La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réunion publique et citoyenne SIGNEZ LAPPEL NATIONAL :

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réunion publique et citoyenne SIGNEZ LAPPEL NATIONAL :"— Transcription de la présentation:

1 Réunion publique et citoyenne SIGNEZ LAPPEL NATIONAL :

2 Le sujet est TRES compliqué. Tout a déjà été pensé par dautres. Les personnes à la tribune ont LA vérité. LE but est de trouver des boucs émissaires ou des magiciens... Il est conseillé de –manquer de respect, –ne pas écouter avant de sexprimer, –couper la parole, –adopter un ton agressif, –répéter ce qui a déjà été dit, –monopoliser la parole, –parler hors sujet. ?!

3 Education populaire ? C'est une éducation qui reconnaît à chacun la volonté et la capacité de progresser et de se développer, à tous les âges de la vie. –Développer ses capacités à vivre ensemble : confronter ses idées, s'exprimer en public, écouter, délibérer… –Développer sa puissance démocratique dagir. Cest volontaire, nimporte où, tous les jours, avec nimporte qui.

4 "Si nous ne faisons pas leffort dimaginer le monde que nous voulons et que nous ne faisons pas quelques pas pour le construire, nous allons hériter dun monde que quelquun dautre a voulu."

5 A votre avis ? A votre avis, quelle est lorigine principale de la dette publique ? Je le note en résumé sur mon papier. Je viens accrocher mon papier sur le mur. merci ?

6 Collectif ? Le collectif rassemble personnes, données et analyses pour –comprendre et mettre en débat lorigine et létat actuel de la dette publique, –stimuler la réflexion sur les alternatives à laustérité. Il est ouvert à touTEs les citoyenNEs qui souhaiteraient le rejoindre.

7 Audit ? Observation des sources de la dette. Compréhension des mécanismes. Tri des différentes parties de la dette : –Légitime –Illégitime –Odieuse Propositions pour que ça ne recommence pas.

8 Audit citoyen ? Dans un premier temps, les débats n'ont pas vocation à donner des solutions prémâchées mais à faire réfléchir chacun. La racine du problème est un dysfonctionnement de la démocratie : –Il faut donc repasser par un fonctionnement de la démocratie, à la base, entre tous les citoyens. –Le clivage est plus entre logique financière et logique démocratique, que entre droite et gauche (parmi ceux qui veulent la démocratie).

9 Vidéo

10 Action n°1 SIGNEZ LAPPEL NATIONAL

11 Grille danalyse Diagnostic Prescriptions Observations Causes Prospective Propositions dactions à mettre en œuvre Jugements de fait Jugements de valeur

12 A votre avis ? Quand je pense à la dette publique, je crains que ………………………………………………. Quand je pense à la dette publique, j'aimerais que Quand je pense à la dette publique, tout de suite, je peux faire …………………………………………………… Je le note en résumé sur mon papier. Je viens accrocher mon papier sur le mur. merci ?

13 Comment se passe un audit ? Pourquoi lÉtat a-t-il été amené à contracter une dette qui ne cesse denfler ? Etait-il possible ou nécessaire de faire dautres choix ? Qui sont les prêteurs ? Les prêteurs mettent-ils des conditions à loctroi des prêts ? Lesquelles ? Quelle est le taux dintérêt ? Quel montant dintérêts a été payé, à quels taux, quelle part du principal a déjà été remboursée ? Quelle est la part du budget de lÉtat qui va au remboursement du capital et des intérêts de la dette ? Comment lÉtat finance-t-il le remboursement de la dette ? Comment des dettes privées sont-elles devenues « publiques » ? Dans quelles conditions a été réalisé tel sauvetage bancaire ? Quel en est le coût ? Qui a pris la décision ? Doit-on indemniser des actionnaires qui sont responsables du désastre avec les administrateurs quils ont désignés ?

14 Source : [Etat] en % du PIB Trop de dépenses ?

15 Pays France 65 %50,1 %40 % Allemagne 53 %48,5 %47,5 % Belgique 72 %55 %50 % Espagne 66 %48 %43 % Italie 62 %45,5 %43 % Pays-Bas 72 %52 % Royaume-Uni 60 %40 % Taux dimposition marginal sur les revenus La baisse des recettes ?

16 Pays France 45 %33,3 % Allemagne 56 %26,37 % Belgique 45 %39,99 % Irlande 50 %12,5 % Italie 36 %33 % Pays-Bas 42 %de 25,5 à 29,6 % Royaume-Uni 35 %de 0 à 30 % Suède 52 %28 % La baisse des recettes ? Taux dimposition sur les sociétés

17 Financer les dépenses publiques Administrations Publiques centrales, locales, de sécurité sociale Obligation 100 Entreprises Particuliers 100 Investisseur (société, Etat, particulier) 100 A C Lever limpôtEmprunter / sendetter % B Créer la monnaie + ?

18 4 sources de la dette publique Administrations Publiques centrales, locales, de sécurité sociale Obligation 100 Entreprises Particuliers 100 Investisseur (société, Etat, particulier) 100 AC Lever limpôtEmprunter / sendetter % B Créer la monnaie + ? crise = hausse des dépenses

19 Leffet « tenaille » 1973 Créer la monnaie B A Lever limpôt Dette Budget Charge de la dette

20 Source :

21 Action n°1 SIGNEZ LAPPEL NATIONAL

22

23 La monnaie % +

24 Les transactions Sur 100 échangés

25 Des inégalités en hausse ? 10% + riches APu centrales, locales, de sécurité sociale Entreprises + Partage de la valeur ajoutée - - Fiscalité Revenus Patrimoine Successions Fiscalité Cotisations sociales Intérêts de la dette + Patrimoine Bulle financière Bulle immobilière - riches - - Services publics Couverture sociale Salaires Dividendes Inégalités de salaires + + Fiscalité

26 Des inégalités en hausse ?

27 Source : alternatives économiques

28 Des inégalités en hausse ? Salaires –Entre 1998 et 2005 Hausse de 3,1% pour les 90%. Hausse de 7,6% pour les 10% les mieux payés. Hausse de 13,6% pour les 1% les mieux payés. Hausse de 29,2% pour les 0,1% les mieux payés (= personnes). Hausse de 51,4% pour les 0,01% les mieux payés (= personnes). Source : Camille Landais

29 Source : observatoiredesinegalités.fr

30 "Si nous ne faisons pas leffort dimaginer le monde que nous voulons et que nous ne faisons pas quelques pas pour le construire, nous allons hériter dun monde que quelquun dautre a voulu."

31 Vocabulaire Monnaie fiduciaire Monnaie scripturale Titre de dette –contrat par lequel un débiteur s'engage à rembourser une dette selon certaines conditions à son créancier Euro-bonds Agence France Trésor (AFT) PIB

32 Depuis 1973

33 Source :

34

35

36 Où vont les intérêts ?

37

38 Socialiser les pertes ?

39 Pistes… 1 - Dénoncer immédiatement larticle 123 du traité de Lisbonne –(lequel interdit les prêts directs de la BCE et des banques centrales nationales au profit des États), 2 – Rendre à la Nation son pouvoir régalien de création monétaire au bénéfice de lÉtat –(pour sortir de limpasse de la dette publique et de limpossibilité de financement des investissements collectifs nécessaires et des services publics tels léducation, la recherche, la santé, la justice, lemploi, les transports, les énergies et le logement, etc.) 3 – Donner ainsi la possibilité à la Banque de France de financer directement sans intérêt TOUS nos besoins collectifs. 4 – Œuvrer pour modifier le mandat de la BCE –(laquelle doit soutenir lemploi, prioritairement à la lutte contre linflation). 5 – restaurer le contrôle démocratique sur la politique monétaire –(afin de ne plus être asservis aux marchés financiers, cest-à-dire aux investisseurs privés et à leurs agences de notation). Source :

40 Pistes… Séparer les banques daffaires et les banques de dépôt. Socialiser / démocratiser la création monétaire et le crédit. Réformer la fiscalité. Taxer les transactions financières. Interdire les produits financiers à risques systémiques –ou revenant à faire des paris sur les cours de biens essentiels ou sur les pertes dautrui. Source : Jean Gadrey

41 Une explication par labsurde ! Mesure n°1 : remplacer François Fillon par Jean-Claude Trichet. Mesure n°2 : inscrire dans la Constitution une incompatibilité entre le statut délu et un poste dans un exécutif gouvernemental. Mesure n°3 : remplacer le Code du Travail français par le Code du Travail chinois. Mesure n°4 : nommer un manager de France Télécom ministre de la Fonction publique. Mesure n°5 : créer un statut des dirigeants bancaires leur garantissant linviolabilité en cas de faute de gestion ou en cas de faillite. Mesure n°6 : inscrire dans la Constitution le principe dinfaillibilité bancaire Mesure n°7 : fusionner le ministère de lÉducation nationale et le ministère de lIntérieur. Mesure n°8 : indexer les prestations sociales sur le CAC 40 Mesure n°9 : rétablir le suffrage censitaire en réservant le droit de vote à ceux qui acquittent un impôt sur le revenu positif.

42 "Si nous ne faisons pas leffort dimaginer le monde que nous voulons et que nous ne faisons pas quelques pas pour le construire, nous allons hériter dun monde que quelquun dautre a voulu."

43 Qui décide ? « Tu me trompes 1 fois, honte à toi, tu me trompes 2 fois, honte à moi ! »

44 Administrations publiques ? les administrations centrales, c est à dire lEtat (budget général, comptes spéciaux du Trésor, budgets annexes) et les " organismes divers d administration centrale " (ODAC). Plusieurs centaines d établissements de statut public ou privé, dont notamment la CADES, l EPFR (structure de défaisance du Crédit Lyonnais), l ANPE, le CNRS, le CNASEA, le CEA, les Grandes Ecoles, les musées nationaux les administrations publiques locales, qui regroupent les organismes ayant une compétence géographique limitée : collectivités locales, établissements publics locaux, les organismes consulaires, les caisses des écoles, et tous les organismes publics ou parapublics financés majoritairement par les collectivités locales les administrations de Sécurité sociale, c est à dire l ensemble des régimes obligatoires de Sécurité sociale (Régime général, régimes d assurance chômage, régimes complémentaires de retraite et régimes de prévoyance, régimes indépendants et agricoles, régimes spéciaux de salariés), ainsi que les organismes financés par ces régimes (oeuvres, hôpitaux publics et privés participant au service public hospitalier et financés par dotation globale).

45 Autres pays APu Entreprises Particuliers Dette intérieure et extérieure France APu centrales, locales, de sécurité sociale Entreprises Particuliers Autres pays APu Entreprises Particuliers Dette intérieure Dette publique Dette extérieure brute et nette ~65 % ~35 %

46 Dette intérieure et extérieure 1 à 2% de la dette publique détenue par 3% des ménages français.

47 Obligation Emetteur (Etat, société, collectivité locale) Investisseur (société, Etat, particulier) Obligation Titre de dette ?

48 Le budget de lEtat Equilibre ExcédentDéficit Dépenses Recettes ?? Que faire de la cagnotte ? Où trouver des ressources ?

49 Dépense dinvestissement Equilibre Dépenses Recettes Nouvelle ressource Investissement ? ? BesoinRetour 1000 Pas de retour

50 Dépense dinvestissement Equilibre Dépenses Recettes Investissement Hausse impôts A Ressource durable Nouvel équilibre ? ?

51 Dépense dinvestissement Equilibre Dépenses Recettes Investissement Création monétaire 1000 B Nouvel équilibre ?

52 Dépense dinvestissement Equilibre Dépenses Recettes Investissement Emprunt / dette C Remboursement intérêts + capital. ? % ? Emprunt / dette ,1 Remboursement intérêts + capital % ? … 106,1

53 Dépense dinvestissement Equilibre Dépenses Recettes Investissement Emprunt / dette C Remboursement Capital + intérêts. ? % ? Diminution des dépenses


Télécharger ppt "Réunion publique et citoyenne SIGNEZ LAPPEL NATIONAL :"

Présentations similaires


Annonces Google