La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Principes de la lecture critique dun article scientifique Ou comment interpréter les informations contenues dans la littérature scientifique et prendre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Principes de la lecture critique dun article scientifique Ou comment interpréter les informations contenues dans la littérature scientifique et prendre."— Transcription de la présentation:

1 Principes de la lecture critique dun article scientifique Ou comment interpréter les informations contenues dans la littérature scientifique et prendre en compte les problèmes méthodologiques liés aux études cliniques

2 Sources Malinovsky M et coll. Aide à la lecture dune étude scientifique. Comité des référentiels cliniques de la SFAR. Ann Fr Anesth Réanim 2000; 19: Guide danalyse de la littérature et gradation des recommandations

3 Aide à la lecture critique dune publication Malinovsky et coll. Ann Fr Anesth Réanim 2000; 19: la question est-elle clairement posée ? 2 - la méthode est-elle adaptée aux objectifs ? 3 - la population étudiée est-elle clairement identifiée ? 4 - la population témoin est-elle clairement identifiée ? 5 - la taille des échantillons est-elle adaptée ? 6 - les variables analysées sont-elles clairement identifiées ? 7 - le choix des variables est-il adapté aux objectifs ? 8 - la durée de suivi est-elle suffisante ? 9 - les méthodes statistiques sont-elles appropriées ? 10 - les résultats sont-ils présentés de façon claire, détaillée et objective ? 11 - les conclusions sont-elles validées ? 12 - limpact de larticle est-il important ?

4 La question est-elle clairement posée ? Etat des lieux Exemple 1 : morbidité du sepsis sévère en réa Exemple 2 : prise en charge de linfarctus du myocarde Exemple 3 : tolérance à la morphine Idéalement une seule question : –précise : pour définir un seul critère de jugement –unique : importance pour la taille de léchantillon

5 La méthode est-elle adaptée aux objectifs ? Elle devrait permettre de répondre à la question posée Exemple 1 : Question : traitement du sepsis sévère en réa Critère principal : mortalité à J28 (Prowess, Kybersept) Exemple 2 : Question : prise en charge de linfarctus du myocarde Critère principal : symptomatologie clinique, modifications ECG … ou bien variations de la troponine Ic ?? Exemple 3 : Question : développement dune tolérance à la morphine en cas de traitement prolongé Critère principal : consommation de morphine, intensité de la douleur, effets secondaires ?

6

7 La population étudiée est-elle clairement identifiée ? Etude prospective (retrospective) ? comparative ? randomisée (tirage au sort) ? mono ou multicentrique ? en double aveugle (patient ne connaît pas son traitement le prescripteur non plus) ? Avis du Comité Consultatif de Protection des Personnes Soumises à un Recherche Biomédicale. CCPPRB et accord « éclairé » (écrit) des patients (loi Huriet). Dans les autres pays : comité déthique. Critères dinclusion, de non-inclusion et dexclusion – tous les extrêmes possibles entre une étude homogène mais peu transposable et la « vraie vie » très hétérogène

8 La durée de suivi est-elle suffisante ? Le recueil des données doit tenir compte des objectifs de létude Qualité du suivi Nombre des perdus de vue

9 antiCOX 2 : FDA ou étude CLASS ? Effet dun inhibiteur sélectif des cyclo- oxygénases 2 sur le risque dulcère gastrique Juni P et al. BMJ 2002;324: an : NS 12 mois Celecoxi b Diclofena c Ibuprofen 6 mois Etude CLASS Publication sur 6 mois Résultats combinés Celecoxib > AINS à 6 mois Celecoxib Diclofenac Ibuprofen

10 COX 2 : FDA ou étude CLASS ? Pas de différence dans le risque de survenue dulcères à 1 an (mais 50 % de perdus de vue) Juni P et al. BMJ 2002;324: an : NS Données FDA Durée de suivi mois Celecoxib comparé à deux AINS Pas de différence à 12 mois 12 mois Celecoxib Diclofenac Ibuprofen 6 mois

11 Enoxaparin 30 mg x 2 post-operatively vs Warfarin : a multicenter clinical study Colwell CW et al, JBJS (A), 1999 total hip replacement days of treatment - clinical follow up 3 months

12 les résultats sont-ils présentés de façon objective ?

13 Les résultats sont-ils présentés de façon objective affirmation dune différence quand elle nexiste pas au plan statistique Mise en exergue de leffet principal quand il existe des effets secondaires (ex un antalgique qui diminue lintensité de la douleur mais qui provoque des nausées et des vomissements)

14 Les conclusions sont-elles valides ? Une conclusion valide doit reposer sur une discussion point par point : –de la pertinence clinique du critère étudié –de la représentativité de la population étudiée –de limportance clinique de leffet observé –des biais secondaires possibles mis en évidence à postériori

15 Les conclusions sont elles valides En principe la conclusion répond uniquement à la question posée. Question : La consommation de morphine augmente-t-elle avec la durée de prescription ? Réponse : il existe une relation entre la durée de traitement et la quantité de morphine consommée Cest en raison du développement dune tolérance, cest en raison du de métastases = Interprétation

16 Niveaux de preuve scientifique Grades de recommandations

17 Niveau de preuve scientifique apporté par une étude selon la force de protocole Niveau 1 Essais comparatifs randomisés de forte puissance Méta-analyse dessais comparatifs randomisés Niveau 2 Essais comparatifs randomisés de faible puissance (pas de calcul deffectif a priori) Essais contrôlés non randomisés bien conduits Essais prospectifs non contrôlés bien menés (suivi de cohorte par exemple) Niveau 3 Etudes cas-témoins Niveau 4 Essais contrôlés présentant des biais Etudes rétrospectives et cas cliniques (séries de malades) Etudes épidémiologiques descriptives (transversale, longitudinale) ANAES - janvier 2000

18 Grade des Recommandations Grade A Niveau de preuve 1 Grade BNiveau de preuve 2 Grade CNiveau de preuve 3, 4 Grade DAccord professionnel ANAES - janvier 2000

19 Impact factor

20 facteur dimpact ou « impact factor » Institute for Scientific Information (ISI) : chaque année « Science Journal Citation Report » qui classe les revues en fonction du facteur dimpact IF = nombre darticles dune revue cités pendant une année donnée / nombre darticles parus dans cette revue les deux années précédentes Exemple : AFAR = 100 articles parus en et cités 200 fois en 2002 IF 2002 = 200/100 = 2

21

22

23 pre-op, post-op LMWH, warfarin THR - randomized double blind - venography d5-6 (n=414) Dalteparin 2500 : 50 min before surgery or 7 hrs after pre-op gpe: increased major bleeding (day 0 -1, operative site 8.9% vs 4.5% warfarin gpe) - clinical DVTs ?? Hull, NAFT trial, Arch Int Med 2000

24 clopidogrel, bleeding and transfusion after coronary bypass graft surgery Tanaka, ASA, 2000

25 p = 0,12 RRR = 25 % Arixtra ® 2,5 mg x 1/j n = 787 énoxaparine 30 mg x 2/j n = 797 Résultats sur le critère principal defficacité : PTH (US) ETE Arixtra ® 2,5 mg x 1/j n = 816 énoxaparine 30 mg x 2/j n = 830 p = 0,42 TVP proximale % patients

26 2002; 359: Day 49 - venous thromboembolism : 29/1126 (3%) Fonda vs 13/1128 (1%) Enox - p = Major bleeding : 18F vs 8E : p=0.11


Télécharger ppt "Principes de la lecture critique dun article scientifique Ou comment interpréter les informations contenues dans la littérature scientifique et prendre."

Présentations similaires


Annonces Google