La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

24 janvier 2014 Adapter les programmes humanitaires aux vulnérabilités urbaines Eric BOSC Consultant Action Contre la Faim Paris 19/01/2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "24 janvier 2014 Adapter les programmes humanitaires aux vulnérabilités urbaines Eric BOSC Consultant Action Contre la Faim Paris 19/01/2012."— Transcription de la présentation:

1 24 janvier 2014 Adapter les programmes humanitaires aux vulnérabilités urbaines Eric BOSC Consultant Action Contre la Faim Paris 19/01/2012

2 24 janvier Contextes d urgence: conflit et désastre naturel réhabilitation: post-conflit, reconstruction développement: discrimination, déstructuration Quand intervenons nous?

3 24 janvier Où intervenons nous?

4 Domaine dinterventions 24 janvier Nutrition, santé et pratiques de soins Eau, assainissement et hygiène Sécurité alimentaire et moyens dexistence

5 Expertise en milieu rural et camps de réfugiés 24 janvier Photo Pompe Forage

6 Le monde a changé et continue à le faire… 24 janvier 20146

7 7 ACF et l humanitaire en milieu urbain 12 Janvier séisme de Port-au-Prince: prise de conscience de l urgence humanitaire en milieu très urbanisé et du rôle des Organisations Humanitaires Mais ACF et les acteurs humanitaires travaillaient déjà sur les problématiques spécifiques des villes.

8 24 janvier Des exemples de programmes ACF en milieu urbain Réponse aux urgences, catastrophes naturelles, épidémies Philippines – ville de Manille (typhon Ketsana 2009) Haïti – ville des Gonaïves (cyclones 2004, 2008) Iran – ville de Bam (séisme 2003) Pakistan – ville de Balakot (séisme 2005) Burkina Faso – Ouagadougou (inondations 2009) Tchad – Ndjamena (choléra 2011)

9 24 janvier Conflits, déplacements Afghanistan - Kaboul (depuis 2000) Liban (2006) Territoires Palestiniens - Gaza (2009) Côte d Ivoire – Abidjan (2011) Des exemples de programmes ACF en milieu urbain

10 24 janvier Destructuration Somalie – Mogadiscio traitement de la malnutrition et maladies diarrhéiques depuis <2000 République Centrafricaine – Bangui et Bossangoa Hôpitaux Sierra Leone – Freetown Prévention du choléra et qualité de l eau Libéria – bidonvilles de Monrovia évaluations des besoins (2011) Des exemples de programmes ACF en milieu urbain

11 24 janvier Prévention et préparation aux Risques Indonésie – Djakarta (risques d inondations ) Haïti – Port-de-Paix (risques de cyclones ) Guinée – Conakry (prévention choléra ) Des exemples de programmes ACF en milieu urbain

12 24 janvier Réhabilitations post-crises, développement d infrastructures Afghanistan – Charikar (Station de traitement de l eau et adduction ) Côte d Ivoire – San Pedro (adduction d eau ) Mongolie – Ulan Baator (filière de l assainissement – depuis 2008) Mali – Bamako (décharge déchets solides – 2003) Zimbabwe – Chipinge (égouts et adduction d eau ) Zimbabwe - Masvingo (jardins potagers et accès à l eau – ) Des exemples de programmes ACF en milieu urbain

13 En contexte rural… 24 janvier ONG Autorités locales Communautés Autres acteurs humanitaires

14 Quand on arrive en ville… 24 janvier ONG Autorités Locales Niveau national Niveau régional Niveau local Autorités informelles Communautés Autres acteurs humanitaires Banque de développement Croix rouge UN Société Civile Famille Groupe Individus Secteur public Ecole Hôpitaux Université Secteur public Ecole Hôpitaux Université Médias TV Radio Presse Internet Médias TV Radio Presse Internet Secteur privé (entrepreneurs, banques…) Secteur privé (entrepreneurs, banques…)

15 24 janvier Une population hétérogène Un tissu social complexe (Déstructuration, individualisme, éclatement, mélanges, Exclusions, discriminations) Mais aussi ( Associations locales, mouvements sociaux et politiques) Rapports entre péri urbain et centre ville Dynamiques sociales en évolution Des priorités non essentielles Téléphonie portable, vêtements plus importants que l eau ou le savon Des dilemmes à trancher : Détruire un marché privé d eau, accepter que le prix payé par les plus vulnérables est plus cher que dans les quartiers riches, voire qu à Paris Des communautés, des individus, ou des citoyens? La vulnérabilité des populations est plus difficile à identifier

16 24 janvier Comment atteindre ces populations? Du porte à porte……ou avec des chansons pour enfants

17 24 janvier Le partenariat obligatoire avec le secteur public Autorités locales et nationales (mairies, ministères, politiques publiques) Textes réglementaires existants, plans de développement Intérêts politiques et besoins humanitaires La relation avec les autorités locales

18 24 janvier Des villes non adaptées à leur croissance Freetown, Abidjan, Port-au-Prince : des villes dimensionnées pour 10 fois moins d habitants Les Gonaïves, point de rencontre des boucaniers, aujourd hui habitants en zone inondable Plans d urbanisme à influencer Permis de construire d une habitation intégrant l assainissement: non obligatoire en Côte d Ivoire, Contraignant au Zimbabwe Le problème foncier Les zones non habitables lutter contre un besoin humanitaire sans fixer les populations

19 24 janvier Un cas particulier: la capitale Port-au-Prince, Kaboul, Oulan Bator, Freetown, Monrovia… Plusieurs niveaux décisionnels imbriqués : Municipalité, région, agences spécialisées, ministères, Présidence… Dimensions de la ville Enjeux spécifiques et lieux symboliques

20 24 janvier Relation avec le Secteur privé ONGs et entreprises ne sont pas antagonistes Développement de petits commerces et initiatives au niveau de la ville Ajouter des compétences techniques à l ONG: Partenariat, sous-traitance, mécénat de compétences Renforcement des entreprises du pays bénéficiaire (génie civil, hydraulique, réponse appels offres, expérience, etc.) Création de nouvelles filières et de métiers (vidange des boues d épuration, déchets solides) (Eawag, Sandec, 2006)

21 24 janvier Le nombre important dacteurs et le manque de coordination est à lorigine de nombreux problèmes et de très peu de solutions!! La relation avec les autres acteurs humanitaires

22 24 janvier Oulan Bator (Mongolie) Expérimenter des options et renforcer les capacités locales pour améliorer laccès à leau, lhygiène et lassainissement dans les zones des Ger d'Oulan Bator, Mongolie.

23 24 janvier Un passage à une vie sédentaire massive, rapide et inorganisée Nmbre de cas dHepatite A & de Dysentrie in Chingeltei District (Source:district medical centre)

24 Situation actuelle 24 janvier

25 Oulan Bator (Mongolie) (Eawag, Sandec, 2006) Création dune filière dassainissement durable

26 Oulan Bator (Mongolie) Projet de kiosque à eau multi service Adaptation de ladduction deau au contexte urbain mongol

27 Oulan Bator (Mongolie) Docteurs et enseignants ACF 60 éléves regroupés au sein de 5 clubs Formation délèves à élèves élèves Programme de sensibilisation au travers des sciences et de lenvironnement

28 28 Analyse du contexte

29 Demand side 61% wanted change latrine 60% wanted emptying service alone 61% wanted loan financial support Main Motivation Comfort-hygiene-safety Maintenance Prestige Supply side77.8% built the latrine themselves 4.2% local carpenter built 1.8% company built 1.4% NGO subsidy 61% considered to change their current latrine 47% interested in Eco Toilet 13% keen to buy a 300 EUROS toilet Customer survey was conducted in October 2010 in 7 selected khoroos of 5 districts of Ulaanbaatar. Connaitre les populations

30 Création de la demande

31

32 Et plus encore… Création de la demande

33 Communication

34

35

36

37

38 Communication et plaidoyer

39 Communication & Coordination

40 40 Etudes, stages Visites de terrain Formation Workshop Consultance Conférence Formation et soutien du secteur Collaboration nationale and internationale Réunions

41 Results on Nutrient content Number of analysis Average Value pHOM (g/kg)N (g/kg)C (g/kg)C/N ACF toilet56,4875,274,2437,66,0 Pit latrine108,1383,425,3191,97,2

42 Une ONG Humanitaire dans la ville… 24 janvier FORCE Compétences techniques, sociales, Gestion de projet, logistique… Formation des équipes, partenaires Indépendance Proximité du terrain Réactivité Liens avec les autres acteurs humanitaires Pont vers international FAIBLESSES Manque de Compétences pointues ( Communication, Droit, Business…) Coordination & Partenariat Stratégie court terme Finances limitées OPPORTUNITES Adaptation des compétences acquises au contexte urbain Des opportunités propres à la ville Effet de synergie avec dautres acteurs Effet de levier (plaidoyer, projet pilote) MENACES Instrumentalisation, récupération Rapport de force avec les autorités Inefficacité de laction Impacts non désirés initialement

43 24 janvier Changer prend du temps…


Télécharger ppt "24 janvier 2014 Adapter les programmes humanitaires aux vulnérabilités urbaines Eric BOSC Consultant Action Contre la Faim Paris 19/01/2012."

Présentations similaires


Annonces Google