La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS Pr. Michel DAPOIGNY CHU CLERMONT-FERRAND Université dAuvergne EPIDEMIOLOGIE ALGER 25 Avril 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS Pr. Michel DAPOIGNY CHU CLERMONT-FERRAND Université dAuvergne EPIDEMIOLOGIE ALGER 25 Avril 2010."— Transcription de la présentation:

1 TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS Pr. Michel DAPOIGNY CHU CLERMONT-FERRAND Université dAuvergne EPIDEMIOLOGIE ALGER 25 Avril 2010

2 INTRODUCTION Les patients présentant des Troubles Fonctionnels Gastro Intestinaux sont nombreux La définition est basée sur les symptômes et reste complexe Il ny a pas encore de marqueur objectif de cette pathologie Les données épidémiologiques sont donc nécessairement imparfaites !!!

3 DEFINITION VS 12 Semaines au cours des 12 derniers mois 25% du temps 3 Jours/mois au cours des 3 derniers mois 10% du temps

4 EPIDEMIOLOGIE Frexinos J et al. Gastroenterol Clin Biol, 1998;22: : Prévalence des symptômes dans la population générale française 6000 sujets……… questionnaires (80.3%) Souffrez-vous de : l l émission de gaz59% l l douleurs à lestomac et/ou digestive48% l l flatulences47% l l sensation de mauvaise digestion40% l l constipation35% l l aérophagie29% l l diarrhée28% l l mauvaise haleine22% l l évacuation incomplète des selles19%

5 23%-28.6% Etudes réalisées sur la base de critères mal définis, anciens ou traditionnels 8-60% 37.6% 45% 14%-27.5% 60% 18%-27.8% 24%-38.2% 7.9% 30.4% Prévalence de la dyspepsie en population = 25 à 83 % Corazziari E: Best Practice and Research Clinical Gastroenterology 2004;18:613 PREVALENCE DE LA DYSPEPSIE

6 PREVALENCE DU SII Manning : 2.3% % Ho et al Am J Gastroenterol 1998 – Jones et al. Br Med J 1992 Rome I : 2.1% % Bommelaer et al Gastroenterol Clin Biol 2004 – Thompson et al. Dig Dis Sci 2002 Rome II : 1.1% % Bommelaer et al Gastroenterol Clin Biol 2004– Husain N. et al. Neurogastroenterol Motil % 5-10%

7 PREVALENCE / SEXE Le SII est plus fréquent chez la femme que chez lhomme quelque soit le critère utilisé: Sex ratio 2-3 / 1 La dyspepsie est (a priori !!!) répartie de façon équivalente dans les deux sexes.

8 PREVALENCE/ SOUS GROUPES adultes représentatifs de la population M. Dapoigny et al. Eur J Gastroenterol Hepatol % 29% 36% IBS-D Alt D/C IBS-C Rome II Rome III 576 SII Rome III parmi 1092 patients TFI M. Dapoigny et al. UEGW 2009 Rome II (p361) : « Nous pensons que lutilité dune classification du SII en fonction du transit est limitée… » MAIS……....alosétron et tegaserod !!!

9 PREVALENCE/ SOUS GROUPES Grandes difficultés pour la Dyspepsie : Rome II (Ulcer like, dysmotility like, unspecified) p308 Les études épidémiologiques, physiopathologiques, et cliniques ont démontré que cette classification na probablement pas de pertinence clinique !!! Rome III (dyspepsie fonctionnelle seule) PDS seule36 EPS seule40 Associées24 Wang A et al. BMC Gastroenterology 2008

10 87% des SII répondent aux critères de dyspepsie Les différents groupes de dyspepsie se recouvrent dans plus de 50% Sur un an, 50% des patients changent de groupe Agréus L, et al, Gastroenterology, 1995, 671 RECOUVREMENT SII / DYSPEPSIE

11 Wang A et al. BMC Gastroenterology 2008 n=329n=151n=457 DF seule SII seul 16% DFseule:SII seul PDS : 36% SII-C : 28% EPS : 40% SII-D : 35% Assoc : 24% DF+SIISII+DF SII-M : 6% PDS : 39%SII-C : 28% SII-I : 31% EPS : 27%SII-D : 27% Assoc : 34% SII-M : 10% SII-I : 35%

12 INCIDENCE Plus difficile à calculer que la prévalence. Plus difficile à calculer que la prévalence. Nécessite des sondages répétés et des Nécessite des sondages répétés et des longues périodes de suivi. longues périodes de suivi. Nécessité de faire la différence entre nouvelle Nécessité de faire la différence entre nouvelle « maladie » et poussée « maladie » et poussée Nécessité davoir des critères de définition stables

13 INCIDENCE Dyspepsie Fonctionnelle: 1290 sujets / 3 mois = 0.8% Agreus et al, Gastroenterology, sujets 12 à 20 mois = 1% Talley et al. Am J Epidemiol 1992 Syndrome Intestin Irritable: 1365 sujets (Olmsted County) suivi 12 ans : Incidence = 1.3% Hadler et al. Gastroenterology sujets sans SII (Manning) suivi 10 ans : Incidence = 1.5% Ford et al. Am J Gastroenterol 2008

14 HISTOIRE NATURELLE Les symptômes sont intermittents et changent au cours du temps MAIS FAQ de patients : Est-ce que jai CELA pour toute ma vie? Est-ce que CELA donne le cancer?

15 …pour toute ma vie? Dyspepsie Fonctionnelle: Environ 1/3 des patients perdent leurs symptômes Agreus et al, Gastroenterology, 1995 Talley et al. Am J Epidemiol 1992 SII: Hadler et al. Gastroenterology Hadler et al. Gastroenterology 2007 HISTOIRE NATURELLE

16 …et le cancer? Dyspepsie : via H Pylori : le débat reste ouvert… 271 patients dyspeptiques, endoscopie normale (suivi 10 ans) : pas plus de décès, et de cancer que dans la population générale et pas de relation avec maladie ulcéreuse Lindell Eur J Gastroenterol hepatol 1995 Syndrome Intestin Irritable: 1% de cancer et 0.6% avec IBD Garcia Rodrigues et al. Scand J Gastroenterol 2000 Même risque de maladie organique que dans la population générale Cash BD et al. Am J Gastroenterol 2002 HISTOIRE NATURELLE

17 RECHERCHE DE SOINS Dans les années 80-90, La majorité des patients ne consultait pas. Des études plus récentes semblent montrer une inversion de tendance Koloski et al NA Aliment Pharmacol Ther 1995 Talley et al Gastroenterology 1991 Dapoigny et al. Eur J Gastroenterol Hepatol 2004 Talley et al Gut % NON patients 20-30% Consultants 70 % de consultants

18 La sévérité des symptômes semble être le moteur principal de la consultation : Intensité douloureuse, Nombre de symptômes Présence symptômes extra digestif / intestinal Facteurs psychologiques : cause ou conséquence Koloski NA et al Am J Gastroenterol 2001, Talley et al Gut 1997 Heaton et al. Gastroenterology 1992, Talley et al Gut 1997 Ringstrom et al. Scand J Gastroenterol 2007, Locke GR et al. Aliment Pharmacol Ther 2004 RECHERCHE DE SOINS

19 Coûts de santé Cash B. et al. Am J Manag Care 2005 Rome I or II

20 RESUME Les critères de Rome ont amélioré notre connaissance des pathologies fonctionnelles gastro intestinales La prévalence semble diminuer avec laugmentation du nombre des versions. Lhistoire naturelle reste mal connue. Laugmentation de la recherche de soin a un impact important sur les coûts de santé publique.

21


Télécharger ppt "TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS Pr. Michel DAPOIGNY CHU CLERMONT-FERRAND Université dAuvergne EPIDEMIOLOGIE ALGER 25 Avril 2010."

Présentations similaires


Annonces Google