La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SESSION DE FORMATION: «GESTIONDE LA MOBILITE URBAINE ET PLANIFICATION DES TRANSPORTS DANS LES COLLECTIVITES LOCALES AFRICAINES » SESSION DE FORMATION:

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SESSION DE FORMATION: «GESTIONDE LA MOBILITE URBAINE ET PLANIFICATION DES TRANSPORTS DANS LES COLLECTIVITES LOCALES AFRICAINES » SESSION DE FORMATION:"— Transcription de la présentation:

1 SESSION DE FORMATION: «GESTIONDE LA MOBILITE URBAINE ET PLANIFICATION DES TRANSPORTS DANS LES COLLECTIVITES LOCALES AFRICAINES » SESSION DE FORMATION: «GESTIONDE LA MOBILITE URBAINE ET PLANIFICATION DES TRANSPORTS DANS LES COLLECTIVITES LOCALES AFRICAINES » MODULE 2: REFERENCES POUR LA GESTION DE LA MOBILITE ET DES TRANSPORTS « GESTION DES STATIONNEMENTS ET DES GARES ROUTIERES: CAS DE LA VILLE DE LOME AU TOGO » GARES ROUTIERES: CAS DE LA VILLE DE LOME AU TOGO » Par: Têtou-houyo Marcellin BLAKIME Directeur Général des Infrastructures et des Équipements Urbains Ministère des Travaux Publics, des Transports, de lUrbanisme et de lHabitat

2 PLAN DE LEXPOSE 1. LE CONTEXTE 2. LES TYPES DE STATIONS ET GARES ROUTIERES 3. LES AMENAGEMENTS ET MODES DE GESTION 4. LES PROBLEMES ET LES DIFFICULTES 5. LES PERSPECTIVES DAMELIORATION DE LA GESTION DES STATIONS ET GARES ROUTIERES 6. CONCLUSION

3 1. CONTEXTE 1.1. PRESENTATION DE LA VILLE DE LOME Lomé est la Capitale du TOGO Lomé est la Capitale du TOGO Superficie du TOGO = km2 Superficie du TOGO = km2 Population du TOGO est estimée à peu près habits Population du TOGO est estimée à peu près habits La population à Lomé avoisine habits La population à Lomé avoisine habits Lomé couvre aujourdhui une superficie de plus de hectares Lomé couvre aujourdhui une superficie de plus de hectares Caractérisé par un taux de croissance de 5,5% / an Caractérisé par un taux de croissance de 5,5% / an En 2025, Lomé et ses environs = habits En 2025, Lomé et ses environs = habits Lomé est une des rares villes à avoir sa frontière ouest juxtaposée à la frontière du Ghana voisin

4 1. CONTEXTE 1.1. PRESENTATION DE LA VILLE DE LOME 1.1. PRESENTATION DE LA VILLE DE LOME - Lomé est une Ville commerciale ayant: a) Un port en eau profonde sur sa façade atlantique b) Un aéroport International avec un trafic aérien soutenu, c) Plusieurs parcs de stationnement en de gares routières qui contribuent à mobilité: - Urbaine, - Interurbaine, - International. - La ville est géographiquement structurée en deux avec: 1- Une partie limitée au nord par les lagunes Ouest,Est et de Bè

5 1. CONTEXTE 1.1. PRESENTATION DE LA VILLE DE LOME 1- Une deuxième partie allant de la limite nord des lacs au plateau de Tokoin 1.2. OBJETIF DE LA PRESENTE COMMUNICATION: « Faire une présentation succincte des équipements de transport et leur fonctionnement »

6 LOME ET SES AGGLOMERATIONS LOME ET SES AGGLOMERATIONS

7 DECOUPAGE DE LOME EN 5 ARRONDISSEMENTS

8 2. TYPES DE STRATIONS ET DE GARES ROUTIERES Lomé et ses agglomérations comptent plusieurs points de stationnement et gares interurbaines et internationales Lomé et ses agglomérations comptent plusieurs points de stationnement et gares interurbaines et internationales Le périmètre communal abrite 2 gares interurbaines: Le périmètre communal abrite 2 gares interurbaines: - La gare de Kodomé (Interurbaine)qui dessert les localités reliées à laxe Lomé- Kpalimé

9 2. TYPES DE STRATIONS ET GARES ET GARES ROUTIERES - La gare de lEst Akodésséwa, Internationale et interurbaine desservant: Les pays côtiers de la sous-région (Bénin,la Côte-dIvoire, le Ghana, et le Nigeria) Les pays côtiers de la sous-région (Bénin,la Côte-dIvoire, le Ghana, et le Nigeria) La partie Sud –Est du pays: Aného, Vogan, Tabligbo La partie Sud –Est du pays: Aného, Vogan, Tabligbo

10 2. TYPES DE STRATIONS ET GARES ET GARES ROUTIERES - La gare dAgbalépedogan dans lagglomération nord de la ville (similaire à la gare de lEst) dessert: a) Les destinations vers le Nord du pays, b) Les destinations internationales:Burkina, Mali,Niger

11 2. TYPES DE STATIONS ET GARES ET GARES ROUTIERES Les gares routières privées, organisées par des Société de Transports publics vers des destinations internationales: Les gares routières privées, organisées par des Société de Transports publics vers des destinations internationales: - Abidjan, - Ouagadougou, - Niamey, - Bamako, - Accra

12 2. TYPES DE STATIONS ET GARES ET GARES ROUTIERES La gare routière dAflao(Frontière du Ghana ) qui dessert:un trafic international vers : La gare routière dAflao(Frontière du Ghana ) qui dessert:un trafic international vers : Le Bénin Le Bénin Le Nigeria Le Nigeria Elle joue le rôle de station de taxi qui desservent le centre ville Elle joue le rôle de station de taxi qui desservent le centre ville

13 Représentation Schématique des Gares routières des Collectivités Gares routières (Lomé et agglomérations) pour linterurbain et linternational Kodomé( centre) Akodésséwa (Est) Agbalépedogan (Nord) RN2 RN3 et autres RN1 et autres

14 Représentation Schématique des Gares routières des Privés Gares privées (Lomé pour linternational Sous Régional et Linterurbain Gare STIF Transport Niamey Gare SKV Gare UTB Gare Garba Mésssager Gare STC Gare RIMBO Gare RAKIETA BK Lines Kara Bamako Cotonou Accra Abidjan Niamey Ouaga Abidjan NIamey Accra Niamey

15 2. TYPES DE STATIONS ET GARES ET GARES ROUTIERES Parcs de Stationnement des Véhicules gros porteurs de marchandises et de produits vivriers près des marchés: Parcs de Stationnement des Véhicules gros porteurs de marchandises et de produits vivriers près des marchés: Attikpodji Attikpodji Hanoukopé Hanoukopé

16 2. TYPES DE STATIONS ET GARES ET GARES ROUTIERES La zone Est dans la périphérie du port de Lomé constitue un des parcs de stationnement des gros porteurs dhydrocarbures, des produits manufacturés et des produits industriels.. La zone Est dans la périphérie du port de Lomé constitue un des parcs de stationnement des gros porteurs dhydrocarbures, des produits manufacturés et des produits industriels..

17 Pôle Central Est Pôle Central Ouest Pôle Central Nord (Dékon) Pôle Central Sud ( grand Marché DAdawlat o Est Kégué/ Togo 2000/ Kélégoug an Centre Agbalepe dogan/ Agoè / Ouest Adidogom é Est Bd circ. Centre Hollan do Ouest Nord Centr e Sud Nord Centr e Sud

18 Au sud: les diférents pôles Pôle Central du Grand – marché Pôle dAflao Pôle dAkodéssewa Pôle Bê- marché Pôle Baguida Pôle Bê Ahligo Pôle Nyékonakpoè Pôle Boulevard Circulaire

19 Dans la partie Nord se distinguent : 1. Pôle Bè – kpota 2. Pôle Hédzranawoe 3. Pôle Togo Pôle Kégué 5. Pôle Adidogomé 6. Pôle Nkafu 7. Pôle Hôpital Tokoin 8. Pôle Habitat (Tokoin) 9. Pôle Agbalépédogan 10. Pôle Agoè-nyivé 11. Pôle Togblékopé 12. Pôle Tokoin – Lycée (AUBA) 13. Pôle Totsi, Avédzi, Adidoadin…

20 LES PRINCIPALES STATION URBAINES 1. Aflao (douanes) 2. Bè – Hôpital / Grand marché 3. Grand marché / Kpémé 4. Bè – Ahligo / Akodéssewa 5. Grand marché / Baguida 6. Grand marché / Nyékonakpoé 7. Grand marché / Djidjolé 8. Grand marché / Gbadago 9. Grand marché / Ablogamé 10. Grand marché / Ahligo 11. Collège Protestant / Rails bd Jean Paul II

21 LES PRINCIPALES STATIONS URBAINES 12. Todman / Sos Enfants 13. GTA /Attikoumé 14. Grand marché / Agoè nyivé 15. Grand marché / Adidogomé 16. Grand marché / Totsi 17. Grand marché / Bè kpota 18. Grand marché / Raffinerie / Kagomé 19. Grand marché / Anfamé 20. Grand marché / Kégué 21. Station Dékon 22. Grand Marché / Port de Lomé

22 GARES ROUTIERES ET STATION DE TAXI

23 LE PARC DES TAXI MOTOS DEVELOPPEMENT DES TAXIS MOTOS (DEPUIS 1990) DEVELOPPEMENT DES TAXIS MOTOS (DEPUIS 1990) CAUSE: GREVE DE PLUSIEURS MOIS AU DEBUT DE LA DEMOCRATIE AU TOGO CAUSE: GREVE DE PLUSIEURS MOIS AU DEBUT DE LA DEMOCRATIE AU TOGO LEURS POINTS DE STATIONNEMENT SE LOCALISENT: LEURS POINTS DE STATIONNEMENT SE LOCALISENT: * Dans les zones dactivités et dans les espaces de forte affluence, notamment : a) Les marchés, b) A proximité des carrefours à feux tricolores, c) Les établissements publics, d) Les établissement commerciaux, e) les secteurs administratifs de lÉtat

24 BIENTÔT LINTRODUCTION DES BUS DE GRANDES CAPACITES PAR LA SOTRAL AVEC UNE LIGNE EXPERIMENTALE

25 3. LES AMENAGEMENTS ET LES MODES DE GESTION LES AIRES DE STATIONNEMENT DES TAXIS ET TAXIS MOTOS LES AIRES DE STATIONNEMENT DES TAXIS ET TAXIS MOTOS - Ne sont pas aménagées (parcelles sommairement limitées par les conducteurs eux-mêmes) - Les gares routières du Nord et de lEst ont quelques embryons daménagement: a) Abris passagers, b) Bureaux des syndicats, c) Hangars de tours, d) Baraquements, e) Guérites, f) Latrines

26 3. LES AMENAGEMENTS ET LES MODES DE GESTION LA GESTION DES GARES RELEVE DES AUTORITES COMMUNES OU DES PRFECTURES DEPUIS 1981 LA GESTION DES GARES RELEVE DES AUTORITES COMMUNES OU DES PRFECTURES DEPUIS 1981 PLUSIEURS ARRETES INTERMINISTERIELS ONT ETES PRIS POUR ORGANISER LEUR GESTION ET LEUR FONCTIONNEMENT PLUSIEURS ARRETES INTERMINISTERIELS ONT ETES PRIS POUR ORGANISER LEUR GESTION ET LEUR FONCTIONNEMENT LES REFORMES ENGAGEES DEPUIS 1990 SOUS LA TUTELLE DES MINISTERES DE LINTERIEUR, DE LA SECURITE, DU COMMERCE ET DES TRANSPORTS LA GESTION EST: LES REFORMES ENGAGEES DEPUIS 1990 SOUS LA TUTELLE DES MINISTERES DE LINTERIEUR, DE LA SECURITE, DU COMMERCE ET DES TRANSPORTS LA GESTION EST: - Une gestion déléguée, - Ou une gestion indirecte

27 3. LES AMENAGEMENTS ET LES MODES DE GESTION GESTION DE FAIT DES GARES ROUTIERES PAR LES ORGANISATIONS SYNDICALES MALGRE LES TEXTES QUI REGISSENT LEUR FONCTIONNEMENT ET LEUR GESTION: GESTION DE FAIT DES GARES ROUTIERES PAR LES ORGANISATIONS SYNDICALES MALGRE LES TEXTES QUI REGISSENT LEUR FONCTIONNEMENT ET LEUR GESTION: a) Syndicats des conducteurs, b) Syndicats des propriétaires.

28 3. LES AMENAGEMENTS ET LES MODES DE GESTION LA GESTION DES STATIONS URBAINES: LA GESTION DES STATIONS URBAINES: - Elle est similaire à celle des gares routières - En fonction de la capacité du véhicule(5, 9, ou 15 places),la cotisation syndicale payée par le chauffeur est de :200F CFCFA, 300 FCFA ou 500 FCFA. est de :200F CFCFA, 300 FCFA ou 500 FCFA. - Le ticket journalier de stationnement vendu par les collecteurs municipaux est de 200 FCFA - Les gares routières napportent rien finalement à la commune - Ne faisant lobjet daucune comptabilité particulière au niveau de la commune, il est très difficile de faire létat de la gestion financière

29 4. PROBLEMES ET DIFFICULTES AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE - Arrêté Interministériel du 3 Août 1981 Portant réglementation des gares routières installées sur toute létendue du territoire national. Elles sont crées par délibération des conseils de préfecture ou municipaux après avis techniques du ministres des travaux publics et des mines et ministre du commerce et des transports et placées sous la tutelle conjointe du ministre du commerce et des transports et du ministre de lintérieur - Elles sont soumises au régime de la concession ou de la régie - Laccès aux gares routière est subordonnée à lacquittement dune taxe journalière dite taxe de stationnement dont le montant est fixé par les conseils de préfecture et les conseils municipaux

30 4. PROBLEMES ET DIFFICULTES AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE - Les infractions aux dispositions de larrêté du 3 Août 1981 sont passibles dune amende de 5000 à FCFA - Arrêté du 02 Novembre 1987 portant organisation des gares routières - Arrêté du 28 Octobre 1988 portant organisation des gares routières et modifiant larrêté interministériel du 02 Novembre Cet arrêté fixe les redevances de stationnement comme suit: REDEVANCE DE STATIONEMENT a) 100 FCFA pour les taxi de 0 à 8 places

31 4. PROBLEMES ET DIFFICULTES AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE REDEVANCE DE STATIONNEMENT SUITE: b) 200 FCFA par jour pour les taxis et camionnettes bâchées minibus de 9 à 15 places c) 300 FCFA par jour pour les cars et bus de plus de 15 places d) 500 FCFA par jour pour les camions de 0 à 12 Tonnes e) 1000 FCFA par jour pour les camions de plus de 12 Tonnes

32 4. PROBLEMES ET DIFFICULTES AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE REDEVANCE DE CHARGEMENT - POUR LE Transport International au départ de Lomé Cotonou: a) Véhicules offrant jusquà 6 places: 400 FCFA b) Véhicules de 9 à 15 places 600 FCFA c) Véhicules à plus de 15 PLACES 800 FCFA

33 4. PROBLEMES ET DIFFICULTES AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE REDEVANCE DE CHARGEMENT - Transport ACCRA- LAGOS ET AUTRES CAPITALES ETRANGERES a) Véhicules offrant jusquà 8 places 600 FCFA b) Véhicules de 9 à 15 places 1000 FCFA c) Véhicule à plus de 15 places 1500 FCFA

34 4. PROBLEMES ET DIFFICULTES AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE REDEVANCE DE CHARGEMENT - Transport urbain a) Véhicule de 0 à 9 places 50 FCFA b) Véhicule de plus de 9 places 100 FCFA - Transport Interurbain a) Véhicules offrant jusquà 8 places 200 FCFA b) Véhicules de 9 à 15 places 300 FCFA c) Cars de plus de 15 places 400 FCFA

35 4. PROBLEMES ET DIFFICULTES AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE - Arrêté Interministériel du 3mars 1991 portant organisation des gares routières et modifiant lArrêté interministériel du 29 Octobre 1988 Cet Arrêté abroge tous les dispositions antérieures et fixe : - LES REDEVANCES DE STATIONNEMENT a) 150 FCFA par jour pour les taxis de 0 à 8 places desservant la commune et le Grand Lomé b) 250 FCFA par jour pour les taxis camionnettes bâchées et minibus de 9 à15 places c) 1000 FCFA pour les camions de 0 à 12 Tonnes d) 1500 FCFA pour les camionnettes de plus de 12 tonnes

36 4. PROBLEMES ET DIFFICULTES AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE DANS LA REGIE - LES FRAIS DE FONCTIONNEMENT DES GARES ROUTIERES (qui ne doivent pas excéder 30% DES RECETTE BRUTES) Le reste sera affecté à: b) 70% à la préfecture ou à la Mairie c) 30% FONDS NATIONAL DINVESTISSEMENT DES GARES ROUTIERES DESTINE A: - Réaliser des projets à caractère national - Réaliser les projets locaux importants

37 4. PROBLEMES ET DIFFICULTES AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE FONDS NATIONAL DINVESTISSEMENT DES GARES ROUTIERES * LUTILISATION DU FOND NATIONAL DINVESTISSEMENT OUVERT DANS UNE BANQUE A LOME RELEVE DUNE DECISION CONJOINTE DU MINISTRE DE LINTERIEUR ET DE LA SECURITE ET DU MINISTRE EN CHARGE DU TRANSPORT

38 4. PROBLEMES ET DIFFICULTES AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE AU PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE - Les syndicats ont maintenu et récupéré à leur profit la taxe de chargement quils ont converti en ticket syndical - Aussi, la taxe de stationnement pour les véhicules de plus de 8 place a été abaissé par les syndicats de façon unilatérale sans aucune réaction de la commune - Malgré les textes ce sont les syndicats qui contrôlent les mécanismes de gestion et de taxation. Ils se font de plus en plus nombreux et se partagent le « gâteau municipal ».

39 4. PROBLEMES ET DIFFICULTES AU PLAN TECHNIQUE: AU PLAN TECHNIQUE: -Les problèmes résident dans le financement des travaux damélioration et daménagement des équipements. -Les stations et gares routières de la ville de Lomé ne répondent pas aux normes et critères de satisfaction des besoins de la population. La qualité du niveau de service est quasi nulle

40 5- PERSPECTIVES DAMELIORATION DE LA GESTION DES STATIONS ET GARES ROUTIERES La municipalité de Lomé, dans le cadre du projet de développement urbain de Lomé (1994 – 1998) a provoqué sur série détude devant conduire à lamélioration des stations et gares routières. La municipalité de Lomé, dans le cadre du projet de développement urbain de Lomé (1994 – 1998) a provoqué sur série détude devant conduire à lamélioration des stations et gares routières. Pour ce qui concerne la Gare de lEst (Akodessewa) elle avait concédée la gestion à la chambre de commerce et dindustrie du Togo (CCIT). Pour ce qui concerne la Gare de lEst (Akodessewa) elle avait concédée la gestion à la chambre de commerce et dindustrie du Togo (CCIT). Lobjectif est de faire de cet équipement une gare moderne et fonctionnelle répondant aux besoins des usagers et aux conditions des déplacements interurbains et internationaux. Lobjectif est de faire de cet équipement une gare moderne et fonctionnelle répondant aux besoins des usagers et aux conditions des déplacements interurbains et internationaux.

41 5.PERSPECTIVES DAMELIORATION DE LA GESTION DES STATIONS ET GARES ROUTIERES La Gare de lEst, reconstruite devra recentrer les départs et les arrivées des destinations internationales de laxe côtier et celles domestiques interurbains (Vo – Aného – Tabligbo…). La Gare de lEst, reconstruite devra recentrer les départs et les arrivées des destinations internationales de laxe côtier et celles domestiques interurbains (Vo – Aného – Tabligbo…). Le coût total de linvestissement sélève à plus dun milliard de FCFA que la CCIT mobilise auprès de ses partenaires. Le coût total de linvestissement sélève à plus dun milliard de FCFA que la CCIT mobilise auprès de ses partenaires. Le projet est mis en œuvre à travers des phases successives. Il est conçu avec toutes les commodités nécessaires (restaurant, hébergement, hall dattente) et présente la particularité dun espace commercial et économique avec des boutiques, des bureaux (administration, syndicats, police…) Le projet est mis en œuvre à travers des phases successives. Il est conçu avec toutes les commodités nécessaires (restaurant, hébergement, hall dattente) et présente la particularité dun espace commercial et économique avec des boutiques, des bureaux (administration, syndicats, police…) Les investissements additionnels recherchés portent sur la réhabilitation du réseau de voiries extérieures à la gare routière Les investissements additionnels recherchés portent sur la réhabilitation du réseau de voiries extérieures à la gare routière

42 6- CONCLUSION Pour une meilleure gestion des activités de transport public, la Municipalité doit impérativement procéder à lamélioration des infrastructures dorganisation et de gestion des flux de déplacements urbains et interurbains à travers un programme dinvestissement quil y a lieu de rechercher. Pour une meilleure gestion des activités de transport public, la Municipalité doit impérativement procéder à lamélioration des infrastructures dorganisation et de gestion des flux de déplacements urbains et interurbains à travers un programme dinvestissement quil y a lieu de rechercher. A défaut de pouvoir, sur fonds propre, engager le financement des actions et faire une gestion rationnelle des équipements (stations et gares routières), la stratégie dune gestion déléguée reste une voie à promouvoir. A défaut de pouvoir, sur fonds propre, engager le financement des actions et faire une gestion rationnelle des équipements (stations et gares routières), la stratégie dune gestion déléguée reste une voie à promouvoir. Par la concession, la Municipalité (concédant) charge une personne physique ou morale (le concessionnaire) de faire linvestissement pour réaliser ou réhabiliter léquipement quil exploite à ses risques et périls en se rémunérant directement sur les produits de sa gestion ; le concédant perçoit juste une redevance représentative de loccupation du domaine public. Cette forme de gestion qui se caractérise par des contrats de longue durée est un atout majeur pour la collectivité. Par la concession, la Municipalité (concédant) charge une personne physique ou morale (le concessionnaire) de faire linvestissement pour réaliser ou réhabiliter léquipement quil exploite à ses risques et périls en se rémunérant directement sur les produits de sa gestion ; le concédant perçoit juste une redevance représentative de loccupation du domaine public. Cette forme de gestion qui se caractérise par des contrats de longue durée est un atout majeur pour la collectivité.

43 Fin de lExposé JE VOUS REMERCIE DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "SESSION DE FORMATION: «GESTIONDE LA MOBILITE URBAINE ET PLANIFICATION DES TRANSPORTS DANS LES COLLECTIVITES LOCALES AFRICAINES » SESSION DE FORMATION:"

Présentations similaires


Annonces Google