La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation pour la rédaction de demandes de subventions en recherche translationnelle - programme BRiDGES de la FID BRiDGES, un projet de la FID soutenu.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation pour la rédaction de demandes de subventions en recherche translationnelle - programme BRiDGES de la FID BRiDGES, un projet de la FID soutenu."— Transcription de la présentation:

1 Formation pour la rédaction de demandes de subventions en recherche translationnelle - programme BRiDGES de la FID BRiDGES, un projet de la FID soutenu par une bourse d'études accordée par Eli Lilly and Company Formation et supports développés par K. M. Venkat Narayan et Mary Beth Weber Rollins School of Public Health, Emory University

2 Remerciements Pour leurs idées, leurs commentaires, leurs diapositives et leur aide, nous tenons à remercier : – Frank Vinicor – Edward Gregg – Carol Mangione – Monique Hennink – Russell Glassgow – Michael Engelgau – David Williamson – Ping Zhang – Mark Hutcheson

3 Introduction à la recherche translationnelle

4 RECHERCHE FONDAMENTALE EFFICACITÉ POTENTIELLE EFFICACITÉ RÉELLE EFFICIENCE DISPONIBILITÉ DISTRIBUTION DETSKY, 1990

5 La recherche translationnelle convertit les connaissances actuellement disponibles en mesures utiles pour la pratique clinique et en santé publique au quotidien. Elle a pour but d'évaluer la mise en œuvre des standards de soin, de comprendre les obstacles à leur application et d'intervenir à tous les niveaux des soins et de la santé publique afin d'améliorer la qualité des soins et l'état de santé, en ce compris la qualité de vie. Narayan et al. Ann Intern Med, 2004

6

7

8 Comparaison entre recherche étiologique et translationnelle Comprendre la cause Efficacité potentielle Facteurs au niveau du patient (essentiellement biologiques) Validité interne Cible : cas rares Bienfait relatif Qualité = facteur absolu et statique Santé parfaite pour quelques-uns Changer la pratique Efficacité réelle Facteurs au niveau du patient, du prestataire et du système Généralisabilité Cible : cas courants Bienfait absolu Qualité = facteur relatif et dynamique Santé optimale pour beaucoup Narayan et al. Diabetes Care

9 Types de recherche translationnelle La translation de phase 1 (dite "du banc d'essai au chevet") applique des découvertes scientifiques élémentaires aux soins de santé dans des conditions contrôlées, c'est-à-dire dans le cadre de la recherche clinique. La translation de phase 2 encourage l'adoption des résultats de recherches cliniques prometteuses par le système de soins de santé de la communauté dans des conditions non contrôlées et (souvent) non contrôlables.

10 Principes posés par un observateur raisonnable Toute nouvelle science biomédicale et comportementale prometteuse doit être proposée de manière rapide et universelle à tout patient susceptible d'en bénéficier L'amélioration de la condition humaine rendue possible grâce à la nouvelle science doit être suffisante pour favoriser l'adoption de cette dernière à grande échelle par notre système de soins de santé et les patients concernés

11 C'est malheureusement rarement le cas Dans le monde réel, la translation de phase 2 tâtonne avec, pour résultat, une situation très inégale, extrêmement fragmentaire et décevante d'un point de vue social

12 Les choses peuvent toutefois changer Mise en œuvre de projets de recherche translationnelle bien conçus Ce séminaire vise à vous donner : – Des informations sur les composantes nécessaires d'un projet – Des conseils pour la rédaction d'une demande de subvention – Des solutions pour éviter les pièges courants

13 Rédaction d'une demande de subvention pour la recherche translationnelle

14 Vue d'ensemble de la présentation 1.Objet et objectifs de l'étude 2.Contexte 3.Plan de la recherche 4.Durabilité 5.Budget

15 1. Objet et objectifs de l'étude

16 Objet et objectifs Objet : Évaluer l'efficacité, la rentabilité et la durabilité d'un programme communautaire de prévention du diabète à Chenaï, en Inde, au moyen d'un essai contrôlé randomisé englobant 700 personnes au stade du pré-diabète bénéficiant soit de conseils standard sur le style de vie, soit d'une intervention sur le style de vie intensive, peu coûteuse et adaptée au contexte culturel – Objectif 1 : Évaluer l'efficacité de l'intervention sur le style de vie en mesurant les changements entre les groupes par rapport à : Résultat principal : incidence du T2DM Résultats secondaires : poids, pourcentage de graisse corporelle, indice de masse corporelle, rapport taille-hanches, glycémie à jeun, pression artérielle, lipides dans le plasma, activité physique et régime alimentaire

17 Objet : Évaluer l'efficacité, la rentabilité et la durabilité d'un programme communautaire de prévention du diabète à Chenaï, en Inde, au moyen d'un essai contrôlé randomisé englobant 700 personnes au stade du pré-diabète bénéficiant soit de conseils standard sur le style de vie, soit d'une intervention sur le style de vie intensive, peu coûteuse et adaptée au contexte culturel – Objectif 1 : Évaluer l'efficacité de l'intervention sur le style de vie en mesurant les changements entre les groupes par rapport à : Résultat principal : incidence du T2DM Résultats secondaires : poids, pourcentage de graisse corporelle, indice de masse corporelle, rapport taille-hanches, glycémie à jeun, pression artérielle, lipides dans le plasma, activité physique et régime alimentaire Objet : Précise la finalité de l'étude de manière explicite, en incluant des détails essentiels sur la recherche. Cet objet peut également prendre la forme d'une question ou d'une hypothèse.

18 Objet : Évaluer l'efficacité, la rentabilité et la durabilité d'un programme communautaire de prévention du diabète à Chenaï, en Inde, au moyen d'un essai contrôlé randomisé englobant 700 personnes au stade du pré-diabète bénéficiant soit de conseils standard sur le style de vie, soit d'une intervention sur le style de vie intensive, peu coûteuse et adaptée au contexte culturel – Objectif 1 : Évaluer l'efficacité de l'intervention sur le style de vie en mesurant les changements entre les groupes par rapport à : Résultat principal : incidence du T2DM Résultats secondaires : poids, pourcentage de graisse corporelle, indice de masse corporelle, rapport taille-hanches, glycémie à jeun, pression artérielle, lipides dans le plasma, activité physique et régime alimentaire

19 Objet : Évaluer l'efficacité, la rentabilité et la durabilité d'un programme communautaire de prévention du diabète à Chenaï, en Inde, au moyen d'un essai contrôlé randomisé englobant 700 personnes au stade du pré-diabète bénéficiant soit de conseils standard sur le style de vie, soit d'une intervention sur le style de vie intensive, peu coûteuse et adaptée au contexte culturel – Objectif 1 : Évaluer l'efficacité de l'intervention sur le style de vie en mesurant les changements entre les groupes par rapport à : Résultat principal : incidence du T2DM Résultats secondaires : poids, pourcentage de graisse corporelle, indice de masse corporelle, rapport taille-hanches, glycémie à jeun, pression artérielle, lipides dans le plasma, activité physique et régime alimentaire

20 Objet : Évaluer l'efficacité, la rentabilité et la durabilité d'un programme communautaire de prévention du diabète à Chenaï, en Inde, au moyen d'un essai contrôlé randomisé englobant 700 personnes au stade du pré-diabète bénéficiant soit de conseils standard sur le style de vie, soit d'une intervention sur le style de vie intensive, peu coûteuse et adaptée au contexte culturel – Objectif 1 : Évaluer l'efficacité de l'intervention sur le style de vie en mesurant les changements entre les groupes par rapport à : Résultat principal : incidence du T2DM Résultats secondaires : poids, pourcentage de graisse corporelle, indice de masse corporelle, rapport taille-hanches, glycémie à jeun, pression artérielle, lipides dans le plasma, activité physique et régime alimentaire

21 Objet : Évaluer l'efficacité, la rentabilité et la durabilité d'un programme communautaire de prévention du diabète à Chenaï, en Inde, au moyen d'un essai contrôlé randomisé englobant 700 personnes au stade du pré-diabète bénéficiant soit de conseils standard sur le style de vie, soit d'une intervention sur le style de vie intensive, peu coûteuse et adaptée au contexte culturel – Objectif 1 : Évaluer l'efficacité de l'intervention sur le style de vie en mesurant les changements entre les groupes par rapport à : Résultat principal : incidence du T2DM Résultats secondaires : poids, pourcentage de graisse corporelle, indice de masse corporelle, rapport taille-hanches, glycémie à jeun, pression artérielle, lipides dans le plasma, activité physique et régime alimentaire

22 Objet : Évaluer l'efficacité, la rentabilité et la durabilité d'un programme communautaire de prévention du diabète à Chenaï, en Inde, au moyen d'un essai contrôlé randomisé englobant 700 personnes au stade du pré-diabète bénéficiant soit de conseils standard sur le style de vie, soit d'une intervention sur le style de vie intensive, peu coûteuse et adaptée au contexte culturel – Objectif 1 : Évaluer l'efficacité de l'intervention sur le style de vie en mesurant les changements entre les groupes par rapport à : Résultat principal : incidence du T2DM Résultats secondaires : poids, pourcentage de graisse corporelle, indice de masse corporelle, rapport taille-hanches, glycémie à jeun, pression artérielle, lipides dans le plasma, activité physique et régime alimentaire Objectif : Décrit la manière dont les chercheurs répondront à la question de la recherche

23 Objet et objectifs Objet 1 : L'éducation des pairs et les groupes de soutien peuvent-ils être utilisés pour influencer les choix liés au style de vie et prévenir l'obésité chez les hommes vivant à Karachi ?

24 Exemple d'objet Objet 1 : L'éducation des pairs et les groupes de soutien peuvent-ils être utilisés pour influencer les choix liés au style de vie et prévenir l'obésité chez les hommes vivant à Karachi ? Problèmes : – Conception de l'étude ? – Le résultat concernant les choix liés au style de vie est vague

25 Objet et objectifs : informations générales Commencez par un résumé de la nécessité de cette recherche Indiquez clairement l'objectif principal de vos recherches sous la forme de buts à atteindre ou d'une hypothèse Décrivez brièvement le déroulement du projet au travers d'objectifs ou d'un paragraphe Longueur : 1-2 pages

26 Objet et objectifs : informations générales Après avoir lu la section Objet, le lecteur doit être en mesure de : – Établir la nécessité de votre projet – Reconnaître la nécessité du projet – Résumer l'objectif principal et les méthodes générales de votre projet – Être impatient et intéressé à l'idée de lire le reste de votre proposition

27 Questions et discussion

28 2. Contexte

29 Contexte Résumé de la littérature pertinente – Le problème auquel s'attaque votre projet – D'autres études abordant ce problème – Mise en exergue des lacunes de la littérature – La recherche au cœur de la translation – Défense des théories et des méthodes que vous utilisez – Terminer par un résumé clair Recherche préliminaire Longueur : 1-2 pages

30 Contexte La section Contexte doit être : – Complète mais succincte – Bien écrite – Facile à lire et à suivre Sous-titres – Pertinente

31 Questions et discussion

32 3. Plan de la recherche

33 Composantes du plan de la recherche a.Conception de l'étude b.Résultats c.Test de l'étude d.Échantillon de l'étude e.Calendrier f. Intervention g. Plan d'analyse des données h. Personnel clé i. Problèmes éthiques

34 Composantes du plan de recherche a.Conception de l'étude b.Résultats c.Test de l'étude d.Échantillon de l'étude e.Calendrier f. Intervention g. Plan d'analyse des données h. Personnel clé i. Problèmes éthiques

35 Choix de la conception de l'étude la plus pertinente Conception de l'étude – Doit être étroitement liée à l'objet de l'évaluation – Doit reposer sur un cadre théorique de changement comportemental – Doit d'abord envisager des conceptions randomisées – Des conceptions non randomisées ou dans le cadre desquelles l'unité de randomisation n'est pas le participant peuvent s'avérer plus appropriées pour les questions qui touchent à la recherche translationnelle

36 Choix de la conception de l'étude L'un des défis de la recherche translationnelle est que les interventions sont généralement complexes (plusieurs facettes avec des changements simultanés en divers endroits de l'organisation) Le contrôle exercé par le chercheur sur la mise en œuvre de l'intervention est variable Eccles M, et al. Qual Saf Health Care 2003 ; 12 ; 47-52

37 Étapes clés du plan de la recherche avant l'étude définitive Développement d'une base théorique pour l'intervention Définition des composants de l'intervention Études préliminaires des données observationnelles + recherche qualitative afin de peaufiner l'intervention et l'évaluation planifiée Évaluation définitive Eccles M, et al. Qual Saf Health Care 2003 ; 12 ; 47-52

38 Types d'études Conceptions non expérimentales quantitatives Conceptions expérimentales quantitatives o Randomisation Conceptions qualitatives Interventions multifactorielles à plusieurs niveaux Recherche communautaire participative

39 Conceptions non expérimentales quantitatives Conceptions transversales Non contrôlées avant et après (études de cohorte observationnelles longitudinales) Contrôlées avant et après Analyses chronologiques En recherche translationnelle, il peut y avoir des obstacles politiques, pratiques et éthiques aux conceptions randomisées – celles-ci doivent néanmoins être envisagées en premier

40 Conceptions non expérimentales quantitatives Le contrôle sur la mise en œuvre de l'intervention peut être limité… – Point fort : très "monde réel" – Point faible : difficile de déterminer ce qui s'est réellement passé ou les "résultats" qui auraient changé – Le chercheur doit documenter la mise en œuvre à travers des environnements hétérogènes L'absence de contrôles randomisés constitue toujours une menace pour la validité interne, mais ce choix doit être replacé dans le contexte de la question de la recherche et des objectifs de l'étude

41 Non contrôlées avant et après Faciles à réaliser Les tendances séculaires font qu'il est difficile d'imputer les changements à l'intervention Surestimation probable du bienfait des interventions visant à améliorer la qualité

42 Contrôlées avant et après Une population de contrôle présentant des caractéristiques similaires est identifiée Des données de référence et post- intervention sont recueillies auprès des populations de contrôle et ayant fait l'objet de l'intervention Protège contre les tendances séculaires Les caractéristiques de base peuvent différer, même au sein de groupes bien équilibrés

43 Contrôlées avant et après L'examen de l'ampleur des changements au sein du groupe n'est pas pertinent Les analyses de ces données doivent prendre en compte le regroupement par site, en particulier si l'intervention se fait au niveau organisationnel

44 Conceptions chronologiques L'intervention améliore-t-elle les soins davantage que la tendance séculaire observée ? Exige la collecte de données à de multiples reprises tant avant qu'après l'intervention afin de comprendre l'ampleur de la tendance séculaire L'analyse doit expliquer l'auto-corrélation de données recueillies en de multiples points dans le temps Point fort : aucun groupe de contrôle n'est nécessaire – Points faibles : vous devez recueillir des données à plusieurs reprises et la conception n'empêche pas la survenue d'autres événements en même temps que l'intervention

45 Types d'études de l'intervention Essais randomisés ou quasi randomisés Série chronologique interrompue – Intervention définie – 3 points dans le temps avant et après Études non randomisées avec des contrôles sur un deuxième site – Données recueillies avant et après l'intervention – L'interprétation dépend de la comparabilité des sites La plupart consistent en des évaluations intra-systèmes plutôt qu'inter-systèmes

46 Conceptions expérimentales quantitatives Essais contrôlés randomisés au niveau de patients individuels Essais contrôlés randomisés par grappes Conceptions plus solides pour l'établissement d'une relation causale Souvent difficiles à mettre en œuvre… mais il est important de les envisager

47 Essais contrôlés randomisés Considérés comme la solution idéale – Répartition aléatoire entre le groupe de contrôle et celui faisant l'objet de l'intervention – Meilleure façon de s'assurer que les facteurs connus et inconnus susceptibles d'influencer l'efficacité de l'intervention sont équilibrés au sein des deux groupes de comparaison En plus d'être longs, coûteux et complexes, ces essais peuvent exiger un grand nombre de groupes et les critères d'inclusion stricts limitent la capacité de généralisation Ne permettent pas toujours de déterminer si une intervention est à même d'améliorer la pratique d'usage

48 Randomisation et échantillonnage aléatoire Randomisation = processus consistant à répartir des personnes au hasard entre différents groupes d'étude – Contrôle de la confusion Échantillonnage aléatoire = processus de sélection d'un groupe aléatoire au sein d'une population plus large – Capacité de généralisation

49 Niveau de randomisation Patient Professionnel de la santé Cabinet/hôpital Groupe de prestataires Plan de santé Communauté NIVEAU BAS CONTAMINATION NIVEAU ÉLEVÉ CAPACITÉ, LOGISTIQUE

50 Niveau de randomisation À des niveaux de randomisation supérieurs, la mesure des caractéristiques pré-intervention revêt une importance cruciale Il est impératif de prendre en compte la stratification des caractéristiques de base susceptibles d'influencer l'efficacité de l'intervention La randomisation par grappes risque de violer le principe d'indépendance des observations au sein d'une grappe – Deux patients fréquentant le même cabinet ont plus de chances de présenter des similitudes plus nombreuses que trois patients de cabinets différents – Nécessité de pouvoir estimer le coefficient de corrélation intra-grappe (ICC)

51 Randomisation par grappes De nombreuses interventions visant à améliorer la qualité se déroulent au niveau du prestataire ou du système, la randomisation au niveau du patient risquant d'entraîner une contamination. La randomisation à un niveau supérieur réduit la contamination, mais affecte votre capacité et votre aptitude à détecter des différences de résultats significatives d'un point de vue clinique. Le risque de biais est en outre beaucoup plus grand. Il faut donc randomiser à un niveau supérieur, mais recueillir les données au niveau du patient.

52 Analyse de la randomisation par grappes L'analyse au niveau de la grappe utilise celle-ci en tant qu'unité de randomisation et d'analyse. – Chaque groupe est traité en tant que point de donnée unique (inefficace !) Les analyses au niveau du patient sont ajustées en fonction de la grappe. Les analyses au niveau du patient permettant d'établir une corrélation entre les grappes sont modélisées de manière explicite ; la nature hiérarchique des données est prise en compte dans l'analyse. L'unité de randomisation doit être prise en compte dans toutes les analyses.

53 Études qualitatives Les résultats des études qualitatives peuvent fournir des informations cruciales pour la translation, dans des environnements réels, d'interventions qui se sont avérées efficaces lors d'essais cliniques Significations, définitions et caractéristiques du phénomène Accroître l'acceptabilité, la pertinence culturelle et la faisabilité S'appuyer sur la littérature existante peut ne pas être suffisant

54 Types de recherche qualitative 1.Observation directe – Observer sans interagir

55 Types de recherche qualitative 1.Observation directe 2.Documents écrits

56 Types de recherche qualitative 1.Observation directe 2.Documents écrits 3.Interviews en profondeur – Interviews individuelles – Réunions de groupe

57 Questions à poser avant d'intégrer la recherche qualitative dans votre étude La recherche qualitative est-elle la meilleure solution pour répondre à la question de la recherche ? La méthodologie est-elle adaptée à la question de la recherche ? – Justifiez votre méthode de recherche

58 Études combinant plusieurs méthodes "La recherche quantitative excelle pour ce qui est de résumer de gros volumes de données et de faire des généralisations sur la base de perceptions statistiques. La recherche qualitative est quant à elle particulièrement efficace pour ce qui est de "raconter l'histoire" du point de vue du participant, en fournissant de nombreux détails descriptifs qui replacent les résultats quantitatifs dans leur contexte humain." Trochim, W. M. K., Research Methods Knowledge Base :

59 Contexte des interventions multifactorielles à plusieurs niveaux Nous vivons dans des contextes : patients, familles, prestataires de soins, cliniques, systèmes de santé, sociétés Il est difficile de changer les comportement et d'améliorer la qualité Des interventions multiples sont plus efficaces qu'une intervention unique Le diabète et l'obésité sont des conditions chroniques : modèles de soins chroniques / maladie chronique

60 Recherche communautaire participative Cible au sein de la communauté : populations généralement vulnérables et difficiles à atteindre Collaboration : partenaires communautaires et académiques Relations d'égalité Bienfait de la communauté – Mise en œuvre dinterventions en fin de compte – Réduction des disparités

61 Composantes du plan de recherche a.Conception de l'étude b.Résultats c.Test de l'étude d.Échantillon de l'étude e.Calendrier f. Intervention g. Plan d'analyse des données h. Personnel clé i. Problèmes éthiques

62 Résultats de l'étude Un résultat principal Un ou plusieurs résultats secondaires Résultats à court, moyen et long terme

63 Objet : Évaluer l'efficacité, la rentabilité et la durabilité d'un programme communautaire de prévention du diabète à Chenaï, en Inde, au moyen d'un essai contrôlé randomisé englobant 700 personnes au stade du pré-diabète bénéficiant soit de conseils standard sur le style de vie, soit d'une intervention sur le style de vie intensive, peu coûteuse et adaptée au contexte culturel – Objectif 1 : Évaluer l'efficacité de l'intervention sur le style de vie en mesurant les changements entre les groupes par rapport à : Résultat principal : incidence du T2DM Résultats secondaires : poids, pourcentage de graisse corporelle, indice de masse corporelle, rapport taille-hanches, glycémie à jeun, pression artérielle, lipides dans le plasma, activité physique et régime alimentaire

64 Continuum des résultats au niveau des soins de santé Résultats immédiats Apprentissage Connaissances Acquisition de compétences Changement de comportement Résultats intermédiaires Amélioration des indicateurs cliniques Résultats post- intermédiaires Amélioration de l'état de santé Résultats à long terme

65 Résultats de l'étude Peuvent avoir un caractère quantitatif ou qualitatif Doivent être rationnels par rapport à la conception de l'étude et à la question de recherche Doivent être concrets

66 Que signifie "concret" ? Fiable et valide Succinct et/ou intéressant En rapport avec l'environnement et la question Applicable à grande échelle : alphabétisation, culture, langue Fardeau raisonnable sur les participants à l'étude

67 Complexité : la pilule amaigrissante magique Phase de disséminationConcept% affecté 50 % d'utilisation cliniqueAdoption50 % 50 % des cliniciens prescrivent le médicament Adoption25 % 50 % des patients acceptent le médicament Portée12,5 % 50 % suivent le régime correctement Mise en œuvre6,2 % 50 % de ceux qui le prennent y trouvent des avantages corrects Efficacité réelle3,2 % 50 % continuent d'y gagner après 6 mois Maintenance1,6 %

68 Dimensions et définitions selon Re-aim DIMENSIONDÉFINITION PORTÉE Taux de participation parmi les personnes éligibles Représentativité des participants EFFICACITÉ POTENTIELLE / EFFICACITÉ RÉELLE Effets sur le résultat principal recherché Impact sur la qualité de vie et résultats négatifs Au niveau de l'individu

69 Dimensions et définitions selon Re-aim DIMENSIONDÉFINITION ADOPTION Taux de participation au sein des environnements possibles Représentativité des environnements participants MISE EN ŒUVRE Degré de déroulement de l'intervention comme prévu Durée et coûts de l'intervention MAINTENANCE (Individu) Effets à long terme de l'intervention ( 6 mois) (Individu) Impact de l'abandon sur les résultats (Environnement) Degré de poursuite ou de modification du traitement Au niveau de l'environnement Les deux

70 Pourquoi des mesures multiples ? Les cliniciens et les décideurs politiques mettent l'accent sur différents problèmes pour plus d'efficacité Recherche – Résultats biologiques / économiques – Court terme / long terme – Centrée sur le patient / le prestataire de soins/système – Au niveau du patient / de l'environnement

71 Exemples de résultats Mesures quantitatives Mesures qualitatives Types de résultats – Biologiques – Psychosociaux – Comportementaux – Économiques

72 Mesures quantitatives Incidence - pourcentage de nouveaux cas d'une maladie ou d'une condition apparaissant au cours d'une période donnée – Par exemple, 20 % des contrôles et 10 % des participants du groupe faisant l'objet de l'intervention ont développé le diabète au cours de l'étude Prévalence - pourcentage de cas existants d'une maladie ou d'une condition à un moment donné dans le temps – Par exemple, 7,8 % de la population américaine sont atteints de diabète

73 Mesures quantitatives Risque absolu (différence de risque) - la probabilité qu'un événement survienne chez des personnes non soumises au traitement moins la probabilité d'une telle survenue chez les individus soumis au traitement –Dans le programme de prévention du diabète : Incidence du diabète dans le groupe placebo = 11 % Incidence du diabète dans le groupe faisant l'objet de l'intervention = 4,8 % Risque absolu = 11 % - 4,8 % = 6,2 %

74 Mesures quantitatives Risque relatif - risque de développer une maladie ou un événement en cas d'exposition Probabilité de survenue chez les personnes exposées Probabilité de survenue chez les personnes non exposées –La probabilité de développer un cancer est de 20 % chez les fumeurs. –La probabilité de développer un cancer est de 1 % chez les non-fumeurs. –Risque relatif = 20. En d'autres termes, les fumeurs ont 20 fois plus de risques que les non-fumeurs de développer un cancer. =

75 Mesures quantitatives Rapport de cotes - probabilité qu'un événement se produise dans un groupe (p) par rapport à la probabilité que ce même événement se manifeste dans un autre groupe (q) p/(1-p)p*(1-q) q/(1-q) q*(1-p) – Si 90 hommes sur 100 et 20 femmes sur 100 fument, le rapport de cotes du tabagisme chez les hommes par rapport aux femmes sera de 36. = =

76 Mesures qualitatives Thèmes de discussion Opinions Connaissances Acceptabilité du programme

77 Résultats biologiques Exemples – Incidence du diabète – Glycémie – Hémoglobine A 1 c – Poids – Pression artérielle

78 Résultats psychosociaux Exemples – Qualité de vie – Intégration au sein de la communauté – Dépression – Anxiété

79 Qualité de vie (QV) Face à l'augmentation des maladies chroniques, l'importance accordée aux mesures de santé objectives (mortalité et morbidité) diminue au profit de mesures subjectives (santé sexuelle et génésique, QVLS) L'image de la personne/du patient gagne en importance Importance croissante des aspects économiques Changements au niveau de l'organisation et de la fourniture des soins de santé

80 De quelle manière la qualité de vie est-elle mesurée ? La qualité de vie est un concept multidimensionnel correspondant à la perception subjective que se fait un individu de son bien-être physique, émotionnel et social et incluant à la fois des éléments cognitifs (satisfaction, par exemple) et émotionnels (bonheur, par exemple) Campbell A, et al. The Quality of American Life, New York, Russell Sage, 1976

81 Mesure de la qualité de vie Spécifique à la maladie – Concentration sur des problèmes spécifiques – Hypoglycémie, injections d'insuline, autosurveillance de la glycémie, restrictions alimentaires – DQOL, Diabetes-39, PAID, DTSR Générale – Utilisation au sein de groupes d'individus en bonne santé et malades

82 Qualité de vie liée à la santé (QVLS) La QVLS fait référence à l'impact de certains aspects de la santé d'un individu sur sa qualité de vie ou son bien-être général ou à la valeur qu'un individu accorde à son état de santé

83 QVLS générale : méthodes de mesure Profil de santé : approche non basée sur les préférences (par exemple, SF-36, SIP) – Ne permet pas de produire de score unique – Ne peut pas être utilisée pour une évaluation économique Mesure de l'utilité : approche basée sur les préférences (par exemple, QWB, HUI, EUROQOL) – Permet de produire un score unique – Conçue pour l'évaluation économique

84 Mesures globales de la qualité de vie (non basées sur les préférences) Questionnaire de santé Medical Outcomes Study Short-Form (SF-36, SF-20, SF-12) – Les mesures des limitations du rôle et du fonctionnement physique et social permettent de cerner les dysfonctionnements comportementaux – La santé mentale, la perception de l'état de santé général et la douleur reflètent des éléments subjectifs – Disponible dans de nombreuses langues

85 Années de vie ajustées sur la qualité (QALY) Mesure récapitulative des résultats intégrant la qualité ou l'utilité d'un état de santé avec la durée de survie

86 Matrice QALY Une maladie ou une intervention peut avoir deux effets possibles : – Prolonger la vie – Améliorer la qualité de vie liée à la santé L'indicateur QALY combine ces deux effets selon un processus multiplicatif

87 Calcul de l'indicateur QALY Attribuez un score correspondant à la qualité de l'état de santé au cours des différentes périodes de la survie – Par exemple : santé optimale = 1 mort = 0 cécité = 0,8 – La "qualité" de l'état de santé est souvent qualifiée d'utilité Additionnez les utilités au cours des différentes périodes

88 QALY gagnées grâce à une intervention Décès sans le programme sans programme avec programme Qualité de vie liée à la santé Santé optimale Durée (années) 0 1 Années de vie gagnées ajustées sur la qualité Décès avec le programme

89 Résultats comportementaux Exemples – Respect – Phase de changement – Changement de comportement

90 Résultats économiques Exemples – Coût – Coût-efficacité – Coût-utilité

91 Coût et coût-efficacité Les ressources en soins de santé sont limitées Certaines interventions ont plus de valeur que d'autres Tous les choix de soins de santé faits ont un "coût d'opportunité" Les décideurs politiques, les agences de santé publique, les assureurs, les prestataires de soins, les patients, etc. sont tous amenés à faire des choix de soins de santé

92 Questions abordées par les analyses économiques Quel est le coût d'une maladie ? Quel est le coût du traitement ou de la prévention de la maladie ? Quels sont les avantages par rapport aux coûts ? (Autrement dit, quelle est la valeur des interventions ?)

93 C Alternative moins efficace et plus coûteuse E Alternative moins coûteuse, mais moins efficace D Alternative plus efficace et moins coûteuse COÛT RÉSULTAT A B Alternative plus efficace, mais plus coûteuse

94 Conceptions d'étude générales en économie de la santé Analyses de coût Analyses coût-efficacité Analyses coût-utilité Teutsch and Harris, Prevention Effectiveness, 1996

95 Analyse de coût Quel est le coût d'une intervention, d'un programme ou d'une maladie ?

96 Analyse coût-efficacité Outil analytique au moyen duquel les coûts et les effets d'un programme sont comparés à ceux d'un autre programme ou à l'absence d'intervention Exprimée en termes de différence de coût divisée par la différence de résultats Gold et al. Cost-effectiveness in Health and Medicine, 1996

97 Exemple de coût-efficacité Chez les plus de 25 ans, le dépistage dans le cabinet du médecin coûte chaque année dollars par année de vie gagnée en comparaison avec l'absence de dépistage. CDC Diabetes Cost-effectiveness Group, JAMA, 1998

98 Analyse coût-utilité Type d'analyse coût-efficacité dans le cadre de laquelle le résultat est ajusté afin de refléter l'impact de l'intervention sur la qualité de vie Définie comme la différence de coût divisée par la différence d'années de vie gagnées ajustées sur la qualité (QALY)

99 Exemple de coût-utilité Chez les plus de 25 ans, l'utilité du coût d'un dépistage opportuniste du diabète est de dollars par année de vie ajustée sur la qualité supplémentaire gagnée, en comparaison avec l'absence de dépistage CDC Diabetes Cost-effectiveness Group, JAMA, 1998

100 Techniques de base pour la réalisation d'études de coût-efficacité Dans le cadre de l'essai : examen des coûts et des effets à l'aide de données réelles recueillies dans le cadre d'un essai clinique Sur la base d'un modèle : simulation des coûts et des effets pendant toute la durée de vie à l'aide de modèles et de données mathématiques issus de la littérature

101 Perspectives de l'étude Qui est affecté par les choix en matière d'affectation des ressources de santé ? En faveur de qui les décisions sont-elles prises ? Qui en retire des avantages en termes de santé et qui paie pour cela ? Les réponses à ces questions définissent les perspectives d'une évaluation économique Gold MR et al. Cost-Effectiveness in Health and Medicine, Oxford University Press, NY, 1996

102 Trois grandes perspectives Système de santé : une organisation de santé peut ne prendre en compte que les coûts liés aux services cliniques qu'elle propose Payeur : un employeur peut prendre en compte d'autres coûts affectant la productivité de ses employés Sociétal : les coûts directement encourus par les patients sont également pris en compte

103 Concepts liés aux coûts Coût d'opportunité Coût marginal Actualisation du temps Types de coûts

104 Définition économique Dans la théorie économique, le terme "coûts" fait référence à la valeur des avantages escomptés, lesquels peuvent être ou non mesurables en dollars Richardson J. Economic evaluation of health promotion : Friend or foe ? Aust NZ J Public Health 1998 ; 22:

105 Coût d'"opportunité" Dans la mesure où il est impossible de dépenser un même dollar à deux endroits à la fois, le coût d'opportunité est la valeur de l'opportunité escomptée en dépensant les ressources à un endroit et pas à un autre

106 Coûts "marginaux" ou totaux L'évaluation économique des interventions de santé se préoccupe généralement des coûts marginaux et pas des coûts totaux d'une intervention. Richardson J. Aust NZ J Public Health 1998 ; 22:

107 Qu'entend-on par "marginal" ? Le terme "marginal" représente simplement la différence entre deux quantités. Le coût marginal est calculé en soustrayant du coût total de A le coût total de B : Coût marginal = $A - $B

108 Actualisation du temps Pratique consistant à réduire la valeur des coûts lorsqu'ils surviennent dans le futur de manière à pouvoir les comparer aux coûts actuels Richardson J. Aust NZ J Public Health 1998 ; 22:

109 Actualisation du temps : pourquoi ? Les fonds qui ne sont pas dépensés dans des programmes de santé peuvent être investis et rapporter un intérêt. – Ces fonds pourront être utilisés à une date ultérieure pour acheter plus de soins de santé. – Mais, une fois cette date ultérieure atteinte, le même argument pourrait être avancé. – Ces fonds pourraient dès lors ne jamais être utilisés pour couvrir des dépenses de santé. D'où la nécessité d'exprimer les coûts en fonction de la même période de temps, c'est-à-dire la valeur actuelle. Richardson J. Aust NZ J Public Health 1998 ; 22:247-53

110 Actualisation du temps : conversion des coûts futurs à la valeur actuelle Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Valeur actuelle Projet A Coût= Projet B Coût= /(1+0,03) /(1+0,03) /(1+0,03) 3 =

111 Types de coûts Médicaux directs : – Coûts de l'intervention elle-même ex. : temps consacré par le médecin, tests de laboratoire – Coûts des soins de routine ex. : traitement de complications microvasculaires – Coûts du traitement des effets secondaires ex. : hypoglycémie Non médicaux directs : – Coûts encourus par le patient ex. : tapis roulant, chaussures de sport Indirects : – Coût de la perte de productivité due à la maladie – Coût de la perte de productivité due au décès

112 Mesures de la "valeur" Rapport coût-efficacité Année de vie ajustée sur la qualité Rapport coût-utilité

113 Rapport coût-efficacité Rapport coût-efficacité = différence de coût divisée par la différence d'efficacité Différence de coût = coût avec un programme coût sans le programme

114 Que couvre le coût ? Coût total = Coûts médicaux directs + Coûts non médicaux directs + Coûts indirects

115 Que couvre l'efficacité ? L'efficacité est une mesure des résultats de santé Exemples : – Nombre de cas de diabète évités – Nombre de jours de vision épargnés – Nombre d'années de vie gagnées

116 Composantes du plan de recherche a.Conception de l'étude b.Résultats c.Test de l'étude d.Échantillon de l'étude e.Calendrier f. Intervention g. Plan d'analyse des données h. Personnel clé i. Problèmes éthiques

117 Mesure des résultats de l'étude Vous devez prévoir ce qui suit lors de la conception de votre étude : – La manière dont les résultats seront mesurés – L'utilisation de tests/instruments d'étude validés – Le calendrier des tests de l'étude – Attitude raisonnable vis-à-vis de l'ampleur des changements

118 Éléments à inclure dans votre demande de subvention Présentez un tableau de tous les tests de l'étude et le programme des tests Décrivez la procédure que vous suivrez pour mesurer l'ensemble des résultats principaux et secondaires, ainsi que les autres résultats Incluez des descriptions des tests de dépistage, de base et de suivi Évaluez l'efficacité de la randomisation et du recrutement, ainsi que le respect

119 Test de l'étude Décrivez clairement la procédure de collecte des données – Quelles méthodes utiliserez-vous pour enregistrer les données ? – Qui collectera les données ? – Quand et où la collecte des données s'effectuera-t-elle ? – Soyez systématique dans la collecte des données et la génération de rapports – Expliquez en quoi vos choix sont liés à la question de la recherche

120 Composantes du plan de recherche a.Conception de l'étude b.Résultats c.Test de l'étude d.Échantillon de l'étude e.Calendrier f. Intervention g. Plan d'analyse des données h. Personnel clé i. Problèmes éthiques

121 Échantillon de l'étude Votre échantillon doit refléter la communauté cible plus large Critères d'exclusion et d'inclusion Recrutement – Quelle est la population visée par votre étude ? – Comment et où entrerez-vous en contact avec ? – Pour une recherche qualitative, le but est de recruter un échantillon riche en informations

122 Taille de l'échantillon Capacité - probabilité de rejet d'une hypothèse fausse nulle (1-β) Dépend de la conception de l'étude et de la méthode de randomisation, de la capacité souhaitée, du taux d'erreurs de type I et du résultat étudié – Logiciels : SIZ, PASS, Egret – Calculatrices de taille d'échantillon en ligne

123 Taille de l'échantillon Exemples de calculatrices de la taille de l'échantillon en ligne (voir le polycopié) : – –

124 Composantes du plan de recherche a.Conception de l'étude b.Résultats c.Test de l'étude d.Échantillon de l'étude e.Calendrier f. Intervention g. Plan d'analyse des données h. Personnel clé i. Problèmes éthiques

125 Activité Mois Recrutement et dépistage Test de base et randomisation Calendrier de l'étude

126 Composantes du plan de recherche a.Conception de l'étude b.Résultats c.Test de l'étude d.Échantillon de l'étude e.Calendrier f. Intervention g. Plan d'analyse des données h. Personnel clé i. Problèmes éthiques

127 Intervention Décrivez les groupes de contrôle et faisant l'objet de l'intervention – Ne réinventez pas la roue - utilisez des interventions déjà testées chaque fois que possible Procédures de randomisation Cadre théorique

128 Cadres théoriques pour la recherche comportementale 1.Phases de changement 2.Modèle de croyances en matière de santé 3.Locus de contrôle 4.Diffusion des innovations

129 1. Phases de changement

130 2. Modèle de croyances en matière de santé

131 3. Locus de contrôle Aspect de la personnalité expliquant qui, d'après un individu, contrôle les événements qui se produisent dans sa vie Les événements (vie, mort, etc.) peuvent être considérés comme étant contrôlé au niveau interne ou externe : – Interne - l'individu est aux commandes de sa vie – Externe - quelque chose ou quelqu'un - l'environnement, d'autres personnes, une puissance supérieure - contrôle les décisions et la vie de l'individu

132 4. Diffusion des innovations

133 Composantes du plan de recherche a.Conception de l'étude b.Résultats c.Test de l'étude d.Échantillon de l'étude e.Calendrier f. Intervention g. Plan d'analyse des données h. Personnel clé i. Problèmes éthiques

134 Logiciels d'analyse et de gestion des données Saisie et gestion des données : – Excel, Access Analyse des données textuelles : – Nudist, Atlas/ti, MAXqda Analyse des données quantitatives : – Epi Info, SAS, SUDAAN, Stata, WesVar, SPSS

135 Plan d'analyse des données Un plan d'analyse des données doit inclure une descriptions des points suivants : – Comment et dans quelles unités les résultats seront mesurés – Comment la randomisation, le taux de réponse, la rétention et le respect seront mesurés – Comment la qualité des données sera assurée et évaluée – Comment les données seront protégées

136 Plan d'analyse des données Un plan d'analyse des données doit inclure une description des points suivants (suite) : – Comment les données seront analysées – Données quantitatives : traitement des variables continues et catégoriques et des tests statistiques planifiés – Données qualitatives : et/ou description de l'analyse des données textuelles – Répertoriez tous les programmes d'analyse ou de gestion des données qui seront utilisés

137 Plan d'analyse des données Soyez précis à propos des procédures d'analyse des données et fournissez des références Pour la recherche qualitative – Soyez clair sur la manière dont les thèmes sont dérivés – Soyez systématique dans votre analyse pour éviter tout biais Consultez un expert

138 Biais Types de biais – Biais de sélection Biais de Berkson – Erreur de classification (biais d'information) Biais de mémoire – Confusion Alcool et risque de cancer buccal

139 Comment traiter les biais La confusion doit être prise en charge lors de la phase d'analyse Le biais de sélection et l'erreur de classification ne peuvent pas être corrigés d'un point de vue statistique et doivent être évités

140 Composantes du plan de recherche a.Conception de l'étude b.Résultats c.Test de l'étude d.Échantillon de l'étude e.Calendrier f. Intervention g. Plan d'analyse des données h. Personnel clé i. Problèmes éthiques

141 Personnel clé Constituez une équipe qualifiée et harmonieuse Rôle au sein du projet Recherche pertinente

142 Composantes du plan de recherche a.Conception de l'étude b.Résultats c.Test de l'étude d.Échantillon de l'étude e.Calendrier f. Intervention g. Plan d'analyse des données h. Personnel clé i. Problèmes éthiques

143 Problèmes éthiques Population de sujets Sources des supports de recherche Plan de surveillance des données et de la sécurité Risques potentiels Avantages anticipés

144 Sujets humains Procédures de protection des sujets humains Procédures de garantie de la confidentialité Procédures de consentement Impact de l'étude

145 Ressources – Liste de contrôle concernant le consentement éclairé : /consentckls.htm Comités d'évaluation institutionnels/ comités de supervision de la recherche

146 Questions et discussion

147 4. Durabilité

148 Durabilité La recherche translationnelle est : "une recherche appliquée approfondie qui s'efforce de traduire les connaissances disponibles afin de les appliquer à la pratique clinique et en santé publique au quotidien" Narayan KM, et al. Ann Int Med 2004 ; 140:

149 Durabilité Éléments à inclure : – La durabilité doit faire partie intégrante de l'étude – Description détaillée de la manière dont le programme sera poursuivi Que signifie "durable" ? Qui poursuivra le programme au terme des recherches - des membres de la communauté, l'institut de recherche, etc. ? Le projet est-il évolutif ? – Impact futur

150 Questions et discussion

151 5. Budget

152 Budget Reportez-vous au polycopié pour obtenir un exemple de budget et de justification du budget Commencez le plus tôt possible Personnel, déplacements, équipements, test

153 Justification du budget Justifiez les postes du budget Expliquez la procédure utilisée pour dériver les coûts – Si l'équipe de l'étude est internationale, comment le salaire est-il déterminé sur chaque site ? Expliquez pourquoi ces postes sont nécessaires Ventilez les efforts sous forme de pourcentage

154 Questions et discussion

155 Points fondamentaux

156 Rédaction de la demande de subvention : points fondamentaux Anticipez les problèmes et prévoyez des plans pour les éviter Réduisez les variations Dressez une liste des limitations et expliquez comment elles seront minimisées Exposez les coûts et les principales étapes de l'étude de manière claire

157 Erreurs courantes dans les demandes soumises à la FID : les pièges à éviter 1.Propositions ne relevant pas du programme BRiDGES 2.Niveau de détail insuffisant 3.Manque de cohérence 4.Lisibilité

158 2. Niveau de détail insuffisant "Pas d'idée claire concernant la portée… les participants et le motif" "Manque de clarté concernant les mesures à utiliser" "Aucune mention de la manière dont les données seront obtenues" "Absence de définitions claires" pour les mesures des résultats Aucune description des outils de mesure "Absence de détails significatifs dans la proposition" Aucun calcul de la capacité Absence de documents pour étayer la faisabilité des tests de l'étude et/ou de l'intervention "Le cadre théorique… n'est pas défini"

159 3. Discordances entre les différentes parties de la demande de subvention "manque de cohérence entre" les objectifs, les mesures de l'étude et les résultats "Le calendrier et les chiffres" ne concordent pas vraiment avec la conception de l'étude Les coûts ne reflètent pas tous les éléments de l'étude

160 4. Lisibilité "Les hypothèses ne sont pas articulées correctement" "Superficialité de la proposition écrite" Incohérences terminologiques

161 Éviter les pièges courants Lisez attentivement l'annonce de la subvention Relisez plusieurs fois Soumettez votre texte à d'autres lecteurs

162 Questions et discussion

163 Activités de groupe et discussion interactive

164 Critère d'évaluation : dernières réflexions sur la préparation de la demande de subvention

165 Listes de contrôle pour les projets de recherche Liste de contrôle pour la recherche translationnelle STROBE QUOROM

166 Développement de la demande de subvention : dernières réflexions Commencez le plus tôt possible et établissez un calendrier Réfléchissez aux questions spécifiques de manière claire Effectuez des recherches documentaires approfondies sur le sujet Résumez les objectifs en une page et soumettez ce résumé à l'avis de vos collègues Organisez des réunions pour discuter du plan de l'étude Formulez et reformulez l'objet et les objectifs en 1-2 pages

167 Développement de la demande de subvention : dernières réflexions Élaborez le plan de l'étude de manière claire Demandez à des tiers de le relire et de le critiquer Retravaillez le plan de l'étude Rédigez la section Contexte Utilisez des tableaux pour les mesures Utilisez des diagrammes pour le concept et la conception de l'étude

168 Développement de la demande de subvention : dernières réflexions Rédigez, lisez et relisez plusieurs fois Demandez à différentes personnes de le lire et de le commenter Vérifiez l'orthographe et la grammaire Évitez les répétitions Soyez succinct (mais complet) ! Utilisez des résumés et mettez les principaux points en exergue Faites en sorte que votre texte suscite l'intérêt de réviseur Les deux derniers jours, montrez-vous maniaque

169 Des questions ?


Télécharger ppt "Formation pour la rédaction de demandes de subventions en recherche translationnelle - programme BRiDGES de la FID BRiDGES, un projet de la FID soutenu."

Présentations similaires


Annonces Google