La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INFLUENCE DE LA TEMPÉRATURE SUR LA QUALITE DE LA MICTION CHEZ LA BREBIS EVEILLÉE Gilberte ROBAIN*, Hélène COMBRISSON** * Rééducation neurologique, Hôpital.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INFLUENCE DE LA TEMPÉRATURE SUR LA QUALITE DE LA MICTION CHEZ LA BREBIS EVEILLÉE Gilberte ROBAIN*, Hélène COMBRISSON** * Rééducation neurologique, Hôpital."— Transcription de la présentation:

1 INFLUENCE DE LA TEMPÉRATURE SUR LA QUALITE DE LA MICTION CHEZ LA BREBIS EVEILLÉE Gilberte ROBAIN*, Hélène COMBRISSON** * Rééducation neurologique, Hôpital Rothschild, Paris VI ** Physiologie, Ecole Vétérinaire dAlfort, Université Paris-Est

2 Matériels et méthodes Cystomanométries chez 9 brebis adultes Sessions comportant 5 cystomanométries : – température corporelle : 39°C – liquide froid : 17°C – température ambiante : 20-22°C – chaud : 42°C – température corporelle : 39°C Les résultats ont été analysés en utilisant le test de Chi-2 et le test de comparaison de variance pour mesures répétées. ordre aléatoire

3 Résultats 180 cystomanométries Cystomanométries, à température corporelle, reproductibles : miction complète sans résidu Cystomanométriesavecliquide > t° corporelle : pas de modification des paramètres Cystomanométries avec liquide plus froid : – CVF et amplitude des contractions non modifiées – Mictions incomplètes, dysuriantes, plus fréquentes (p<0,0001) – Résidus : liquide à 17°C, résidus 69 ± 55 ml liquide à 20-22°C, résidus 50 ± 60ml (p<0,0001)

4 42°C 39°C 22°C 17°C Session de cystomanométrie chez une brebis : 5 tests successifs en perfusant à 38, 40, 17, 25 et 38°C. Les mictions sont indiquées par les traits noirs. CVF 40 ml, résidu 0 ml CVF 45 ml, résidu 40 ml CVF 45 ml, résidu 0 ml

5 Chez la brebis, la température du liquide utilisé pour la réalisation des cystomanométries modifie de façon importante la miction. Seule lutilisation de liquide à température corporelle ou plus chaude permet dobtenir de façon régulière une miction complète. Lutilisation de liquide à température < température corporelle entraîne des difficultés majeures de la vidange : – miction déclenchée pour un même volume de remplissage – dès que le liquide pénètre dans lurètre arrêt de la miction par contraction du sphincter urétral – Il semble donc que les thermorécepteurs de lurètre soient directement impliqués. Discussion

6 Conclusion Bien que le modèle brebis éveillée ne soit pas directement transposable à lHomme il pourrait être conseillé de réaliser les cystomanométries avec du liquide à température corporelle.


Télécharger ppt "INFLUENCE DE LA TEMPÉRATURE SUR LA QUALITE DE LA MICTION CHEZ LA BREBIS EVEILLÉE Gilberte ROBAIN*, Hélène COMBRISSON** * Rééducation neurologique, Hôpital."

Présentations similaires


Annonces Google