La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Syndrome de lintestin irritable secondaire à une gastroentérite aiguë à Salmonella enteritidis Etude prospective Dr L. Gamar, Pr T. Boucekkine HCA 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Syndrome de lintestin irritable secondaire à une gastroentérite aiguë à Salmonella enteritidis Etude prospective Dr L. Gamar, Pr T. Boucekkine HCA 2010."— Transcription de la présentation:

1 Syndrome de lintestin irritable secondaire à une gastroentérite aiguë à Salmonella enteritidis Etude prospective Dr L. Gamar, Pr T. Boucekkine HCA 2010 Clinique médicale CHU Alger

2 Introduction (1) SII=pathologie fréquente Etiologie inconnue, multifactorielle (fact.physiologique et psychologique) Certaines études épidémiologiques font état de la survenue de TFD (SII,Dyspepsie)après un épisode dinfection intestinale aiguë bactérienne germes incriminés : campylobacter,salmonelles mineures, shigelles etc.

3 Etude prospective Syndrome de lintestin irritable secondaire à une gastroentérite aiguë Salmonella enteritidis

4 BUTS - Déterminer de façon prospective et contrôlée le risque de développer un SII lié à la gastro- entérite aiguë infectieuse (GEAI). -Etudier lévolution à long terme du SII post infectieux 2 ETAPES 1. Comparaison des caractéristiques du SII / PI à celles du SII de la PG 2. Comparaison des patients GEAI avec SII Vs patients GEAI sans SII

5 PATIENTS ET METHODES (1) 79 GE à Salmonella enteritidis ( 06– 2004 / 10 – 2004 ) 72 sans troubles fonctionnels digestifs antérieurs 10 perdus de vue 62 patients 18 cas de GE individuels 44 cas de GE collectifs Suivi clinique trimestriel / 18 mois

6 PATIENTS ET METHODES (2) Comparaison avec groupe témoin 604 personnes appariés à lâge et au sexe Statut intestinal / année précédente Questionnaire Rome II patients (modifié) Neal KR.BMJ,1997,314,779-82(modifié) Dans ces 2 groupes recherche de TFI durables, notamment de SII répondant aux critères de Rome II

7 Comparaison TFD post infectieux Vs TFD population générale

8 SIITFI NS pas de TFI durables GEAI n = 62 58%35%5487% GT n = ,3%264,3%57895,7% RESULTATS P>0,5P<0,001P>0,05

9 Caractéristiques Générales NS

10 Risque relatif =6,15 NS p < 0,01 Comparaison SII et TFDNS

11 Incidence du SII RR (α : 5%) = 6.15 IC=95 % ( 2.07 – 20.65) 8% 5/62 1,3% 8/604 P<0,05

12 Symptomatologie du SII 4/5 7/8 1/8 1/5

13 Groupe GESe Comparaison Groupe SII(+) Vs SII(-)

14 NS p < 0,01 Comparaison SII+ et SII- Données démographiques

15 Etat psychologique 3/5 8/57 1/5 10/57 P = 0.02 P > 0.05

16 1. OR 1: % ( ) 2. OR 2 : % ( ) 3. OR 3 : % ( ) 4. OR 4 : % ( ) 5. OR 5 : % ( ) Odds Ratio ( α= 5%) 4/5 3.5 p <0.05 p <0,02p <0.05 p < 0,01p < /57 8/57 3/5 28/57 3/5 10/57 3/5 6/57 Caractères cliniques 12345

17 Évolution SII après 12 mois Sur les 5 cas de SII ont été observés : – 1 guérison (20%) – 2 améliorations (40%) – 2 états stationnaires (40%)

18 Évolution SII après 3 ans : 2 guérisons(40%) 1 amélioration (20%) 2 états stationnaires (40%) Évolution SII après 5 ans: 2 guérisons(40%) 1 amélioration (20%) 2 états stationnaires (40%)

19 Commentaires

20 Physiopathologie SII post infectieux serait lié à une réponse inflammatoire neuroendocrine et immunitaire, disproportionnée et durable à linfection intest initiale. Accélération du transit intestinal, de la sensibilité rectale, de la perméabilité intestinale sous-tendues : – de la réponse inflammatoire et sa persistance post-infectieuse : des LIE (CD3, CD4, CD8) des cellules entéroendocrines (5HT) [1] – de la réponse immunitaire : du nombre de mastocytes [2,3,5] de lexpression de cytokines pro-infla IL1 [4,5] de lexpression de cytokines anti-infla IL10, TGFβ [6].elt essentiel qui favorise lapp de cette hypersensibilité et les anomalies du SNE 1- Spiller RC gut 2000,47, OSullivan M Neurogastro Motil 2000,12, Barbara G Gastroenterology 2004,126, Gwee KA Gut 2003,52, Wang L-H Gut 2004,53, Chna J Gastroentérologie 2000,118(suppl) A 184

21 SII après gastroentérite aiguë bactérienne 4 à 31% 1- Am.Coll.of gastroentérology:Am Journal of GE 2006;101: Wang LH: Gut,2004,53, Mc Kendrick MW:J. infectiol 1994,29, Neal KR: BMJ,1997,314, FACTEURS : Critères de définition du SII Différences méthodologiques : Prospectif/rétrospectif Population ciblée Contrôlé/non contrôlé Germes étudiés Réponse génétiquement déterminée 5- Rodriguez LA: BMJ,1999,318, Parry SD: AMJ.Gastroentérology,2003,98, Mearin F: Gastroentérology,2005,129, ANA Ruigomez, Clinical gastroenterology and hepatology 2007;5:

22 CONCLUSIONS Les résultats de ce travail sont en faveur du rôle de linfection intestinale aigue dans la genèse de certains syndromes de lintestin irritable Le SIIPI est plus fréquent que dans la population générale alors que la prévalence des TFI non spécifiques est identique dans les deux groupes.

23 CONCLUSIONS Facteurs de risque de SII/PI – Sexe féminin – Terrain psychologique (anxieux /dépressif ) – Infection plus sévère : Hospitalisation + Amaigrissement + Durée diarrhée >72H Evolution à long terme variable. - Dim prog de la prévalence du SII avec le tps - Après 5 ans dévol le SII /PI persiste ds 40% cas.

24 TRAITEMENT SIIPI Aucune étude na établit lintérêt dune prise en charge spécifique ds SIIPI. La notion dexistence dun état infl à minima dans la muq soulève la question de lintérêt dun trt anti-inflammatoire basé sur : 1* La corticothérapie : essai trt (-) SIIPI 2* Les dérivés salicylés:mesalazine (+)SIIPI 3* probiotiques: option de + en plus discutés SII aucun essai na jusqualors testé un probiotique dans SIIPI (1)Dunlop,APT2003,18:77-84 (2)Bafutto M, GE2008;134 (3) McFarland LV Méta-analysis of probiotcs W J GE 2008;14;2650

25 Prévenir les gastro-entérites: le SIIPI


Télécharger ppt "Syndrome de lintestin irritable secondaire à une gastroentérite aiguë à Salmonella enteritidis Etude prospective Dr L. Gamar, Pr T. Boucekkine HCA 2010."

Présentations similaires


Annonces Google