La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pr. François Goupy Atelier n° D12 La médecine narrative : améliorer la qualité du colloque singulier Introduction à la médecine narrative Une nouvelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pr. François Goupy Atelier n° D12 La médecine narrative : améliorer la qualité du colloque singulier Introduction à la médecine narrative Une nouvelle."— Transcription de la présentation:

1 Pr. François Goupy Atelier n° D12 La médecine narrative : améliorer la qualité du colloque singulier Introduction à la médecine narrative Une nouvelle perspective Paris La Villette - Cité des Sciences et de lIndustrie Lundi 28 et mardi 29 novembre 2011

2 Raconter un histoire : « Health benefits of Narrative » Pennebaker Lécoute attentive : « The third ear… » Médecine Narrative : Rita Charon « Patients offer themselves as texts » Illustration by Viktor Koen

3 Définition de la MN : « the narrative competence to recognize, absorb, interpret, and be moved by the stories of illness. » Origines de la MN : « clinical cousin of litterature and medicine » « literary cousin of relationship-centered-care » Hypothèse ( ou le défi) de la MN : lacks training « My hypothesis […] is that what medicine lacks today – in singularity, humility, accountability, empathy – can, in part, be provided through intensive narrative training. »

4 EN PRATIQUE réponse = 30 La première consultation : 1 question réponse = 30 « Je dois en savoir autant que possible sur votre santé. Pourriez-vous me dire tout ce que je dois savoir, selon vous, sur votre situation. » Le « Parallel Chart » : extraits lus à la 2 ème consult. le patient valide lhistoire de la maladie la relecture renforce lalliance thérapeutique Lenseignement de la Médecine Narrative cycle de 5 semaines en D1 (3 réunions par semaine, dont 1 NM) groupe de 5 étudiants: rédigent et lisent 1 page / patient Un médecin sénior, formé à lanalyse des textes, pas au psychodrame, rend hommage au texte : structure, forme, temporalité, intrigue, désir. Ecoute « diagnostique » et « compréhensive » Hardy-Baylé et Hardy, Doin Et pendant une demie heure,… pas une question, pas une note dans le dossier.

5 DISCUSSION (1) La mode du « Storytelling » (cf Le Monde, rubrique hebdo) : dentreprise (management, vente), politique, individuel (blogs) L Histoire Orale donne la parole aux minorités illettrées (ou sans accès à lécrit) la forme orale est plus riche que la forme écrite

6 DISCUSSION (2) Une interniste plaide pour limportance de l écriture : I write a great deal more about my patients that even I ever did before, confirming the truth that writing reveals things to us we know, but didnt know we knew. I now explicitly encourage writing from patients in the course of routine care. Les deux bases de lenseignement en médecine : Evidence Based Medicine (médecine fondée sur les preuves) Narrative Evidence Based Medicine

7 « NARRATIVE MEDICINE » Charon R. Narrative medicine : a model for empathy, reflection, profession, and trust. JAMA 2001;286: Charon R. Narrative and medicine. N Engl J Med 2004;350: Charon R. Narrative medicine : honoring the stories of illness. Oxford University Press, Charon R. The art of medicine : narrative evidence based medicine. Lancet 2008; Gina Kolata, Narrative medicine : learning to listen. New York Times, Education supplement, January 3, 2010


Télécharger ppt "Pr. François Goupy Atelier n° D12 La médecine narrative : améliorer la qualité du colloque singulier Introduction à la médecine narrative Une nouvelle."

Présentations similaires


Annonces Google