La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Anticorps anti-FVIII Hémophilie acquise H Lévesque, Rouen Journée André Thénot – 6 février 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Anticorps anti-FVIII Hémophilie acquise H Lévesque, Rouen Journée André Thénot – 6 février 2009."— Transcription de la présentation:

1 Anticorps anti-FVIII Hémophilie acquise H Lévesque, Rouen Journée André Thénot – 6 février 2009

2 Hémophilie acquise Affection rare - prévalence augmente avec lâge Diagnostic en règle aisé Stratégie fonction du terrain Urgence thérapeutique Si complications hémorragiques Mais aussi pour éradiquer lauto-anticorps o Pas ce consensus, mais recommandations dexperts récentes o Attention au terrain de survenue o Importance du suivi : récidive possible

3 Etude SACHA Déclarés n=149 / 4 ans Incidence annuelle 0,6 / M Hab Inclus n = 86 2 violations protocoles 2 décès à linclusion, données = 0 Total n = 82 Notifiés non inclus n = 67 Clôture du fichier informatique 4 septembre ans dinclusion Un an de suivi

4 Incidence : UK Register 1.48 / million / an (P Collins. Blood 2007) Mais < 0.3 avant 65 ans, 6 entre 65 et 85 et 15 après 85. SACHA study : H Lévesque, JY Borg. J Thromb Haemost 2007 Âge moyen : ans Range = [24 – 104] > 70 ans 54/82 (69%), > 75 ans 45/82 (57%) > 80 ans 30/82 (38%) 50 hommes – 32 femmes Caucasiens n = 76, Africain n= 5, Caucasien-asiatique n = 1

5 EACH 2 registration status on February Number of patients: Analyse intermédiaire N= 319 H/F :49.8/50.2 Age : 72 (13-93)

6 C A B D

7 Hémophilie acquise : diagnostic en règle aisé… Expression clinique : syndrome hémorragique diffus Hématomes sous-cutanés +++ Hématomes profonds Rarement des hémarthroses NE PAS NEGLIGER les formes apparemment minimes

8 Homme de 47 ans alcoolisme antécédent = 0 Sd hémorragique TCA allongé Antécédents familiaux = 0 Traitement anti-thrombotique = 0 FVIII <1%, Ac anti - FVIII : 328 u béthesda

9 Homme de 88 ans Sd hémorragique sous-cutané dapparition brutale TCA allongé FVIII < 1% Anti - FVIII 96 u béthesda Disparition de l anticorps à J 120 (P + CPM)

10 Circonstances du diagnostic Syndrome hémorragique : (71/82 : 90%) o Dans 47/82 cas, les premiers signes datant de moins de 30 jours, mais évocateur dHA o 15 transfusions dans les 6 mois précédents (11 de 1 à 30 j, 2 de 30 à 90 j, 2 > 90 j) TCA allongé : (11) o antécédents hémorragiques 5/11 o Totalement asymptomatique 6 SACHA UK Register 172 cas dHA, mais données disponibles 155 cas Manifestations hémorragiques dans 149 cas (95%)

11 Syndrome hémorragique au diagnostic : SACHA: Ecchymoses localisées (22) ou diffuses (28) : 50 /71 Hématomes musculaires : 28 Hémorragies digestives : 4 Hémorragies rétro péritonéales : 6 Épistaxis 2, gingivorragies 2, génitale 1, oculaire 1 Hématurie : 5 Hémarthroses : 7 Hématome intracérébral : 1 UK Register

12 Critères de sévérité de l'hémorragie : Hémoglobine initiale < 10 g/dl : 76/82 < 8 g/dl : 70/82 Transfusions : Transfusion avant linclusion o Dans 39 cas premiers signes datant de 15 j à 11 mois o Dont 15 transfusions dans les 6 mois précédents o (11 de 1 à 30 j, 2 de 30 à 90 j, 2 > 90 j) Transfusion après l'inclusion o dans 38 cas : nombre moyen de culots 4.6 : 2-21 o Délai moyen Dg et transfusions : 33,8 +/-53 jours (1-207)

13 Nombre moyen dépisodes hémorragiques/patient/an = 1,4 nombre de patients

14 Affections associées UK register (150/172)SACHA (82/82) Aucune 95 (63,3%)40 (49%) ou 51 (62%) MAI 25 (16,6%) 14 (17%) PR 9 2 PPR 3 2 LED 3 2 Autres 10 8 Cancer 22 (14,6%) 16 (12,2%) évolutif dans lannée 5 Cutanée 5 (3 pemphigus) 4 (3 pemphigus) Post partum 3 (2%) 6 (7%) 20 à 164 j (20, 50, 89, 111, 133, 164j)

15 Affections associéesN = 319 (EACH 2) Idiopathique176 (55.2%) Post-partum27 (8.5%) Maladies auto-immunes PR LED Sjögren Phemphigus Autres 23 (7.2%) Affections malignes - évolutives - non évolutives - Hématologique - MGUS 31 (9.7%) (2.5%) Autres : médicaments, infections, post-op, multiples 62 (19.4%)

16 Diagnostic biologique : aisé TCA allongé, absence dantécédents familiaux, Sd hémorragique, Tt = 0 Difficulté si AVK y penser +++, demander le TCA TCA moyen 2.2 +/-2.3 témoinUK register Facteur VIIIc 4 % +/- 5 % FVIII < 1%, n = 1730 % FVIII < 5%, n = 5236,3% FVIII entre 5 et 10, n = 20 > 5% 33,7% FVIII > 10%, n = 6 Anticorps anti-facteur VIII humain : Titre moyen = 89.4 ± UB 0-10 UB 6,4% Range = [ ] UB 80,5% > 100 UB 11, 1%

17 Isolated prolonged aPTT Mixing test aPTT correction Weak / no aPTT correction Consult comprehensive haemophilia care centre Suspect clotting factor deficiency Measure FVIII, IX, XI, XII Suspect AH or LA Exclude heparin contamination Confirm aPTT Consider anticoagulant influence Negative personal and family history of bleeding disorder No bleeding Acute bleeding Occult bleeding Trauma Invasive procedures

18 Traitement : encore beaucoup de questions Recommandations à paraître Hematologica et Arch Intern Med 2009 Traiter le syndrome hémorragique « sévère » Critères de sévérité ? Critères defficacité ? Eradiquer lautoanticorps Peu de place pour les IgG Toujours corticoïdes en première intention En deuxième ligne : recours aux immunosuppresseurs Mais efficacité discutée Place du rituximab ?

19 P Collins Blood 2006

20 Prise en charge thérapeutique initiale (SACHA) Traitement anti-hémorragique : Inclus Non inclus n=82 n=27/45 NovoSeven ® seul : FVIIa + FVIII 1 FVIIa + FEIBA 1 Feiba ® seul 6 1 Facteur VIII porcin 0 0 Facteur VIII humain seul 1 1 (2 PFC) DDAVP seul 1 0 Aucun traitement ,6% 48,1%

21 Prise en charge thérapeutique initiale Traitement anti-hémorragique (SACHA) : TraitementDose totale moyenne par kg poids corporel Durée moyenne de traitement rFVIIa N= 27 0,8 mg/kg +/- 0,8 (min 0,01- max 3,0) 4,4 +/- 5,9 j ( min 2.0 – max 33.0) FEIBA N=6 620 UI/kg +/- 433 (min 136-max 1250) 12,8 +/- 12,3 j (min 1.0 – max 32.0)

22 Critères de gravité et traitement anti-hémorragique Traitement + (n=38)Traitement - (n=44) Age7770 TCA M/T 2.72,5 ( 6 pat. 3 FVIII ag 4,3% (10 1%) 3,9% (14 1%) Anticorps anti-VIII 64 UB32 UB Sd hémorragique dans lannée 24 pts (65%) 24 pts (70%) Un seul type de saignement (ecchymoses) 13 pts (35%) 14 pts ( 41%) 2 types de saignement 21 pts (57%)13 pts (38%) > 2 types de saignements 3 pts (8%) 5 pts (15%) SACHA (n = 82)

23 Syndrome hémorragique : traitement Recommandations Francesco Baudo, Peter Collins, Angela Huth-Kühne, Jørgen Ingerslev, Craig M. Kessler, Hervé Lévesque, Maria Eva Mingot Castellano, Midori Shima Jean St-Louis Groupe dexperts À paraître Hematologica 2009 Arch Intern Med 2009

24 Syndrome hémorragique Hémorragies fatales 18 à 22% dans les registres anciens 9% : 13/143 dans Registre UK (P Collins Blood 2007) Décès précoces : hémorragies digestives, cérébrales ou RP Décès tardif possible Pas de corrélation entre le titre de linhibiteur et le risque hémorragique Nécessité dévaluer le rapport risque bénéfice du traitement

25 Syndrome hémorragique qui « nécessite « un traitement anti-hémorragique. Difficile de tout envisager, MAIS indications formelles si : Rétropéritonéale ou rétro-pharyngée Musculaire avec ou sans syndrome des loges Gastro-intestinale, pulmonaire, post-opératoire Hématurie sévère Hémorragies multi-sites Ecchymoses ou hémorragies sous-cutanée même diffuses NE SONT PAS A ELLES SEULES une indication Suivi de lhémoglobine et de hématocrite +++

26 We recommend that anti-haemorrhagic treatment be initiated in patients with AHA and active severe bleeding symptoms irrespective of inhibitor titre and residual FVIII activity. We recommend the use of rFVIIa* or aPCCs** for the treatment of severe bleeding in patients with AHA. We suggest bolus injection of rFVIIa 90 mcg/kg every 2-3 h until haemostasis is achieved. We suggest a bolus injection of aPCCs between IU/kg every 8-12 h to a maximum of 200 IU/kg/day.

27 We suggest the use of recombinant or plasma-derived human FVIII concentrates or desmopressin ONLY if bypassing therapy is unavailable. We recommend the prophylactic use of bypassing agents prior to minor or major invasive procedures. We suggest that alternative treatment strategies be considered after failure of appropriate first-line treatment.

28 Critères de léchec thérapeutique Persistance du Sd hémorragique: en terme de pertes sanguines Non modification ou baisse de Hb en dépit des transfusions Augmentation de la taille de lhématome en imagerie Persistance dun syndrome hémorragique après 48 h de traitement anti-hémorragique bien conduit Nouvelle localisation hémorragique Majoration douloureuse liée à lhématome en dépit du traitement

29 « Eradication » de linhibiteur »

30 UK register. P Collins Blood 2006

31 Réponse au traitement immuno-suppreseur 25/ % 36/59 61% Décès Info= /54 87% 50/51 98% SACHA

32 P Collins Blood 2006 UK register

33 Traitement immunosuppresseur (SACHA) Traitement Inclusionà un mois n = 82 n = 67 aucun5 5 Ig seul (post-partum)3 0 Ig en association21 7 Corticoïdes seuls22 30 Corticoïdes + immunosuppreurs44 CPM36 27 Azathioprine5 Mycophenolate3 1 Cyclophosphamide (CPM) seul3 4 Corticoïde + anti-CD205 2 Décès 7

34 Survie selon le traitement : corticoïdes seuls ou avec immunosuppresseurs 0,000 0,250 0,500 0,750 1,000 0,06,312,518,825,0 Survival Steroids + CPM Steroids alone NS SACHA UK register

35 Tt 1ère ligneC : (n=81) C + IS (n=57) R+/-C+/-IS (n=19) Age77 (64-82)76 (64-81)70 (51-76) FVIII (iu/dL)2 (1.4-5) 2 (1-5)2 (0-9) Inhib (UB/ml)14 (5-56)30 (10-77)14 (5-20) Rémission complète60 %84 %63 % Délai FVIII> 70%33 (16-73)40 (15-85)32(25-267) Délai inhib = 032 (17-48)33 (10-79)32 (25-50) Délai arrêt IS124 (63-214)70 (52-146)68 (36-130) Rechute18 %12.5%0 Effets secondaires EACH 319

36 SUIVI BIOLOGIQUE à 1 an (SACHA) M1 FVIII > 30% : 35/ 67 M3 FVIII < 30 % : 8 /50 M3 AC FVIII < 1UB : 35/43 M3 FVIII > 80% : 35/50 M3 FVIII > 150% : 17/50 M3 FVIII > 220% : 9/50

37 Suivi à 1 an (SACHA) 30/82 décès (36.6%) : 4 dorigine cardio-vasculaire o IdM massif : dernier trt rFVIIa 8 j avant, o arrêt cardiaque : dernier trt FVIII 2 mois avant o 2 embolies pulmonaires 8 pathologies associées 4 hémorragies (dont une à 2 mois et une à 6 mois) 2 par hémorragies précoces (< 24 h) 1 ramollissement hémorragique 11 sepsis : tous corticoïdes et Endoxan ou corticoïdes et anti-CD20

38 We recommend that all patients diagnosed with AHA receive immunosuppressive therapy immediately following diagnosis. Registre américain : mortalité 22%, hémorragie majeures 87 % Green and Lechner Thromb Haemost 1981 Suivi de 28 patients non traités 64% de décès Green. Am J med 1991 Méta-analyse de Delgado de 249 sujets Mortalité sans traitement 41%, diminuée à 20% sous immuno-suppresseur avec 11% de mortalité en rapport avec linhibiteur Br J Haematol 2003 Mais rémissions spontanées possibles…

39 Grands principes thérapeutiques. We recommend that all AHA patients be treated initially with corticosteroids alone or in combination with cyclophosphamide to eradicate autoantibodies. We suggest corticosteroid therapy for inhibitor eradication at a dose of 1 mg/kg/day PO for 4-6 weeks, either alone, or in combination with cyclophosphamide at a dose of 1.5-2mg/kg/day for up to 6 weeks. Une seule étude randomisée de 31 cas 42 % de réponses corticoïde seuls (13/31) 50% sous CPM seul (3/6) Registre UK ( P Collins 2007) 60-70% rémission sous stéroïdes seuls 70-80% sous stéroïdes + CPM Registres SACHA ou EACH pas de différence entre remission à 1 et mois sous stéroides seuls ou associés au CPM

40 Survie selon le traitement : corticoïdes seuls ou avec immunosuppresseurs 0,000 0,250 0,500 0,750 1,000 0,06,312,518,825,0 Survival Steroids + CPM Steroids alone NS SACHA UK Register

41 EtudesCorticoïdesCorticoïdes + IS Sazena3/3 (100%)4/4(100%) Ji7/8 (88%)- Bossi9/10 (90%)14/16 (88%) Sallah 8/9 (89%)8/14 (57%) Yee3/4 (75%)9/11 (82%) Di Bona5/8 (63%)1/3 (33%) Spero7/16 (44%)- Grunewald1/3 (33%)6/6 (100%) Sohngen0/1 (0%)7/7 (100%) Shaffer/Bayer/Lian -23/23 (100%) Burnet -4/6 (66%) Lian -11/12 (92%) Green7/10 (70%) - Holme-5/11 (45%) Collins2/3(66%)10/12 (82%) T42/67 (62%)97/116 (83%) Delgado 2003

42 We suggest second-line therapy with rituximab if first-line immunosuppressive therapy fails or is contraindicated.

43 Rituximab et HA 1.Quelques observations ponctuelles defficacité 2.Pas de données actuelles pour suggérer une efficacité supérieure Franchini M. Crit Rev Oncol Haematol 2007;

44 We suggest second-line therapy with rituximab if first-line immunosuppressive therapy fails or is contraindicated. Alternative thérapeutiques : Azathioprine Vincristine Mycophenolate Cyclosporine Attention aux effets secondaires des immuno-suppresseurs - sujet âgé - post partum Mortalité infectieuse 11.7% dans SACHA 11% dans le Registre UK

45 The dose of corticosteroid therapy should be rapidly tapered off after successful therapy or after a switch to second-line treatment. Cyclophosphamide therapy should be dosed according to haematological tolerance and administered for a maximum of 6 weeks, We suggest that the potential risks and benefits of immunosuppressive therapy be considered for each patient individually. For example, post-partum women should not be treated with cyclophosphamide or other alkylating agents due to the risk of infertility. If no response is achieved within 6-8 weeks, alternative combination therapies may be considered.

46 We suggest the application of immunotolerance regimens with or without immunoabsorption in AHA patients ONLY in the case of life-threatening bleeds or in the context of clinical research studies. We DO NOT recommend use of high-dose intravenous immunoglobulin for anti-haemorrhagic treatment or inhibitor eradication in patients with AHA.

47 We recommend follow-up after a complete sustained response using aPTT and monitoring of FVIII:C - monthly during the first six months, - every 2-3 months up to 12 months -and every 6 months during the second year and beyond, if possible. We recommend thromboprophylaxis according to ACCP guidelines following inhibitor eradication and sustained response in former AHA patients, especially those with very elevated FVIII:C levels.

48 Conclusion Lhémophilie acquise touche surtout les patients âgés 2/3 des patients ont plus de 70 ans Le mode de découverte est un syndrome hémorragique dans la quasi-totalité des cas : 90% > 60% des patients ont 2 ou 3 types dhémorragies La disparition ou amélioration des syndromes hémorragiques a été observée dans près de 80% des cas La tolérance des traitements hémostatiques était bonne Le taux de mortalité reste important du fait du contexte de survenue, avec autant de mortalité hémorragique que iatrogène !

49 Conclusion La rareté des cas rend difficile les études prospectives randomisées Importance des registres SURTOUT, prise ne charge en milieu spécialisé INDISPENSABLE Nécessité de centres « experts »


Télécharger ppt "Anticorps anti-FVIII Hémophilie acquise H Lévesque, Rouen Journée André Thénot – 6 février 2009."

Présentations similaires


Annonces Google