La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La limitation du rôle de l'Etat Tout homme, tant qu'il n'enfreint pas les lois de la justice, demeure pleinement libre de suivre la route que lui montre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La limitation du rôle de l'Etat Tout homme, tant qu'il n'enfreint pas les lois de la justice, demeure pleinement libre de suivre la route que lui montre."— Transcription de la présentation:

1 La limitation du rôle de l'Etat Tout homme, tant qu'il n'enfreint pas les lois de la justice, demeure pleinement libre de suivre la route que lui montre son intérêt, et de porter où il lui plaît son industrie et son capital, concurremment avec ceux de toute autre classe d'hommes. Le souverain se trouve entièrement débarrassé d'une charge qu'il ne pourrait essayer de remplir sans s'exposer infailliblement à se voir sans cesse trompé de mille manières, et pour l'accomplissement convenable de laquelle il n'y a aucune sagesse humaine ni connaissance qui puisse suffire : la charge d'être le surintendant de l'industrie des particuliers, de la diriger vers les emplois les mieux assortis à l'intérêt général de la société. Dans le système de la liberté naturelle, le souverain n'a que trois devoirs à remplir (...) à la portée d'une intelligence ordinaire. Le premier, c'est le devoir de défendre la société contre tout acte de violence ou d'invasion de la part des autres sociétés indépendantes. Le second, c'est le devoir de protéger autant qu'il est possible chaque membre de la société contre l'injustice ou l'oppression de tout autre membre, ou bien le devoir d'établir une administration exacte de la justice. Et le troisième, c'est le devoir d'ériger et d'entretenir certains ouvrages publics et certaines institutions que l'intérêt privé d'un particulier ou de quelques particuliers ne pourrait jamais les porter à les ériger ou à entretenir parce que jamais le profit n'en rembourserait la dépense à un particulier ou à quelques particuliers, quoiqu'à l'égard d'une grande société, ce profit fasse beaucoup plus que rembourser les dépenses. Adam Smith, La Richesse des nations, 1776.

2 Le libéralisme cest avant tout : La non intervention de ……….. La ……………… La libre ………………… - ……… et ……….. - …………… - ………………….. sauf La propriété ………. toujours

3 - Défense et sécurité - Justice - Infrastructures Mais pas Assistance ……….. sinon …………………….. toujours Le rejet de toute politique sociale Un homme qui est né dans un monde déjà occupé, s'il ne lui est pas possible d'obtenir de ses parents les subsistances qu'il peut justement leur demander, et si la société n'a nul besoin de son travail, n'a aucun droit de réclamer la moindre part de nourriture et, en réalité, il est de trop. Au grand banquet de la nature, il n'y a point de couvert disponible pour lui ; elle lui ordonne de s'en aller, et elle ne tardera pas elle-même à mettre son ordre à exécution, s'il ne peut recourir à la compassion de quelques convives du banquet. Si ceux-ci se serrent pour lui faire place, d'autres intrus se présentent aussitôt, réclamant les mêmes faveurs. La nouvelle qu'il y a des aliments pour tous ceux qui arrivent remplit la salle de nombreux postulants. L'ordre et l'harmonie du festin sont troublés, l'abondance qui régnait précédemment se change en disette, et la joie des convives est anéantie par le spectacle de la misère et de la pénurie qui sévissent dans toutes les parties de la salle, et par les clameurs importunes de ceux qui sont, à juste titre, furieux de ne pas trouver les aliments qu'on leur avait fait espérer. Thomas Malthus, Essai sur le principe de population, La non intervention de ……….. La ……………… La libre ………………… sauf La propriété ………. Le libéralisme cest avant tout :

4 Prospérité ……………… Intérêt ………….. Emploi pour …….. …………….. global naturellement sinon toujours Le libéralisme optimiste Si la prospérité de tous est la condition de la prospérité de chacun, nous pouvons nous fier non seulement à la puissance économique de léchange, mais encore à sa force morale. Il suffit que les hommes comprennent leurs vrais intérêts pour que les jalousies industrielles, les guerres commerciales, les monopoles tombent sous les coups de lopinion. La société consiste en ceci : que nous travaillons les uns pour les autres. (…) Capitalistes et ouvriers, (…) reconnaissez que vos intérêts sont communs, quils se confondent, quils tendent ensemble vers la réalisation du bien général. F. Batiat, Les Harmonies économiques, Le libéralisme cest avant tout : La non intervention de ……….. La ……………… La libre ………………… sauf La propriété ………. - Défense et sécurité - Justice - Infrastructures Mais pas Assistance ……….. ……………………..

5 Emploi pour …… naturellement sinon toujours Des cycles économiques « naturels » Les crises commerciales, par leur retour périodique, viennent jeter le trouble dans les affaires, les suspendre même pendant un certain temps, entraînant la ruine des maisons qui ont abusé de leur crédit. Parmi les pays les plus exposés nous citerons la Grande-Bretagne, la France, les Etats-Unis. Quand on constate que, depuis 1800, chaque crise, malgré les ruines quelle entraîne a toujours été suivie, la liquidation faite, d'une période de prospérité plus grande que celle qui l'avait précédée, et qu'en résumé les pays qui ont eu les crises les plus graves sont devenus de plus en plus riches, il faudra bien admettre qu'à côté de ce quelles ont de funeste, elles remplissent un rôle utile en débarrassant le marché de tous les crédits douteux, mêlés, par suite des facilités avec lesquelles on les accordait, à ceux des maisons honorables et prudentes. Daprès Clément Juglar, Des crises commerciales et de leur retour périodique en France, en Angleterre et aux Etats-Unis, ……… …………… le système Le libéralisme cest avant tout : La non intervention de ……….. La ……………… La libre ………………… sauf La propriété ………. - Défense et sécurité - Justice - Infrastructures Mais pas Assistance ……….. …………………….. Prospérité ……………… Intérêt ………….. …………….. global

6 naturellement sinon rarement Grave …… (ex : 1929) Solution ………………... exceptionnellement toujours Assistance ………. ……….. économique régénèrent le système Le libéralisme cest avant tout : La non intervention de ……….. La ……………… La libre ………………… sauf La propriété ………. - Défense et sécurité - Justice - Infrastructures Mais pas Assistance ……….. …………………….. Emploi pour …… ……… Prospérité ……………… Intérêt ………….. …………….. global

7 naturellement sinon rarement exceptionnellement toujours régénèrent le système Le libéralisme cest avant tout : La non intervention de ……….. La ……………… La libre ………………… sauf La propriété ………. - Défense et sécurité - Justice - Infrastructures Mais pas Assistance ……….. …………………….. Grave …… (ex : 1929) Solution ………………... Assistance ………. ……….. économique Emploi pour …… ……… Prospérité ……………… Intérêt ………….. …………….. global


Télécharger ppt "La limitation du rôle de l'Etat Tout homme, tant qu'il n'enfreint pas les lois de la justice, demeure pleinement libre de suivre la route que lui montre."

Présentations similaires


Annonces Google