La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RENCONTRE PASTORALE DIOCESE ABOMEY BOHICON, le 23 Janvier 2012 LE PLAN DACTION PASTORALE Où en sommes nous? Où allons-nous? Par Jérôme DANDJINOU 1Jérôme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RENCONTRE PASTORALE DIOCESE ABOMEY BOHICON, le 23 Janvier 2012 LE PLAN DACTION PASTORALE Où en sommes nous? Où allons-nous? Par Jérôme DANDJINOU 1Jérôme."— Transcription de la présentation:

1 RENCONTRE PASTORALE DIOCESE ABOMEY BOHICON, le 23 Janvier 2012 LE PLAN DACTION PASTORALE Où en sommes nous? Où allons-nous? Par Jérôme DANDJINOU 1Jérôme DANDJINOU

2 I. La qualité : CEST QUOI? II. La qualité : Cest quoi pour lUCB ? III. La démarche qualité : POURQUOI? IV. La démarche qualité : COMMENT? V. Le Plan dAction Pastoral: Où en SOMMES NOUS? VI. Le Plan dAction Pastoral : Où ALLONS- NOUS? VII. Que faire à partir de maintenant? PLAN DE PRESENTATION 2Jérôme DANDJINOU

3 I. La qualité: Cest QUOI? 3Jérôme DANDJINOU

4 QUALITE « un effort vers le mieux, Simon vers lexcellence. » « un effort vers le mieux, Simon vers lexcellence. » On parlera dun produit de qualité lorsquil se distinguera des réalisations moyennes et que lon suppose quil à fait lobjet dun soin particulier. « la mise en œuvre dun certain professionnalisme » « la mise en œuvre dun certain professionnalisme » travail bien fait (selon les règles de lart, en conscience professionnelle) « travail bien apprécié, à lusage du client » « travail bien apprécié, à lusage du client » 4Jérôme DANDJINOU

5 QUALITE « travail bien organisé, avec des moyens adéquats » « travail bien exécuté, respectant un standard ou en conformité avec la commande » « travail et résultats bien compétitifs, en cohérence avec le développement de lorganisation » 5Jérôme DANDJINOU

6 QUALITE APTTUDE DUN ENSEMBLE DE APTTUDE DUN ENSEMBLE DE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES A SATISFAIRE DES EXIGENCES A SATISFAIRE DES EXIGENCES (cf. ISO 9000v2005) (cf. ISO 9000v2005) 6Jérôme DANDJINOU

7 Assurance de la qualité : Définition : management de la qualité visant à donner confiance en ce que les exigences pour la qualité seront satisfaites La qualité requise doit être étayée par une démonstration qui doit pouvoir être faite à tout moment pendant la réalisation, puis pendant lexistence du produit, donc fondés sur des documents écrits et archivés L'entreprise recherche donc la satisfaction de son client en instaurant un climat de confiance avec celui-ci, en lui assurant qu'elle développe en interne les capacités nécessaires pour offrir des produits (des services) de qualité constante; 7Jérôme DANDJINOU

8 Assurance de la qualité : Le principe de fond de l'assurance qualité est de donner confiance aux clients en étant transparent : Écrire ce que l'on fait Oblige à réfléchir avant d'agir Permet de remettre les choses à plat et de clarifier Pérennise l'entreprise Faire ce que l'on a écrit Responsabilise le personnel Amène de la rigueur Prouver que l'on a bien fait ce qui était écrit 8Jérôme DANDJINOU

9 Assurance de la qualité : Mettre en place une politique de progrès continue : En gérant les incidents En mettant en œuvre des actions correctives et préventives En réalisant des audits 9Jérôme DANDJINOU

10 Management de la qualité définition: définition: activités coordonnées permettant dorienter et de contrôler un organisme en matière de qualité Face à une concurrence exacerbée et à un client « roi », la qualité devient un outil stratégique et offensif La qualité ne concerne plus que le produit, elle concerne aussi son environnement et toutes les fonctions de lentreprise! Ces concepts poussent la réflexion plus loin: ils couvrent les exigences de l'assurance qualité (garantir un niveau de qualité d'un produit ou service par la maîtrise des processus qui ont un impact sur la qualité du produit) mais intègrent la notion d'amélioration continue du niveau de la qualité. Jérôme DANDJINOU10

11 Management total de la qualité définition: définition: étape ultime prenant en comte les notions doptimisation, defficience et de motivation du personnel Le concept ici sentend dans le sens de la participation et de la motivation de tous les membres de lorganisme dans lintérêt de lorganisme lui-même, de ses membres, de ses clients et de la société considérée dans son ensemble! 11Jérôme DANDJINOU

12 Management de la qualité Le terme total signifie que toutes les fonctions de lentreprises doivent être impliquées du haut de la hiérarchie à la base, et que toutes les parties prenantes doivent êtres satisfaites. 12Jérôme DANDJINOU

13 LE CYCLE DE LA QUALITÉ Le lien entre les exigences du client et la satisfaction quil exprime comporte une part de subjectivité. client producteurs Il implique donc de distinguer la qualité, selon le point de vue du client et celui des producteurs Jérôme DANDJINOU 13/60

14 Jérôme DANDJINOU 14/60 La qualité attendue le client se construit autour de ses besoins mais aussi de son expérience antérieure du produit ou service La qualité attendue La qualité voulue Elle est formulée par lentreprise sous forme de critères explicites à partir desquels il est possible dapprécier la conformité de la qualité délivrée La qualité délivrée Cest celle que reçoit réellement le client La qualité perçue Cest celle quexpérimente le client.

15 Jérôme DANDJINOU 15/60 Qualité attendue Qualité perçueQualité délivrée Qualité voulue Écart de perception Écart de conception Écart de délivranc e Écart de satisfactio n CLIENT PRODUCTEUR PRODUCTEUR

16 Jérôme DANDJINOU 16/60 Qualité attendue Qualité perçue Qualité réalisée Qualité voulue Performance Satisfactionclient CLIENTS ORGANISME

17 I. Pour nous Membres du clergé Béninois, La qualité: Cest QUOI? 17Jérôme DANDJINOU

18 La qualité pour UCB cest quoi? La qualité pour UCB cest quoi? la satisfaction permanente des attentes des fidèles et de lEglise par nos prestations la satisfaction permanente des attentes des fidèles et de lEglise par nos prestations COMMUNION Faire de nos Communautés Ecclésiales- Diocèse, Doyennés, Paroisses, CEB- des lieux de mise en œuvre de lEglise Famille de Dieu, maison et école de communion, où les Fidèles du Christ -Evêque, Prêtres, Consacrés et laïcs- cultivent la spiritualité de la communion dans et par la coresponsabilité, la collaboration 18Jérôme DANDJINOU

19 La qualité pour UCB cest quoi LITURGIE-SANTIFICATION En chaque Fidèle du Christ -Evêque, Prêtres, Consacrés et Laïcs- et en chaque communauté ecclésiale, accroître le sens du sacré et la conscience de la nécessité dune vie personnelle, familiale et communautaire sanctifiée par lEsprit- Saint, à travers la Parole de Dieu et les Sacrements célébrés dans une liturgie inculturée et prendre en compte la quête de santé et de bonheur 19Jérôme DANDJINOU

20 La qualité pour UCB cest quoi TEMOIGNAGE. Dans un monde marqué par le pluralisme culturel, philosophique, éthique, politique et religieux, et par la mondialisation et la globalisation, éduquer et former les disciples du Christ- Evêque, Prêtres, Consacrés et Laïcs- au discernement, à laccueil et à lannonce de la Bonne Nouvelle du Christ Ressuscité, dans un esprit de dialogue, et affermir leur témoignage personnel et communautaire dans leur milieu de vie et dans toute la société 20Jérôme DANDJINOU

21 SERVICE Ouverts à lEsprit qui guide lEglise dans lHistoire, - conscients de la nécessité de retrouver leur identité et leur dignité de fils de Dieu, - conscients de leur histoire et de la nécessité subséquente de la renaissance de lHomme noir, les Fidèles du Christ -Evêque, Prêtres, Consacrés et Laïcs- personnellement et en communauté, intensifient leur engagement au service de la cité dans la promotion de la justice, de la paix, de la citoyenneté et du développement intégral de nos pays, en agissant comme ferment de transformation de nos sociétés dans un authentique esprit de service, à limage de Jésus et de Marie. Jérôme DANDJINOU21

22 La démarche qualité : POURQUOI? La démarche qualité : POURQUOI? 22Jérôme DANDJINOU

23 QP RAISONS COMMERCIAL ES LA QUALITE POURQUOI? RAISONS FINANCIERES CONTRAINTES EXTERNES CLIMAT DE LENTREPRISE RAISONS TECHNIQUES 23Jérôme DANDJINOU

24 LES CONTRAINTES EXTERNES DEMANDE DES CLIENTS DEMANDE DU MARCHE NORMES ET REGLEMENTS IMAGE DE MARQUE POSITIONNEMENT VIS A VIS DE LA CONCURRENCE 24Jérôme DANDJINOU

25 APPARITION DUN NOUVEAU CONTEXTE OFFRE > DEMANDE (LIBERALISATION, MONDIALISATION) CONSEQUENCES: CONCURRENCE SUR LE PLAN NATIONAL,REGIONAL ET INTERNATIONAL LES RAISONS COMMERCIALES 25Jérôme DANDJINOU

26 LES RAISONS FINANCIERES LES DEFAUTS COUTENT CHER A LENTREPRISE ET AU CLIENT DEFAUTS = GASPILLAGES = COUTS DE NON- QUALITE COUTS DE NON-QUALITE = GISEMENT DE PROFITABILITE 26Jérôme DANDJINOU

27 LES RAISONS TECHNIQUES AMELIORER LES PERFORMANCES TECHNIQUES DES PRODUITS/SERVICES MEILLEURE MAITRISE DES TECHNIQUES (PAR LAMELIORATION ET LA STANDARDISATION DES METHODES DEMARCHES ET PROCEDURES) 27Jérôme DANDJINOU

28 LE CLIMAT DE LENTREPRISE CONSOLIDATION DE LESPRIT DEQUIPE DANS LENTREPRISE DEVELOPPEMENT DE LA CONCERTATION ET DE LINFORMATION AMELIORATION DE LA COMMUNICATION INTER SERVICES APPARITION ET AMELIORATION DES RELATIONS CLIENT/FOURNISSEUR INTERNE 28Jérôme DANDJINOU

29 La démarche qualité: COMMENT? 29Jérôme DANDJINOU

30 PRINCIPES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE 30Jérôme DANDJINOU

31 LES HUIT PRINCIPES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE 1. ORIENTATION CLIENT 2. LEADERSHIP DE LA DIRECTION 3. IMPLICATION DU PERSONNEL 4. APPROCHE PROCESSUS 5. MANAGEMENT PAR APPROCHE SYSTEME 6. APPROCHE FACTUELLE POUR LA PRISE DE DECISION 7. AMELIORATION CONTINUE 8. RELATIONS MUTUELLEMENT BENEFIQUES AVEC LES FOURNISSEURS 31Jérôme DANDJINOU

32 Principe n°1 ORIENTATION CLIENT Les organismes dépendent de leurs clients, il convient donc quils en comprennent les besoins présents et futurs, quils satisfassent leurs exigences et quils sefforcent daller au-devant de leurs attentes Les organismes dépendent de leurs clients, il convient donc quils en comprennent les besoins présents et futurs, quils satisfassent leurs exigences et quils sefforcent daller au-devant de leurs attentes 32Jérôme DANDJINOU

33 Principe n°2 LE LEADERSHIP Les dirigeants établissent la finalité et les orientations de lorganisme. Il convient quils créent et maintiennent un environnement interne dans lequel les personnes peuvent pleinement simpliquer dans la réalisation des objectifs de lorganisme Les dirigeants établissent la finalité et les orientations de lorganisme. Il convient quils créent et maintiennent un environnement interne dans lequel les personnes peuvent pleinement simpliquer dans la réalisation des objectifs de lorganisme 33Jérôme DANDJINOU

34 Principe n°3 IMPLICATION DU PERSONNEL Les personnes à tous les niveaux sont lessence même dun organisme et une totale implication de leur part permet dutiliser leur aptitude au profit de lorganisme Les personnes à tous les niveaux sont lessence même dun organisme et une totale implication de leur part permet dutiliser leur aptitude au profit de lorganisme 34Jérôme DANDJINOU

35 Principe n°4 LAPPROCHE PROCESSUS Un résultat escompté est obtenu de façon plus efficiente lorsque les ressources et les activités afférentes sont gérées comme un processus Un résultat escompté est obtenu de façon plus efficiente lorsque les ressources et les activités afférentes sont gérées comme un processus Infrastructure Co mpétence Equipements Méthodes = procédures PROCESSUSElémentsentrants Éléments sortants sortants Valeur ajoutée 35Jérôme DANDJINOU

36 Principe n°5 LE MANAGEMENT PAR APPROCHE SYSTEME Identifier, comprendre et gérer des processus corrélés comme un système contribue à lefficacité et à lefficience de lorganisme à atteindre ses Identifier, comprendre et gérer des processus corrélés comme un système contribue à lefficacité et à lefficience de lorganisme à atteindre sesObjectifs Sortie B Processus A Processus B Processus C Ressource B Entrée B Sortie A Ressource C Entrée A Pilotage B Pilotage C 36Jérôme DANDJINOU

37 Principe n°6 LAMELIORATION CONTINUE Il convient que lamélioration continue de la performance globale dun organisme soit un objectif permanent de lorganisme Il convient que lamélioration continue de la performance globale dun organisme soit un objectif permanent de lorganisme 37Jérôme DANDJINOU

38 Le cycle damélioration continue 1. Les fondements de la démarche qualité Action Plan Check Do Besoins des clients Définir la prestation et lorganisation interne Objectifs qualité Faire Réalisation de la prestation Évaluer, Vérifier Mesure de la qualité des prestations Analyse des tableaux de bord/Objectifs Agir, Corriger Actions damélioration (correction, prévention…) Adapter lorganisation et les méthodes

39 Principe n°7 APPROCHE FACTUELLE POUR LA PRISE DE DECISION Les décisions efficaces se fondent sur lanalyse des données et des informations. Les décisions efficaces se fondent sur lanalyse des données et des informations. 39Jérôme DANDJINOU

40 Principe n°8 RELATIONS MUTUELLEMENT BENEFIQUES AVEC LES FOURNISSEURS Des relations mutuellement bénéfiques entre lorganisme et ses fournisseurs augmentent les capacités des deux organismes à créer de la valeur Des relations mutuellement bénéfiques entre lorganisme et ses fournisseurs augmentent les capacités des deux organismes à créer de la valeur Heyyy vous là, jattends toujours le paiement de mes factures; jai des obligations moi aussi !! 40Jérôme DANDJINOU

41 LE PLAN DACTION PASTORAL Où en sommes-nous? 41Jérôme DANDJINOU

42 LE PLAN DACTION PASTORAL Où allons-nous? 42Jérôme DANDJINOU

43 LE PLAN DACTION PASTORAL Que faire maintenant? 43Jérôme DANDJINOU

44 Pour réussir? les Fidèles du Christ -Evêques, Prêtres, Consacrés et Laïcs-, doit faire montre de leadership dans les faits. Chaque fidèle doit simpliquer en vivant la communion,la liturgie-sanctification, le témoignage et le service. 44Jérôme DANDJINOU

45 MERCI DE VOTRE ATTENTION!! A NOUS DE JOUER ??? A NOUS DE JOUER ??? 45Jérôme DANDJINOU


Télécharger ppt "RENCONTRE PASTORALE DIOCESE ABOMEY BOHICON, le 23 Janvier 2012 LE PLAN DACTION PASTORALE Où en sommes nous? Où allons-nous? Par Jérôme DANDJINOU 1Jérôme."

Présentations similaires


Annonces Google