiables S: 2007; R: 2010 Somaliland/ Puntland Basée sur les 10% de lOMS nayant pas de données nationales Non disponible Vietnam 6.4% (UNESCAP 2009) S: 2007; R: en cours

26 Intersection entre le handicap, le VIH et les VBG Rapport mondial sur le handicap et le VIH (Banque Mondiale/Groce N. 2004) Tous les facteurs de risque dinfection au VIH/sida connus sont présents au même niveau voire davantage chez les PH. Les adolescents et les adultes handicapés sont tout aussi susceptibles dêtre actifs sexuellement que leurs confrères valides. Lhomosexualité et la bisexualité sont des orientations sexuelles aussi présentes chez les PH. Il se peut que les PH consomment de la drogue ou de lalcool. Les femmes ou les hommes en situation de handicap sont encore plus susceptibles dêtre victimes de violence ou de viol bien quil soit moins évident pour eux dobtenir une intervention de la police, une protection juridique ou un traitement prophylatique.

27 Intersection entre le handicap, le VIH et la VBG (suite) Synthèse de lOMS/ONUSIDA sur le handicap et le VIH (2009) La convention des nations unies relatives aux droits des PH (UNCRPD en anglais) ne fait pas particulièrement référence au VIH ou au sida dans sa définition du handicap. Pourant : Les Etats sont tenus de reconnaître que lorsquune PVVIH (avec ou sans symptôme) présente des déficiences qui, en interaction avec leur environnement, conduisent à la stigmatisation, la discrimination et autres obstacles à leur participation, cette personne tombe sous la protection de lUNCRPD Risque de linfection au VIH parmi les PH: Accès insuffisant aux services de prévention du VIH et de soutien Violence sexuelle Stigmatisation, marginalisation et discrimination Manque de connaissances et de compétences parmi les prestataires de services sur la question du handicap

28 Intersection entre handicap et SSR Note dorientation sur la SSR pour les PH-OMS/FNUP (2009) Historiquement, les PH se sont vus refuser laccès à linformation concernant la SSR puisquils étaient considérés comme asexués Les PH se sont également vus refuser le droit de décider ou non davoir une famille, quand et avec qui Les PH sont souvent soumis à des stérilisations, des avortements et des mariages forcés Elles ont plus de risque de connaître la violence physique, émotionnelle et sexuelle ainsi que dautres formes de VBG Elless sont susceptibles dêtre infectés par le VIH ou une IST Il est nécessaire de travailler sur les services inclusifs dans divers secteurs

29 …Ainsi, dans le but de travailler vers un accès universel et le respect des droits des personnes à accéder aux soins de santé, ce travail doit être réalisé par…

30 Services VIH inclusifs et intégrés Source: Mac-Seing, M. (2010). De lAfrique à lAsie du Sud-Est: le travail de HI sur le VIH/sida. Handicap International

31 Les principaux bénéficiaires et populations cibles Les femmes, les hommes et les enfants présentant divers types de déficiences ainsi que leurs proches (membres de la famille) Les femmes et les hommes en âge de se reproduire Les jeunes en milieu extra scolaire Les PVVIH et leur famille Les enfants orphelins et vulnerables ainsi que leurs proches Les autres groupes vulnérables, tels que les prisonniers, les travailleurs du sexe, les conducteurs de camions, les minorités éthniques Priorité donnée à la mise en place de stratégies et dune approche sur linclusion du handicap dans les services de prise en charge du VIH (prévention, traitement, soins et appui) en lien avec la SRS et la VBG

32 Point sur linclusion du handicap dans les programme VIH (PTSA) Renforcement des capacités du personnel de santé Sensibilisation à travers léducation par les pairs, la sensibilisation de masse, les média, lutilisation doutils dIEC, le théatre, les groupes de discussion, etc. Levée des barrières (de communication et physiques) Plaidoyer et actions de lobbying pour un changement de politique Participation et implication significative des PH et des OPH Programmes basés sur des éléments concrets à travers des études et des recherches A travers la prévention du VIH, le traitement, le soin et lappui

33 Instructions destinées aux travaux de groupe sur linclusion transversale du handicap dans une programmation VIH (PTSA) Dans un groupe de 6-7 personnes, veuillez consacrer tout laprès-midi aux travaux suivants Pour chaque déficience présentée, passez systématiquement en revue les services de PTSA et voyez comment lever les barrières suivantes : communicationnelles Physiques Environnementales Veuillez être précis dans vos solutions et clairs dans la présentation de vos résultats

34 Jour 4 Matin Présentation des résultats du Groupe 1 Présentation des résultats du Groupe 2 Plénière et discussions Après-midi Présentation des résultats du Groupe 3 Présentation des résultats du Groupe 4 Plénière et discussions

35 Jour 5 Matin Tour de table des solution pour améliorer linclusion du handicap dans les programmes VIH – intervention spéciale des représentants de : lAutorité nationale burundaise de la riposte au sida lAssociation nationale des personnes vivant avec le VIH lAssociation nationale des organisations de la riposte au sida Présentation de la supervision technique Après-midi Visite aux partenaires et découverte de leurs activités : Association nationale de personnes vivant avec le VIH (RBP+) Association nationale des organisations de la riposte au sida (ABS) Association nationale des sourds du Burundi (ANSB) Association de lutte contre la VSBG (ADDF) Evaluation de latelier

36 Merci !


Télécharger ppt "Atelier régional (Afrique et Asie du Sud-Est) sur le VIH et le sida : axé sur les services inclusifs et intégrés de prise en charge du VIH et du sida 21-25."

Présentations similaires


Annonces Google