La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Approches Participatives. AECM Fataou SALAMI Directeur Résident de CREPA au Togo Téléphone : +228 225 74 54 Fax : +228 225 74 54

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Approches Participatives. AECM Fataou SALAMI Directeur Résident de CREPA au Togo Téléphone : +228 225 74 54 Fax : +228 225 74 54"— Transcription de la présentation:

1 Approches Participatives. AECM Fataou SALAMI Directeur Résident de CREPA au Togo Téléphone : Fax :

2 La pluspart des projets conçus par le passé, ont connu des échecs énormes. Des installations coûteuses ne fonctionnent plus et pire encore, certains sont en bon état mais ne sont pas utilisés. Le constat est que les facteurs principaux déchec sont entre autre : La non implication des populations à toutes les phases des Projets de développement initié au sein des communautés de base. La non utilisation des technologies appropriées. La non prise en compte des mécanismes de financement local. La faiblesse du suivi après projet.

3 Présentation de CREPA Le Centre Régional pour lEau Potable et lAssainissement à faible coût (CREPA) est une institution sous régionale présente dans 17 pays dAfrique de louest et du centre. La représentation du Togo est opérationnelle depuis 1997 et est reconnue officiellement. Le CREPA au Togo est installé dans les 5 régions

4 Présentation de CREPA La mission du CREPA Favoriser laccès durable à leau potable et aux services dassainissement de base des populations à faibles revenus par : Le renforcement des capacités des acteurs du secteur Le développement et la diffusion des stratégies appropriées à travers la recherche-action Lassistance aux pays pour ladoption de politiques et stratégies nationales adéquates

5 Lapproche CREPA

6 Enjeux et Défis

7 DÉFI MONDIAL 2,6 milliards de personnes sans accès à un endroit sain pour faire ses besoins 2 millions morts par année 1 milliard infectés par lascaris OMD 7 Réduire de 50% la proportion de gens qui nont pas accès à lAEPA dici 2015

8 La mobilisation communautaire: "C'est un processus qui vise à faire passer un individu ou' un groupe du simple rôle dusager passif à celui d'usager actif, c'est-à-dire ayant le désir de participer à la réalisation, au coût et à la gestion des équipements."

9 Les formes de mobilisation communautaire *la mobilisation en nature; *la mobilisation financière; *l'investissement humain.

10 Les facteurs favorisant la mobilisation communautaire *Etre suffisamment informé de ce qu'on attend d'eux. Y trouver leurs intérêts. *Avoir la possibilité d'exprimer librement leur point de vue. *Percevoir la pertinence des actions à mener. *Avoir une expérience de la chose. *Se sentir lié à la recherche des solutions aux problèmes passes.

11 Obstacle à la mobilisation communautaire *Différences entre chefs, rivalités politiques. *Les fractions; qui se dressent les unes contre les autres. *Manque d'argent pour mener les activités prévues. *Les buts recherchés n'apparaissent pas clairement ou vont à l'encontre des aspirations de la population. * Déficiences méthodologiques (manque de planification, manque de clarté des objectifs). *La communication, la coopération et la coordination intersectorielles sont médiocres ou inexistantes. *Certains secteurs n'exécutent pas la part des tâches qui leur étaient assignées. *Certains agents ni acceptent pas de suggestions et d'instructions de leur chef hiérarchique./.

12 PRINCIPE DE BASE Aucun changement durable ne peut arriver au sein dune communauté sans dabord la prise de conscience et la compréhension des problèmes é auxquels fait face la population.

13 Pourquoi ladoption de lAECM par le CREPA? Introduction Principes Opérationalisation LApproche de lAssainissement Environnemental Centré sur les Ménages (Household Centred Environmental Sanitation - HCES)

14 Adoption de lAECM Nous plaçons lacteur au centre du processus de planification Nous voulons répondre directement aux besoins et demandes de lusager Nous voulons assurer des services durables pour lamélioration de la santé, du bien-être, de lenvironnement et la productivité de la population à servir Nous voulons rendre lusager demandeur des services responsable de la prestation soit directement, soit en le contractant LApproche de lAssainissement Environnemental Centré sur les Ménages (Household Centred Environmental Sanitation - HCES)

15 Les principes Généraux La dignité humaine, qualité de vie et la sécurité environnementale au niveau du ménage doit être au centre dune nouvelle approche pour lassainissement, qui répond aux besoins et demandes du contexte local et national Dans les principes de la bonne gouvernance, les décisions doivent inclure la participation de tous les acteurs, particulièrement les utilisateurs et les prestataires du service Les déchets doivent être vus comme une ressource, et leur gérance doit être holistique et faire partie des processus de gérance intégrée des eaux, les cycles des nutriments, et gérance des déchets solides Le domaine dans lequel les problèmes dassainissement environnemental sont résolus doit être maintenu au plus petit niveau possible (ménage, communauté, ville, district, bassin versant etc.), et les déchets dilués au minimum Lapproche AECM

16 Lobjectif de l'application de lAECM est de fournir aux acteurs à différents niveaux –particulièrement au niveau ménage et quartier, des opportunités de participer dans la planification, la mise en œuvre et lopération des services dassainissement environnemental urbain (AEP, déchets solides, eaux de ruissellement, eaux usées, excréta, hygiène) Le but est de créer les systèmes durables et assurer que : –les populations sont en bonne santé et ont des modes de vie productifs ; –lenvironnement naturel est protégé et restauré; –la conservation et la réutilisation des ressources sont encouragées et contribuent à lactivité économique locale; –des services durables sont fournis à tous, dans un cadre qui équilibre le besoin des populations avec ceux de lenvironnement Objectif et but de lAECM

17 Elles sont: –les populations et leur qualité de vie doivent être au centre de tout système dassainissement environnemental –tout système doit être conçu de manière quil existe un équilibre entre les biens économiques et environnementaux –les solutions aux problèmes doivent être mises en œuvre aussi proches des lieux où les problèmes interviennent ou existent –les déchets quils soient solides ou liquides doivent être considérés comme des ressources –les systèmes doivent être circulaires – conçus de manière à minimiser les inputs et réduire les outputs ; –les problèmes doivent être gérés dans un cadre de travail intégré et ce cadre devra lui-même faire partie du grand système de ressources intégrées de leau, la gestion des déchets et la production agricole. Les recommandations de lAECM

18 Éviter les approches « Descendante » et « Ascendante », en utilisant les éléments des deux dans un cadre intégré qui est aussi: multi-sectorielle multi-acteur Avec: –demande établi au niveau des ménages –le concept des « zones » –le développement des systèmes qui conservent et réutilisent les ressources Une nouvelle approche de planification de lassainissement

19 I II III IV V Nation District Quartier Ménage Ville PASSÉ FUTUR UN NOUVEAU PLANNING POUR LASSAINISSEMENT

20 Passé Futur Gouvernment national Gouvernment régional Gouvernment local Quartier Ménage UN NOUVEAU PLANNING POUR LASSAINISSEMENT

21 LAECM se base sur les principes suivants: Les acteurs sont les membres actifs dune zone (les zones vont des ménages à la nation). La participation est en harmonie avec la manière dont ces zones sont organisées. Les Zones peuvent être définies par des frontières politiques (par exemple, les quartiers de petites villes et de villes) ou refléter des intérêts communs (par exemple, les bassins versants ou bassins fluviaux). Principes de base de lAECM

22 Les décisions se font par consultation avec tous les acteurs concernés par cette décision, conformément aux méthodes choisies par la zone en question (par exemple, votes au niveau national dans un système démocratique, réunions à la mairie au niveau local ou des discussions informelles au niveau du quartier). Les problèmes devront être résolus le plus près possible de leur source. Cest seulement si la zone affectée est incapable de résoudre le problème, que celui-ci devra être « exporté » cest à dire référé à la zone du niveau suivant. Les décisions, et la responsabilité de les mettre en oeuvre découlent du ménage à la communauté à la ville et enfin au gouvernement central. Principes de base de lAECM

23 « Comment faire? » 2 grands axes: 1: Établir un environnement convenable lappui du gouvernement le cadre légal arrangements institutionnel les capacités requises arrangements financiers gérance dinformation et de la connaissance Opérationalisation

24 2: Processus à 10 étapes Opérationalisation ETAPE 1 : Demande dassistance ETAPE 2 : Lancement du processus de planification et consultation ETAPE 5 : Identification des options ETAPE 4 : Létablissement des priorités des utilisateurs ETAPE 3 : Létablissement de létat des lieux ETAPE 6 : Évaluation des combinaisons faisable des services ETAPE 8 : Finalisation des plans ETAPE 7 : Plans services dassainissement environnemental urbain (UESS) consolidés ETAPE 10: Implementation ETAPE 9 : Suivi, évaluation et feed-back (MEF)

25 1 - Demande dassistance 2 - Lancement du processus de planification et consultation 5 - Identification des options 4 - Létablissement des priorités des utilisateurs 3 - Létablissement de létat des lieux 6 - Évaluation des combinaisons faisables des services 8 - Finalisation des plans 7 - Plans services dassainissement environnemental urbain consolidés 10 – Mise en oeuvre 9 - Suivi, évaluation et feed-back (MEF) Approche AECM Approche de Planification traditionnelle 1 – Identification Prospection/Concertation Étude diagnostique / Etat des lieux Restitution des résultats aux acteurs II – Planification Planification des besoins Elaboration du document de projet Partenariat Elaboration/Adaptation des modules, affiches, posters III – Mise en œuvre Appui organisationnel Renforcement des capacités Réalisation/Réhabilitation des ouvrages IV – Suivi - Evaluation

26 Approche AECM dans le PASUB Étapes de lapproche suivies dans la mise en oeuvre du PASUB 1- Demande dassistance: 2- Consultation et planning avec tous les acteurs clés: 3- Évaluation de la situation des SUB (local et municipal) et besoins de renforcement Formulée par la Mairie de Bobo avec lappui du MITH et MECV auprès de lONU- HABITAT, appui du CREPA et de IRC. - Mise en place de groupes de travail sur les thématiques SUB: Eau Potable, Déchets solides, Eaux usées et excréta, Eaux Pluviales -Identification par les GT des problèmes et besoins 4- Consultation participative pour évaluer les priorités y compris les insuffisances, niveaux et dispositions institutionnelles de service. « déclaration de Bobo-Dioulasso » Rapport de consultation de ville 5- Identification des options technologiques institutionnelles et des dispositions financières Plan daction détaillé 6- Mise en œuvre du plan daction - Mise en place de léquipe du projet: comité dorientation et cellule de coordination - Élaboration du profil environnemental - Identification des acteurs clés (ONEA, DSTM, SH, Police Municipale, GIE et associations) et organisation de réunion de travail - Assemblées Générales de secteur

27 Principes promus par lapproche AECM o Démarche intégrée et participative : o Prise en compte et résolution globale des problèmes du ménage relatifs au SUB: eau potable, OM, EUE et EP o Mise en place de : comité dorientation, cellule de coordination des groupes thématiques o Appropriation par la commune: o Implication des populations à la base: assemblées de secteurs, assemblées générales o Réalisations physiques par la population locale (curage des caniveaux, enlèvement des OM,…) o Implication des structures communales et personnes ressources dans le pilotage et la gestion ( Mairie, associations, sociétés privées) o Opportunités de gestion et contrôle par les populations desservies o Cellule relais danimation o Abonnement aux services o Partenariat o Alliances dapprentissage o Autres…

28 MERCI Approches Participatives. AECM

29 MERCI


Télécharger ppt "Approches Participatives. AECM Fataou SALAMI Directeur Résident de CREPA au Togo Téléphone : +228 225 74 54 Fax : +228 225 74 54"

Présentations similaires


Annonces Google