La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Paula AMARANTO - Médecine Interne - CH ROANNE - Février 2007 TRAITEMENT ANTICOAGULANT ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Paula AMARANTO - Médecine Interne - CH ROANNE - Février 2007 TRAITEMENT ANTICOAGULANT ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE."— Transcription de la présentation:

1 Dr Paula AMARANTO - Médecine Interne - CH ROANNE - Février 2007 TRAITEMENT ANTICOAGULANT ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE

2

3

4

5 GRANDES ETAPES DU TRAITEMENT ANTICOAGULANT

6 1925: 1ère utilisation HEPARINE (Lancet 1960) 1925: 1ère utilisation HEPARINE (Lancet 1960) 1985: HBPM prophylactique en milieu chirurgical (Fraxiparine) 1985: HBPM prophylactique en milieu chirurgical (Fraxiparine) 1989: HBPM dans TVP constituée en 2 inj/j SC (Fraxiparine) 1989: HBPM dans TVP constituée en 2 inj/j SC (Fraxiparine) 1998: HBPM en 1 inj/j SC dans TVP (Fraxodi) 1998: HBPM en 1 inj/j SC dans TVP (Fraxodi) tinzaparine 1 inj/j SC versus HNF dans EP avec ou sans TVP à lexclusion EP instable (étude THESEE-NEJM 1997) tinzaparine 1 inj/j SC versus HNF dans EP avec ou sans TVP à lexclusion EP instable (étude THESEE-NEJM 1997) énoxaparine 2 inj/j dans TVP avec ou sans EP à lexclusion EP instable énoxaparine 2 inj/j dans TVP avec ou sans EP à lexclusion EP instable 2003 fondaparinux versus HNF dans EP (étude MATISSE) 2003 fondaparinux versus HNF dans EP (étude MATISSE) 2004 fondaparinux versus énoxaparine dans TVP ( BULL et coll) 2004 fondaparinux versus énoxaparine dans TVP ( BULL et coll)

7 OBJECTIFS DU TRAITEMENT Prévenir extension de la TVP et migration embolique: traitement initial Prévenir extension de la TVP et migration embolique: traitement initial Limiter les récidives: durée optimale du traitement Limiter les récidives: durée optimale du traitement Prévenir le syndrome post-phlébitique: contention élastique Prévenir le syndrome post-phlébitique: contention élastique

8 ARSENAL THERAPEUTIQUE

9 HéparineDCIRatioAnti-Xa/anti-IIa Traitement curatif DoseU/kg/24h HNF1 continu (IV) discontinu (SC) Innoheptinzaparine1,8 1 inj/j SC 175 x 1 Fragminedaltéparine2,5 2 inj/j SC 100 x 2 Fraxiparinenadroparine 2, inj/j SC 85 x 2 Fraxodinadroparine 2, inj/j SC 170 x 1 Lovenoxénoxaparine3,6 2 inj/j SC 100 x 2 Arixtrafondaparinuxinfini 1 inj/j SC -

10 DCI et nom commercial Demi-vie Dose par comprimé Dose habituelle Dose initiale recommandée Temps de retour à INR normal après arrêt Demi-vie courte AcénocoumarolSINTROMMINISINTROM 8 h 4 mg 1 mg 2 à 8 mg/j 1 à 3 mg/j 4 mg 1 mg 2 à 3 j PhénindionePINDIONE 5 à 10 h 50 mg 25 à 100 mg/j 50 mg 2 à 4 j Demi-vie longue TioclomarolAPEGMONE 24 h 4 mg 2 à 8 mg/j 4 mg 2 à 4 j FluindionePREVISCAN 31 h 20 mg 5 à 40 mg/j 20 mg 3 à 4 j WarfarineCOUMADINE 36 à 42 h 2 et 5 mg 2 à 15 mg/j 4 ou 5 mg 4 j 4 j

11 POUR LA PRATIQUE EP non massive EP massive (instable) EP non massive EP massive (instable) Valeur relative plus importante de la prévention des récidives thromboemboliques valeur relative plus faible des hémorragies et du coût Valeur relative plus importante de la prévention des récidives thromboemboliques valeur relative plus faible des hémorragies et du coût TVP distale TVP proximale TVP distale TVP proximale Les récidives varient selon le tableau initial: Les récidives varient selon le tableau initial: –80% récidives après TVP sont des TVP –80% récidives après EP sont des EP –TVP récidivent avec même fréquence que les EP mais la gravité est différente –Risque mortalité: si 80% récidive EP après 1°épisode EP, 15% mortalité

12 TRAITEMENT CURATIF DE LA MTEV Recommandations 7ème ACCP Recommandations 7ème ACCP (Chest 2004 ; 126 : 410s – 428s)

13

14 TRAITEMENT INITIAL HBPM SC HBPM SC HNF IV TVP (1A) HNF IV TVP (1A) HNF SC HNF SC HBPM SC HBPM SC EP non massive (1A) EP non massive (1A) HNF IV HNF IV

15 TRAITEMENT INITIAL Aucune étude pour la calciparine s/c dans lEP Aucune étude pour la calciparine s/c dans lEP Chez les patients ayant EP aiguë non massive, un traitement initial par HBPM de préférence à lHNF est recommandé (1A) Chez les patients ayant EP aiguë non massive, un traitement initial par HBPM de préférence à lHNF est recommandé (1A) Chez les patients ayant EP non massive ou TVP, un traitement initial par HBPM ou HNF pendant au moins 5 jours est recommandé (1C) Chez les patients ayant EP non massive ou TVP, un traitement initial par HBPM ou HNF pendant au moins 5 jours est recommandé (1C)

16 TRAITEMENT INITIAL Chez les patients avec forte suspicion clinique d EP ou TVP, un traitement anticoagulant en attendant la confirmation diagnostique est recommandé (1C+) Chez les patients avec forte suspicion clinique d EP ou TVP, un traitement anticoagulant en attendant la confirmation diagnostique est recommandé (1C+) Chez les patients traités par HBPM, il est recommandé de ne pas surveiller l activité anti-Xa en routine (1A) Chez les patients traités par HBPM, il est recommandé de ne pas surveiller l activité anti-Xa en routine (1A) Chez les patients avec insuffisance rénale sévère, un traitement par HNF de préférence à lHBPM est recommandé (2C) Chez les patients avec insuffisance rénale sévère, un traitement par HNF de préférence à lHBPM est recommandé (2C)

17 TRAITEMENT INITIAL Si HNF choisie : Si HNF choisie : –Ajustement dose: TCA correspond anti-Xa 0,3- 0,6 UI/ml en méthode amidolytique pour TVP/EP (1C+) –Ajustement des doses sur lanti-Xa lorsque laugmentation des doses dhéparine ne permet pas lobtention dun allongement suffisant du TCA (1B) –Dans la TVP, lHNF s/c est une bonne alternative à lHNF IV (1A)

18 TRAITEMENT INITIAL Si HBPM choisie: Si HBPM choisie: –Ne pas surveiller lactivité anti-Xa en routine(1A) –Chez patients avec insuffisance rénale sévère, un traitement par HNF de préférence aux HBPM est suggéré (2C) –En France, clearance créat < 30ml/mn est une CI absolue à lutilisation des HBPM –Etude IRIS

19 TRAITEMENT INITIAL Dans TVP ou EP, il est recommandé de débuter les AVK simultanément avec HBPM ou HNF le premier jour; le traitement héparinique sera arrêté lorsque lINR sera stable et >2 (1A) Dans TVP ou EP, il est recommandé de débuter les AVK simultanément avec HBPM ou HNF le premier jour; le traitement héparinique sera arrêté lorsque lINR sera stable et >2 (1A)

20 THROMBOLYSE DANS LA TVP Pas de thrombolyse systémique en routine (1A) sauf patients sélectionnés avec risque gangrène veineuse (2C) Pas de thrombolyse systémique en routine (1A) sauf patients sélectionnés avec risque gangrène veineuse (2C) Pas de thrombolyse directe par cathéter en routine (1A) sauf patients sélectionnés en cas sauvetage de membre Pas de thrombolyse directe par cathéter en routine (1A) sauf patients sélectionnés en cas sauvetage de membre

21 THROMBOLYSE DANS LEP Administration systémique de thrombolytiques: Administration systémique de thrombolytiques: –Suggérée pour les patients hémodynamiquement instables (2B) –Non recommandée pour la majorité des patients (1A) Thrombolyse locale in situ via cathéter: non recommandée (1C) Thrombolyse locale in situ via cathéter: non recommandée (1C) Si thrombolyse lors EP, utiliser protocoles avec perfusion de courte durée de préférence à une perfusion prolongée (2C) Si thrombolyse lors EP, utiliser protocoles avec perfusion de courte durée de préférence à une perfusion prolongée (2C)

22 INTERRUPTION DE LA VEINE CAVE DANS LA TVP TVP: ne pas utiliser de filtre cave en plus du traitement anticoagulant (1A) TVP: ne pas utiliser de filtre cave en plus du traitement anticoagulant (1A) Les seules indications reconnues sont: Les seules indications reconnues sont: –Contre-indication ou complication du traitement anticoagulant (2C) –Récidive de TVP malgré anticoagulation adéquate (2C)

23 INTERRUPTION DE LA VEINE CAVE DANS LEP En cas de contre-indication ou de complication du traitement anticoagulant, ou en cas de récidive malgré anticoagulation adéquate (2C) En cas de contre-indication ou de complication du traitement anticoagulant, ou en cas de récidive malgré anticoagulation adéquate (2C)

24 IMMOBILISATION TVP: la déambulation est recommandée si elle est tolérée (1B) TVP: la déambulation est recommandée si elle est tolérée (1B) EP: aucune recommandation…. EP: aucune recommandation….

25 DUREE DU TRAITEMENT ANTICOAGULANT Risque de récidive: Risque de récidive: –10%/an si idiopathique –0,3%/an si facteur déclenchant transitoire réversible Pour un premier épisode (TVP/EP) avec facteur de risque transitoire (réversible), un traitement AVK de 3 mois est recommandé (1A) Pour un premier épisode (TVP/EP) avec facteur de risque transitoire (réversible), un traitement AVK de 3 mois est recommandé (1A)

26 DUREE DU TRAITEMENT ANTICOAGULANT Pour un premier épisode (TVP/EP) idiopathique: Pour un premier épisode (TVP/EP) idiopathique: –Un traitement AVK pendant au moins 6 à 12 mois est recommandé (1A) –Un traitement AVK au long cours est suggéré pour lEP (2A) et peut être discuté pour TVP (2A) MTE(TVP/EP) et CANCER: MTE(TVP/EP) et CANCER: –Un traitement HBPM pendant les 3 à 6 premiers mois est recommandé (1A) –Un traitement anticoagulant au long cours ou jusquà la rémission du cancer est recommandé (1C)

27 DUREE DU TRAITEMENT ANTICOAGULANT Pour les patients ayant 2 épisodes (TVP/EP) documentés, un traitement anticoagulant au long cours est suggéré (2A) Pour les patients ayant 2 épisodes (TVP/EP) documentés, un traitement anticoagulant au long cours est suggéré (2A) Pour un premier épisode (TVP/EP) associé à la présence danticorps antiphospholipides ou de 2 thrombophilies ou plus: Pour un premier épisode (TVP/EP) associé à la présence danticorps antiphospholipides ou de 2 thrombophilies ou plus: –Un traitement anticoagulant pendant 12 mois est recommandé (1C+) –Un traitement anticoagulant au long cours est suggéré (2c)

28 DUREE DU TRAITEMENT ANTICOAGULANT Pour un premier épisode (TVP/EP) associé à un déficit en AT3, protéine C ou S, à un facteur V Leiden, mutation 20210A de la prothrombine, homocystinémie ou taux élevés de facteur VIII: Pour un premier épisode (TVP/EP) associé à un déficit en AT3, protéine C ou S, à un facteur V Leiden, mutation 20210A de la prothrombine, homocystinémie ou taux élevés de facteur VIII: – Un traitement anticoagulant de 6 à 12 mois est recommandé (1A) –Un traitement anticoagulant au long cours est suggéré si idiopathique (2 C)

29 DUREE DU TRAITEMENT ANTICOAGULANT Il est recommandé dadapter la dose dAVK pour maintenir un INR cible à 2,5 (entre 2 et 3) pendant toute la durée du traitement (1A) Il est recommandé dadapter la dose dAVK pour maintenir un INR cible à 2,5 (entre 2 et 3) pendant toute la durée du traitement (1A) –Cible INR 1,5 - 2: NON (1A) –Cible INR 3,1 - 4: NON (1A) Si décision de traitement anticoagulant au long cours, le rapport bénéfice /risque doit être réévalué pour chaque patient à intervalle régulier (1C) Si décision de traitement anticoagulant au long cours, le rapport bénéfice /risque doit être réévalué pour chaque patient à intervalle régulier (1C)

30 PREVENTION SYNDROME POSt-PHLEBITIQUE Contention élastique de 30 à 40 mm Hg à la cheville durant 2 ans après lépisode TVP (1A)

31 Fondaparinux versus HNF en IV dans ttt initial de lEP The Matisse Investigatores (NEJM 2003) The Matisse Investigatores (NEJM 2003) 2213 patients présentant une EP symptomatique aigue 2213 patients présentant une EP symptomatique aigue But: comparer efficacité et tolérance du fondaparinux,à celles de l HNF, et documenter sa non infériorité en terme defficacité But: comparer efficacité et tolérance du fondaparinux,à celles de l HNF, et documenter sa non infériorité en terme defficacité Critère defficacité:incidence des récidives des MTEV à 3 mois Critère defficacité:incidence des récidives des MTEV à 3 mois

32 Fondaparinux en sous-cutané vs HNF en intraveineuse dans le ttt initial de lembolie pulmonaire Traitement MTEV récidivante Hémorragie majeure Poids (kg) < >100< >100 Fondaparinux5/22(22.7)32/945(3.4)5/132(3.8)0/2113/939(1.4)1/130(0.8) HNF4/25(16)41/948(4.3)11/136(8.1)1/25(4)10/932(1.1)1/134(0.7)

33 Fondaparinux versus enoxaparine dans ttt initial TVP symptomatique Essai randomisé (Annals of intern med, juin 2004) Essai randomisé (Annals of intern med, juin 2004) But: évaluer fondaparinux /enoxaparine en terme defficacité et tolérance chez des patients ayant TVP symptomatique But: évaluer fondaparinux /enoxaparine en terme defficacité et tolérance chez des patients ayant TVP symptomatique 2205 patients 2205 patients critère defficacité :incidence des récidives MTEV à 3 mois critère defficacité :incidence des récidives MTEV à 3 mois

34 Fondaparinux en sous-cutané vs enoxaparine dans le ttt initial de la TVP symptomatique Fondaparinux en sous-cutané vs enoxaparine dans le ttt initial de la TVP symptomatique Traitement MTEV récidivante Hémorragie majeure Poids (kg) < >100< >100 Fondaparinux1/31(3.2)37/948(3.9)5/119(4.2)1/31(3.2)11/942 (1.2) (1.2)0/118 Enoxaparine3/24(12.5)39/974(4.0)3/109(2.8)0/2412/962(1.2)1/110(0.9)

35 Fondaparinux- ARIXTRA Avantages: dose fixe en curatif Avantages: dose fixe en curatif < 50kg -5mg < 50kg -5mg kg -7,5mg kg -7,5mg >100kg-10mg >100kg-10mg Une fois /jour en SC Une fois /jour en SC Cl creat<30ml/mn Cl creat<30ml/mn Pas TIH décrite à ce jour Pas TIH décrite à ce jour Antidote- facteur VII activé Antidote- facteur VII activé

36 CERTITUDES ET CONTROVERSES

37 Place de lHNF: Place de lHNF: –Insuffisance rénale sévère (clearance créat < 30 ml/mn) –EP hémodynamiquement instable (HNF reste la référence dans les études, et les EP graves sont exclues des études HBPM) –Périopératoire, polytrauma –Grossesse ???

38 CERTITUDES ET CONTROVERSES Dans un premier épisode thrombotique cest le caractère idiopathique ou provoqué qui fait la différence et non pas le degré de thrombophilie stricto sensu Dans un premier épisode thrombotique cest le caractère idiopathique ou provoqué qui fait la différence et non pas le degré de thrombophilie stricto sensu Récidive précoce recherche processus néoplasique +++ Récidive précoce recherche processus néoplasique +++ Cancer actif HBPM > AVK Cancer actif HBPM > AVK Clearance de la créat obligatoire pour HBPM et fondaparinux; ne pas utiliser si < 30 ml/mn +++ Clearance de la créat obligatoire pour HBPM et fondaparinux; ne pas utiliser si < 30 ml/mn +++

39 PROGRES ATTENDUS D-dimères: intérêt dans définition population à risque de récidive dans MTE idiopathique (NEJM 2006) D-dimères: intérêt dans définition population à risque de récidive dans MTE idiopathique (NEJM 2006) Nouvelles molécules à venir: action prolongée, stabilité, degré de coagulation Nouvelles molécules à venir: action prolongée, stabilité, degré de coagulation


Télécharger ppt "Dr Paula AMARANTO - Médecine Interne - CH ROANNE - Février 2007 TRAITEMENT ANTICOAGULANT ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE."

Présentations similaires


Annonces Google