La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Questions / Réponses Résultats 2004 17 Février 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Questions / Réponses Résultats 2004 17 Février 2005."— Transcription de la présentation:

1 Questions / Réponses Résultats Février 2005

2 2 Evolution des présidence et direction générale de lOréal Questions écrites –Combien de temps Monsieur Owen Jones envisage-t-il de rester président ? –Quand le retour de Monsieur Agon est il prévu ? –La présidence du Medef ?

3 3 Quel équilibre entre le métier de la peau et le métier du cheveu ? Mme Marie-Geneviève LEMAIRE –On observe quand même un grand équilibre entre le métier du cheveu et de la peau. Et dans le cheveu comme la peau, il y a le côté soins et le côté couleur. Compte tenu de lensemble de ce que vous avez initié et de ce que vous nous avez décrit pour les années à venir au niveau du reste du monde, est-ce que ce double équilibre vous paraît durable, est intégré dans votre stratégie actuelle ? Notamment, avec la multiplication des segmentations que vous nous avez effectivement données, que ce soit homme, sexe, race ou circuit de distribution ? Merci Réponse de M Lindsay Owen-Jones

4 4 Composition du résultat dexploitation et rôle des éléments non alloués M. Guillaume DALIBOT, CSFB –Jai juste une petite question sur la composition du résultat dexploitation et lévolution de la marge, puisque la part des éléments non alloués contribue fortement à lamélioration de votre marge. Vous avez donné quelques indications, je voudrais savoir si on pouvait avoir un petit peu plus de détails sur justement ce poste-là et en quoi sa contribution pouvait être soutenable à court, voire à moyen terme. Réponse de M Lindsay Owen-Jones

5 5 Croissance du résultat et impact de Sanofi dans ce résultat M. Emmanuel BRULEY DES VARANNES –Javais une question par rapport à votre discours. Vous avez dit que vous nétiez pas esclave de votre track record en termes de croissance du résultat avant impôt. Sur les deux dernières années, votre taux de marge dexploitation corrigé a quand même progressé de manière très forte. Ce nest sans doute pas soutenable à ce rythme-là plus de dix ans, jimagine. Est-ce quon peut imaginer dans le futur toujours une croissance de résultat avant impôt de 10 % avec une croissance de chiffre daffaires plus forte, et du coup une baisse de la marge ponctuelle, ou alors est-ce que, comme les dividendes de Sanofi seront consolidés je crois dans le résultat financier et donc à lintérieur du résultat avant impôt, on doit sattendre à une croissance plus forte des dividendes que du résultat avant impôt pur cosmétique ? Réponse de M Lindsay Owen-Jones

6 6 Rachat de Gillette par Procter, Grande Distribution, Stratégie vis-à-vis des Seniors Mme Valérie SEGOND, La Tribune –que vous inspire le rachat de Gillette par Procter ? –vous avez beaucoup parlé de la diversification de vos circuits de distribution. Maintenant, les grandes surfaces représentent toujours une part très importante de vos débouchés. Or, on voit bien aujourd'hui quelles ont une politique de simplification de leurs gammes, du resserrement du nombre de références et de mise en valeur des produits moins chers. Donc, clairement, il semblerait que LOréal soit quelque peu concernée par cette nouvelle stratégie commerciale. Est-ce que vous pourriez nous en dire un peu plus sur la manière dont vous travaillez aujourd'hui avec les grandes surfaces ? –La troisième et dernière question concerne votre stratégie vis-à-vis des seniors. Lorsquon regarde les différents marchés sur lesquels vous travaillez, on voit bien, effectivement, que la part des seniors a beaucoup progressé depuis dix ans, dans des proportions qui sont plus importantes encore que la montée en nombre des seniors dans la population. Et pourtant, vos égéries sont de plus en plus jeunes... Il y a un divorce croissant entre limage des marques que vous avez et votre clientèle. Je voudrais savoir comment vous allez évoluer dans les années qui viennent, quelle est votre stratégie vis-à-vis des seniors ? Merci. Réponses de MM Lindsay Owen-Jones, Rabain, Weil

7 7 Position sur les marchés français et allemand M. Yvan Le TISSIER Capital –Pouvez-vous nous donner des informations précises sur lévolution de votre chiffre daffaires et vos parts de marché sur les marchés français et allemand, et avec en particulier un focus sur la division produits publics et produits de luxe, et avec un petit focus particulier sur le segment des shampooings ? Réponse de MM Lindsay Owen-Jones, Rabain, Weil

8 8 Évolution des charges externes Volumes et prix, quelles tendances ? Mme Françoise PAUMARD –La première concerne en fait... vous avez donné un ingrédient du prochain risotto, c'est de dire quil y a une tendance lourde à lamélioration de la marge brute. Cette année, on a une petite inflexion des autres charges externes. On na pas eu la proportion des ingrédients, mais peut-être que Monsieur Weil peut nous en dire un mot sur la partie luxe. Et est-ce quon a atteint un plateau ? Est-ce que ces charges externes vont évoluer dans le temps ou pas ? Ça, c'est la première question. –La deuxième question, que je pose chaque année : volumes et prix, est-ce que chaque division peut nous donner la tendance ? Merci. Réponse de M Lindsay Owen-Jones

9 9 Evolution comparée des dépenses de publicité et de promotion Mr. Mark DENN –Just to come back to the same question, can you be absolutely clear, did advertising expenses fall in 2004 ? Are you moving away from advertising spending to promotional spending ? Réponse de M Lindsay Owen-Jones

10 10 Quel impact pour les mesures Sarkosy ? M. Loïc MORVAN –Bonjour. Est-ce que vous pourriez faire le point sur limpact des mesures Sarkozy, sil vous plaît ? Réponse de MM Lindsay Owen-Jones, Rabain

11 11 Partage des responsabilités avec M Agon, Marché des jeunes Speaker du Times –I was just wondering if you could explain to us how you will divide the responsibilities between yourself and mister Agon when the transition takes place. Will you become what is known in Britain as a non-executive chairman or would you consider yourself executive? –Secondly, if you allow me to have another question. Going back to what you where saying earlier about seniors and the important market for older women in cosmetics; could I ask you a bit about juniors; there is a widespread concern (at least in Britain) about the sexualization of very young women and girls. At what age do you think it is appropriate for a girl to start wearing make-up? Réponse de M Lindsay Owen-Jones

12 12 Utilisation du free cash flow dans le futur, Quels indicateurs pour 2005 Mme Céline PANNUTI, JP Morgan –Si vous pouvez me permettre deux questions. La première cest : votre taux dendettement retraité pour les actions auto-détenues se trouvent à 16 % pour 2004, ce qui est relativement bas. Quelles sont vos priorités en terme dutilisation du free cash-flow pour les années à venir, et dans quelle mesure cela est dépendant de vos opportunités dacquisition ? –Ma deuxième question, vous ne nous avez pas donné de guidance sur les earnings pour Néanmoins, vous avez parlé de laugmentation du profit à taux de change constant. Dans votre discours, après vous avez parlé dEPS. Sur quelle mesure, il va falloir vous comparer en 2005 ? Merci Réponse de M Lindsay Owen-Jones

13 13 Quelles étapes de développement au Japon ? Comment maintenir la croissance en Chine ? M. Ando KIYOSHI, Nikkei Journal –Jai une question sur votre activité en Asie. Dabord sur lactivité au Japon. Vous avez maintenant une nouvelle équipe et un nouveau dirigeant. Quelle est votre prochaine étape pour améliorer la situation un peu plus vite, parce que les chiffres du Japon ne semblent pas toujours très bien ? –Deuxièmement sur la Chine, vous êtes très optimiste sur ce marché, mais la croissance économique chinoise a un peu diminué, et il y a des inquiétudes dans d'autres secteurs industriels. Est-ce que vous avez aussi des inquiétudes et comment maintenir votre croissance qui est aujourdhui très rapide aujourdhui ? Réponse de M Lindsay Owen-Jones

14 14 Croissance moyenne à 7 % ? Boutiques lOréal ? Potentiel de croissance aux Etats Unis Mrs Sandia BEEBEE, HSBC –I have a few questions for you, the first one is on your long term top line growth targets its implicitly been about 7-9% and yet youve showed on a slide, showing your progress in recent years the average being 7 % so does it make sense to maybe think of the targets as being 7 % or 6-8 %? –I have two other questions; the second one was proprietary distribution or the development of your own stores, it seems like you are focusing much more efforts on this front over the last year or two, whats the reason for that and also do you have any specific targets in terms of the numbers of stores you would like to open and can you talk about which brands youd be concentrating on and I know this is something that is also happening in the mass market as well with LOreal stores opening up in the U.S. ? –The third question was just in terms of the north American market had very good progress this past year. What do you think is a sustainable rate of out performance in the U.S. market to go for, especially since one of you potential initiatives the launch of Garnier into hair care market is now behind you ? Réponse de MM Lindsay Owen-Jones, Weil

15 15 Vente directe des cosmétiques M. Arnaud LANGLOIS, JP Morgan –Vous nous avez montré dans votre présentation les mérites de votre présence dans divers canaux de distribution, pour capturer au mieux la croissance du marché des cosmétiques. Quelle est votre vision sur le métier de la vente directe, est-ce que c'est un métier dans lequel vous souhaiteriez vous développer, et dans ce cas, est-ce quune acquisition serait au programme ? Merci. Réponses de MM Lindsay Owen-Jones, Rabain

16 16 Le Hard Discount Mme Jamila BAIDJI, Ixis –Javais juste une petite question. On parle beaucoup de diversification des circuits de distribution à travers les boutiques, etc. Avec les difficultés quon a connues sur le grand public, sur les grandes surfaces de distribution, notamment en Europe, est-ce que le hard-discount peut constituer une opportunité sur certains produits pour LOréal ? Réponses de MM Lindsay Owen-Jones, Rabain

17 17 Valeur industrielle et valeur de marché de lOréal M. Jacques TILMANT –Bonjour, Monsieur le Président. Je profite de lévolution de votre fonction pour poser une question relative à cela. En fait, nous sommes très intéressés ici par le fonctionnement de lopérateur industriel, voir si vous maîtrisez bien vos fabrications, votre gestion, si vous connaissez le marché, si vous avez des produits innovants. Et tant quon est dans cette direction, c'est vraiment un (élémentaire ?). Par contre, si on regarde - et nous pouvons à ce moment-là essayer de chiffrer la valeur de la Société - la sanction du marché, nous constatons quil y a un divorce entre les deux. Ma question est la suivante : étant donné que vous allez progressivement abandonner cette partie je dirais industrielle, pensez-vous pouvoir vous poser la question et voir comment on peut faire évoluer ce divorce entre le marché et la valeur de la société ? Est-ce que ma question est claire ? Réponses de MM Lindsay Owen-Jones, Mulliez

18 18 Profiter des taux dintérêts bas ? Intervenant (le vieil ami...) –Bonjour. Puisque vous avez la gentillesse de dire que je suis un ami pour vous, je voulais exprimer très brièvement, avant de vous poser ma question, la tristesse que jai de la perspective que maintenant nous n'aurons plus le plaisir des réponses que vous donnez à nos questions et qui sont toujours pleines de finesse, de gentillesse et de compétence. C'est lécoulement du temps qui veut cela, aussi bien pour vous que pour tout le monde... –Ensuite puisque vos fonctions vont vous conduire à vous spécialiser davantage dans les questions de stratégie, vous avez déjà évoqué ces questions dacquisition, de prise de participation, pour dire que finalement il ny avait pas la perspective de grandes opérations dans lannée qui vient. –On peut le comprendre assez bien dans la mesure où vous êtes une entreprise spécialisée qui ne souhaite pas trop sortir de son champ dactivité et qui y trouve des possibilités de croissance à long terme qui lui paraissent vraiment suffisantes. Mais en même temps, il y a une opportunité particulière qui nest plus du côté des entreprises que lon pourrait acquérir, mais du côté des possibilités de financement. –Vous avez évoqué queffectivement les taux dintérêt étaient à des niveaux très bas. Effectivement, il y a même de ce point de vue là, et surtout dans la perspective des taux à long terme, une situation qui est tout à fait extraordinaire, qui nétait pas prévisible ces dernières années. Je veux dire par-là que sendetter à long terme aujourd'hui, on peut le faire dans des conditions tout à fait exceptionnelles, et donc on peut se poser la question de savoir si une société comme la vôtre ne devrait pas saisir cette opportunité pour envisager des types dacquisitions qui nauraient pas été simplement celles que vous avez évoquées ? Réponse de M Lindsay Owen -Jones


Télécharger ppt "Questions / Réponses Résultats 2004 17 Février 2005."

Présentations similaires


Annonces Google