La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Philippe Meirieu 11 décembre 2004 LEcole au cœur de la formation tout au long de la vie…

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Philippe Meirieu 11 décembre 2004 LEcole au cœur de la formation tout au long de la vie…"— Transcription de la présentation:

1 Philippe Meirieu 11 décembre 2004 LEcole au cœur de la formation tout au long de la vie…

2 Quelques perspectives après cette journée de réflexion… 1. Ce que nous avons appris des expériences qui viennent dêtre évoquées… 2. Ce que nous a appris lhistoire de lEducation populaire… 3. Les enjeux pour aujourdhui… 4. Avancer ensemble… comment ? 5. Vers une cohérence éducative…

3 Nous pouvons transmettre savoir-faire et savoirs, connaissances instrumentales et œuvres de culture en subvertissant toutes les formes denfermement et de catégorisation… Nous pouvons transmettre savoir-faire et savoirs, connaissances instrumentales et œuvres de culture en subvertissant toutes les formes denfermement et de catégorisation… institutionnels institutionnels statutaires statutaires sociaux, sociaux, économiques, économiques, chronologiques… chronologiques… 1) Ce que nous avons appris à travers les expériences qui viennent dêtre évoquées

4 Ce que nous avons appris des expériences qui viennent dêtre évoquées… La transmission qui subvertit toutes les catégorisations est génératrice déducation puisque chaque partenaire sy trouve reconnu, se développe et contribue au développement dautrui. La transmission qui subvertit toutes les catégorisations est génératrice déducation puisque chaque partenaire sy trouve reconnu, se développe et contribue au développement dautrui. Cette éducation nest nullement contradictoire avec une forte exigence intellectuelle… Au contraire : elle place lexigence de précision, de justesse, de rigueur et de vérité au cœur des relations entre les hommes, en lieu et place de la séduction et de la violence. Cette éducation nest nullement contradictoire avec une forte exigence intellectuelle… Au contraire : elle place lexigence de précision, de justesse, de rigueur et de vérité au cœur des relations entre les hommes, en lieu et place de la séduction et de la violence.

5 Ce que nous avons appris des expériences qui viennent dêtre évoquées… Léducation, quand elle sinscrit dans la perspective dune réciprocité, est génératrice, tout à la fois, de solidarité et démancipation. Léducation, quand elle sinscrit dans la perspective dune réciprocité, est génératrice, tout à la fois, de solidarité et démancipation. Chaque personne peut, grâce à elle, sarracher à toutes les formes de fatalité et se relier librement à autrui. Chaque personne peut, grâce à elle, sarracher à toutes les formes de fatalité et se relier librement à autrui. Léducation par tous et de tous « fait société ». Léducation par tous et de tous « fait société ».

6 2) Ces leçons rejoignent lhistoire de lEducation populaire… Une histoire qui lie : Une histoire qui lie : L « insurrection fondatrice » contre linjustice. L « insurrection fondatrice » contre linjustice. La conviction de léducabilité de tous. La conviction de léducabilité de tous. La solidarité entre « ouvriers » et « universitaires », entre « le peuple » et « les professeurs ». La solidarité entre « ouvriers » et « universitaires », entre « le peuple » et « les professeurs ». L effort permanent pour associer développement individuel et vie démocratique. L effort permanent pour associer développement individuel et vie démocratique. Lunité, dans une même démarche, dun projet culturel, dun projet social et dun projet politique. Lunité, dans une même démarche, dun projet culturel, dun projet social et dun projet politique. Larticulation entre linstitution scolaire laïque et les associations qui en complètent laction. Larticulation entre linstitution scolaire laïque et les associations qui en complètent laction.

7 Dans une société de crise du « vivre ensemble », lEducation populaire permet de récuser tout à la fois… Le communautarisme qui cherche à refonder le « vivre ensemble » sur ladhésion aveugle à un homme, un leader, un clan, des croyances qui seraient censés faire « tenir ensemble » le collectif… Le communautarisme qui cherche à refonder le « vivre ensemble » sur ladhésion aveugle à un homme, un leader, un clan, des croyances qui seraient censés faire « tenir ensemble » le collectif… Lautoritarisme qui pense pouvoir faire « tenir les hommes » ensemble par la force, la crainte, le développement du panoptisme et de la sanction en temps réel… Lautoritarisme qui pense pouvoir faire « tenir les hommes » ensemble par la force, la crainte, le développement du panoptisme et de la sanction en temps réel…

8 Elle permet de sémanciper de lattraction affinitaire et clanique pour sengager dans une démarche sociétale où puisse se mettre en œuvre un processus démocratique. De labdication identitaire au profit dun groupe et de son leader qui imposent le mimétisme pour permettre de sortir de la solitude… De labdication identitaire au profit dun groupe et de son leader qui imposent le mimétisme pour permettre de sortir de la solitude… … à la participation à un collectif qui reconnaît à chacun son « droit à la ressemblance » et son « droit à la différence »… qui permet à chacun de participer au processus de prise de décision. … à la participation à un collectif qui reconnaît à chacun son « droit à la ressemblance » et son « droit à la différence »… qui permet à chacun de participer au processus de prise de décision.

9 LEducation populaire récuse, tout à la fois : La suffisance institutionnelle de lEcole qui prétendrait, à elle seule, prendre en charge toutes les missions éducatives dune société démocratique. La suffisance institutionnelle de lEcole qui prétendrait, à elle seule, prendre en charge toutes les missions éducatives dune société démocratique. La démission de lEtat qui renverrait au tissu associatif la responsabilité dassurer la justice sociale au nom du principe de subsidiarité. Elle croit à la fécondation réciproque de « linstitution » et de « lassociation »

10 3) Un enjeu fondamental pour aujourdhui : fonder le « vivre ensemble » En famille, à lécole, dans le tissu associatif, dans la démarche politique, on ne peut échapper à loscillation entre le communautarisme et lautoritarisme que par la promotion du « faire ensemble ». En famille, à lécole, dans le tissu associatif, dans la démarche politique, on ne peut échapper à loscillation entre le communautarisme et lautoritarisme que par la promotion du « faire ensemble ».

11 Il sagit de promouvoir laction collective pour comprendre et transformer le monde. Passer du « faire » (toute-puissance et tyrannie) à « lagir » (inscrit dans un collectif solidaire)… Passer du « faire » (toute-puissance et tyrannie) à « lagir » (inscrit dans un collectif solidaire)… Occuper « une place », avoir « un nom », prendre part à lavenir du monde… Occuper « une place », avoir « un nom », prendre part à lavenir du monde…

12 Il sagit de mettre en place des collectifs démocratiques. Accepter que « le lieu du pouvoir est vide »… Accepter que « le lieu du pouvoir est vide »… Travailler à identifier les espaces où lon peut faire lapprentissage de la délibération et de la décision collective… Travailler à identifier les espaces où lon peut faire lapprentissage de la délibération et de la décision collective… Articuler la construction de la loi et la reconnaissance de la compétence… Articuler la construction de la loi et la reconnaissance de la compétence… Apprendre à construire et respecter lautorité légitime… Apprendre à construire et respecter lautorité légitime…

13 Il sagit daccompagner le passage… Dun monde où seule la lutte individuelle de chacun lui permet dobtenir une place… Dun monde où seule la lutte individuelle de chacun lui permet dobtenir une place… … à un monde où le « faire ensemble » qui permet à chacun doccuper une place. Dun monde conçu comme objet, résultat des seules forces économiques… Dun monde conçu comme objet, résultat des seules forces économiques…... à un monde sur lequel les hommes peuvent exercer collectivement le pouvoir politique…... à un monde sur lequel les hommes peuvent exercer collectivement le pouvoir politique… MONDE-FATALITEMONDE-LIBERTE

14 4) Pour avancer vers ces perspectives, nous devons retravailler larticulation entre les droits et devoirs du pouvoir politique et les droits et devoirs des initiatives citoyennes Ni la démission de lEtat et le tout associatif au nom du principe de subsidiarité. Ni la démission de lEtat et le tout associatif au nom du principe de subsidiarité. Ni la toute-puissance bureaucratique de lEtat au nom du principe de légalité formelle. Ni la toute-puissance bureaucratique de lEtat au nom du principe de légalité formelle.

15 Il nous faut apprendre à articuler… Un Etat garant du « bien commun » et capable de promouvoir lintérêt collectif contre la juxtaposition des intérêts individuels. Un Etat garant du « bien commun » et capable de promouvoir lintérêt collectif contre la juxtaposition des intérêts individuels. Et des initiatives qui mobilisent les citoyens et leur permettent dincarner ce « bien commun » en faisant preuve dimagination. Associer un pilotage ferme sur « le bien commun » et un appel à la responsabilité des acteurs pour en inventer ensemble les mises en œuvre au quotidien.

16 Refuser, tout autant, « la politique de guichets » qui déresponsabilise les individus, lindifférence qui nourrit les révoltes, et la « colonisation », quelle vienne de lextérieur ou de lintérieur, qui méprise lautre et lenferme dans le couple fascination / répulsion. Refuser, tout autant, « la politique de guichets » qui déresponsabilise les individus, lindifférence qui nourrit les révoltes, et la « colonisation », quelle vienne de lextérieur ou de lintérieur, qui méprise lautre et lenferme dans le couple fascination / répulsion. Faire en sorte que la collectivité publique aide les jeunes et les citoyens à prendre encharge eux- mêmes leur vie quotidienne et leur destin. Affirmer quil est du devoir de lEtat dapporter une aide aux projets dès lors que ceux-ci contribuent à « fabriquer du collectif » et à construire le monde. Vers une nouvelle donne des politiques sociales…

17 5) Notre défi… continuer à inventer ensemble une véritable cohérence éducative Une cohérence, parce que lincohérence pénalise toujours les plus fragiles… Une cohérence, parce que lincohérence pénalise toujours les plus fragiles… Une cohérence, pour que chacun trouve sa place et respecte les spécificités de ses partenaires.. Une cohérence, pour que chacun trouve sa place et respecte les spécificités de ses partenaires.. Une cohérence, pour que léducation permette lémergence dune véritable démocratie… Une cohérence, pour que léducation permette lémergence dune véritable démocratie…

18 Première piste : Mettre en place des appels à projets permettant un mobilisation des acteurs sur un cahier des charges précis imposant mixité sociale et décloisonnement des structures. Première piste : Mettre en place des appels à projets permettant un mobilisation des acteurs sur un cahier des charges précis imposant mixité sociale et décloisonnement des structures.

19 Deuxième piste : Favoriser systématiquement toutes les initiatives qui permettent des échanges de service et la mutualisation des compétences et des savoirs… Deuxième piste : Favoriser systématiquement toutes les initiatives qui permettent des échanges de service et la mutualisation des compétences et des savoirs… Une utopie : tout travailleur doit 10% de son temps à la formation…

20 Troisième piste : Rechercher tous les moyens possibles pour éviter la mise en concurrence des offres et « services » déducation. Concevoir le « système éducatif » comme une institution globale qui est à elle-même son propre recours. Troisième piste : Rechercher tous les moyens possibles pour éviter la mise en concurrence des offres et « services » déducation. Concevoir le « système éducatif » comme une institution globale qui est à elle-même son propre recours. Pestalozzi et sa « permanence éducative » à Stans… en 1796

21 Pour ne pas conclure… Soyons fiers de notre histoire… Soyons fiers de notre histoire… Soyons porteurs de grandes ambitions… Soyons porteurs de grandes ambitions… Ne négligeons pas les révolutions minuscules… Ne négligeons pas les révolutions minuscules… Ne perdons jamais de vue que la solidarité, avant dêtre une valeur, est un fait… et que tout ce que nous entreprenons contribue à construire lavenir du monde. Ne perdons jamais de vue que la solidarité, avant dêtre une valeur, est un fait… et que tout ce que nous entreprenons contribue à construire lavenir du monde.

22 « Il ne sagit pas de diffuser un nouveau catéchisme, même un catéchisme populaire. Il sagit de former des hommes capables desprit critique. Avoir lesprit critique, cest vouloir comprendre avant daccepter, pouvoir juger pour choisir. (…) Persuadés du rôle primordial des faits économiques dans lévolution des sociétés, certains en étaient venus à méconnaître les facteurs psychologiques et sociaux. Ils oubliaient quil ne servirait à rien de bâtir un monde économique nouveau si lon ne préparait pas dès maintenant des hommes capables dy bien vivre. Sinon léquipe gouvernante changera peut-être, mais loppression et linjustice renaîtront delle-même… Il faut, en particulier, que nous puissions nourrir les aspirations des jeunes, que nous puissions offrir à leur énergie autre chose que lexaltation de telle vedette, ou la haine partisane née dans laveuglement, ou même une déification sommaire du sport… » Manifeste de Pontigny, 1937


Télécharger ppt "Philippe Meirieu 11 décembre 2004 LEcole au cœur de la formation tout au long de la vie…"

Présentations similaires


Annonces Google