La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© Copyright, Joint Commission Resources Alliance Mondiale pour la Sécurité du Patient Linitiative High 5s Comité de pilotage national 2 février 2010 Atelier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© Copyright, Joint Commission Resources Alliance Mondiale pour la Sécurité du Patient Linitiative High 5s Comité de pilotage national 2 février 2010 Atelier."— Transcription de la présentation:

1 © Copyright, Joint Commission Resources Alliance Mondiale pour la Sécurité du Patient Linitiative High 5s Comité de pilotage national 2 février 2010 Atelier n° 14 La sécurité des soins médicamenteux : il faut agir, lenjeux est immense Paris La Villette - Cité des Sciences et de lIndustrie Lundi 29 et mardi 30 novembre 2010

2 © Copyright, Joint Commission Resources High 5s : objectifs –Réduire de manière significative, pérenne et mesurable la survenue de 5 grands problèmes de sécurité pour le patient. –Mettre en oeuvre 5 protocoles standardisés et les évaluer durant 5 ans –Dans le cadre dun réseau dapprentissage mondial

3 © Copyright, Joint Commission Resources Les 5 grands problèmes de sécurité 5 protocoles opérationnels standardisés –La sécurité de la prescription médicamenteuse aux points de transition –Les médicaments concentrés injectables –La prévention des erreurs de site et de procédure en chirurgie –Les erreurs de communication au cours du transfert des patients –La lutte contre les infections associées aux soins opérationnels ou SOP

4 © Copyright, Joint Commission Resources Une communauté internationale –3 pays ont développé les protocoles standardisés –Pays participant au projet High5s France Australie Allemagne Pays-Bas Angleterre Arabie saoudite Singapour Solutes Conc iv Canada Erreur de site et de procédure en chirurgie MedRec USA

5 © Copyright, Joint Commission Resources La situation par pays –Allemagne –Erreur de site et de procédure en chirurgie –Réconciliation médicamenteuse –Managing concentrated injectable medicines –Recrutement des hôpitaux (30-35 ES, information élargie, questionnaire adressé aux intéressés) –Australie –Réconciliation médicamenteuse –Canada –Réconciliation médicamenteuse –USA: –Erreur de site et de procédure en chirurgie (American College of Surgeons et American Hospital Association) –Réconciliation médicamenteuse (Maryland Hospital Association)

6 © Copyright, Joint Commission Resources La situation par pays(2) –Pays-Bas : –Réconciliation médicamenteuse –Royaume-Uni : –Managing concentrated injectable medicines (recrutement de 11 trusts) –Singapour : –Erreur de site et de procédure en chirurgie –France : –Engagement du ministère de la santé –Erreur de site et de procédure en chirurgie –Réconciliation médicamenteuse

7 © Copyright, Joint Commission Resources Le choix des SOP en France –La prévention des erreurs de site ou de procédure : –Une priorité OMS et lobjet de la 2 ième campagne OMS/Alliance Mondiale pour la Sécurité du Patient –Un impact limité des protocoles existants –Une exigence de la certification HAS depuis janvier 2010 –La sécurité de la prescription médicamenteuse aux points de transition : –La fréquence des EIs liés aux médicaments (ENEIS) –Laccent sur les parcours intégrés de soins et les dysfonctionnements entre les secteurs de soins ambulatoires et hospitaliers, notamment en termes de suivi des prescriptions médicamenteuses (enquête du Commonwealth Fund 2008) –Une priorité nationale

8 © Copyright, Joint Commission Resources Quel est limpact sur le patient des discordances médicamenteuses? –Inclusion prospective de patients admis par les urgences dans un hôpital communautaire (hôpitaux n=60) - Chez 60% des patients, au moins une discordance non intentionnelle entre la prescription à ladmission et les médicaments pris à domicile -Chez 18% au moins un retentissement clinique potentiellement important Vira et al, Qual Saf Healthcare 2006; 15:

9 © Copyright, Joint Commission Resources _HAS_EVALOR – Une étude contrôlée randomisée de 464 patients chirurgicaux dans un établissement universitaire de soins de courte durée – Intervention: un processus de réconciliation médicamenteuse interdisciplinaire (pharmaciens, soignants et médecins en partenariat avec le patient) de la préadmission à ladmission à lhôpital – Une réduction de 50% du nombre de patients avec des discordances au regard des médicaments pris à domicile (40% à 20%, p < 0.001) – Une réduction de plus de 50% du nombre de patients avec des discordances significatives sur le plan clinique et capables de causer un dommage possible ou probable (29.9% à 12.9%, p < ) Kwan et al, Arch Intern Med 2007;167: Le processus de réconciliation permet -il de réduire ces discordances médicamenteuses?

10 © Copyright, Joint Commission Resources Bénéfices attendus –Mise en œuvre de protocoles standardisés correspondants à des pratiques prioritaires –Modalités daccompagnement (à court terme) –Identification des barrières (à court terme) –Mesures dimpacts (à plus long terme) –Bénéfices méthodologiques (analyse et utilisation des résultats) –Mesures dimpact –Analyse des événements indésirables –Mesures de culture de sécurité du patient –Soutien méthodologique pour les établissements –HAS –Structures régionales –« On-line community »

11 © Copyright, Joint Commission Resources Bénéfices attendus (2) –Communication, échanges et apprentissage sur le plan national –Entre les établissements participants –Plus largement avec les autres organisations de soins –Bénéfices liés à la coopération internationale –Travail avec lOMS –Travail avec plusieurs agences nationales –Rigueur des études internationales –Opportunité de benchmarking et dapprentissage entre établissements de différents pays

12 © Copyright, Joint Commission Resources Synergie avec les PEP de la certification Manuel de Certification V2010 Démarche qualité de la prise en charge médicamenteuse du patient. « Sa continuité nécessite de prendre en compte le traitement personnel du patient à ladmission, de documenter lexhaustivité du traitement médicamenteux lors des transferts et de la sortie et détablir une coordination efficace avec les professionnels de ville » Manuel de Certification V2010 Pour chaque intervention, la procédure de vérification de lacte est mise en œuvre par un membre identifié de léquipe opératoire. Le suivi dindicateurs quantitatifs (activité, efficience..) et qualitatifs (événements indésirables, délais) est assuré et des actions damélioration sont mises en œuvre.

13 © Copyright, Joint Commission Resources Stratégie dévaluation : les principaux objectifs –Mieux comprendre les ressources nécessaires à la mise en oeuvre des SOP –Identifier les barrières potentielles et les stratégies pour les franchir –Déterminer limpact des SOP sur les processus de soins et sur les résultats

14 © Copyright, Joint Commission Resources Stratégie dévaluation (2) –Evaluation de la mise en oeuvre –Mesures de la performance –Analyse des évènements indésirables – harm scale (adapté de léchelle AHRQ) –Mesures de la culture sécurité du patient dans les établissements

15 © Copyright, Joint Commission Resources High 5s et gouvernance internationale – Steering group – 4 sous-comités –Collaborative learning committee –Communication committee –Evaluation committee –Event analysis committee –Collaboration entre les structures internationales –OMS –Centre collaborateur OMS (Joint Commission) – Collaboration avec les agences nationales responsables du développement de chaque protocole standardisé

16 © Copyright, Joint Commission Resources Structures de gouvernance en France :comité de pilotage et comité par solution CEPRAL EVALOR FORAP Ministère Conférences Fédérations hosp Conseil national de chirurgie AFSSAPS ANAP ARS Une réunion annuelle Plateforme EUNetPaS Comité de pilotage HAS Structures Régionales SR LTA Usagers IVS

17 © Copyright, Joint Commission Resources Missions du C0mité de PILotage national –Supervise le programme de mise en oeuvre des SOP –Suit le déroulement –Promeut la valorisation des ES participants –Rôle dans la communication, l'information à l'ensemble des acteurs de santé comment faire bénéficier lensemble des ES des enseignements du projet? –Veille à la complémentarité avec les autres actions nationales sur ces thèmes –Européenne: EUNetPaS et BP sur la conciliation médicamenteuse (avril 2009-décembre 2009 dans 4 ES ) –Nationale : arrêté relatif au mangement de la qualité de la prise en charge médicamenteuse dans les ES et au médicament dans les ES et EMS disposant dune PUI

18 © Copyright, Joint Commission Resources Les comités par solution Rôle dexpertise Composition pluridisciplinaire : – gériatres,pharmaciens,urgentistes, IDE ( IAO) –chirurgiens, anesthésistes, IBODE, autres –E VALOR/CEPPRAL –Les 10 établissements participants :chef de projet ou 1 membre de l'équipe projet –ARH/ARS – OMEDIT ? Chargé de mission qualité ? –Expert technique national –LTA

19 © Copyright, Joint Commission Resources Les principales étapes opérationnelles –Un pré-test par SOP dans un établissement –Le recrutement des établissements –La formation des professionnels –Pilotage et mise en oeuvre par létablissement –Laccompagnement et le suivi de la mise en oeuvre des protocoles et du recueil des données –Une phase de collecte à blanc –La validation des données –La transmission des données à la LTA et au centre OMS et le retour aux établissements aux 3 mois –Un rapport annuel

20 © Copyright, Joint Commission Resources Calendrier international –Le pré test : –Durée 1 mois –Objectif : tester les outils (adaptation, traduction, recueil de données) –Date limite : le 31 mars 2010 –La phase pilote : –Durée laissée à la discrétion de la LTA –Objectif : se préparer à un démarrage en dimension réelle –La mise en oeuvre : –Démarrage au 1 er jour dun trimestre à compter du 1 er juillet 2010 –Durée prévue 5 ans


Télécharger ppt "© Copyright, Joint Commission Resources Alliance Mondiale pour la Sécurité du Patient Linitiative High 5s Comité de pilotage national 2 février 2010 Atelier."

Présentations similaires


Annonces Google