La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COMMENT DEBUTER UNE ACTIVITE DE CHIMIOTHERAPIE EN HGE Ph Rougier Sce HépatoGastroentérologie, Oncologie Digestive Hop Ambroise Paré, Boulogne REUNION COMMUNE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COMMENT DEBUTER UNE ACTIVITE DE CHIMIOTHERAPIE EN HGE Ph Rougier Sce HépatoGastroentérologie, Oncologie Digestive Hop Ambroise Paré, Boulogne REUNION COMMUNE."— Transcription de la présentation:

1 COMMENT DEBUTER UNE ACTIVITE DE CHIMIOTHERAPIE EN HGE Ph Rougier Sce HépatoGastroentérologie, Oncologie Digestive Hop Ambroise Paré, Boulogne REUNION COMMUNE DE LA SOCIETE ALGERIENNE D HEPATOGASTROENTEROLOGIE ET DE LA FEDERATION FRANCOPHONE DE CANCEROLOGIE DIGESTIVE ALGER 18 DECEMBRE 2008

2 But de la chimiothérapie Survie Qualité de vie Toxicité Coût

3 Comment débuter une activité de chimiothérapie ? 1.Compétences médicales et multidisciplinarité 2.Infirmières formées 3.Pharmaciens impliqués 4.Locaux adaptés 5.Possibilités de pose des sites veineux implantables 6.Gestions des urgences et complications

4 HGE: Chimiothérapie, compétences médicales et multidisciplinarité? (1) 1.Formation théorique: DESC, cours intensif, DIU 2.Formation pratique: stages (oncologie médicale, radiothérapie…) 3.Information des patients et de leur famille (dispositif danonce etc …) => du temps et de lécoute 4.2 « oncologes digestifs » minimum par service

5 HGE: Chimiothérapie, compétences médicales et multidisciplinarité? (2) 1.Actualisation des connaissances sur les produits (fiches produit et recommandations: site FFCD: 2.Concertation avec les autres spécialistes, en particulier les chirurgiens, les oncologues médicaux et radiothérapeutes 3.Intégration des oncologues médicaux dans les services dHGE ou HDJ commun lorsque celà est possible 4.Suivi des recommandations: site SNFGE: « tncd.org ».

6 La connaissances de base des sites daction des cytotoxiques Enzymes Anti-topoisomérases Tubules (antimitotiques) Vincacaalcaloïdes Taxanes Poisons du fuseau Bléomycine Alkylants bi-brins Alkylants mono-brins Anti- métabolites ADN CDDP LOHP CPT11 Adriam. VCN Docetaxel

7 Evaluation de la chimiothérapie Critères de réponse (OMS, RECIST) Survie (sans progression: PFS, sans récidive: RFS, globale: OS) Effets secondaires Qualité de vie Essais

8 Critères de toxicité CTC-NCI Gastro-intestinale Neurologie Hématologie Infection et neutropénie fébrile Rénale Toxicité générale Auditive / Visuelle Cardiovasculaire Douleurs Dermatologie / Cutanée Oculaire Pulmonaire Hépatique Génito-urinaire

9 Critères de toxicité CTC-NCI Gastro-intestinale (1) Toxicitégrade 0grade 1grade 2grade 3grade 4 Diarrhée (sans colostomie) 0 Augmentation < 4 selles / jour à létat avant traitement Augmentation de 4 à 6 selles / jour ou selles nocturnes Augmentation 7 selles / jour ou incontinence; ou besoin de réhydratation parentérale Conséquences physiologiques nécessitant des soins intensifs; collapsus hémodynamique Vomissement s 0 Un épisode en 24h / période avant traitement 2-5 épisodes en 24h / période avant traitement 6 épisodes / période avant traitement ou nécessité apport parentéral Nécessitant nutrition parentérale ou conséquences physiologiques nécessitant soins intensifs, défaillance hémodynamique Stomatite / Pharyngite 0 Ulcérations indolores, érythème ou endolorissement léger sans lésion Erythème douloureux, oedèmes ou ulcérations, mais peut manger et avaler Erythème douloureux, œdème ou ulcérations nécessitant hydratation parentérale Ulcérations sévères ou nécessitant nutrition parentérale ou entérale ou intubation prophylactique

10 Critères de toxicité CTC-NCI Hématologie Toxicitégrade 0grade 1grade 2grade 3grade 4 Hémoglobine (g/dl) 0< LIN – < < 8.0< 6.5 Neutrophiles/ Granulocytes (10 9 /l) < < < 1.0< 0.5 Créatinine LN > LSN – 1.5 X LSN > 1.5 – 3 X LSN> 3.0 – 6.0 LSN> 6 X LSN Plaquettes (10 9 /l) 0< LIN < < 50.0< 10.0

11 Savoir faire face aux toxicités sévères: ex: fièvre après chimiothérapie Faire une numération des leucocytes En labsence daplasie (PN > 500/mm 3 ) Infection : antibiothérapie simple Si aplasie (PN < 500/mm 3 ) Antibiothérapie large spectre à la maison Si pas de régression spontanée en 24 h : HOSPITALISATION rapide Risque de choc septique Si > 39° ou choc ou abcès : HOSPITALISATION

12 Infirmièr(e)s formé(e)s en chimiothérapie ? (1) 1.Compétences infirmières 2.Savoir utiliser les sites veineux implantables 3.Préparation et manipulation des produits

13 Infirmières formées en chimiothérapie ? (2) 1.Compétences infirmières 2.Préparation et manipulation des produits 3.Savoir utiliser les sites veineux implantables 4.Informer les patients et leur famille sur les effets secondaires et les moyens de les prévenir (annonce, plaquette dinfo…) Gestions des urgences et complications avec les médecins +++

14 Pharmaciens impliqués dans la gestion des produits de chimiothérapie ? 1.Stockage des produits 2.Préparation centralisée 3.Gestion des « déchets » 4.Gestions des produits dans le cadre des essais 5.pharmacovigilance

15 Locaux adaptés à la chimiothérapie ? 1.HDJ Salle de consultation (chaque patient doit être vu avant chaque consultation par le médecin et lIDE 3.Salle de réunion (point hebdomadaire…) 4.Bénévoles 5.Espace dinformation (ERI)

16 Possibilités de pose des sites veineux implantables ? 1.Obtention du matériel 2.Chirurgiens formés à leur pose 3.Infirmières formées à leur utilisation 4.Gestions des urgences et complications (infection,thromboses…)

17 Plan cancer # 36 critères dagréments pour la pratique de la cancérologie: …la chimiothérapie … Réalisation des chimiothérapies Critères de qualité par établissement (1) –Proposition CT est faite en RCP et mentionnée ds le CR –Létablissement emploi au moins un équivalent tps plein qualifié en oncologie ou compétent en cancérologie (activité limitée à son domaine de compétence) –Décision de tt par CT est prise en consultation –Organisation permettant la pose des sites veineux (DIVLD) –Dispose de procédure dutilisation des DIVLD

18 Plan cancer # 36 critères dagréments pour la pratique de la cancérologie: chimiothérapie … Réalisation des chimiothérapies Critères de qualité par établissement (2) –Continuité des soins assurée (prise en charge des complications) –Létablissement garantit le circuit des médicaments Préparation centralisée ou ds locaux dédiés, faites ds un isolateur ou hotte à flux laminaire vertical… Procédure de préparation en urgence Un pharmacien est responsable technique et assure la traçabilité Élimination des déchets Traçabilité de la prescription (informatisation)

19 Ou les HGE administrent les chimiothérapies? Lexperience Française Dans la plupart des services dHGE –Implique davoir 2 HGE spécialisés en oncologie digestive –Dans le service de gastro-enterologie –Ou dans un HDJ commun à dautres spécialités (oncologie med, pneumologie …) A hopital Ambroise Paré en 2007 ds le service dHGE: –860 nouveaux cancers digestifs par an…. –# 3600 séances de chimiothérapies en HGE …

20 POUR VOUS AIDER à débuter une activité de chimiothérapie ? Site FFCD ++++ « ffcd.fr » …protocoles détaillés et recommandations pour ladministration, information sur les toxicités,.. Thésaurus national: « snfge.org » puis « thesaurus » ou direct: « tncd.org » …recommandations pour chaque tumeur et selon les stades

21 POUR VOUS AIDER à débuter une activité de chimiothérapie ? Site FFCD ++++ « ffcd.fr » …protocoles détaillés et recommandations pour ladministration, information sur les toxicités,.. Thésaurus national: « snfge.org » puis « thesaurus » ou direct: « tncd.org » …recommandations pour chaque tumeur et selon les stades Conclusion: Commencez par des protocoles simples et Bienvenue au « club »


Télécharger ppt "COMMENT DEBUTER UNE ACTIVITE DE CHIMIOTHERAPIE EN HGE Ph Rougier Sce HépatoGastroentérologie, Oncologie Digestive Hop Ambroise Paré, Boulogne REUNION COMMUNE."

Présentations similaires


Annonces Google