La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Objectifs d’apprentissage

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Objectifs d’apprentissage"— Transcription de la présentation:

1 Objectifs d’apprentissage
À la fin de cette leçon, vous serez capable de : reconnaître comment l’évaluation des moyens d’existence aide à améliorer l’analyse de la sécurité alimentaire ; identifier les caractéristiques principales des huit approches d’évaluation des moyens d’existence ; et comprendre comment les différentes évaluations des moyens d’existence permettent de planifier des interventions dans des contextes différents de sécurité alimentaire.

2 la façon dont les gens vivent, pourquoi vivent-ils de cette manière,
Introduction L’évaluation des moyens d’existence fournit des informations essentielles à l’analyse de la sécurité alimentaire. Si l’on suit une certaine approche des moyens d’existence à la sécurité alimentaire, ceci veut dire qu’on prête attention à: la façon dont les gens vivent, pourquoi vivent-ils de cette manière, et pourquoi et comment cette manière de vivre peut changer. Instructions pour le formateur : Durant cette présentation, les étudiants apprendront les éléments des principes et des cadres conceptuels sous-jacents aux évaluations des moyens d’existence, et comment ceux-ci sont mis en œuvre dans différentes approches. Quelle intervention est la plus efficace pour appuyer les moyens d’existence ?

3 CENTRÉE SUR LES POPULATIONS À NIVEAUX MULTIPLES ET HOLISTIQUE
Les principes de l’évaluation des moyens d’existence L’évaluation des moyens d’existence sert à identifier les interventions des moyens d’existence les plus pertinentes, et devrait être : CENTRÉE SUR LES POPULATIONS À NIVEAUX MULTIPLES ET HOLISTIQUE DYNAMIQUE Instructions pour le formateur : Centrée sur les populations : L’évaluation des moyens d’existence identifie les besoins des programmes en se basant sur les priorités et les objectifs définis par les populations elles-mêmes et appuie leurs propres stratégies des moyens d’existence.  À niveaux multiples et holistique : L’évaluation reconnaît les différentes influences sur les populations au niveau macro et micro, de même que les différents acteurs qui influencent les moyens d’existence. L’évaluation cherche à comprendre la relation entre ces différentes influences, et leur impact collectif sur les moyens d’existence. L’évaluation prend on considération les influences au niveau macro (national et international) et au niveau micro (communauté et ménages). Elle reconnaît aussi les différents acteurs (du secteur privé aux ministères au niveau national) qui influencent les moyens d’existence. Dynamique : Avec le temps, les moyens d’existence changent et l’évaluation doit aider à comprendre ces changements et à en tirer des leçons. L’évaluation devrait soutenir des modèles positifs de changement et aider à diminuer les modèles négatifs. Elle identifie les forces et les opportunités des populations afin de se baser sur ces dernières pour résoudre les problèmes. Les approches d’évaluation des moyens d’existence reconnaissent explicitement les effets des chocs externes sur les moyens d’existence et les processus à plus long-terme qui pourraient éroder les moyens d’existence, tels que les changements climatiques, le VIH et le SIDA et la baisse de l’économie. Durable : La compréhension de la durabilité des modèles des moyens d’existence inclut une analyse : de la résilience face aux chocs externes, si les populations sont dépendantes d’appuis externes et si ces appuis sont économiquement et institutionnellement durables, si le modèle maintient la productivité des ressources naturelles à long-terme , et si leurs moyens d’existence menacent les moyens d’existence des autres, ou mettent en danger les options des moyens d’existence des autres. DURABLE

4 Appui aux moyens d’existence dans différents contextes
Dans les contextes d’urgences, les objectifs de l’appui aux moyens d’existence peut varier selon l’étape et la sévérité de l’urgence. Différents types d’appuis aux moyens d’existence : peuvent être mis en œuvre pour les différentes étapes d’une urgence, peuvent être menés parallèlement à des interventions qui sauvegardent des vies. Instructions pour le formateur : Le fait qu’ils puissent être mis en œuvre parallèlement à des interventions qui sauvegardent des vies est aussi vrai dans le cas des situations de conflit et d’instabilité politique chroniques (SCCPI). Dans les situations les plus instables, l’objectif principal des interventions d’urgence est de sauver les vies et, si possible, de fournir une protection des moyens d’existence. Avec l’amélioration de la stabilité, les programmes peuvent réussir à construire ou récupérer les biens, et protéger les biens existants. Cependant, les moyens d’existence ne deviennent vraiment durables que si les populations ont une certaine autorité au niveau des marchés locaux, nationaux et internationaux. Étude de cas : L’appui aux moyens d’existence tout en sauvant des vies en République Démocratique du Congo Malgré l’ amélioration de la situation en RDC, les combats persistent dans les provinces de l’Est, provoquant d’importants déplacements de populations. Des progrès ont été établis dans les secteurs de la réintégration et de la relance communautaire, mais les besoins humanitaires demeurent, d’où la mise en œuvre de différentes actions simultanées. Une nouvelle approche cluster a débuté en RDC au mois de février 2006, avec pour objectif d’améliorer l’efficacité de l’action humanitaire. En 2006, les activités conjointes des agences internationales et partenaires ont compris : - Abris d’urgence et biens non alimentaires : à plus de déplacés internes et retournés. - Éducation : accès à un enseignement formel et non formel d’urgence, réhabilitation des salles de classe, distribution de fournitures scolaires, augmentation du nombre d'installations sanitaires, et distribution de vivres pour les cantines scolaires. - Eau et assainissement : comprenant le traitement et le transport de l’eau, l’installation des citernes, la construction de latrines temporaires et la sensibilisation à l’hygiène, etc. - Nutrition : développement d’un protocole intégré au niveau national pour le traitement de la malnutrition aiguë, formation du personnel des autorités sanitaires et leurs partenaires, et distribution des vivres. - Protection: protection des actions de plaidoyer pour remédier à nombre de situations urgentes, y compris la libération de civils arbitrairement détenus. - Santé : fourniture d'un Paquet Minimum d’Activités de santé pour la réduction des taux de mortalité et morbidité, réduction de la mortalité et de la morbidité maternelle et de l’enfant, contrôle du paludisme, accès aux soins de santé de deuxième niveau pour les victimes de violence, prise en charge des victimes du VIH/SIDA, etc. - Sécurité alimentaire : Promotion de la réinsertion socio-économique et du renforcement de la sécurité alimentaire des personnes affectées par les conflits, et fourniture de vivres sous la forme « Vivres contre travail » en soutien aux activités de formation, de multiplication de semences et d’aménagements piscicoles et de marais conduites. - Réintégration et relance communautaire: cartographie des vulnérabilités à travers une évaluation de type «Village Assessment and Mapping», en priorisant les zones de retour. Voir la page 5 du dossier de l’apprenant afin de lire à propos de l’étude de cas « L’appui aux moyens d’existence tout en sauvant des vies en République Démocratique du Congo », et d’examiner comment différentes actions peuvent être unies simultanément.

5 Appui aux moyens d’existence dans différents contextes
Le tableau ci-dessous illustre les différents objectifs des programmes des moyens d’existence : Étape de la crise Objectif des programmes des moyens d’existence Précoce Protection/atténuation des moyens d’existence (prévention de l’érosion ou de la destruction des biens) Aigüe Sauver des vies et protection des moyens d’existence Post-crise Récupération/réhabilitation des moyens d’existence (processus de protection et de promotion des moyens d’existence de populations se remettant de situations d’urgence, restitution de biens productifs) Développement Promotion des moyens d’existence (amélioration de la résistance des moyens d’existence des ménages, diversification des stratégies des moyens d’existence, amélioration de l’accès aux marchés).

6 Appui aux moyens d’existence dans différents contextes
Il existe une variété d’interventions des moyens d’existence qui peuvent théoriquement être pris en considération dans les interventions d’urgence, et qui portent sur les distributions alimentaires, les plans d’emplois, l’appui au marché et à la production, et le plaidoyer. Les exemples suivants portent sur des interventions des moyens d’existence dans les contextes d’urgences : les distributions générales d’aliments ; les plans de revenu et d’emploi : nourriture contre travail (FFW), argent contre travail (CFW), allocation d’argent et micro-financement ; l’appui au marché: bons pour les produits et l’argent, monétisation et subventions des ventes, infrastructure des marchés, et déstockage; et l’appui à la production : appui à l’agriculture, appui à l’élevage et à la pêche. Instructions pour le formateur : Jusqu’à tout récemment, la plupart des interventions des moyens d’existence dans les situations d’urgence n’ont pas été au delà de l’aide alimentaire et de la fourniture de graines et d’outils.. Le travail dans les situations de conflit nécessite un plaidoyer pour le respect des lois humanitaires internationales afin d’empêcher que les parties en guerre ne détruisent ou ne menacent les stratégies et les biens des moyens d’existence.

7 Appui aux moyens d’existence dans différents contextes
Dans les contextes stables de développement, le renforcement des capacités et le travail en partenariat sont des objectifs clé de l’appui aux moyens d’existence. L’appui aux moyens d’existence peut inclure : le renforcement du potentiel des institutions locales (telles que les organisations non-gouvernementales locales et d’autres formes de société civile ou d’institutions gouvernementales) ; les politiques, institutions et processus qui font partie du cadre conceptuel des moyens d’existence. Instructions pour le formateur : Les contextes stables : La stabilité veut essentiellement dire, les situations dans lesquelles la paix et le respect de base des droits de l’homme existent, et où la sécurité alimentaire, la malnutrition et la mortalité sont à des niveaux acceptables. L’appui aux biens et aux stratégies est souvent plus efficace s’il est associé aux activités de politiques et de plaidoyer pour aborder les politiques, institutions et processus qui limitent les choix des moyens d’existence des populations. Par exemple, l’appui à l’agriculture a souvent besoin d’être accompagné d’activités sur les politiques pour augmenter l’accès aux terres et pour les problèmes de droits aux terres. Étude de cas : Établir une coordination nationale en Afghanistan Afin d’appuyer la sécurité alimentaire, la nutrition et les moyens d’existence des ménages, un projet de sécurité alimentaire et de nutrition des ménages en Afghanistan sous la direction de la FAO fonctionne bien dans un processus de coordination à deux sens : Un processus horizontal pour bâtir des ponts entre les différents secteurs impliqués (agriculture, éducation, santé, développement rural, affaires économiques et sociales,) Un processus vertical, où les connaissances, informations et expériences locales du terrain sont relayées au niveau provincial et central afin de fournir des informations concernant les politiques générales et la planification; et où le niveau central et provincial fournit des cadres pour les politiques et un appui technique pour la mise en œuvre de projets aux niveaux de la communauté et des ménages. Les activités du projet de la province de Bamyan (avec la fondation Aga Khan) démontrent comment la nutrition a été intégrée dans le développement local par le renforcement des capacités locales et le travail en partenariat : Des ateliers de « formation cum planification » ont permis au personnel local de se rendre compte d’eux-mêmes de la manière dont les secteurs s’intègrent à travers les arbres de problèmes et de solutions de la malnutrition pour les 3 différents groupes vulnérables des régions où ils travaillent. Les communautés ont conçu leurs propres projets, y compris : l’éducation nutritionnelle par les agents de santé communautaires ; les pépinières pour augmenter la disponibilité des légumes; un groupe d’élevage qui fournit des moutons aux femmes pour augmenter la disponibilité du lait; creuser des puits pour fournir de l’eau potable. D’autres partenariats semblables dans la province ont renforcé l’appropriation et l’engagement des communautés, ONGs et départements gouvernementaux face aux problèmes de nutrition. Une compréhension partagée des besoins nutritionnels et de sécurité alimentaire des populations est un pré-requis pour une coordination sui s’étend au-delà du partage de l’information. Voir la page 8 du dossier de l’apprenant afin de lire à propos de l’étude de cas « Établir une coordination nationale en Afghanistan ».

8 Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence
Nous allons maintenant comparer huit approches d’évaluation des moyens d’existence qui fournissent des informations pour l’analyse de la sécurité alimentaire : Approche de sécurité des ménages et des moyens d’existence (HLS) Approche des moyens d’existence à l’évaluation de la sécurité alimentaire dans les situations d’urgences Approche de l’économie des ménages (HEA) Approche d’analyse de la sécurité économique Instructions pour le formateur : Alors que certaines approches se réfèrent spécifiquement aux moyens d’existence dans leur méthodologie, d’autres approches prennent en considération uniquement quelques éléments des moyens d’existence. Toutes les approches se basent d’une certaine façon sur la supposition que les pénuries alimentaires, les crises, et les famines sont dues à un manque d’accessibilité aux aliments plutôt qu’à un manque de disponibilité des aliments. Il est important de noter qu’il n’existe pas une façon unique d’entreprendre l’évaluation des moyens d’existence. Il existe plusieurs autres approches qui comprennent aussi des éléments des moyens d’existence. De plus, les approches sont des fois adoptées par différentes agences et mises en œuvre ou modifiées pour convenir à des situations spécifiques. Approche d’alerte précoce dans l’analyse de la sécurité alimentaire Analyse alimentaire et sanitaire de l’insécurité alimentaire Établissement du profil de groupes vulnérables Système d’analyse intégrée de la sécurité alimentaire

9 Une évaluation des stratégies pour faire face aux problèmes.
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence La plupart des approches comprennent un certain nombre d’étapes dans l’évaluation : La collecte d’informations sur le contexte qui comprennent une description des facteurs macro-économiques et sociaux. 1 L’identification de groupes des moyens d’existence ou d’économie de l’alimentation (groupes populationnels qui utilisent les mêmes moyens pour obtenir des aliments et un revenu). 2 Une évaluation des différentes sources d’aliments et de revenu en temps normal, et les changements qui résultent d’une situation de choc. Certaines approches incluent aussi une évaluation de l’état nutritionnel. 3 4 Une évaluation des stratégies pour faire face aux problèmes.

10 une estimation de la sévérité de la sécurité alimentaire
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence En général, toutes les approches comprennent les éléments suivants quand elles sont mises en œuvre dans des situations d’urgences : une estimation de la sévérité de la sécurité alimentaire une identification des groupes vulnérables une identification des interventions appropriées

11 Approche de sécurité des ménages et des moyens d’existence (HLS)
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence Approche de sécurité des ménages et des moyens d’existence (HLS) Seule l’approche de la sécurité des ménages et des moyens d’existence utilise tous les aspects du cadre conceptuel des moyens d’existence. L’objectif est de fournir un point de vue multidimensionnel des objectifs des populations et des moyens d’existence pour identifier les priorités programmatiques. Objectif Contexte de l’application Surtout dans les situations stables et de développement. Primaires et secondaires ; quantitatives et qualitatives. Sources de données Les entrevues avec les informateurs clé, les groupes thématiques, le « proportional piling », les classements, les cartographies des tendances du temps, les calendriers saisonniers, les marches transversales, les observations directes, les entrevues des ménages, les enquêtes nutritionnelles. Méthodes de collecte de données

12 Approche de sécurité des ménages et des moyens d’existence (HLS)
Common approaches for assessing livelihoods Cette approche détermine d’abord la faisabilité des différentes stratégies des moyens d’existence, ce qui mène à l’identification de points clé d’influence qui permettent à CARE d’avoir un maximum d’impact sur les moyens d’existence des populations. Analyse L’approche de HLS est utilisée pour identifier les appuis aux moyens d’existence, bien qu’elle soit de plus en plus utilisée pour identifier les besoin dans les régions qui ont une vulnérabilité chronique. Utilisation Un cadre conceptuel des moyens d’existence qui est bien développé et holistique. L’évaluation est capable d’identifier une grande variété d’interventions. Forces Instructions pour le formateur : Informations additionnelles sur l’Analyse : L’identification des risques et des opportunités se fait par la communauté. Informations additionnelles sur l’Utilisation : Elle peut identifier quatre phases de programmation selon les objectifs de l’appui aux moyens d’existence : la protection des moyens d’existence pour prévenir la perte des biens ; la fourniture des moyens d’existence pour sauver les vies et protéger ou améliorer l’état nutritionnel et de santé ; la récupération des moyens d’existence pour réhabiliter les moyens d’existence; et la promotion des moyens d’existence pour améliorer les opportunités de production et de revenu. Une application limitée en situations de conflit et d’instabilité politique chroniques (SCCPI) et qui n’a pas été adaptée pour traiter des contraintes du travail dans les situations de conflit. Il faut 4 à 6 semaines pour la mettre en œuvre, ce qui n’est donc pas idéal pour les situations d’urgences. Faiblesses

13 Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence
Approche des moyens d’existence à l’évaluation de la sécurité alimentaire dans les situations d’urgences Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence Cette approche se réfère spécifiquement aux moyens d’existence dans la description de sa méthodologie. Déterminer la sévérité de l’insécurité alimentaire en termes de risques aux vies et aux moyens d’existence ; et identifier les interventions appropriées. Objectifs Contexte de l’application Surtout les catastrophes naturelles, les personnes déplacées et les urgences politiques. Sources de données Primaires et secondaires ; qualitatives. Les entrevues avec les informateurs clé, les groupes thématiques, le « proportional piling », les classements, les cartographies des tendances du temps, les calendriers saisonniers, les marches transversales, les observations directes, les entrevues des ménages, les enquêtes nutritionnelles. Méthodes de collecte de données

14 Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence
Approche des moyens d’existence à l’évaluation de la sécurité alimentaire dans les situations d’urgences Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence La capacité des populations à combler leurs besoins alimentaires est analysée en examinant les changements dans les droits et l’état anthropométrique (proxy pour l’état nutritionnel). Analyse La réponse immédiate sera l’aide alimentaire. D’autres interventions possibles qui sont conçues pour appuyer les moyens d’existence comprennent l’appui au revenu, à l’agriculture et à l’élevage/la pêche. Utilisation Elle peut identifier une variété d’interventions des moyens d’existence, de même que les besoins en aide alimentaire. Forces Instructions pour le formateur : Informations additionnelles sur l’Analyse : Les risques aux moyens d’existence sont évalués en examinant le type de stratégies adoptées pour faire face aux problèmes et la proportion de la population qui les a adoptées. Les sources variées d’aliments et de revenu ne sont pas quantifiées mais l’insécurité alimentaire est présente si une population souffre d’une baisse importante d’une de ses sources principales d’aliments. Cette approche a été développée pour les catastrophes naturelles, et a besoin d’être adaptée aux SCCPI. Faiblesses

15 Approche de l’économie des ménages (HEA)
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence Approche de l’économie des ménages (HEA) L’approche de l’économie des ménages prend en considération les éléments des moyens d’existence tels que la sécurité alimentaire, le revenu, et les dépenses. Estimer l’impact d’une situation de choc sur la capacité du ménage à obtenir des aliments et des éléments non-alimentaires Objectif Contexte de l’application Cette approche est utilisée dans les contextes de catastrophes naturelles, de réfugiés et de conflits. Primaires et secondaires ; qualitatives et quantitatives. Sources de données Instructions pour le formateur : Informations additionnelles sur les méthodes de collecte de données : Cette approche utilise les entrevues des ménages pour différents groupes de richesse et n’utilise pas d’enquêtes anthropométriques. Les entrevues avec les informateurs clé, les groupes thématiques, le « proportional piling », les classements, les cartographies des tendances du temps, les calendriers saisonniers, les marches transversales, les observations directes, les entrevues des ménages, les enquêtes nutritionnelles. Méthodes de collecte de données

16 Approche de l’économie des ménages (HEA)
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence Cette approche estime l’effet probable d’un choc sur la capacité des ménages à obtenir suffisamment d’aliments et a maintenir la consommation non-alimentaire, par ex. l’éducation, la santé, etc. Les aliments, le revenu en argent, et les dépenses sont converties en unités d’équivalents alimentaires. Analyse Cette approche est surtout utilisée pour rationaliser les besoins en aide alimentaire. Cependant, l’information peut être utilisée pour l’analyse de la vulnérabilité et pour développer des modèles de l’impact des interventions. Utilisation L’utilisation de données de base pour l’analyse des moyens d’existence permet une quantification des écarts alimentaires et des besoins qui en résultent. L’analyse est transparente et reproductible. Forces Instructions pour le formateur : Informations additionnelles sur l’Analyse : Pour les données de base, les sources d’aliment et de revenu doivent s’élever à une moyenne de kcals par personne par jour, ce qui représente les besoins alimentaires de base pour la survie. Il existe aussi des besoins non-alimentaires de base qui ont besoin d’être comblés à travers le revenu et la production. Les étapes suivantes sont nécessaires pour estimer si les ménages font face à un déficit alimentaire : 1) calculer la probabilité d’un déficit alimentaire pour le ménage résultant du problème et 2) estimer la capacité des ménages à surmonter ces déficits. Certains types de stratégies pour faire face aux problèmes ne seront pas pris en compte dans l’évaluation des lacunes alimentaires car ils affectent négativement la durabilité des moyens d’existence, par ex. la vente des biens clé. Informations additionnelles sur l’Utilisation : L’approche est utilisée de plus en plus pour renforcer l’analyse des modèles des moyens d’existence à travers des profils de base, et pour identifier le genre de vulnérabilité des différents groupes d’économie alimentaire. L’approche est utilisée par SC UK, mais elle est aussi intégrée à d’autres systèmes d’information, par ex. le FSAU en Somalie, le PAM dans le sud du Soudan et au Burundi, les évaluations du Comite d’évaluation de la vulnérabilité nationale (NVAC) en Afrique australe et le Système d’information sur la sécurité alimentaire (FSIS) du gouvernement en Tanzanie. Agence de référence : Save the Children UK Informations additionnelles sur les Forces : Un cadre d’évaluation pour lequel tous sont d’accord, qui est bien exprimé, et qui permet des discussions et l’obtention d’un consensus sur les résultats. Ceci peut être très important là où des inquiétudes existent quant à la manipulation des données par les autorités. Informations additionnelles sur les Faiblesses : Un manque d’emphase sur les liens entre la sécurité alimentaire/l’état des moyens d’existence au niveau des ménages et de la communauté, et les facteurs au niveau macro. La quantification de l’écart alimentaire peut engendrer une fausse impression d’une rigueur statistique. Une emphase sur les aspects économiques de l’insécurité alimentaire plutôt que sur les déterminants sociaux et politiques plus larges. Ne mène pas à des recommandations sur la faisabilité de fournir une assistance ciblée aux groupes identifiés souffrants de carences alimentaires. Faiblesses

17 Approche d’analyse de la sécurité économique
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence Approche d’analyse de la sécurité économique Cette approche comprend les éléments suivants des moyens d’existence : ressources, biens, dépenses obligatoires. Déterminer le risque de décapitalisation et de faire une intervention pour le prévenir. Objectif Contexte de l’application Approche utilisée dans les situations de conflits. Sources de données Données primaires ; quantitatives. Méthodes de collecte de données Surtout les entrevues des ménages et les enquêtes anthropométriques.

18 Approche d’analyse de la sécurité économique
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence Approche d’analyse de la sécurité économique Les étapes de l’évaluation et de l’analyse sont : Identifier les régions où les populations sont en danger à cause de conflits armés ou de catastrophes naturelles/économiques. Identifier les régions ayant des facteurs de risque spécifiques pour choisir les communautés qui seront évaluées. Identifier les communautés ou groupes qui sont vulnérables à cause de leurs caractéristiques ethniques, économiques, sociales et culturelles. Recueillir des informations sur les ressources , les biens, et les dépenses renouvelables. Analyse L’approche cherche à évaluer le besoin pour des interventions économiques. La gamme de réponses est déterminée par les étapes de l’insécurité alimentaire. Utilisation Instructions pour le formateur : Informations additionnelles sur l’Analyse : Les ménages seront échantillonnés jusqu'à ce que la vue d’ensemble soit consistante et qu’il y ait une emphase importante sur les connaissances du personnel local et du personnel qualifié du CICR. L’analyse comprend une évaluation des trois étapes suivantes de l’insécurité économique : 1) Les ressources renouvelables sont plus importantes que les dépenses obligatoires et le ménage est auto-suffisant. 2) Les ressources renouvelables sont insuffisantes pour rencontrer les dépenses obligatoires et le capital sans intérêt est utilisé, ce qui mène à la décapitalisation. 3) Les ressources renouvelables ainsi que le capital sans intérêt sont insuffisants pour combler les dépenses obligatoires et les biens productifs sont utilisés, ce qui mène à la destitution. Informations additionnelles sur l’Utilisation : 1) La première étape reflète le besoin pour des mesures préventives, y compris les négociations politiques pour prévenir les abus. 2) Dans la seconde étape, les réponses peuvent inclure un appui économique pour prévenir la décapitalisation, y compris l’aide alimentaire, un appui vétérinaire et les moyens de diversifier et d’intensifier la production. 3) Dans la troisième étape, l’objectif principal est l’aide pour la survie. Une fois la crise terminée, une réhabilitation économique est fournie pour restituer les moyens de la production à un niveau nécessaire pour la sécurité économique du ménage. Agence de référence : Le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) Informations additionnelles sur les Forces : L’approche est rapide et habituellement menée par un personnel qualifié. Forces Elle intègre une analyse de la vulnérabilité politique qui est essentielle dans les situations de conflit et d’instabilité politique chroniques (SCCPI). Non-systématique de façon à ce que les évaluations dépendent de l’expérience de l’évaluateur. Difficulté à comparer la sévérité des situations entre pays ou entre régions d’un même pays. Faiblesses

19 Approche d’alerte précoce dans l’analyse de la sécurité alimentaire
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence L’approche d’alerte précoce dans l’analyse de la sécurité alimentaire comprend la sécurité alimentaire comme élément des moyens d’existence. Faire face aux menaces à la sécurité alimentaire en fournissant des informations analytiques d’alerte précoce et de vulnérabilité en temps opportun. Objectif Contexte de l’application Cette approche est utilisée dans les contextes de catastrophes naturelles. Données secondaires, surtout quantitatives. Données primaires pour les profils de vulnérabilité de la sécurité alimentaire (FSVPs). Sources de données Méthodes de collecte de données Les entrevues des informateurs clé et des ménages.

20 Approche d’alerte précoce dans l’analyse de la sécurité alimentaire
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence Les changements dans la sécurité alimentaire sont analysés en comparant les données secondaires, par ex. les prix, la végétation, la pluviométrie, etc. aux données des années normales. données sont par la suite appliquées aux FSVPs. Analyse L’approche est surtout utilisée pour fournir une alerte précoce à l’insécurité alimentaire et pour identifier les populations à risque afin d’informer les interventions à temps. Utilisation Une dépendance sur les données secondaires et une application aux profils des moyens d’existence la rende convenable pour les contextes ou les données primaires ne peuvent pas être recueillies. Des données quantitatives, vérifiables, et crédibles. Instructions pour le formateur : Informations additionnelles sur l’Analyse : Ces profils examinent les niveaux de sécurité alimentaire et de variations interannuelles de groupes populationnels spécifiques ayant des ménages catégorisés comme ceux qui utilisent en général les mêmes stratégies d’accès aux aliments et qui vivent le même niveau, tendance et variations de sécurité alimentaire. Informations additionnelles sur l’Utilisation : La construction des profils de vulnérabilité de la sécurité alimentaire est aussi utilisée dans les situations d’insécurité alimentaire chronique afin de fournir des informations pour les recommandations pour la programmation des moyens d’existence à plus long-terme. Agence de référence : USAID – Le Réseau des systèmes d'alerte précoce contre la famine (FEWS NET) Informations additionnelles sur les Faiblesses : La construction de profils de vulnérabilité de la sécurité alimentaire est une tentative de créer ce lien. Capacité ou expérience limitée en, alerte précoce de conflits ou en suivi et évaluation de l'impact des conflits sur les différents groupes des moyens d'existence. Forces Absence de liens entre le risque et son impact sur les sources d'aliments ou de revenu de groupes spécifiques des moyens d'existence. Faiblesses

21 Analyse alimentaire et sanitaire de l’insécurité alimentaire
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence Analyse alimentaire et sanitaire de l’insécurité alimentaire L’analyse alimentaire et sanitaire de l’insécurité alimentaire prend en considération les éléments suivants des moyens d’existence : la sécurité alimentaire et l’accès aux soins de santé. Déterminer l’étape de l’insécurité alimentaire, ainsi que des interventions appropriées pour la santé et l’alimentation. Objectif Contexte de l’application Approche utilisée dans les situations de conflits Sources de données Données primaires et qualitatives Les entrevues avec les informateurs clé; les groupes thématiques ; et les enquêtes anthropométriques. Méthodes de collecte de données

22 Analyse alimentaire et sanitaire de l’insécurité alimentaire
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence Analyse alimentaire et sanitaire de l’insécurité alimentaire Cette approche comprend l'identification de l'étape de l'insécurité alimentaire. Analyse Dans les situations d'insécurité alimentaire, le but est de préserver les moyens d'existence, par exemple avec le programme nourriture contre travail ou à travers l'appui des structures sanitaires pour traiter les cas individuels de malnutrition. Utilisation Elle est facile à comprendre et à utiliser. Elle fournit au personnel une notion partagée des concepts. Forces Instructions pour le formateur : Informations additionnelles sur l’Analyse : Il existe trois étapes :  1) Insécurité alimentaire, de pair avec les stratégies pour y faire face et qui sont définies comme étant des stratégies d'assurance, par ex. affronter les problèmes d’une façon révocable 2) Crise alimentaire, avec les stratégies de crise qui y sont associées, par ex. affronter les problèmes d’une façon irrévocable, la vente des biens productifs. 3) Famine/crise sanitaire et décès, avec les stratégies de détresse, par ex. absence de mécanismes pour faire face aux problèmes, problèmes de famine et de migration. La collecte d'informations est spécifiée pour chaque étape de l'insécurité alimentaire. Durant l'insécurité alimentaire, les signes précoces sont suivis. Lors d'une crise alimentaire, les indicateurs intermédiaires tels que le prix des aliments, l'accès aux aliments et les indicateurs de santé sont suivis. Lors d'une famine, les indicateurs de résultats de malnutrition, morbidité et de mortalité sont importants. Informations additionnelles sur l’Utilisation : Lors de crises alimentaires, le but est d'assurer une sécurité alimentaire des ménages qui soit suffisante à travers les systèmes de soins de sante, et les ressources en eau peuvent aussi nécessiter un appui. Lors des famines, le plus important est de sauver des vies à travers un suivi de l'alimentation et de la mortalité. Agence de référence : Médecins Sans Frontières-Hollande. L’approche est basée sur des séquences de stratégies pour faire face aux problèmes, qui sont applicables aux situations de sécheresses ayant un début lent, et elle n'est donc pas convenable pour les situations de conflit et d’instabilité politique chroniques. Faiblesses

23 Établissement du profil de groupes vulnérables
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence L’approche d’établissement du profil de groupes vulnérables prend en considération tous les éléments des moyens d’existence qui ont un impact sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Fournir des informations pour les interventions sur les politiques au niveau national pour diminuer la vulnérabilité, et appuyer la sécurité alimentaire et la nutrition des ménages Objectif Contexte de l’application Surtout dans les situation stables et de développement Sources de données Primaires et secondaires ; quantitatives et qualitatives. Ateliers au niveau national et sous-national, entrevues avec les informateurs clé, discussions en groupes thématiques au niveau communautaire, collecte de données sur les ménages. Autres techniques d’évaluation participative (PRA) utilisées comprennent : le « proportional piling », les classements, les cartographies des tendances du temps, les calendriers saisonniers, les marches transversales, les observations directes, les entrevues des ménages. Méthodes de collecte de données

24 Établissement du profil de groupes vulnérables
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence Les besoins de collecte de données sont bien définis et les résultats sont analysés en utilisant le cadre conceptuel des moyens d’existence durable, adapté à l’analyse de la sécurité alimentaire. Analyse L’établissement de profils de groupes vulnérables est utilisé pour identifier les types d’interventions appropriées en sécurité alimentaire et en nutrition, qui sont basées sur les besoins réels des régions qui sont vulnérables de façon chronique, selon la définition des communautés et des représentants gouvernementaux. Utilisation L’établissement de profils utilise des informations existantes et le processus permet l’appropriation par le gouvernement et d’autres agences impliquées dans le processus. Instructions pour le formateur : Informations additionnelles sur l’Analyse : Le cadre analytique est utilisé comme une lentille à travers laquelle on observe l’interaction entre les facteurs micro, méso et macro afin de mieux comprendre la relation entre les dynamiques au niveau national et la vulnérabilité au niveau des ménages. L’analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités et menaces) est utilisée pour organiser les facteurs clé dynamiques qui influencent la sécurité alimentaire au présent et au futur. Un autre outil important est l’analyse de l’arbre de problèmes, qui permet une identification systématique des causes principales de l’insécurité alimentaire et qui se focalise explicitement sur l’établissement de liens causals. Des applications plus récentes incluent des analyses statistiques des données des ménages. L’établissement de profils de groupes vulnérables utilise le cadre causal de la malnutrition. L’analyse des arbres de problèmes et de solutions est menée par les populations locales du district ou de la communauté pour améliorer la compréhension locale des questions de nutrition et de sécurité alimentaire, pour développer les plans d’action communautaires, et pour identifier les variables de base pour la gestion de projets. Informations additionnelles sur l’Utilisation : Dans les programmes de nutrition, les profils sont aussi utilisés pour améliorer les connaissances locales en nutrition et en sécurité alimentaire, pour développer des plans d’action communautaires et pour identifier les variables de base pour la gestion des projets. Agence de référence : FAO Forces Bien que l’établissement de profils de groupes vulnérables fournisse une bonne compréhension des facteurs de vulnérabilité et d’insécurité alimentaire pour différents groupes, l’information demeure insuffisamment détaillée pour fournir des informations pour une programmation détaillée Faiblesses

25 Analyse intégrée de la sécurité alimentaire
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence The Integrated Food Security Analysis approach refers specifically to livelihoods in the description of its methodology. Fournir une analyse de la sécurité alimentaire, nutritionnelle, et des moyens d’existence en Somalie basée sur des preuves concrètes, Objectif Approche développée par FSAU en Somalie, un cadre complexe d’urgence. Son adaptation au contexte du développement est sous étude. Contexte de l’application Informations additionnelles sur les méthodes de collecte de données : les enquêtes sur les productions des récoltes et de l’élevage les évaluations et enquêtes rapides dans les situations d’urgences par ex. les enquêtes sur l’impact des inondations, les enquêtes sur l’impact des personnes déplacées (IDP), etc. les groupes thématiques, les informateurs clé, le « proportional piling », les observations transversales et sur le terrain les méthodes de recherche participative Primaires et secondaires; quantitatives and qualitatives. Sources de données Les enquêtes nutritionnelles et anthropométriques, les images satellites et les systèmes d’information géographique, le suivi des indicateurs du prix du marché et des moyens d’existence, les enquêtes et la collecte de données de base sur les moyens d’existence des ménages, l’index des stratégies pour faire face aux problèmes (CSI). Méthodes de collecte de données

26 Analyse intégrée de la sécurité alimentaire
Approches courantes pour évaluer les moyens d’existence Analyse intégrée de la sécurité alimentaire FSAU a développé spécifiquement le système d’analyse de la sécurité alimentaire (FSAS) qui intègre de façon holistique les aspects conceptuels, opérationnels et analytiques de son travail et qui est étayé par l’analyse des moyens d’existence. Analyse Un élément principal du FSAS est la classification à phase intégrée (IPC), qui est un système de classification pour les analyses de situations qui est utilisé efficacement pour transmettre des analyses complexes aux Nations-Unies, aux ONGs, aux agences gouvernementales, aux bailleurs de fonds et aux médias. Utilisation Instructions pour le formateur : Informations additionnelles sur l’Analyse : Au sein des piliers conceptuels de la sécurité alimentaire de l’accès, la disponibilité, l’utilisation et la stabilité, qui sont généralement acceptés, le FSAS regroupe opérationnellement et conceptuellement : • Les principaux secteurs pour l’analyse—pastoralisme, agriculture, climat, marchés, nutrition, conflit et ressources naturelles. • Échelles d’analyse—niveau macro, méso et micro, avec une emphase sur l’échelle du niveau méso des zones des moyens d’existence. • Les principales activités analytiques—l’analyse des moyens d’existence de base, les projections pour la vulnérabilité annuelle de la sécurité alimentaire, les évaluations rapides de la sécurité alimentaire et de la nutrition, le suivi des indicateurs clé des moyens d’existence au niveau macro ainsi qu’au niveau méso, la surveillance et l’analyse de la nutrition, et la recherche appliquée. • Les activités d’appui aux informations— le développement de bases de données, les bibliothèques digitales, les sites web, le traqueur des données spatiales, et le centre de ressources de FSAU. • Résultats/produits clé — dossiers/mises à jour mensuels, communiqués de presse, séries techniques, cartes et tableau populationnels de la classification de la phase de la sécurité alimentaire et des moyens d’existence, et articles de recherche appliquée. Informations additionnelles sur l’Utilisation : Le tableau de référence de l’IPC guide les analyses pour la classification des phases, ainsi que pour l’alerte précoce pour les niveaux de risque. La classification des phases est divisée en cinq parties— sécurité alimentaire assurée, insécurité alimentaire chronique, crise alimentaire et des moyens d’existence aigüe, urgence humanitaire, et famine/catastrophe humanitaire. Pour guider la classification, chaque phase est reliée à une série compréhensive de résultats de référence clé sur le bien-être et les moyens d’existence des personnes. Chaque phase est aussi reliée à un cadre de réponse stratégique adapté qui fournit des directives stratégiques, non-prescriptives pour atteindre trois objectifs: (1) diminuer les résultats immédiats négatifs, (2) appuyer les moyens d’existence, et (3) traiter des causes sous-jacentes/structurelles. Agence de référence: FSAU Informations additionnelles sur les Forces : une combinaison de méthodes, y compris des analyses quantitatives et qualitatives de données secondaires et primaires. • L’intégration de l’analyse sectorielle, où les secteurs clé sont analysés profondément et amplement pour assurer de bons liens entre les secteurs, une analyse régionale intégrée, et donc une approche holistique. • Une analyse des comportements (stratégies des moyens d’existence) et des structures (biens des moyens d’existence) pour permettre des interventions stratégiques à court- à et long-terme pour promouvoir la sécurité alimentaire. Les forces principales de l’IPC sont : une structure consistante et significative pour la déclaration finale, une amélioration de l’efficacité des réponses, une augmentation de la transparence analytique et de la responsabilité, une adaptabilité par une variété de systèmes d’information. Informations additionnelles sur les Faiblesses : L’IPC a été développé dans le contexte d’une urgence humanitaire complexe (Somalie), et il existe donc des doutes sur sa capacité de fournir des informations de façon efficace pour les interventions dans les pays qui vivent uniquement les phases de Sécurité alimentaire assurée, et d’insécurité alimentaire chronique de classification de l’IPC. Une compréhension holistique des comportements et des structures qui constituent les moyens d’existence des populations Une approche à échelles multiples Forces L’approche requière l’intégration des analyses de différents secteurs et régions qui nécessite une collaboration entre plusieurs bénéficiaires pour se partager les données et entreprendre des analyses conjointes. Faiblesses

27 Sélection des approches dans différents contextes
Les approches décrites ci-dessus ont été développées par différentes agences. Le besoin de développer des approches d’évaluation qui soient spécifiques à chaque agence, reflète en les types de situations dans lesquelles les agences travaillent. L’analyse du contexte devrait influencer le choix de la méthode d’évaluation. (Certaines approches pourraient, au besoin, être modifiées pour un contexte spécifique.). Instructions pour le formateur : Le besoin de développer des approches d’évaluation qui soient spécifiques à chaque agence, reflète en partie le mandat et la capacité des agences à mettre en œuvre certains types de programmes (d’où le besoin de certains types d’informations et l’emphase sur ces information). Alors qu’il n’existe toujours pas d’approche unique qui s’appliquerait à toutes les situations, certaines approches accordent des avantages dans des contextes spécifiques. Conseil : l’utilisation d’une approche transparente D’une certaine façon, le plus important pour une approche n’est pas la méthodologie en soi, mais que l’approche soit transparente, facile à comprendre et crédible. Après tout, le but principal de toute évaluation est de convaincre les preneurs de décisions d’assurer des ressources pour un type particulier d’interventions. Ainsi, au stade du développement de la méthodologie, quelque soit l’approche adoptée et utilisée dans un contexte spécifique, il est essentiel d’impliquer les personnes qui utiliseront les informations et qui réagiront à ces informations. Il faudrait au moins avoir des canaux de communication bien clairs entre ceux qui conçoivent et mènent l’évaluation et ceux qui utiliseront l’information.

28 Sélection des approches dans différents contextes
Dans les situations de conflit et d’instabilité politique chroniques : les évaluations ont besoin d’être faites rapidement. il est aussi uniquement possible d’interviewer un petit nombre de ménages ou d’informateurs clé. Approches utiles : L’approche de l’analyse de la sécurité économique, les approches qui dépendent de données secondaires et de modèles basés sur des profils des moyens d’existence déjà établis (par ex. l’approche d’alerte précoce dans l’analyse de la sécurité alimentaire). Instructions pour le formateur : Dans les situations extrêmes, les personnes menant les évaluations ne feront des entrevues qu’avec les personnes qui ont réussi à fuir une région où il existe une insécurité à la vie des personnes. Les situations de conflit et d’instabilité politique chroniques (SCCPI) Dans les situations de conflit et d’instabilité politique chroniques, il n’est pas toujours possible de recueillir certains types d’informations, par ex. sur les activités illégales ou immorales, de telle façon que ces informations ne peuvent pas être prises en compte dans les considérations des capacités pour faire face aux problèmes. Les approches qui sont basées sur des processus séquentiels de changement de comportement et pour faire face aux problèmes peuvent être moins applicables dans les situations de conflit où la capacité de faire face aux problèmes peut être rapidement érodée. Les groupes des moyens d’existence peuvent changer ou devenir plus homogènes avec la diminution des options des moyens d’existence. La vulnérabilité peut donc être mieux décrite en termes d’affiliation politique ou ethnique ou en termes de sécurité. Cependant, la description des risques en de tels termes peut être difficile pour les agences et pourrait compromettre les relations de l’agence avec le gouvernement, les insurgés et en fin de compte, elle peut affecter leur capacité de travailler sans entraves dans un pays. On présume souvent que les interventions des moyens d’existence ne peuvent pas être menées dans les situations d’urgences (surtout les SCCPI). Cependant, il existe une expérience croissante qui démontre que certaines interventions sont faisables (appui au revenu, à l’agriculture, et aux marchés). Ainsi, les approches qui sont capables d’identifier une grande variété de besoins d’appui aux moyens d’existence conviennent bien aux situations d’urgences.

29 Dans les situations stables :
Sélection des approches dans les situations stables Dans les situations stables : l’évaluation devrait être capable d’identifier les facteurs politiques et institutionnels qui seront traités afin d’améliorer l’état des moyens d’existence. L’établissement de liens entre le niveau macro (national et international) et le niveau micro (communauté et ménage) est essentiel Notes for learners: Dans les situations stables, les facteurs qui créent une vulnérabilité et des risques aux moyens d’existence sont probablement dus à des dynamiques politiques et institutionnelles qui sont établies depuis bien longtemps. Non seulement est il important d’établir des liens entre le niveau macro (national et international) et le niveau micro (communauté et ménage), mais aussi, les agences qui mettent en œuvre ce type d’analyse doivent avoir la capacité de faire un plaidoyer pour les changements politiques et institutionnels dans les cas où ces derniers ont été identifiés comme facteurs qui menacent l’état des moyens d’existence. L’exemple suivant illustre une situation où une évaluation des moyens d’existence a établi des liens entre les niveaux micro et macro : Exemple: Une enquête de CARE en Somalie en 2005 L’enquête était explicitement conçue pour évaluer les causes immédiates, intermédiaires et sous-jacentes de l’insécurité des moyens d’existence. Ceci comprenait tous les éléments du cadre conceptuel des moyens d’existence. L’évaluation a relevé que CARE avait surtout mis l’emphase sur la résolution des causes immédiates des échecs des moyens d’existence à travers l’aide alimentaire, et qu’il était important de commencer à résoudre les causes intermédiaires, qui sont plus liées aux services publics offerts, à travers des efforts d’amélioration de l’éducation, des stages de formations, un renforcement des systèmes de production, la construction de biens pour la communauté, et l’amélioration des aptitudes des institutions locales. Au niveau des causes sous-jacentes, les recommandations comprennent la résolution des problèmes de marginalisation basée sur les clans, tels que l’accès aux terres, de même que le plaidoyer pour traiter le sous développement et la gouvernance. Voir la page 29 du dossier de l’apprenant afin de lire un example d’ une évaluation des moyens d’existence qui a établi des liens entre les niveaux micro et macro.

30 Les urgences très répandues
Capacité et expérience du personnel L’évaluation des moyens d’existence nécessite certaines aptitudes et formations. Les besoins en aptitudes et en formations varient, selon les différents contextes. Par exemple: Une approche de type CICR (où un nombre limité de ménages est échantillonné), ou une approche de type FEWS-NET (où les données secondaires sont préférées) Les urgences très répandues Situations stables Développer des capacités durables pour mettre en œuvre une approche d’évaluation spécifique. Instructions pour le formateur : Ainsi, toutes les approches nécessitent certaines capacités pour l’évaluation participative, comme par ex. les entrevues avec les informateurs clé, les discussions en groupes thématiques. Les enumérateurs ont aussi besoin d’avoir des niveaux élevés d’aptitudes d’observation et d’analyse durant les entrevues. Ils devraient aussi être capables de synthétiser les résultats et de créer des rapports succincts. 1. Dans les urgences très répandues, et affectant un grand nombre de communautés dispersées. Dans les situations d’urgences très répandues qui affectent de grands nombres de communautés dispersées, il peut être difficile de former un nombre suffisant d’énumérateurs rapidement pour les approches spécifiques, par ex. HEA et HLS. Dans de telles situations il pourrait être plus approprié d’utiliser une approche de type CICR (Comite International de la Croix-Rouge) où un nombre limité de ménages est échantillonné ou une approche de type FEWS-NET où une emphase plus importante est placée sur l’application de données secondaires aux profils existants des moyens d’existence.  2. Dans les situations stables, où on dispose de plus de temps pour former et entreprendre des évaluations. Dans les situations stables où il y a plus de temps pour les formations et pour entreprendre l’évaluation, un objectif pourrait être de développer des capacités durables au sein du pays pour mettre en œuvre une approche d’évaluation spécifique.  3. Aptitudes de plaidoyer Il est également important de reconnaître que là où les problèmes politiques et institutionnels ressortent comme étant des contributeurs importants aux risques et à la vulnérabilité des moyens d’existence, il pourrait être nécessaire de développer les aptitudes de plaidoyer au sein de l’agence qui mène les évaluations. Ces aptitudes ne peuvent pas être rapidement acquises ou inculquées au personnel des programmes dans les pays. Ainsi, il pourrait être futile de recueillir de telles informations si l’agence manque de capacité ou d’engagement à agir sur la base des résultats. Là où les problèmes politiques et institutionnels contribuent aux risques des moyens d’existence. Renforcer les aptitudes de plaidoyer au sein de l’agence qui entreprend l’évaluation.

31 Crédibilité et transparence des résultats
Il est important d’avoir une approche qui est perçue comme étant objective et transparente. (Surtout dans les situations où les résultats de l’évaluation sont de nature sensible). un nombre d’agences, d’institutions et de gouvernements ont adopté l’approche de HEA. Le HEA a un cadre conceptuel facile à comprendre et qui facilite les discussions et la création d’un consensus autour des résultats. Instructions pour le formateur : Dans les situations où les approches comprennent un élément subjectif important, les résultats sont plus facilement critiqués, controversés et au pire des cas, ignorés. L’un des avantages important de l’approche de HEA est qu’elle a un cadre conceptuel facile à comprendre et qui facilite les discussions et la création d’un consensus autour des résultats. Ceci est moins applicable pour les autres approches décrites ci-dessus, ce qui peut expliquer en partie pourquoi un nombre d’agences, d’institutions et de gouvernements ont adopté l’approche de HEA et certains éléments de cette approche.

32 Production alimentaire et prix des aliments
Crises alimentaires, sanitaires et nutritionnelles Durant les crises, certains secteurs peuvent être plus affectés que d’autres. Les besoins et les approches doivent donc être modifiées selon la situation. Par exemple: Urgence Besoins et approches Production alimentaire et prix des aliments Aide alimentaire d’urgence. Crise sanitaire L’approche devrait identifier les problèmes et les besoins sanitaires, par ex. l’approche d’analyse alimentaire et sanitaire de la sécurité alimentaire. Malnutrition L’approche des moyens d’existence devraient comprendre une capacité pour l’évaluation nutritionnelle, par ex. : approche de sécurité des ménages et des moyens d’existence, approche des moyens d’existence à la sécurité alimentaire dans les situations d’urgences, et analyse alimentaire et sanitaire de la sécurité alimentaire. Instructions pour le formateur : Informations additionnelles sur le tableau de la diapositive : Ainsi, là où une urgence aigüe a affecté la production alimentaire et les prix des aliments, le besoin dominant peut être pour une aide alimentaire d’urgence. Dans de telles situations, certains diront que l’approche d’économie des ménages est la plus appropriée pour quantifier le déficit alimentaire. D’autres urgences pourraient être plus des crises sanitaires, comme par ex. en Afghanistan en Dans de telles situations, l’approche d’évaluation devrait être capable d’identifier les problèmes et les besoins sanitaires, par ex. l’approche d’analyse alimentaire et sanitaire de la sécurité alimentaire Dans d’autres situations, le résultat de la crise peut être une malnutrition répandue. Ici, les approches d’évaluation des moyens d’existence devraient comprendre une évaluation nutritionnelle des capacités, par ex. l’approche de sécurité des ménages et des moyens d’existence, l’approche des moyens d’existence à la sécurité alimentaire dans les situations d’urgences, et l’analyse alimentaire et sanitaire de la sécurité alimentaire.

33 Résumé Les interventions des moyens d’existence ont pour but de fournir une protection, réhabilitation ou promotion des moyens d’existence, selon le contexte. L’évaluation des moyens d’existence sert à identifier les interventions des moyens d’existence les plus appropriées. Elle devrait être centrée sur les populations, être à multi-niveaux, holistique, dynamique et durable. Dans cette leçon, nous avons comparé huit approches qui ont été développées et utilisées par des agences spécifiques. Les différences reflètent en partie leur mandat et leurs capacités d’exécuter les programmes, et aussi les types de situations dans lesquelles les agences travaillent. Il existe plusieurs autres approches, associées à d’autres agences, qui comprennent aussi des éléments des moyens d’existence. Alors qu’il n’existe pas d’approche unique qui soit la meilleure pour toutes les situations, certaines approches accordent des avantages dans des contextes spécifiques. L’analyse du contexte devrait influer sur le choix de la méthode d’évaluation. De plus, bien que les huit approches soient décrites en tant qu’approches d’agences, des preuves existent qu’elles ont été adoptées par d’autres agences et utilisées ou modifiées pour convenir à des situations spécifiques.

34 Pour en savoir plus... Informations sur les approches
CARE’s HLS Approach: SC UK HEA: Oxfam-GB’s Livelihoods Approach: USAID’s FEWS NET: FAO/FSAU: Ressources en ligne Livelihood monitoring and evaluation: Improving the impact and relevance of development interventions. Turton: The Food Economy Approach: A framework for understanding rural livelihoods. Boudreau: Food security assessments in emergencies: A livelihood approach. HPN paper no 36 SOFI/2000 article and diagram illustrating how livelihood approach relates to food security (http:www.fao.org/FOCUS/E/SOFIOO/sofi001-e.htm) Livelihood assessment tools and applications. CARE: Sustainable livelihoods assessment tool kit. ODI. FEWS NET baseline work: Livelihoods programming in emergencies. Jaspars. S (2006). Special supplement no 3. Emergency Nutrition Network. Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA). Plan d’action humanitaire 2007: République Démocratique du Congo. Bureau des Nations Unies pour le Coordination des Affaires Humanitaires. Lectures complémentaires A critical review to approaches of assessing and monitoring livelihoods in situations of chronic conflict and political instability. ODI Working paper191 Food security assessments, self-reliance, targeting and phasing out in ongoing refugee situations. Summary Report of an inter-agency workshop. Rome 3-5th November UNHCR/WFP/ENN The use of participatory methods for livelihoods assessment in situations of political instability: A case study from Kosovo. ODI working paper 190 Chambers and Conway, 1992 Young. H et al, 2002 ENN Special Supplement No. 3: From Food Crisis to Fair Trade: Livelihoods Assessment, Analysis and Support in Emergencies. By Suzanne Jaspars


Télécharger ppt "Objectifs d’apprentissage"

Présentations similaires


Annonces Google