La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INSTITUT SÉNÉGALAIS DE RECHERCHES AGRICOLES CENTRE NATIONAL DE RECHERCHES FORESTIÈRES Gestion collective des entreprises forestières au Sénégal : quelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INSTITUT SÉNÉGALAIS DE RECHERCHES AGRICOLES CENTRE NATIONAL DE RECHERCHES FORESTIÈRES Gestion collective des entreprises forestières au Sénégal : quelle."— Transcription de la présentation:

1 INSTITUT SÉNÉGALAIS DE RECHERCHES AGRICOLES CENTRE NATIONAL DE RECHERCHES FORESTIÈRES Gestion collective des entreprises forestières au Sénégal : quelle stratégie de partenariat et de communication 25 – 29 Mai 2010 Bénin Présenté par Dr Diaminatou Sanogo ISRA /CNRF- SENEGAL

2 INTRODUCTION 1/3 La réduction de la pauvreté et la sécurité alimentaire constituent des défis importants pour la plupart des gouvernements des pays sahéliens. Au Sénégal, linsécurité alimentaire, la malnutrition et la dégradation de lenvironnement sont endémiques en milieu rural où vivent la majorité des pauvres. Face à ces risques, les paysans ont développé des stratégies de survie et de lexpertise qui se reflètent dans les systèmes forestiers communautaires telles que les mises en défens et les aires protégées.

3 INTRODUCTION 2/3 la gestion de ces espaces nécessite une certaine expertise et des moyens qui ne sont pas à la portée des populations. Doù la pertinence dune gestion valorisante des produits forestiers par le développement dactivités génératrices de revenus avec des structures extérieures compétentes en la matière dans le cadre dun partenariat. lapplication de la méthodologie dAnalyse et de Développement des Marchées (ADM) pour la création de petites entreprises forestières (FAO) offre une opportunité non moins négligeable pour la valorisation des produits forestiers.

4 INTRODUCTION 3/3 Cette valorisation est une condition sine qua none pour la pérennité de lactivité. Selon Bérit Sneider, 2001) « la mobilisation des populations risque de sessouffler si la forêt ne leur procure pas des avantages économiques et sociaux réels ». Notre travail décrit la méthodologie de création dentreprises forestières durables dans le cadre de la gestion de quatre réserves sylvo-pastoraux inter-villageoises mises en défens dans le bassin arachidier du Sénégal.

5 - Analyser la situation existante: comprendre les problèmes qui se posent, définir les contraintes et opportunités, puis établir une liste de produits forestiers. - Sélectionner les produits forestiers, les marchés et les modes de commercialisation: décider des produits porteurs et collecter des informations pour leur promotion. - Planifier des entreprises dans le cadre dun développement durable: préparer un plan de développement dentreprise et prendre les dispositions pour sa mise en œuvre.

6 Sites de létude) MATERIELS ET METHODES (Sites de létude) Régions Zones bassin arachidier Sites Nombre de Villages polarisés par la mise en défens Nombre de concessions KAOLACKZone Sud Site I : Keur Niéne Site II : Pacca Thiaré seco DIOURBELZone Nord Site I: Ndoundour 859 Site II: Keur Matar Dieng 6 34

7 MATERIELS ET METHODES ( collecte de données) - Lapproche de létude consistait à associer toutes les parties prenantes dans le processus à savoir les populations, les associations communautaires, les services techniques, les comités de suivi, etc. Il sagissait de : - convoquer dans chaque village centre, une assemblée afin didentifier les produits forestiers qui procurent des revenus et davoir toutes les informations concernant les produits notamment les quantités, produites, les prix de vente, la saisonnalité, les lieux découlement.

8 MATERIELS ET METHODES (collecte des données suite) - des enquêtes auprès des commerçants des transporteurs des localités polarisées par lESPIV pour apprécier lenvironnement commercial des produits sélectionnés. - Et enfin des entretiens avec des techniciens des eaux et forêts, des conseillers ruraux, des agents des mutuelles dépargne et de crédit

9 MATERIELS ET METHODES (outils de collecte : ) 1. identification du groupe cible 2. inventaire des ressources et produits existants 3. contraintes spécifiques des produits, informations sur la production / la commercialisation 4. la collecte dinformations sur la commercialisation des produits (marché) 5. contraintes spécifiques du produit pour le groupe cible: expérience de recevoir un crédit 6. élimination des produits non viables 7. calendrier de récolte et de production des produits forestiers - évaluation final du produit 8. sélection des produits /Priorisation 9. comparaison des scores attribués aux produits et 10. liste des représentants des groupes dintérêt.

10 RESULTATS Disponibilité spatio-temporelle et de vente des produits forestiers Produits Quantité disponibleQuantité vendue LimitéeModéréeElevéeLimitéeModéréeElevée Site1Site2Site1Site2Site1Site2Site1Site2Site1Site2Site1Site2 Zone Sud Fruit T. indica + ++ Fruit A. digitata ++++ Fruit Z. mauritiana ++++ Fruit B. aegyptiaca ++ Fruit D. mespilifor mis ++

11 RESULTATS Disponibilité spatio-temporelle et de vente des produits forestiers (suite) Produits Quantité disponibleQuantité vendue LimitéeModéréeElevéeLimitéeModéréeElevée Site1Site2Site1Site2Site1Site2Site1Site2Site1Site2Site1Site2 Zone Sud Fruit C. pinata +++ Fruit D. microcarpu m ++ Bois de chauffe ++ Miel ++

12 RESULTATS : Disponibilité spatio-temporelle et de vente des produits Produits Quantité disponibleQuantité vendue LimitéeModéréeElevéeLimitéeModéréeElevée Site1Site2Site1Site2Site1Site2Site1Site2Site1Site2Site1Site2 Zone Nord Fruit B. aegyptiaca ++++ Huile B. aegyptiaca ++ Fruit A. raddiana ++

13 Résultats : Priorisation des produits par domaine pour la création dentreprises Domaine marché Zone SudZone Nord F. T. indica F. A. digitat a F. D. m espiliformi s F. Z. mauritiana F. A. digitata F. B. aegyptiaca Approvisionne ment en matières premières Marchés potentiels Concurrence Contraintes pour entrer dans le créneau Marges/rentab ilité Sous Total Résultats : Priorisation des produits par domaine pour la création dentreprises suite

14 Domaine environnement Zone SudZone Nord F. T. indica F. A. digitata F. D. mespilifor mis F. Z. mauritiana F. A. digitata F. B. aegyptiaca Disponibilité (en temps) Disponibilité (dans lespace) Potentiels de régénération Impact de la récolte sur la survie des espèces Impact de la production sur lenvironnement Sous Total Résultats : Priorisation des produits par domaine pour la création dentreprises suite

15 Domaine social et institutionnel Zone SudZone Nord F. T. indica F. A. digitat a F. D. mespilifor mis F. Z. mauritiana F. A. digitat a F. B. aegyptiac a Bénéfices indirects pour la communauté Contribution aux revenus Expérience avec le produit Potentialité de créer des emplois Impact de genre Sous Total Résultats : Priorisation des produits par domaine pour la création dentreprises suite

16 Domaine sciences et technologies Zone SudZone Nord F. T. indica F. A. digitata F. D. mespilifor mis F. Z. mauritiana F. A. digitata F. B. aegyptiaca Adaptabilité pour les entrepreneurs Ruraux : Site de transformation Ruraux : Technologie de transformation Ressources humaines Ressources humaines/compéte nces expertise Etat des infrastructures Total Résultats : Priorisation des produits par domaine pour la création dentreprises suite

17 Domaines Zone SudZone Nord F. T. indica F. A. digitata F. D. mespilifor mis F. Z. mauritiana F. A. digitata F. B. aegyptiaca Marché Environnement Aspect social et institutionnel Sciences et technologies Total Résultats : Priorisation des produits par domaine pour la création dentreprises Priorisation -sélection

18 Trois produits prioritaires sélectionnés dans les 4 sites : Tamarin, datte du désert et pain de singe

19 Domaines Marche/ Economie Gestion des ressources/ Environnement Volet social/ Institutionnel Sciences et Technologie Région de Kaolack : Keur Niéne (Tamarin) Contraintes -diminution de la productivité de la plante -forte spéculation sur le prix - cueillette précoce des fruits -cueillette anarchique des feuilles -recours à des sanctions -non maîtrise des techniques de transformation et des exigences de qualité du produit Solutions préconisées -organiser la vente-stocker la production -sensibiliser davantage la population -renforcer la sensibilisation et la surveillance -mettre en place un système de partenariat (ISRA, ITA, APROFES) RESULTATS Contraintes spécifiques du produit sélectionné

20 Domaines Marche/ Economie Gestion des ressources/ Environnement Volet social/ Institutionnel Sciences et Technologie Région de Kaolack : Pacca Thiaré (Pain de singe) Contraintes -production absorbée par la demande locale -Ressource non abondante à travers lespace exploitée -Non organisation des exploitants dans une structure formelle ; -Non expérimentation sur lutilisation de lécorce Solutions préconisées --Renforcer la régénération reboisement annuel)de lespèce -Organiser et structurer les exploitants du produits ; -Créer un lobbying pour la recherche de structures dappui -organiser des journées déchanges populations et experts RESULTATS Contraintes spécifiques du produit sélectionné

21 Domaines Marche/ Economie Gestion des ressources/ Environnement Volet social/ Institutionnel Sciences et Technologie Région de Diourbel: Ndoundour (datte du désert) Contraintes -absence de ligne de crédit -Forte pression sur le produit -Vieillissement du parc -Graine de taille petite - forte implication des femmes - non maîtrise des techniques de transformation et des exigences de qualité du produit Solutions préconisées -faciliter l'accès aux crédits - sensibiliser les populations concernées Essais de coupes de rajeunissement Domestication despèces prioritaire -Alphabétiser les producteurs -Regrouper les acteurs autour de lactivité à travers un CCP. -former les acteurs dans les techniques de transformation et de stockage du produit RESULTATS : contraintes spécifiques du produit sélectionné

22 RESULTATS : contraintes spécifiques des produit sélectionné Région de Diourbel : Keur Matar (datte du désert) Contraintes -manque dexpérience des OCB en matière dEpargne/ Crédit - Accroisseme nt de la pression sur la ressource -Faible niveau dinstruction des populations notamment des femmes -Méthode et Technologie de transformati on rudimentaire s Solutions préconisées - développeme nt dun partenariat ave les structures de crédits -Organiser davantage la récolte du produit -Campagne de reboisement du Soump Etablir une classe dalphabétisa tion -moderniser le matériel de transformati on

23 Objectif spécifiquesPartenaires clésResponsabilité de chaque partenaire -Organiser les acteurs clés de la base pour la gestion de lESPIV et la commercialisation des produits Chercheurs (ISRA), Agent de développement. (Eaux et Forêts, décideurs politiques (Conseil rural) Mise en place du CIV, CCP, code de conduite ou convention Validation du code de conduite Délibération Sensibiliser les populations à limportance de la forêt et au code de conduite ou à la convention locale Chercheurs (ISRA), CIV agent de développement. (Eaux et Forêts, Sensibilision Formation Appui conseil Planification stratégique de partenariat de lentreprise forestière

24 Objectif s spécifiquesPartenaires clésResponsabilité de chaque partenaire Améliorer la quantité et la qualité de la ressource et des produits forestiers Chercheurs ISRA Agent de développement. (Eaux et Forêts, Multiplication végétative Régénération naturelle reboisement Rajeunissement Développer un partenariat avec les institutions de crédits ONG (world vision), Institutions de crédits Facilitation de laccès au crédit Financement des activités Renforcer la capacité des populations aux techniques de transformation (ISRA, ITA, locauxFormation des populations aux techniques de transformation Développer un partenariat avec des institutions pour moderniser le matériel de transformation Recherche (ISRA, ITA…) ONG (world vision), Institutions de crédits Mise au point doutils modernes de transformation Financement de la recherche Planification stratégique de partenariat de lentreprise forestière

25 Des activités ….. mise en place de structures organisationnelles Au niveau local mise en place des comités inter villageois avec comme mission de mettre en application lensemble des mesures prises pour une gestion durable et rationnelle de la forêt mise en place des Comités de Commercialisation des Produits chargés de la commercialisation des produits et du partage des revenus mise en place dun comité de surveillance élaboration dun code de conduite par lensemble des acteurs et qui approuvé par délibération du conseil rural

26 Mise en place des structures organisationnelles suite Au niveau régional Mise en place dun Comité dOrientation Stratégique Au niveau national Mise en place dun consortium national

27 Stratégie de communication participative Elle portait sur les activités de communication suivantes : - La sensibilisation et la formation organisés sous forme dassemblées générales avec comme démarche lexploitation de lexpérience des participants en matière de gestion des ressources naturelles et de lutilisation de supports visuels notamment le « pagne imagé ».

28 Sensibilisation et formation des producteurs et des élus locaux

29 Stratégie de communication participative (suite) Des visites déchanges organisées à lintention des producteurs (membres CIV et CCP) et des élus locaux (les PCR, PCE et conseillers). Ces visites avaient pour but de permettre aux représentants de chaque site de voir des sites à gestion réussie avec une bonne organisation et dêtre en situation dapprentissage dans ces sites..

30 Visites déchange des producteurs sur les sites à gestion réussie

31 Stratégie de communication participative Des émissions radio suivies de débats réalisées, avec les producteurs dune part et avec les élus locaux dautre part, sur les thèmes « La gestion des espaces sylvo- pastoraux inter-villageois ».

32 Photos de lenregistrement émission radio suivi de débat (interventions des acteurs) Tableau 4 : Liste des renforcements de capacités faites au cours de la deuxième année du projet Enregistrement émission radio suivi de débat (interventions des acteurs)

33 CONCLUSION Cette mise en synergie des acteurs clés soutenue par une stratégie de communication participative permet une meilleure compréhension et la prise en charge de certaines contraintes post récoltes des produits forestiers.

34


Télécharger ppt "INSTITUT SÉNÉGALAIS DE RECHERCHES AGRICOLES CENTRE NATIONAL DE RECHERCHES FORESTIÈRES Gestion collective des entreprises forestières au Sénégal : quelle."

Présentations similaires


Annonces Google