La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DIU MEDECIN COORDONNATEUR LE MEDECIN COORDONNATEUR ET LA PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD UNIVERSITE RENE DESCARTES-PARIS V Année 2011-20121.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DIU MEDECIN COORDONNATEUR LE MEDECIN COORDONNATEUR ET LA PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD UNIVERSITE RENE DESCARTES-PARIS V Année 2011-20121."— Transcription de la présentation:

1 DIU MEDECIN COORDONNATEUR LE MEDECIN COORDONNATEUR ET LA PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD UNIVERSITE RENE DESCARTES-PARIS V Année

2 1.INTRODUCTION 2.SITUATION EHPAD 3.EXEMPLE DE GESTION DE CAS GROUPE D'INFECTION RESPIRATOIRE AIGUE 4.EVALUATION 5.CONCLUSION Année

3 Dr Marie Agnès TCHODIBIA HEMO Médecin Généraliste à Vimoutiers dans lOrne 61 Médecin Référent de LUnité de Vie Protégée de lEHPAD de MARESCOT (UVP) de Vimoutiers à 0.1 ETP. 1.INTRODUCTION 1 Année

4 INTRODUCTION 2 Année

5 Prévention du risque infectieux : cause nationale. Outils à disposition pour élaboration du DARI : * Les protocoles des différents CCLIN * Le manuel d'évaluation du Grephh * Fiches Techniques du groupe interCLIN * Kit Mobiqual risque infectieux (en cours) * Journée Régionale des ARS * Guide ATB pour médecins généralistes INTRODUCTION 3 Année

6 RESULTAT AUTO EVALUATION Année

7 7

8 INTRODUCTION 3 Contenu du programme de Prévention : Surveillance des infections CAT gestion des épidémies. Politique de formation et d'information du personnel Des audits, des pratiques Difficultés de mise en place * Temps limité du Médecin coordonnateur *Faibles ratios de personnel *Temps de formation limité Année

9 1.INTRODUCTION 2.SITUATION EHPAD 3.EXEMPLE DE GESTION DE CAS GROUPE D'INFECTION RESPIRATOIRE AIGUE 4.EVALUATION 5.CONCLUSION Année

10 Ehpad Public rattaché à un centre hospitalier EOH : 1 IDE hygiéniste mi temps et 0.1 ETP dune Biologiste praticien hygiéniste 139 résidants répartis sur 4 unités 1 unité de vie protégée de 16 résidants 55 membres du personnel Couverture Vaccinale pour la Grippe : 78 % résidants(109) pour 13 % (7) membres du personnel 2.SITUATION EHPAD 1 Année

11 SITUATION EHPAD 2 1 Médecin Coordonnateur à 0.1ETP 10 Médecins libéraux 1 Psychologue à temps plein 2 Kinésithérapeutes libéraux 1 IDEC temps plein 1 Médecin référent de lUVP à 0.1 ETP Le GMP est de 787 Le PMP est de 110 Année

12 1.INTRODUCTION 2.SITUATION EHPAD 3.EXEMPLE DE GESTION DE CAS GROUPE D'INFECTION RESPIRATOIRE AIGUE 5.EVALUATION 6.CONCLUSION Année

13 Description de l'évènement : Epidémie d'IRA du 13 au 29 mars cas de grippe /139 dans 2 unités ; soit 35 % de taux de prévalence. 7 décès sur 15 jrs dont 4 présentaient grippe 5 cas chez les soignants dont 3 en arrêts (9%) Signalement des cas à l'EOH et à l'ARS au J2 et mise en place des précautions « standard » de type gouttelettes en plus du renforcement de l'hygiène des mains par les SHA 3.CAS GROUPE D'IRA 1 Année

14 CAS GROUPE D'IRA 2 Critère de signalement à lARS : survenue dau moins 5 infections respiratoires aiguës basses, en dehors des pneumopathies de déglutition dans un délai de 4 jours chez des personnes partageant les mêmes lieux de vie. 1er prélèvement au J2 revenu négatif 2nd prélèvement au J8 revenu positif pour la grippe A Au J25, clôture du dossier de signalement par l'ARS. Année

15 Année

16 Année

17 CAS GROUPE D'IRA 3 Actions Préventives : *Sensibilisation à l'hygiène des mains par l'IDE hygiéniste *Flash info grippe et précautions complémentaires réalisées par l'EOH. *Courrier de rappel par mail aux médecins libéraux pour rappeler les recommandations de bonnes pratiques. *Mise à disposition du matériel dans les services, les chambres et les salles de soin. Année

18 CAS GROUPE D'IRA 4 Problématique soulevée : Taux de couverture vaccinal très faible du personnel soignant. 1er prélèvement faussement négatif à cause d'1 mauvaise technique de prélèvement et d'1 mauvaise qualité du milieu de transport Symptômes aggravés chez les patients polypathologiques. La méconnaissance du circuit de l'information Année

19 Année

20 Les raisons d'échec des mesures complémentaires : La non observance par les agents et La difficulté des agents à intégrer les gestes, La difficulté liée à l'ergonomie des masques, Spécificité du secteur médico-social (domicile privé et non milieu hospitalier) CAS GROUPE D'IRA 5 Année

21 CAS GROUPE D'IRA 6 Mesures Collectives : Remise à mise à jour du protocole de CAT pour IRA dans le classeur qualité. Aide de l'ARS et du Cire pour la gestion de la crise. Réunion d'information du personnel intégrant le personnel administratif de la direction et les intervenants extérieurs. Surcroît de travail lié aux mesures (confinement des résidants en chambre, arrêt des activités de groupe,...) Re Année

22 . CAS GROUPE D'IRA 7 Bilan : * Un des facteurs aggravants : la souche A (H3N2) était différente de la souche vaccinale A (H1N1). *Retentissement psychologique des soignants (sentiment de culpabilité) * Intérêt des bulletins de suivis épidémiologiques grippe de l'InVS * 2 unités sur 4 touchées.(pas de cas ds unités fermées) Année

23 CAS GROUPE D'IRA 8 Points essentiels pour la prévention : La vaccination( résidant et agent de soin) Le signalement pour mobiliser tous les acteurs Les mesures dhygiène: précautions standard et précautions complémentaires. La qualité de la prise en charge diagnostique : examen virologique rapide et traitement antiviral prophylaxique dans les 48 heures qui suivent un contact avec une personne ayant présentée un syndrome grippal sans attendre la confirmation virologique suite à lanalyse des prélèvements (avis du HCSP du 5 Mars 2012) Année

24 Année

25 1.INTRODUCTION 2.SITUATION EHPAD 3.EXEMPLE DE GESTION DE CAS GROUPE D'INFECTION RESPIRATOIRE AIGUE 4.EVALUATION 5.CONCLUSION Année

26 4.EVALUATION Audit : Méthode d'évaluation qui permet à l'aide de critères, de comparer les pratiques de soins à des références admises en vue de mesurer la qualité de ces pratiques et des résultats de soins, avec l'objectif de les améliorer. A des pratiques A des ressources A des organisations Année

27 INTRODUCTION 2.SITUATION EHPAD 3.EXEMPLE DE GESTION DE CAS GROUPE D'INFECTION RESPIRATOIRE AIGUE 4.EVALUATION 5.CONCLUSION Année

28 5.CONCLUSION 1 But de la prévention : Diminution morbi mortalité due aux infections Prévention et contrôle des épidémies Prévention transmission des infections au personnel et aux résidants Limiter l'usage des ATB Maintien de l'environnement social du résidant et de son statut fonctionnel. Année

29 CONCLUSION 2 L'Information et la formation du personnel : Obligation réglementaire, Missions nombreuses pour LIDEC ou le MC "Le problème n'est pas de faire entrer dans notre esprit des pensées nouvelles et innovantes, le problème est d'en faire sortir les vieilles." Dee Hock, fondateur de Visa. Année

30 MERCI DE VOTRE ATTENTION Année


Télécharger ppt "DIU MEDECIN COORDONNATEUR LE MEDECIN COORDONNATEUR ET LA PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD UNIVERSITE RENE DESCARTES-PARIS V Année 2011-20121."

Présentations similaires


Annonces Google