La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La nutrition la vie durant Module 2. Comprendre les besoins nutritionnels aux divers stades de la vie Objectifs En savoir plus sur les besoins nutritionnels.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La nutrition la vie durant Module 2. Comprendre les besoins nutritionnels aux divers stades de la vie Objectifs En savoir plus sur les besoins nutritionnels."— Transcription de la présentation:

1 La nutrition la vie durant Module 2

2 Comprendre les besoins nutritionnels aux divers stades de la vie Objectifs En savoir plus sur les besoins nutritionnels et comprendre les préoccupations alimentaires et nutritionnelles des personnes suivantes : femmes enceintes et allaitantes nourrissons et jeunes enfants enfants d'âge préscolaire et scolaire adolescents adultes et personnes âgées But

3 Cycle de la malnutrition entre générations Inadequate Fetal Nutrition Higher mortality rate Impaired Mental Development Increased risk of adult chronic disease Inadequate catch-up growth Inadequate food and health care Higher maternal mortality Adapté de Commission Challenges of the 21 st Century (1999). Ending Malnutrition by 2020: An Agenda for Change in the Millennium. Final Report to the ACC/SCN.

4 Pourquoi une bonne nutrition est importante pour les femmes avant et pendant la grossesse ? Etre bien nourrie avant et pendant la grossesse améliore la santé de la mère et les conséquences de la naissance. La malnutrition maternelle affecte les conséquences de la naissance : Il augmente le risque de naissances prématurées ou d'insuffisance pondérale à la naissance Il augmente le risque de maladie et mort infantiles Il diminue les réserves de nutriments des nourrissons

5 Nutrition pour la période de la grossesse Une augmentation de calories, de protéines et de micronutriments est nécessaire en raison du développement du volume sanguin, de la croissance des tissus maternels et du développement du fœtus Besoins nutritionnels pour la grossesse - Energie : près de 300 calories par jour (10 à 15 %) - soit une tasse de yaourt fruité non gras et une pomme de taille moyenne -soit une tasse de céréales complètes avec ½ tasse de lait non gras et une petite banane - P rotéines : 25 g/jour (60%) (60 %) -soit ~ 85,047 à,113,40 g de protéines animales (poulet, boeuf) -soit ~ 283,5 g de tofu -soit ~ 99,2 g d'arachides - Micronutriments : soit du fer, du calcium, des vitamines A et C et de l'acide folique Source : Dietary Reference Intakes for Energy, Carbohydrate, Fiber, Fat, Fatty Acids, Cholesterol, Protein, and Amino Acids. The National Academies, Washington DC, 2002

6 Comment améliorer l'état nutritionnel des femmes enceintes ? Prévention et/ou traitement du paludisme et de l'ankylostomiase - (moustiquaires imprégnées) Suivi mensuel de la prise de poids pendant la grossesse Réduction des charges de travail et augmentation du temps de repos Espacement des naissances d'au moins 2 ans

7 Amélioration de l'état nutritionnel des femmes enceintes (suite) Renforcement du fer et de la vitamine A à travers l'enrichissement des aliments Promotion du sel iodé Fourniture de suppléments en fer/acide folique conformément aux protocoles des ministères de la santé

8 Nutrition et allaitement maternel Les nutriments stockés sont souvent épuisés à la suite de la grossesse et de l'accouchement. Si une mère allaitante ne consomme pas les calories et nutriments supplémentaires dont elle a besoin, son organisme doit les fabriquer lui-même Une femme souffrant de malnutrition modérée produit en général assez de lait pour son bébé. Mais les femmes souffrant de malnutrition aiguë en produisent moins.

9 Nutrition et lactation Les mères qui allaitent ont besoin d'énergie supplémentaire pour produire du lait. Il faut 500 calories supplémentaires par jour tout au long de l'allaitement maternel, en supposant que leurs besoins nutritionnels ont été satisfaits durant la grossesse. Cela se traduit par 1 repas supplémentaire par jour. Les besoins en protéines sont les mêmes pour l'allaitement maternel que pour la grossesse, soit 71 grammes par jour. Les besoins en micronutriments augmentent. Source : Dietary Reference Intakes for Energy, Carbohydrate, Fiber, Fat, Fatty Acids, Cholesterol, Protein, and Amino Acids. The National Academies, Washington DC, 2002

10 Alimentation pour les nourrissons et les jeunes enfants (0 à 6 mois) L'allaitement maternel exclusif offre à l'enfant des avantages nutritionnels (vitamines et anticorps vitaux), de santé (diminution de la fréquence des diarrhées) et psychosociaux (formation des liens maternels). Il est recommandé pendant les 6 premiers mois de vie.

11

12

13 Concurrence pour la nourriture au sein du foyer Souvent, les foyers de la population cible souffrent d'insécurité alimentaire. Cette situation peut entraîner une concurrence pour la nourriture au sein du foyer. Dans certains cas, les femmes et les enfants peuvent être lésés au profit des adultes qui travaillent.

14 Déparasitage des enfants Plus d'1/3 de la population mondiale touchée par les vers, les enfants étant les plus gravement affectés. Les infections parasitaires non traitées entravent souvent la bonne nutrition des enfants. Les enfants peuvent être traités efficacement avec deux comprimés à dose unique : un pour tous les vers intestinaux courants (ankylostomes, ascaris et trichures) et l'autre pour la schistosomiase (bilharziose). Le traitement est sans risque, même lorsqu'il est administré à des enfants non infectés. Informations adaptées du site

15 Alimentation pour les nourrissons et jeunes enfants (de 6 à 24 mois) Introduire des aliments complémentaires à 6 mois tout en poursuivant l'allaitement fréquent. A 6-8 mois, les nourrissons doivent manger 2 à 3 fois/jour A 9-11 mois, les nourrissons doivent manger 3 à 4 fois/jour + 1 à 2 goûters nutritifs A mois les enfants doivent manger la nourriture familiale 3 à 4 fois/jour + 1 à 2 goûters nutritifs L'allaitement fréquent doit continuer jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'âge de 2 ans.

16 Exercice N°1 Axer davantage les programmes destinés aux nourrissons et jeunes enfants sur la nutrition

17 Nutrition pour les jeunes enfants (2 à 3 ans) A l'âge de 2 ans, la plupart des enfants sont rarement nourris au sein. Les enfants entre 2 et 3 ans doivent manger 4 à 5 fois par jour, repas et goûters compris. Leur besoin énergétique est plus élevé que celui des plus jeunes enfants, aussi, leur faut-il des portions plus grandes lors des repas. A l'âge de 2, ans la plupart des enfants peuvent bien tenir une tasse et utiliser un couvert pour se nourrir seuls, même s'ils préfèrent se servir de leurs mains.

18 Nutrition pour les enfants d'âge préscolaire (de 3 à 5 ans) A partir de 3 à 5 ans, la fréquence recommandée des repas est similaire à celle des jeunes enfants, à savoir : 3 repas et 1 à 2 goûters nutritifs. A mesure que les enfants grandissent, leur poids augmente et ils doivent donc manger plus. L'augmentation des portions d'aliments servies peut satisfaire ce besoin. Les enfants de cet âge doivent manger beaucoup d'aliments riches en énergie et en nutriments de tous les groupes d'aliments au cours des repas familiaux.

19 Nutrition pour les enfants d'âge scolaire (de 5 à 11 ans) Les enfants d'âge scolaire ont besoin de régimes alimentaires qui leur permettent de grandir, de travailler, de jouer et d'apprendre. Ils ont besoin de 3 repas et 2 goûters par jour comprenant les aliments de tous les groupes. Ils courent moins de risque au plan nutritionnel que les jeunes enfants parce que : - Ils grandissent plus lentement que les jeunes enfants - Ils sont devenus résistants aux infections courantes - Leur estomac est plus grand, donc ils peuvent manger davantage à un seul repas

20 Nutrition pour les enfants d'âge scolaire (de 5 à 11 ans) (suite) Toutefois, les enfants d'âge scolaire peuvent souffrir de malnutrition : Les enfants qui vivent dans les foyers souffrant d'insécurité alimentaire peuvent ne pas avoir une alimentation adéquate sur le plan nutritionnel Certains sont de petite taille pour leur âge (chétifs) D'autres souffrent de carences en micronutriments

21 Nutrition pour les adolescents (de 11 à 18 ans) L'adolescence est une période de croissance rapide et de maturation sexuelle. De 11 à 16 ans, les adolescents connaissent une "poussée de croissance adolescente". Des aliments et des nutriments supplémentaires sont nécessaires pour soutenir cette croissance, notamment pour les garçons. Les adolescentes ont besoin d'aliments riches en fer, une fois qu'elles commencent à avoir leurs règles. Les adolescentes qui deviennent enceintes ont des besoins nutritionnels particulièrement élevés.

22 Nutrition pour les adultes (de 19 à 59 ans) Les adultes ont besoin d'une alimentation équilibrée sur le plan nutritionnel, notamment des aliments issus de tous les groupes et en quantités suffisantes. Les aliments doivent être préparés et stockés de façon hygiénique pour prévenir les maladies Les hommes ont besoin de plus de calories que les femmes, mais les femmes ont besoin de plus de fer. Les hommes sont moins exposés à la malnutrition que les femmes.

23 Nutrition pour les personnes âgées (60 ans et plus) Un régime alimentaire équilibré permet aux personnes âgées de rester actives, en bonne santé et de résister aux infections. Avec l'âge, les gens deviennent généralement moins actifs et nécessitent moins d'énergie, mais leurs besoins en protéines et en micronutriments restent les mêmes. En d'autres termes, ils doivent choisir des régimes alimentaires plus riches en nutriments. Les femmes âgées ont moins besoin de fer, car elles n'ont plus leurs règles.


Télécharger ppt "La nutrition la vie durant Module 2. Comprendre les besoins nutritionnels aux divers stades de la vie Objectifs En savoir plus sur les besoins nutritionnels."

Présentations similaires


Annonces Google