La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES FRANÇAIS ET LA VILLE Politique & Opinion Septembre 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES FRANÇAIS ET LA VILLE Politique & Opinion Septembre 2004."— Transcription de la présentation:

1 LES FRANÇAIS ET LA VILLE Politique & Opinion Septembre 2004

2 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 2 Fiche technique Sondage effectué pour :Association des Maires de Grandes Villes de France Date de réalisation : Les 22 et 23 septembre 2004 Échantillon national de personnes représentatif de lensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de TNS SOFRES. Méthode des quotas : (sexe, âge, profession du chef de ménage PCS), et stratification par région et catégorie dagglomération.

3 Principaux enseignements

4 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 4 Principaux enseignements Lenquête réalisée par TNS SOFRES auprès des Français, afin de faire un état des lieux de leur rapport à la ville et à lurbain, quils vivent ou non en ville, montrent que les Français sont aujourdhui globalement satisfaits de leur ville ou commune, mais également pessimistes quant à lavenir des grandes villes. Les résultats de cette enquête peuvent être présentés autour de six grands enseignements. Premier enseignement : les Français sont satisfaits de leurs villes, avec des variations selon les degrés durbanité. 88% des Français se déclarent satisfaits de la commune où ils vivent (50% se disent même « très satisfaits »), contre 12% qui se déclarent peu ou pas du tout satisfaits. La satisfaction saccroît avec lâge (plus on est âgé plus on est satisfait), avec la catégorie sociale (les foyers cadres sont nettement plus satisfaits que les foyers ouvriers), et avec lancienneté de résidence. Elle est également très fortement liée au degré durbanité de son environnement. Ainsi, les plus satisfaits des Français sont les habitants des zones rurales sous influence urbaine (58% de « très satisfaits », alors que ce nest le cas que de 46% des habitants de pôles urbains), comme si le compromis géographique « vivre à la campagne, mais à proximité dune ville » constituait le summum de la qualité de vie. Les moins satisfaits de tous sont les habitants de lagglomération parisienne (44% seulement de « très satisfaits »).

5 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 5 Principaux enseignements (suite) Second enseignement : un attachement fort, qui freine la mobilité De même, lattachement est fonction de lurbanité. En moyenne, 62% des Français déclarent que, sils avaient le choix, quils ne souhaiteraient pas quitter leur commune de résidence actuelle, contre 36% qui le feraient au contraire. Mais le désir de partir est dautant plus fort que lon vit dans une agglomération de taille importante, jusquà atteindre une personne sur deux dans lagglomération parisienne. De fait, les chiffres montrent que la mobilité est relativement faible : les Français sont en moyenne installés dans leur commune depuis une vingtaine dannées, chiffre qui croît de façon spectaculaire avec lâge : lancienneté de résidence moyenne des plus de 65 ans est en effet de 37 ans. Troisième enseignement : les Français vivent en ville, mais fantasment sur la campagne Sils avaient le choix entre ville et campagne, les Français se divisent en trois groupes : un tiers choisirait en premier lieu la campagne (32% des réponses), un tiers la proximité des villes, en périurbain ou en zone rurbaine (32%), et le troisième tiers, la ville (35%). Cest pourtant dans les villes quils vivent massivement (49% des réponses dans notre enquête). Les plus urbains de nos urbains sont les habitants de lagglomération parisienne, les plus nombreux à dire que sils avaient le choix, ils vivraient « au centre ville » : 27%, pour une moyenne de 13%)… et les plus heureux sont les habitants des zones rurales, qui choisiraient à 57% dhabiter… à la campagne !

6 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 6 Principaux enseignements (suite) Quatrième enseignement : la ville est avant tout un espace économique et demploi, avant dêtre une ressource pour les loisirs Quand on leur demande « ce quest une ville à leurs yeux », la première réponse des Français est « un endroit où on travaille » (42%), suivi à égalité dun « endroit où on peut se distraire et dun « endroit où on fait ses courses facilement » (36%). Ce sont donc bien les fonctions économiques de la vile, appréhendées du point de vue de son usager, qui émergent en premier lieu. Ce nest que dans un deuxième temps quapparaissent les aspects humains et culturels : la ville est « un endroit où on se rencontre » pour 23%, et un « endroit où on se cultive » pour 21%, ainsi que les aspects administratifs (22%). Cette représentation de la ville varie notamment en fonction de lâge. Ainsi, les plus jeunes et plus âgés sont plus nombreux à mettre laccent sur la dimension humaine de la ville, et les moins de 50 ans plus nombreux à mentionner son aspect « loisirs ». Elle varie également en fonction de la proximité que lon peut avoir avec un pôle urbain : ainsi, dans les zones rurales, la ville apparaît avant tout comme un centre administratif, et dans le rural sous influence urbaine, comme un vaste centre commercial… A noter que les usages qui sont faits des villes corroborent ces représentations, lespace urbain étant avant tout un espace de travail et de scolarité pour ses usagers. Et loffre spécifique de services urbains (culture, spectacles, restaurant…) attirent finalement beaucoup plus les urbains eux-mêmes que les rurbains ou les ruraux.

7 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 7 Principaux enseignements (suite) Cinquième enseignement : les Français sont pessimistes sur lavenir des villes Une majorité de Français (53%) estiment dans une dizaine dannées, les gens vivront plutôt moins bien quaujourdhui dans les villes ; ils sont 27% à penser que la vie y sera plutôt meilleure, 13% quil ny aura pas de changement. Le pronostic est dautant plus pessimiste que lon est âgé, que lon appartient aux catégories populaires, que lon est peu diplômé. Mais les principaux concernés, les habitants des pôles urbains, sont aussi les plus optimistes (32%, soit 5 points de plus que la moyenne). Sixième enseignement : les attentes sont dabord environnementales et de qualité de vie Les deux enjeux prioritaires, pour les villes de demain, seront selon les Français la circulation et la sécurité. Leurs quatre premières réponses à cette question sont en effet « réduire la circulation automobile » (58% de citations), « assurer une meilleure sécurité » (44%), « développer les transports en commun » (43%) et « développer les espaces verts » (37%). La réduction de la circulation automobile est la première réponse quel que soit le degré durbanité de sa commune, sauf pour les habitants de lagglomération parisienne, qui citent en premier lieu le développement des transports en commun.

8 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 8 Principaux enseignements (suite) De fait, autant la ville est identifiée et définie, dans les représentations, par ses fonctions économiques, autant ce qui se dessine dans les attentes (donc en creux comme des manques de lespace urbain), ce sont des aspirations à plus de qualité de vie et de convivialité. Ainsi, les Français estiment que le critère déterminant dans le choix dune ville, ce qui fait quon a envie dy vivre, cest avant tout « la qualité de vie dans les différents quartiers » (46%), et « les relations entre les gens » (40%). Deux éléments méritent dêtre également soulignés dans la hiérarchie des critères, parce quils sont fortement relativisés : dune part, « le dynamisme économique » narrive quen 7ème et avant-dernière position, avec 22% de citations, et « les relations entre léquipe municipale et les gens » en dernière position, avec 16% de citations. Enfin, lenvironnement et de la convivialité constituent également des thèmes fédérateurs pour linvestissement citoyen. Ainsi, le premier type de projet dans lequel les Français auraient envie de simpliquer au niveau communal, ce sont « des actions de protection de lenvironnement » (29% de citations), suivi de « lorganisation de rencontres entre voisins » (28%). Viennent ensuite « des actions daide à linsertion sociale » (23%), « la création dune association », et lorganisation dune fête et dun festival » (18%). Plus on est dans un environnement urbain, et plus on a envie de sinvestir dans une action liée à lenvironnement ; quant aux habitants des communes périurbaines et rurales, ils ont plus quen moyenne envie de simpliquer dans lorganisation de fêtes et festivals, et dans des actions dinsertion sociale.

9 Les Français dans la ville une satisfaction variable, en fonction des degrés durbanité

10 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 10 Des Français très souvent satisfaits de leur ville / de leur commune « Dans lensemble, êtes-vous très satisfait, plutôt satisfait, pas très satisfait ou pas du tout satisfait de vivre ici, dans votre commune ? »

11 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 11 Couronnes périurbaines Une satisfaction cependant variable selon les degrés durbanité Une analyse de la satisfaction selon les aires urbaines Espace urbain multipolaireEspace à dominante rurale Pôles urbains Pôles ruraux et rural sous influence urbaine Espace rural isolé

12 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 12 Une satisfaction cependant variable selon les degrés durbanité « Dans lensemble, êtes-vous très satisfait, plutôt satisfait, pas très satisfait ou pas du tout satisfait de vivre ici, dans votre commune ? » % de personnes se disant « très satisfaites » Ensemble des Français : 50 % Habitants des villes de moins de habitants : 55 % Habitants des villes de plus de habitants : 45 % Habitants des pôles urbains : 46 % Habitants des communes périurbaines : 55 % Habitants des espaces ruraux sous influence urbaine : 58 % habitants des zones rurales isolées : 54 %

13 Le bonheur est dans le pré… … mais le pré, à proximité dune ville !!! Un déplacement du compromis ville / campagne de la banlieue pavillonnaire vers les zones de rurbanisation

14 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 14 Une satisfaction géographiquement dispersée « Dans lensemble, êtes-vous très satisfait, plutôt satisfait, pas très satisfait ou pas du tout satisfait de vivre ici, dans votre commune ? » 44% (en Ile de France) 52% (dans le Sud) 50% (dans le Nord et lEst) 52% (dans lOuest et le Centre)

15 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 15 Un attachement fort à sa ville / sa commune « Personnellement, si vous aviez le choix, souhaiteriez-vous quitter cette ville ou cette commune dans les 5 ans à venir ? »

16 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 16 Un attachement avant tout affectif et identitaire « Pour quelles raisons ne souhaitez-vous pas partir ? » (Base : 36% de léchantillon - Réponses spontanées) Parce que jaime cette ville / cette région : 64% Parce que le cadre de vie / la qualité de vie est bonne : 32% Pour des raisons liées à mon activité / ma cessation dactivité : 13% Pour des raisons liées à mon domicile personnel : 9% Parce que ce nest pas ou plus le moment : 8% Autres raisons citées : 5% Sans réponse : 3%

17 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 17 De lattachement à lenracinement… « Depuis combien de temps habitez-vous ici, dans votre commune ? » Moins de 3 ans : 17 % Entre 3 et 5 ans : 11 % Entre 6 et 10 ans : 13 % Entre 11 et 20 ans : 21 % Plus de 20 ans : 38 % En moyenne : 20 ans

18 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 18 … ou de lenracinement à lattachement ? « Depuis combien de temps habitez-vous ici, dans votre commune ? » Lancienneté moyenne de résidence par tranche dâge

19 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 19 Les ressorts du désir de partir « Pour quelles raisons souhaitez-vous partir ? » (Base : 36% de léchantillon - Réponses spontanées) Pour des raisons liées à mon activité / ma cessation dactivité : 22% Pour un cadre de vie / une qualité de vie meilleur(e) : 19% Pour un cadre de vie moins urbain : 15% Pour des raisons liées au domicile personnel : 15% Parce que je ne me sens pas chez moi ici : 15% Pour un cadre de vie plus urbain, plus vivant : 12% Pour des raisons familiales : 8% Autres raisons citées : 8% Sans réponse : 1%

20 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 20 Du désir à la réalité : le hiatus ? « Et toujours si vous aviez le choix, où habiteriez-vous ? » « Actuellement, où vivez-vous ? » le désir… et la réalité Au centre ville1314 En ville, mais pas au centre22 35 A proximité, mais pas en ville2019 Plus loin, à ½ heure du centre ville126 A la campagne Sans réponse11 … on veut vivre à la campagne…. … mais on habite en ville

21 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 21 La spécificité des Parisiens : des vrais urbains… qui aiment ça « Et toujours si vous aviez le choix, où habiteriez-vous ? » La réponse… …des…des pôles … et de Françaisurbains lagglomération parisienne Au centre ville En ville, mais pas au centre A proximité, mais pas en ville Plus loin, à ½ heure du centre ville A la campagne Sans réponse112

22 Les Français et la ville représentations et usages de lespace urbain

23 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 23 La ville, cité des plaisirs ? « Laquelle de ces expressions définit le mieux ce quest une ville à vos yeux ? » Un endroit où on travaille : 42% Un endroit où on peut se distraire : 36% Un endroit où on peut faire ses courses : 36% Un endroit où on se rencontre : 23% Un centre administratif : 22% Un endroit où on se cultive : 21% Sans réponse : 2% … pas si sûr…

24 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 24 Des représentations hétérogènes... « Laquelle de ces expressions définit le mieux ce quest une ville à vos yeux ? » Ensemble ans ansanset plus Un endroit où on travaille : Un endroit où on peut se distraire : Un endroit où on peut faire ses courses : Un endroit où on se rencontre : Un centre administratif : Un endroit où on se cultive : Sans réponse : 2025 … à chaque âge sa ville ?

25 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 25 … et une vision différente en fonction de sa proximité à lespace urbain... « Laquelle de ces expressions définit le mieux ce quest une ville à vos yeux ? » Pôles Couron-RuralRural urbainsnessousisolé péri- influence urbaines urbaine Un endroit où on travaille : Un endroit où on peut se distraire : Un endroit où on peut faire ses courses : Un endroit où on se rencontre : Un centre administratif : Un endroit où on se cultive : sans réponse : 1424 … plus on est loin… moins la ville apparaît comme un espace de plaisir

26 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 26 Les usages de la ville : des temps différents Allez-vous en ville pour y faire les choses suivantes ? En usage quotidien : Le travail 33% vont en ville tous les jours pour se rendre à leur travail 13% amènent leurs enfants à lécole En usage hebdomadaire : commerce et loisirs Au moins une fois par semaine : 59% font leur marché une fois par semaine en ville 39% visitent des amis ou de la famille 34% flânent 26% shoppent En usage occasionnel : sorties, culture et administratif Moins dune fois par mois … 35% vont au restaurant 50% effectuent des démarches administratives 32% vont voir un film ou un spectacle 39% voient un musée, une expo, un salon

27 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 27 Les usages de la ville : un effet dopportunité Allez-vous en ville pour y faire les choses suivantes ? % Usage quotidien ou hebdomadaire En-Pôles Couron-Rural Rural sembleurbainsnessousisolé péri- influence urbaines urbaine Vous rendre à votre travail Amener vos enfants à lécole Rendre visite à des amis / famille Vous promener Pratiquer une activité sportive Faire votre marché / supermarché Faire du shopping Aller au restaurant89963 Effectuer des démarches administratives Voir un film / un spectacle Visiter un musée/ expo / salon23022

28 la ville et lavenir des Français satisfaits mais pessimistes

29 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 29 Un pronostic pessimiste « Globalement,pensez-vous que dans une dizaine dannées, les gens vivront plutôt mieux ou plutôt moins bien quaujourdhui dans les villes ? »

30 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 30 … mais plus optimiste chez les urbains « Globalement, pensez-vous que dans une dizaine dannées, les gens vivront plutôt mieux ou plutôt moins bien quaujourdhui dans les villes ? » Pôles Couron-RuralRural urbainsnessousisolé péri- influence urbaines urbaine Plutôt mieux : Plutôt moins bien : N mieux ni moins bien : Sans opinion :64813

31 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 31 Des mesures pour « désasphyxier » les villes « Dans cette liste, quelles sont pour vous les mesures prioritaires pour les villes dans les 10 ans qui viennent ? » EnsembleAgglomération des Françaisparisienne Réduire la circulation automobile5852 Assurer une meilleure sécurité4440 Développer les transports en commun4355 Développer les espaces verts3752 Développer les crèches et les modes de garde collectifs3226 Rendre plus facile l'accès aux soins1813 Développer le logement social 3125 Développer les fêtes et les manifestations 1114 Sans opinion1 0

32 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 32 Les critères dattractivité des villes « Parmi ces différentes choses, pouvez-vous me dire ce qui est à vos yeux le plus important dans une ville, ce qui fait que vous auriez envie dy vivre ?» La qualité de vie dans les différents quartiers46 Les relations entre les gens40 Les services et les équipements (santé, sport, culture...) 38 Sa beauté, son architecture35 Sa localisation et son environnement32 Son animation, le fait qu'il s'y passe des choses25 Son dynamisme économique22 Les relations entre l'équipe municipale et les habitants 16 Sans opinion4 une demande de qualité de vie et de « vivre ensemble »

33 Les Français et la Ville (Septembre 2004) 33 Les projets mobilisateurs « Vous-même, parmi les choses suivantes, quauriez-vous envie de faire dans votre commune ou à quoi auriez-vous envie de participer ?» Des actions de protection de l'environnement29 L'organisation de rencontres entre voisins28 Des actions d'aide à l'insertion sociale23 La création d'une association19 L'organisation d'une fête ou un festival18 Un projet de développement14 Un jumelage avec d'autres villes11 Des activités de parents d'élèves11 Des activités politiques au niveau municipal9 Des concours de fleurs ou de décoration8 Rien de tout cela18 Sans opinion 3 une demande de denvironnement


Télécharger ppt "LES FRANÇAIS ET LA VILLE Politique & Opinion Septembre 2004."

Présentations similaires


Annonces Google