La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sommet Mondial de la famille Istanbul Turquie du 3 au 7 Décembre

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sommet Mondial de la famille Istanbul Turquie du 3 au 7 Décembre"— Transcription de la présentation:

1 Sommet Mondial de la famille Istanbul Turquie du 3 au 7 Décembre
Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) : Point 3 : Promouvoir l’Egalité des Sexes et l’Autonomisation des Femmes

2 § Membre du Parlement Tunisien depuis 1999
§ Membre du Parlement PAN Africain - PPA depuis 2004 § Membre du Conseil Consultatif du Maghreb - MCC depuis 2000 § Vice Présidente de l’OMF depuis 1997 § Présidente de l’OMMA- depuis 1999 § Présidente de l’Association Tunisienne des Mères ATM depuis 1992 § Membre du AIWF- § Membre du Conseil Fondateur de -FAS depuis 2001 § Membre du Mouvement Mondial des Mères -MMM- depuis 1990 § Membre du Comité Central du RCD § § Experte Internationale en matière des questions de femmes, Développement Durable, Solidarité, IEC/ICT, Société Civile, Objectifs du Millénaire pour le Développement OMD et culture numérique § Conseillère pour les questions du genre auprès du Président de la Commission de l'Union Africaine § Consultante auprès de la ligue des Etats Arabes pour la Société Civile Femme et Famille

3 Introduction

4 Grâce aux remarquables progrès réalisés en matière des Objectifs du Millénaire pour le Développement, la Tunisie se place aujourd’hui parmi les pays les plus développés du Continent africain et de la région Arabo-musulmane. Elle est devenue, en outre, un modèle parmi les pays en matière des Droits de l’homme dont les droits de la Femme en tant que partie intégrante grâce à l’approche adoptée au niveau national dans son universalité et sa complémentarité. En effet, la volonté politique tunisienne procède d’un principe immuable selon lequel le renforcement des Droits de la Femme dont la Mère est le meilleur moyen d’immuniser la Famille et par la même la Société toute entière. Introduction

5 Le Président de la République Tunisienne, a récemment avancé, dans son Discours Programme 2009/2014 « Ensemble Relevons les Défis » , lors des Elections d’octobre 2009 d’élever à 35% au moins la moyenne de la présence féminine dans les hautes fonctions et aux postes de décision et de responsabilités :Dans son Allocution le Président Zine El Abidine BEN ALI, et la présentation de son programme quinqénal 2009, « Nous avons la ferme conviction que cette progression ne pourra réussir sans l’apport de la Femme. Aussi, l’un des Objectifs les plus importants de l’étape à venir consistera-t-il à renforcer encore et toujours la présence de la femme dans les postes de décisions, de manière à la porter à 35% au lieu de 30% à l’heure actuelle. Dans cette perspective, nous lui offrons des opportunités accrues et des perspectives plus vastes dans les divers domaines ». Introduction

6 Cependant, le Gouvernement tunisien a reconnue qu’une analyse plus approfondie et des actions ciblées au niveau régional impliquant les femmes rurales seront requises pour assurer la réussite des OMD dans toutes les régions de la Tunisie. Cette priorité est reflétée dans IXème Plan de Développement soutenu par l’ONU dans son « Cadre de Coopération pour l’Assistance au Développement » (UNDAF) pour 2007/2014. Introduction

7 Dans ce cadre, un rapport régional commandé par le Ministère du Développement et de la Coopération Internationale et les Agences de l’ONU sera publié prochainement. focalisé sur la localisation et l’identification des disparités régionales en adaptant les indicateurs onusiens au contexte tunisien. Ce rapport permettra par exemple de mettre l’accent sur les disparités constatées par rapport à la femme rurale qui bénéficiera des mêmes droits que la femme citadine. Introduction

8 Ce constat retenue par la 1ère Dame de Tunisie Mme Leïla BEN ALI qui dans son Discours prononcé lors de la Célébration de la Journée Mondiale de la Femme Rurale a souligné l’attention particulière qui devra être accordée à la femme rurale tant tunisienne qu’arabe et Africaine ce dans le cadre de sa présidence en cours de l’Organisation de la Femme Arabe mars 2009/mars 2011. Introduction

9 A cet égard, les indicateurs suivants constituent des témoignages éloquents des larges horizons ouverts par le Président Zine EL Abidine BEN ALI pour élever la femme au rang de partenaire égale et effective, aux côtés de l’homme , dans l’édification de la Tunisie moderne. Ci dessous, nous présentons une sélection des principaux droits accordés à la femme tunisienne tant au niveau de la constitution qu’au niveau de la politique : Introduction

10 Sur le Plan Législatif :

11 Sur le Plan Législatif :
Obligation faite aux deux époux de « se traiter mutuellement avec bienveillance et respect et s’entraider dans la gestion du foyer et des affaires des enfants », en remplacement de la disposition stipulant que « la femme doit se soumettre aux prérogatives de son mari ». Octroi à la fille mineure (17 ans), dès son mariage, du droit de gérer sa vie privée et ses propres affaires. Consentement de la mère pour le mariage de sa fille mineure. Possibilité pour la mère ayant la garde des enfants de recourir aux moyens légaux lui permettant de gérer plus efficacement les affaires de ses enfants à charge, au cas où le mari divorcé s’avère juridiquement incapable d’assumer ses responsabilités de père, où lorsqu’il est absent, ou encore s’il n’a plus de domicile connu. Révision des dispositions juridiques relatives à la pension alimentaire, de manière à garantir la poursuite du paiement de la pension en faveur les enfants mineurs jusqu’à l’âge de la majorité ou jusqu’à la fin de leurs études ; la fille continuant toutefois de bénéficier du droit à la pension au-delà de l’âge de la majorité si elle ne dispose pas d’un revenu permanent ou si elle n’est pas mariée. Création d’un Fonds de Garantie de la Pension Alimentaire et de la Rente de Divorce au profit de la femme divorcée et de ses enfants. Renforcement des sanctions encourues en cas de violence conjugale, en considérant les liens matrimoniaux comme circonstances aggravantes. Sur le Plan Législatif :

12 Sur le Plan Législatif :
Possibilité pour la mère ayant la garde des enfants de recourir aux moyens légaux lui permettant de gérer plus efficacement les affaires de ses enfants à charge, au cas où le mari divorcé s’avère juridiquement incapable d’assumer ses responsabilités de père, où lorsqu’il est absent, ou encore s’il n’a plus de domicile connu. Révision des dispositions juridiques relatives à la pension alimentaire, de manière à garantir la poursuite du paiement de la pension en faveur des enfants mineurs jusqu’à l’âge de la majorité ou jusqu’à la fin de leurs études ; la fille continuant toutefois de bénéficier du droit à la pension au-delà de l’âge de la majorité si elle ne dispose pas d’un revenu permanent ou si elle n’est pas mariée. Création d’un Fonds de Garantie de la Pension Alimentaire et de la Rente de Divorce au profit de la femme divorcée et de ses enfants. Renforcement des sanctions encourues en cas de violence conjugale, en considérant les liens matrimoniaux comme circonstances aggravantes. Sur le Plan Législatif :

13 Sur le Plan Législatif :
droit à la pension au-delà de l’âge de la majorité si elle ne dispose pas d’un revenu permanent ou si elle n’est pas mariée. Création d’un Fonds de Garantie de la Pension Alimentaire et de la Rente de Divorce au profit de la mère divorcée et de ses enfants. Renforcement des sanctions juridiques en cas de violence conjugale, en considérant les liens matrimoniaux comme circonstances aggravantes. Sur le Plan Législatif :

14 Sur le Plan Législatif :
Possibilité pour la mère tunisienne mariée à un non tunisien d’accorder légalement sa propre nationalité aux enfants issus du mariage mixte qui ne sont pas nés en Tunisie, sous réserve, toutefois, du consentement du père. Cependant, en cas du décès du père, ou lorsque celui-ci est juridiquement incapable ou absent, la seule déclaration de la mère suffit pour l’attribution de sa nationalité à ses enfants. Non discrimination entre l'homme et la femme dans tous les aspects du travail, conformément aux dispositions du Code du Travail en la matière, Égalité de salaire pour égalité de travail. Institution du régime de la communauté des biens entre les conjoints. Droit de la mère d'accorder à son enfant de filiation inconnue son nom patronymique. Sur le Plan Législatif :

15 Sur le Plan Législatif :
Institution du régime de la communauté des biens entre les conjoints. Droit de la mère d'accorder à son enfant de filiation inconnue son nom patronymique. Droit de la mère ayant des enfants en bas âge de travailler mi-temps avec octroi des 2/3 du salaire et maintien des avantages sociaux. ; Sur le Plan Législatif :

16 Mécanismes de promotion et d'encadrement de la femme

17 Sur le Plan Législatif :
Création d'un Ministère des Affaires de la Femme, de la Famille, de l'Enfance, de la Personnes Agées. Création d'un Conseil national de la Femme impliquant les composantes de la société civile et de la Famille, consolidé par la mise sur pied de trois Commissions techniques chargées d'élaborer des rapports annuels sur : L’application des lois et l'égalité des chances. L'image de la femme dans les médias ; Les échéances nationales et internationales concernant la femme et la famille. Création d'un Centre de Recherches, d'Etudes, de Documentation et d'Information sur la Femme (CREDIF). Création d'une Commission Nationale "Femme et Développement". Création d'une Commission Nationale pour la Promotion de la Femme Rurale. Sur le Plan Législatif :

18 Sur le Plan Législatif :
L’application des lois et l'égalité des chances. L'image de la femme dans les médias ; Les échéances nationales et internationales concernant la femme et la famille. Création d'un Centre de Recherches, d'Etudes, de Documentation et d'Information sur la Femme (CREDIF). Création d'une Commission Nationale "Femme et Développement". Création d'une Commission Nationale pour la Promotion de la Femme Rurale. Sur le Plan Législatif :

19 Dans la vie politique et associative

20 Dans la vie politique et associative
La participation des femmes tunisiennes dans la vie politique et associative est une réponse aux générations montantes à davantage de développement, de liberté et de démocratie participative pour contribuer au processus du développement après un long combat pour la libération et l’indépendance. En Tunisie, le mouvement du tissu associatif renforçant la Société Civile, notamment celui des femmes des Mères et des Jeunes est en expansion et le pari engagé sur la femme est un choix stratégique. La femme est aujourd’hui le symbole du progrès de la Tunisie et de son prestige dans le concert des nations. Elle est un modèle dans son environnement de par sa présence à tous les postes de responsabilité et de décision et dans tous les domaines du travail, d’activité et de production au niveau du texte, et dans la pratique, les fondements de son partenariat et de son égalité avec l’homme, en droits comme en devoirs. Aujourd’hui, Mme Leïla BEN ALI, épouse du Chef de l’Etat donne l’exemple et entraîne la femme tunisienne a agir dans son environnement proche à l’instar de son action à travers l’Association BESMA qu’elle préside et qui joue un rôle primordiale et complémentaire du Gouvernement dans le domaine de l’insertion des personnes handicapées sur le marché de l’emploi à travers la formation et l’aide à intégrer des postes de travail. Le taux de représentation féminine à la Chambre des Députés est de 22,7%., en Il est de 15,2% à la Chambre des Conseillers. Une femme occupe le poste de vice-président de la Chambre et une autre celui de présidente de commission. En outre, le nombre de femmes membres des commissions parlementaires permanentes s'est notablement accru. Le taux des femmes membres du gouvernement atteint 13,6%. Par ailleurs, 25% de l'ensemble des Secrétaires d'Etat sont des femmes (1 Ministre et 5 Secrétaires d’Etat). Deux femmes occupent le poste de conseiller auprès du Président de la République. Une femme assume les fonctions de Médiateur Administratif. 16% des membres du Conseil Economique et Social sont des femmes. Une femme a intégré le corps des gouverneurs. 12% des femmes sont membres des cabinets ministériels. Une femme occupe le poste de Procureur de la République. Femmes magistrats : 29%. femmes dans la fonction publique (sur un total de fonctionnaires soit un taux de 39%). 22% de femmes assument des responsabilités dans la fonction publique dont 23 femmes occupent la fonction de directeur général. Accroissement continu du nombre des associations féminines : plus d'une vingtaine depuis le 7 novembre 1987 renforcement de la présence de la femme dans les instances exécutives des organisations professionnelles et politiques suivantes Comité Central : 26,41% des membres sont des femmes. Dans la vie politique et associative

21 Dans la vie politique et associative
Mme Leïla BEN ALI, épouse du Président de la République donne l’exemple et entraîne la femme tunisienne a agir dans son environnement géo-stratégique proche à l’instar de son action à travers l’Organisation de la Femme Arabe et l’Association BESMA qu’elle préside et qui joue un rôle primordiale et complémentaire dans le domaine de la Promotion des Femmes et l’Insertion des personnes handicapées sur le marché de l’emploi à travers la formation et l’aide à intégrer des postes de travail. Le taux de représentation féminine à la Chambre des Députés est passé de 22,7%., en 2004 à 27,8% en 2009 et de 15,2% à la Chambre des Conseillers. Une femme occupe le poste de vice-président du Parlement et une Femme vice présidente de Senat. En outre, le nombre de femmes membres des commissions parlementaires permanentes s'est notablement accru. Le taux des femmes membres du gouvernement atteint 13,6%. Par ailleurs, 25% de l'ensemble des Secrétaires d'Etat sont des femmes (1 Ministre et 5 Secrétaires d’Etat). Deux femmes occupent le poste de conseiller auprès du Président de la République. Une femme assume les fonctions de Médiateur Administratif. 16% des membres du Conseil Economique et Social sont des femmes. Une femme a intégré le corps des gouverneurs. 12% des femmes sont membres des cabinets ministériels. Une femme occupe le poste de Procureur de la République. Femmes magistrats : 29%. femmes dans la fonction publique (sur un total de fonctionnaires soit un taux de 39%). 22% de femmes assument des responsabilités dans la fonction publique dont 23 femmes occupent la fonction de directeur général. Accroissement continu du nombre des associations féminines : plus d'une vingtaine depuis le 7 novembre 1987 renforcement de la présence de la femme dans les instances exécutives des organisations professionnelles et politiques suivantes Comité Central : 26,41% des membres sont des femmes. Dans la vie politique et associative

22 Dans la vie politique et associative
Le taux des femmes membres du gouvernement atteint 13,6%. Par ailleurs, 25% de l'ensemble des Secrétaires d'Etat sont des femmes (1 Ministre et 5 Secrétaires d’Etat). Deux femmes occupent le poste de conseiller auprès du Président de la République. Une femme assume les fonctions de Médiateur Administratif. 16% des membres du Conseil Economique et Social sont des femmes. Une femme a intégré le corps des gouverneurs. 12% des femmes sont membres des cabinets ministériels. Une femme occupe le poste de Procureur de la République. Une Femme Préside la cour des comptes Femmes magistrats : 29%. femmes dans la fonction publique (sur un total de fonctionnaires soit un taux de 39%). 22% de femmes assument des responsabilités dans la fonction publique dont 23 femmes occupent la fonction de directeur général. Accroissement continu du nombre des associations féminines : plus d'une vingtaine depuis le 7 novembre 1987 renforcement de la présence de la femme dans les instances exécutives des organisations professionnelles et politiques suivantes Comité Central : 26,41% des membres sont des femmes. Dans la vie politique et associative

23 Dans la vie politique et associative
femmes dans la fonction publique (sur un total de fonctionnaires soit un taux de 39%). 18000 Femmes chefs d’entreprises 59% d’étudiantes au niveau des Universités 22% de femmes assument des responsabilités dans la fonction publique dont 23 femmes occupent la fonction de directeur général. Accroissement continu du nombre des associations féminines : plus d'une vingtaine depuis le 7 novembre 1987 renforcement de la présence de la femme dans les instances exécutives des organisations professionnelles et politiques suivantes Comité Central du RCD: 26,41% des membres sont des femmes. Femme Membre du Bureau Politique Dans la vie politique et associative

24 Dans les instances onusiennes :

25 Dans les instances onusiennes :
1 Tunisienne a été désignée présidente du Comité d’accréditation des ONG relevant de l'ECOSOCC (Conseil Economique et Social) de l’Union Africaine. 1 Tunisienne est vice-présidente de la Commission de la Condition de la Femme (CSW). 1 Tunisienne est membre experte du Comité chargé de l'élimination de la discrimination à l'égard de la Femme (CEDAW). 2 Tunisiennes occupent, à la Commission économique pour l'Afrique (CEA), les postes de directrice chargée des services de développement de l'information et de conseillère régionale pour les droits légaux et humains des femmes. 1 Tunisienne préside le Comité "Femme et Développement" de la CEA depuis sa création en 1996. 1 Tunisienne siège au Comité "Femme et Développement" en tant qu'experte. 1 Tunisienne est coordinatrice des ONG accréditées à l’ONU Dans les instances onusiennes :

26 Dans le domaine de l’Education

27 Dans le domaine de l’Education
Egalité des chances dans tous les cycles de l'enseignement obligatoire et gratuit Plus de 99% des filles âgées de 6 ans sont scolarisées. Dans l'enseignement de base et secondaire, la proportion des filles atteint 53%. Dans l’enseignement supérieur les filles représentent 59% . Dans le domaine de l’Education

28 Amélioration constante des indicateurs de santé Reproductive et Préventive de la femme et son droit à la sécurité sociale

29 Espérance de vie à la naissance à 75 ans, pour la femme,
Renforcement des examens médicaux durant la période prénatale, dans une proportion de 92%. Régression du taux de mortalité infantile, ramené à 17 décès pour 100 milles accouchements et régression du décès des mères à l’accouchement à 36 pour 100 milles. Espérance de vie à la naissance à 75 ans, pour la femme, Rapprochement de la couverture sociale universelle en portant son taux national à 98% au cours des cinq prochaines années 2014. Adaptation d’une approche fondée sur le genre social dans toutes les politiques et les programmes sociaux 80% des familles possèdent leur logement et s’elevera à 90% en 2014 Amélioration constante des indicateurs de santé de la femme et son droit à la sécurité sociale

30 Réalisation de meilleurs indicateurs pour la santé de la mère et du nouveau né
 objectif 4 et 5 des OMD :

31 la réduction du taux de mortalité maternelle en le ramenant à 20 décès maternels pour naissances à l’horizon 2014. La réduction du taux de mortalité infantile à 12.5 pour 1000 naissances vivantes, à la fin de 2014 ; et à moins de 10 pour 100 milles naissances, avant 2020. La réduction du taux de mortalité néonatale en le ramenant à 8.5 pour 100 milles naissances à l’horizon de l’année 2014. Réaliser de meilleurs indicateurs pour la santé de la mère et du nouveau né ; moyennant :

32 La prévention des handicaps, et une plus grande sollicitude accordée aux catégories à besoins spécifiques et leur intégration  dans la vie politique

33 Un plan national de prévention des handicaps acquis.
L’élargissement du réseau des institutions opérant dans le domaine de la prévention et de l’intégration sociale. L’incitation du secteur privé à investir dans le domaine des services des handicapés et l’encouragement des familles naturelles ou des familles naturelles ou des familles de substitution à prendre soin de la personne handicapée au sein de son milieu familial. La mise en place d’un programme nouveau destiné à consolider l’intégration scolaire des handicapés et à renforcer le système d’éducation et de formation qui leur est réservé. Le renforcement de l’action d’intégration des catégories sociales à besoins spécifiques dans la vie professionnelle et sociale. La prévention des handicaps, et une plus grande sollicitude accordée aux catégories à besoins spécifiques et leur intégration ; à travers :

34 L’incitation du secteur privé à investir dans le domaine des services des handicapés et l’encouragement des familles naturelles ou des familles naturelles ou des familles de substitution à prendre soin de la personne handicapée au sein de son milieu familial. La mise en place d’un programme nouveau destiné à consolider l’intégration scolaire des handicapés et à renforcer le système d’éducation et de formation qui leur est réservé. Le renforcement de l’action d’intégration des catégories sociales à besoins spécifiques dans la vie professionnelle et sociale. La prévention des handicaps, et une plus grande sollicitude accordée aux catégories à besoins spécifiques et leur intégration ; à travers :

35 Le renforcement de l’action d’intégration des catégories sociales à besoins spécifiques dans la vie professionnelle et sociale. La prévention des handicaps, et une plus grande sollicitude accordée aux catégories à besoins spécifiques et leur intégration ; à travers :

36 Dans le développement économique

37 Dans le développement économique
Les femmes constituent Près de 30% de la population active,. Près de femmes sont chefs d'entreprises, en 2007. Plus de 13% des commerces situés dans la région de Tunis sont gérés par des femmes. Un nombre important travaillant dans le secteur et profitant des micro crédits 16,7% des femmes travaillant dans le secteur agricole sont chefs d'exploitation. Près de 39% des bénéficiaires des divers programmes d'emploi réalisés au niveau national sont des femmes. 40% du total des projets étudiés et financés par les mécanismes de financement des micro crédits sont des projets ayant pour promoteurs des femmes. 80% des projets financés par le Fonds de roulement dans le secteur de l'artisanat appartiennent à des femmes. Régression du taux de chômage féminin à 15,3%. Présence féminine en force dans le secteur de la : Pharmaciennes : 72%. Cadres féminins actifs : 60%. Femmes chercheurs dans les laboratoires de recherche : 35%. Femmes médecins : 42%. Avocates : 31%. Enseignantes dans le Supérieur : 40%. Femmes journalistes : 34,4%. Dans le développement économique

38 Dans le développement économique
40% du total des projets étudiés et financés par les mécanismes de financement des micro crédits sont des projets ayant pour promoteurs des femmes. 80% des projets financés par le Fonds de roulement dans le secteur de l'artisanat appartiennent à des femmes. Régression du taux de chômage féminin à 15,3%. Présence féminine en force dans les secteurs du développement : Pharmaciennes : 72%. Cadres féminins actifs : 60%. Femmes chercheurs dans les laboratoires de recherche : 35%. Femmes médecins : 42%. Avocates : 31%. Enseignantes dans le Supérieur : 40%. Femmes journalistes : 34,4%. Dans le développement économique

39 Dans le développement économique
Femmes chercheurs dans les laboratoires de recherche : 35%. Femmes médecins : 42%. Avocates : 31%. Enseignantes dans le Supérieur : 40%. Femmes journalistes : 34,4%. Femmes Pilotes : 15% Dans le développement économique

40 Consolidation de la position de la femme rurale :

41 Consolidation de la position de la femme rurale :
Mise en place d'une Stratégie nationale pour la promotion de la femme rurale. Création d'une Commission Nationale pour la promotion de la femme rurale. Mise sur pied de 23 Commissions Rgionales pour la promotion de la femme rurale. Constitution de groupements féminins de développement pour la consolidation des sources de revenu de la femme rurale. 80% des bénéficiaires des prêts du Fonds de roulement dans le secteur de l'artisanat sont des femmes. Création d'un pôle pilote de rayonnement pour la femme rurale à Aïn-El- Beya-Fernana. Consolidation de la position de la femme rurale :

42 Consolidation de la position de la femme rurale :
Constitution de groupements féminins de développement pour la consolidation des sources de revenu de la femme rurale. 80% des bénéficiaires des prêts du Fonds de roulement dans le secteur de l'artisanat sont des femmes. Création d'un pôle pilote de rayonnement pour la femme rurale à Aïn-El- Beya-Fernana au Nord Ouest de la Tunisie. Consolidation de la position de la femme rurale :

43 La femme tunisienne, symbole d’authenticité et emblème de la modernité, la famille fondement de la cohésion sociale : Programme Présidentiel  :

44 Programme Présidentiel 2009-2014 :
Constitution Partant de cette conviction politique, la prochaine étape sera une étape nouvelle pour une plus grande consolidation des droits de la femme, l’amélioration de sa condition et le renforcement de sa contribution à la vie publique et au sein de la famille, et ce par le biais : Programme Présidentiel  :

45 Programme Présidentiel 2009-2014 :
De la réduction des interruptions scolaires des filles au milieu rural. De la réduction du taux d’analphabétisme chez la femme rurale. D’une plus grande attention accordée à la santé de la mère et de l’enfant au milieu rural. De la multiplication de programme d’éducation dans les zones rurales en vue de diffuser la culture des droits de la femme et de la famille. Du développement du tissu associatif dans le domaine de l’enfance en général, et plus particulièrement la prise en charge de l’enfance sans soutien et l’octroi au secteur privé et aux collectivités locales d’un rôle accru dans le renforcement du réseau de jardins d’enfants, dans le cadre d’un nouveau plan décennal au profit de l’enfance qui démarrera en 2011. De l’encouragement de l’action des associations de l’information et de l’éducation en vue de renforcer la cohésion et l’entente au sien de la famille. Programme Présidentiel  :

46 Programme Présidentiel 2009-2014 :
Du développement du tissu associatif dans le domaine de l’enfance en général, et plus particulièrement la prise en charge de l’enfance sans soutien et l’octroi au secteur privé et aux collectivités locales d’un rôle accru dans le renforcement du réseau de jardins d’enfants, dans le cadre d’un nouveau plan décennal au profit de l’enfance qui démarrera en 2011. De l’encouragement de l’action des associations de l’information et de l’éducation en vue de renforcer la cohésion et l’entente au sien de la famille. De l’accès des Femmes aux TIC et à l’internet depuis la tenue du SMSI Tunis 2005 dont la date butoire pour l’agenda 2015 Programme Présidentiel  :

47 Conclusion :  :

48 En Tunisie, la majorité des aspects et formes de discrimination à l’égard de la femme ont été éliminés et les obstacles susceptibles d'empêcher ou de retarder son plein épanouissement en tant qu'être humain et citoyenne à part entière, sont levés. La Tunisie ayant ratifié la CEDAW et lève les reserves. Ses chances sont aujourd’hui égales à celles de l'homme dans les textes et la pratique. Par ailleurs. En Tunisie la femme tunisienne bénéficie de tous ses droits, depuis le droit au respect de sa spécificité jusqu'au droit à la participation politique effective à travers la contribution à la définition des grands choix nationaux, en passant par le droit à la sécurité et le droit à la cohésion familiale et sociale. Autant d'acquis qui reflètent avec éclat la sollicitude toute particulière dont la femme Tunisienne est entourée dans le cadre du projet de société initié par le Président Zine El Abidine Ben Ali. Témoignage éloquent, «  s'il en faut, que la Tunisie -fidèle à son histoire riche en réformes- a réussi à jeter les fondements d'une oeuvre de progrès social et civilisationnel qui offre à la femme davantage d'opportunités pour contribuer, de manière agissante, au façonnement de la Tunisie de l'avenir. La Tunisie de demain  en relevant ensemble les défis». Conclusion :

49 femme davantage d'opportunités pour contribuer, de manière agissante, au façonnement de la Tunisie de l'avenir. La Tunisie de demain ». Conclusion :


Télécharger ppt "Sommet Mondial de la famille Istanbul Turquie du 3 au 7 Décembre"

Présentations similaires


Annonces Google