La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Point 1 Les principales décisions dans la construction du chantier de la réforme du LMD dans la CEMAC ont été prises lors de la conférence des Recteurs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Point 1 Les principales décisions dans la construction du chantier de la réforme du LMD dans la CEMAC ont été prises lors de la conférence des Recteurs."— Transcription de la présentation:

1

2 Point 1

3 Les principales décisions dans la construction du chantier de la réforme du LMD dans la CEMAC ont été prises lors de la conférence des Recteurs doctobre 2003 à Yaoundé au Cameroun. Au cours de cette conférence, les participants avaient adopté trois points importants:

4 1. Initier, dans les institutions denseignement supérieur, et au plus tard à la rentrée universitaire , des réformes sur lorganisation structurelle de lenseignement supérieur afin dadapter les cursus universitaires au système LMD. 2. Mettre en œuvre, au cours de lannée 2004, des mesures pour renforcer les capacités dintégration régionale à travers la mise en réseau des institutions universitaires et de recherche de la zone CEMAC.

5 3. Solliciter, auprès de lUnion Européenne, par lintermédiaire du Secrétariat exécutif de la CEMAC et du Secrétariat général des ACP, une instance technique en vue de la formation des membres des institutions universitaires et de recherche des pays membres de la CEMAC en matière de formulation des projets éligibles au « Programme de coopération dans le domaine de lEducation supérieure ACP- UE ».

6 En sa session de décembre 2004 à Franceville (Gabon), la CRUROR/AC a réaffirmé la volonté darrimer les universités et autres institutions universitaires de la sous-région au système LMD.

7 Elaboration dun cadre général du LMD applicable à lensemble des institutions universitaires de la sous-région. Recommandation à la CEMAC de mettre en place une cellule technique au sein de la CEMAC chargée du suivi du dossier LMD. Recommandation au Conseil des Ministres de la CEMAC dadopter une stratégie communautaire et mettre en place des modalités pratiques de coopération CEMAC-UE

8 le Comité inter-états de la CEMAC a donné un avis favorable sur les recommandations de la CRUROR/AC. Le Conseil des Ministres a créé, sous la supervision du Secrétariat exécutif de la CEMAC, une cellule technique LMD chargée du suivi du projet pour la construction de lespace CEMAC de lenseignement supérieur, de la Recherche et de la Formation professionnelle.

9 Favoriser lharmonisation de la standardisation des mesures denseignement supérieur, de recherche et de formation professionnelle, ainsi que la constitution dune banque de données pour les Universités dAfrique centrale en vue de ladoption du système LMD. Instruire le Conseil des Ministres en charge de lenseignement supérieur des pays membres de la CEMAC en vue de définir les objectifs, les moyens et les modalités de construction de lespace CEMAC de lenseignement supérieur, de la recherche et de la formation professionnelle.

10 Directive CEMAC N° 01/06-UEAC-019-CM-14 Portant application du système LMD dans les universités et établissements denseignement supérieur de lespace CEMAC Directive CEMAC N° 02/06-UEAC-019-CM-14 Portant organisation des Etudes universitaires dans l'espace CEMAC

11 Convocation annuelle de la CRUROR/AC. Bangui a accueilli la 5 ème session en janvier La CRUROR/AC sappuie sur le travail de deux commissions techniques (une commission LMD et une Commission Recherche). Expertises diverses.

12

13 La situation densemble est très contrastée: certains pays semblent suivre le chronogramme et dautres qui optent pour une démarche moins rapide. Le rapport de la CRUROR/AC de Bangui en janvier 2009 montre que des six pays, seuls le Cameroun, le Gabon, le Tchad et le Congo ont véritablement enclenché le processus même si les trois premiers semblent plus avancés à ce jour.

14 Une loi promulguée par le Président de la République est présentée comme étant totalement en phase avec les orientations du processus de Bologne (avril 2001). Le cadrage institutionnel du Ministre de l'Enseignement supérieur qui, par décision, a créé des organes pour la mise en place du système LMD (mai 2006).

15 Un décret du Président de la République a été pris pour appliquer le système LMD dans les universités et établissement supérieur du pays (octobre 2007). Trois arrêtés du Ministre de lEnseignement supérieur portant organisation des études universitaires conduisant, respectivement, au diplômes de licence et conférant au grade de licence; au diplôme de master et conférant au grade de master et au diplôme de doctorat et conférant au grade de docteur (novembre 2007)

16 un arrêté du Ministre de lEnseignement supérieur a été pris pour créer et organiser la commission d'habilitation des filières de formation dans l'enseignement supérieur au Gabon. Un arrêté du Ministre de lEnseignement supérieur a été pris pour créer la Commission Nationale du LMD au sein du Ministère.

17 Un arrêté du Premier Ministre, portant création du Conseil National Consultatif et des Organes Techniques pour la mise en œuvre du système Licence, Master, Doctorat (29 octobre 2007). Un Arrêté du Ministre de lEnseignement Supérieur, de la recherche Scientifique et de la Formation Professionnelle portant création, attributions et composition des organes techniques chargés de la mise en place du système Licence, Master, Doctorat (10 mars 2008).

18 Adoption, par les Conseils de lUniversité Marien Ngouabi, de textes qui devraient être signés courant 2009: Texte portant application du système LMD; Texte portant organisation des études dans le cadre du système LMD; Texte portant organisation pédagogique des établissements de lUMNG; Texte portant organisation de la Recherche dans le système LMD.

19 Une situation très contrastée entre les pays et même entre les établissements au sein dun même pays. Les écoles supérieures, notamment celles du tertiaire, ont basculé beaucoup facilement. Les facultés de médecines posent globalement plus de problèmes.

20 A la rentrée , la plupart des universités avaient basculé. Nombre décoles supérieures avaient initié le processus bien avant.

21 Deux universités sur trois avaient basculé à la rentrée Des écoles comme lINSG ou lIST avaient entamé le processus pendant lannée académique LUniversité des Sciences de la Santé (notamment la Faculté de Médecine), lIUSO, lENS et lENSET sont toujours à létude.

22 Lancement du LMD (niveau L1) à lISG et à la Faculté de Droit (rentrée ). Lancement du LMD (Niveau L1) à la Faculté de Sciences Economiques (rentrée ). Pour les autres établissements de lUniversité Marien Ngouabi, la réflexion est en cours.

23 La décision de basculement devait être prise courant LUniversité de Bangui expérimente déjà, dune certaine façon, le système LMD à travers la gestion de six masters internationaux qui fonctionnent sur le régime LMD, en partenariat avec des universités françaises (depuis 2006). Nombre décoles (notamment privées) ont arrimé leurs programmes au LMD.

24 Le sujet est toujours à létude. Le basculement se fera après la révision totale des programmes (problème particulier de lUNGE qui doit formater ses programme, notamment le niveau Licence, conformément aux directives CEMAC.

25

26 Une certaine une idée reçue voudrait laisser croire que le LMD n'est qu'une réforme pédagogique. Au contraire, c'est une réforme globale et profonde qui touche aussi la gestion administrative de l'établissement pour s'adapter à des exigences nouvelles, diverses et variées. Les bouleversements importants qu'entraîne la mise en œuvre et la gestion du système LMD imposent un redéploiement général de létablissement aux plans administratif et pédagogique.

27 Le rapport de la Commission LMD présenté à Bangui lors de la 5 ème CRUROR/AC montre une expérimentation globalement problématique: Dans lapplication effective de la semestrialisation; Dans lorganisation des Unités dEnseignements; Dans la mise en œuvre dun système de crédits; Dans la gestion des parcours de formation (individualisé?!).

28 Problème de masse horaire par grade; Problème de coût horaire (heures complémentaires, Missionnaires, Vacations, etc.); Prise en charge du suivi individualisé des étudiants Coût de direction de mémoire (Master 1 et 2) et Thèse de doctorat.

29 Dans la structuration de loffre de formation sous-régionale; Dans la gestion de la scolarité (ou des scolarités dans les établissements qui ont choisi la déconcentration) ; Dans la gestion de la mobilité (étudiants et enseignants), qui demeure globalement une simple perspective

30 De façon globale, les équipements des universités nont pas suivi laccroissement des effectifs: - peu de salles de cours et damphis - rareté déquipements informatiques - absence de bibliothèques à jour.

31 Gros problème dinformation dans la plupart des établissements; Peu détablissements ont publié leurs normes (guides, livrets, règlements intérieures, etc. mis à jour en tenant compte du LMD). Des établissements globalement peu visibles (notamment sur le Web).

32

33 Définir les modalités dinscription (pédagogique et administrative et spécifier les particularités liées à des formations données.

34 Les difficultés liées au passage des enseignements traditionnels (deux semestres annuels solidaires entre eux) et à la désolidarisation des deux semestres (qui permet, dans certains cas, de passer à l'année supérieure sans pour autant avoir validé les deux semestres)

35 Problème dans lapplication effective de la capitalisation des acquis (UE et crédits correspondants).

36 Les modalités d'examens et de notation des étudiants.

37 La définition, dans les différents parcours, du poids du noyau et des compétences transversales, qui doit préalablement être réglée et harmonisée.

38 Le problème des frais dinscription et celui des droits décolage qui, dans le cadre de lespace harmonisé denseignement supérieur en CEMAC, doivent nécessairement et préalablement être standardisés et harmonisés pour favoriser la mobilité étudiante.

39

40 Un système de crédits (un consensus semble aller vers le STCC/CCTS qui reste à définir). Un cadre global pour permettre la mise en œuvre de la mobilité étudiante. Un dispositif densemble pour mettre en œuvre lespace denseignement supérieur et de recherche à travers des pôles dexcellence, la mutualisation des moyens, etc.

41 Définir et mettre en œuvre des outils dexpression de lexcellence (normes communautaires dévaluation et dhabilitation).

42

43 Pour financer la mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs ; Pour lancer un plan visant à attribuer des bourses à des étudiants inscrits dans des programmes CEMAC ;

44 Pour établir une cohérence de l'accueil des étudiants étrangers au sein des établissements et créer, de fait, des services de relations internationales et ceux chargés de la gestion pédagogique des étudiants étrangers. Pour encourager l'organisation de prestations complémentaires d'accompagnement et l'ouverture de formations spécifiques à destination des étudiants étrangers dans les (meilleurs) établissements de la sous-région.

45

46 Par rapport à la libre circulation des personnes : le passeport communautaire, très attendu par les peuples, tarde à devenir une réalité ; les ressortissants de lAfrique Centrale sont globalement astreints à la présentation de visas d'entrée et de séjour dans les différents Etats.

47 Lécueil politique est un aspect très important qui constitue, sans aucun doute, l'obstacle majeur à la mobilisation effective des ressources. L'instabilité politique dans certains Etats en perpétuels conflits, labsence dune diplomatie densemble, etc. ne peuvent soutenir, malgré tous les beaux discours dintention, une dynamique viable dune intégration sous-régionale réussie. Or, lespace harmonisé denseignement et de recherche ne peut se faire sans ce préalable indispensable.

48 Le processus est en cours, même si tous les acteurs admettent quil sera long et pénible. Lespoir entretenu par une majorité de citoyens de la CEMAC, cest la nécessité de se servir du LMD comme prétexte pour réformer en profondeur les systèmes denseignement supérieur et l'urgence de dynamiser lintégration régionale en ouvrant effectivement lespace CEMAC aux peuples des différents pays.

49


Télécharger ppt "Point 1 Les principales décisions dans la construction du chantier de la réforme du LMD dans la CEMAC ont été prises lors de la conférence des Recteurs."

Présentations similaires


Annonces Google